:: Zone Guerre Sainte :: Asie et Océanie :: TokyoAller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10067
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Sep - 21:52

Tokyo…

C’était ici que tout avait commencé, ici que Hruodland avait commencé à prendre conscience de ses doutes sur Poséidon. Et aujourd’hui qu’il avait fait son choix, il trouvait logique d’y revenir. En plus, c’était à deux pas de Death Queen Island.

L’ancien Marina avait beau se concentrer, il ne parvenait plus à ressentir la présence de l’Empereur des Mers. Il était donc persuader qu’il s’était passé quelque chose d’important en Enfers et force était pour lui de considérer qu’il avait réellement prit la bonne décision. Si Poséidon n’avait pas été en mesure de se rendre au Tartare récupérer son immortalité, c’était qu’il ne méritait pas l’allégeance du Preux. Le Drac n’obéissait qu’à la force et aujourd’hui, c’était lui qui possédait la puissance.

Tokyo… La dernière fois qu’il s’était trouvé ici, c’était dans le but de venger la défaite d’un Dieu auquel il croyait. Il avait massacré milliers de personnes dans un idéal qui n’était pas le sien. Aujourd’hui, il n’avait pas de but précis. Devait-il achever ce qu’il avait commencé et continué de réduire la ville en poussière ? Rien ne l’y forçait mais la chose pouvait être amusante. Il pouvait aussi décider de prendre le contrôle de la cité nippone, en tant que Chevalier Noir il n’avait de compte à rendre à personne.

C’était donc sans but précis que le Destructeur survolait la cité à l’aide des ailes de son armure. S’il voulait conquérir Tokyo, il lui faudrait un plan lui assurant le contrôle sur la population et sur les autorités en places. Il pouvait peut être utilisé à son avantage les massacres qu’il avait perpétré au nom de Poséidon. Conservant cette idée en tête, Hruodland atterrit en plein cœur de la ville, au milieu de centaines de personnes qui le regardèrent comme s’il était un véritable démon s’élevant parmi eux.

avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Sep - 12:06
Des murmures dans le noir... Des ombres sur les routes,  des hommes de pouvoir tombaient punit pour avoir trahis leurs serments et bafoué leur honneur...  Des pactes se liaient de nouveau.   Des rumeurs circulaient, des on dit et certains fais..  Quand les ombres s'enfuirent,  les kamis prirent le pouvoir,  mais les kamis périrent face au dieu des mers,  alors le pays redevint sans défenses,  sans vrai défenseurs...  
Ce fut dans ce pays que pour la première dois de sa vie,  le Seigneur noir connu sa première défaite.  Mais pour lui,  elle fut source d'apprentissage,  de remise en question et au final augmenta meme son pouvoir.  Le combat avait été beau,  pur et pour la première fois,  il avait affronté quelqu'un de valeur,  rien que pour ça,  ça avait valu le coup.
Il y revenait comme un retour au sources,  mais aussi pour reprendre le contrôle de son empire et renforcer la chevalerie  noir...
La confrérie des ombres....  Tu parle d'une bande de frère...  Une bande de connards égoïste et égocentrique oui..  Pendant des années,  il avait tenté de relever  cette congrégation de dégénéré et qu'avait il gagné ?  La perte de son empire financier américain...  Ho bien sûr il lui restait le reste du monde pour prendre de l'expansion, à commence par le Japon,  mais la disparition du marché américain lui faisait sacrément mal à l'estomac...  Déçu,  trahis,  désabusé,  il avait l'impression de se retrouver comme à ses débuts,  quand il avait quitté le sanctuaire....  Finalement,  il avait rejoint les chevaliers noir uniquement car il ne supportait aucunn autorités,  aucun dieux au dessus de sa tête... C'est tout...   Et il se retrouvait la,  avant d'attaquer izumo,  à reprendre Tokyo pour la chevalerie des ombres...

Contrairement à son habituel tenue de metaleux,  pour son arrivée au Japon,  il avait décidé de s'habiller sobrement d'un costume sombre à plusieur millier de dollars,  une cravate rouge foncé et d'une grande veste sombre.  Classe,  distingué,  le lion avait décidé de rendre visite à certain traître afin de leur faire regretter leur geste et de les remplacer par des homme fiable à sa botte.  Il devait d'ailleurs rendre visite à l'un d'eux afin de vérifier le bon déroulement de son opération.  Mais trop de choses lui occupait l'esprit et le seigneur noir avait décidé de marcher pour se changer les idée au lieu de se rendre au lieu de rendez vous en jet privé comme à son habitude.

Dans ses pensé,  il arriva sur une grande place et brusquement sentit un cosmos bien connu.  Ce qu' il vit quelques second plus tard le fit éclaté d'un grand rire.

"Alors ça c'est génial ! Merveilleux ! Splendide ! Le seul type digne de respect qui a réussi à m'éclater la gueule, à lâcher sa divinité pour rejoindre mon clan?! Sérieusement ?! "


Il claqua des doigts  et soudain la place fut vide.  En quelques minutes des camions et une équipe de tournage,  renforcé par un hélicoptère arrivèrent sur les lieux,  faisant passe la scène pour le tournage d'un film de super héros.

" Alors oui je sais,  c'est pas ta façon de faire tout ça,  mais t'es dans l'air moderne chevalier,  on évite de traumatisé le peuple innocent et sans pouvoir,  c'est pas très honorable.  Je t'arrête tout de suite,  je ne veux pas me battre,  pas de revanche, c'est pas très constructif de s'exploser la tronche quand on est de la même guilde.  Y assez de lecheurs de pieds de divinités pour ça. "

Takeya  était calme,  jovial,  souriant.  Aucune agressivité ne ressortait de son comportement,  il paraissait vraiment heureux de rencontrer de nouveau l'ancien preux.

" Tu sais,  notre duel m'a fait du bien,  ça m'a fait réfléchir sur moi même,  je me reposait trop sur mes acquis.  Ça m'a permis devoir mes faiblesse de me remettre en questions et de progresser.  Enfin bref,  alors qu'est ce qui t'as amené  à te libérer des divinités ? Je suis curieux et ton retour ici,  tu as eu la même idée que moi ? "

Le lion était curieux,  vraiment curieux et sincère,  avec les derniers événements,  une partie de sa vision des choses avait changé,  il avait besoin de se désolidariser de l'ordre,  alors voir Rhuo ici en armure noir... Il bouillonnait de questions et ne savait par où commencer.
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10067
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 1:12

Hruodland regarda calmement le Lion Noir qui venait d’arriver. Le hasard les avait-il réunis de nouveau à Tokyo ? Ou une force plus mystérieuse était-elle à l’œuvre ? Dans tous les cas, le Preux n’était pas déçu de revoir le mercenaire. Ce qu’il aimait moins, c’était son intromission dans ce qu’il voulait faire. Enveloppant son corps d’une aura puissante, le Drac s’avança vers les hommes de Takeya.

- Tu as conscience que je pourrais tous les annihiler, ainsi que la majeure partie de cette ville, en un simple geste ?

Le Cosmos de l’ancien Marina continuait de croitre dangereusement.

- Je me moque de l’ère dans laquelle je me trouve. Je détiens le pouvoir, donc je suis libre de faire ce qu’il me chante. J’hésite encore sur ce que je suis venu faire ici : soit finir de détruire Tokyo, soit la conquérir. Mais dans tous les cas, je n’aime pas qu’on vienne me mettre des bâtons dans les roues.

L’énergie qu’il avait emmagasinée fut libérée avec violence. Une véritable tempête s’éleva sur la place et tout l’apparat qu’avait fait naitre le Lion Noir fut pulvérisé.

- Leur mort est ta faute Takeya. Tu es puissant Lion Noir, de loin l’humain le plus puissant que j’ai vu depuis longtemps, mais tu as encore beaucoup à apprendre. Tu devrais commencer par oublier la protection des faibles que tu sembles affectionner. Cela ne t’apportera que de les rejoindre dans leur condition et tu mérites mieux que ça.

L’aura du Destructeur diminua d’un coup et plus aucune tension ne se ressentit sur la place.

- Notre duel m’a aussi été bénéfique… Hruodland écarta les bras afin de montrer son armure noire … Grâce à lui, j’ai pu prendre la décision à laquelle j’hésitais depuis quelques temps et j’ai recouvré ma véritable armure. Celle que je portais lorsque je servais Charlemagne. Grâce à elle, je suis maintenant libre. Mon pouvoir me permet de ne plus avoir besoin de Poséidon pour survivre et de pouvoir vivre pour moi. Je ne sers plus personne, mes seuls buts me sont propres. J’ai rencontré d’autres Seigneurs Noirs sur l’île maudite et j’en conclu que vous ne vous doutez nullement de ce que vous pourriez réaliser avec votre liberté. Vous êtes faibles, misérables esclaves de votre conditions de damnés mercenaires. Avec des hommes comme toi à leur tête, vous pourriez être tellement plus. J’ai réalisé cela en rencontrant que peu d’entre vous mais au moins, cela m’a convaincu que je n’avais pas ma place dans votre hiérarchie. Mon pouvoir me place bien au-delà de vous, il me permettrait d’être un Dieu au milieu des mécréants que vous êtes mais ce n’est pas ce que je recherche. Pas encore.

Le Drac se détourna de Takeya et étendit ses ailes.

- Je ne sais donc pas pourquoi je suis revenu à Tokyo mais peut-être peux-tu me dire ce que toi tu fais ici ?

avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep - 14:07
Les rare membres de l'équipe présente du lion noir étaient tous des chevalier au minimum de rang argent.  Le décors à peine installé,  ils avaient rejoint des position sécurisé,  connaissant la réputation de l'ancien preux...  Au final il n'y eu que des blessés léger.  Quand  à la plèbe lambda,  elle avait été évacué lors de l'installation.  Un maximum de vie avait été préservé,  quand au reste,  les dégâts matériel ne se comptaient plus,  mais ce n'était que du détail...
Le lion soupira profondément. Il épousa sa veste et s'avança un peu pour contempler les dégâts..

"Évidemment que j'en ai conscience...  Mais pourquoi tu fais des trucs comme ça...  C'est super l'humanité,  on s'éclate,  on peut profiter un maximum,  alors pourquoi détruire ? "

Ses hommes se repliérent dans l'ombrs en quelques secondes,  ils avait assez donné pour aujourd'hui,  ils n'étaient clairement pas de taille face au drac.
" Moi aussi j'aime le pouvoir,  mais je ne vois pas l'intérêt de casser ses jouets...  Attention,  je ne critique pas pour l'instant,  je chercher à comprendre.  Pour moi il n'y a rien honorable à tuer des faibles.  C'est bien plus intéressant d'écraser les fanatiques des autres divinités par exemple. "


Il se tourna lentement vers le nouveau chevalier noir.

" Le pouvoir oui,  mais pourquoi ?  Détruire juste pour détruire,  je ne vois pas l'utilité.  Y a des trucs tellement plus intéressant quand tu as le pouvoir.  Ne va pas croire que je suis un paladin innocent et pur,  bien au contraire,  mais je m'intéresse à l'art,  aux voyages,  au jeux,  à la nourriture,  à l'histoire,  au sexe...  Le cul et la bouffe,  c'est  la vie!

Le lion sembla réfléchir un instant. Allait il parler du côté amoureux... Au vu de la catastrophe qu'il était  à se niveau,  il hésitait encore...


"Oui,  pourquoi détruire? Du moins détruire juste pour détruire.  Et puis les faibles,  tout est relatif.  Ça dépends si on parle de physique ou de mental.  Pour moi un professeur ou un architecte non éveillé est  bien plus fort mentalement,  psychologiquement,  qu'un de ces connard de suceur de divinité. Y plein de choses à faire dans le monde des non éveillés. On peut les conquérir par la force,  mais aussi par les idées,  l'argent,  la manipulation.  Ils sont faible physiquement,  pas besoin de démonstration de force...  Je m'étale, je m'égare,  je sais,  mais t'as pas l'air que d'un gros bourrin,  t'as l'air d'un mec intelligent,  qui a  du vécut ,  seulement je ne comprends pas ta façon de faire,  je ne comprends pas ce que tu veux... "


Il s'étira nonchalamment,  comme le grand fauve qui le représentait. Une jeune femme en armure noir du serpentaire lui apporta une bière,  puis disparut aussitôt.

" Si tu veux boire un coup,  n'hésite pas, ravi que tu te sois libéré de poseidon au fait,  faut fêter ça. "

Il bu une gorgé avant de continuer.

" Par contre pour l'ordre noir,  je t'arrête tout de suite,  j'ai ma propre faction, à part qui n'a pas besoin de ces bon à rien.  Ça fait des décennies que nous aurions pu faire reculer les dieux et nous tailler notre part du lion, si je puis me permettre, si ces gueux c'étaient unis... Au lieu de ça,  ils font les fiers,  agite leur liberté comme un drapeau minable et ne font jamais rien d'autre que de la sous-traitance....  Ils me dégoûte .  C'est pour ça qu'avec ceux qui me suivent,  j'ai décider de reconquérir le Japon et d'en faire mon fief.  J'ai rejoins la confrérie sombre uniquement pour l'utiliser comme outils,  uniquement parce que je ne supportait d'avoir personnes au dessus de moi. Je suis mon propre maître,  j'ai ma propre faction et de temps à autres, je vais au conseil noir pour faire valoir mon point de vu,  recruter,  et voir si cette bande d'aveugle ouvrira un jour les yeux.... "

Une ombre de colère passa dans les yeux du seigneur noir,  mais il retrouva sa jovialité rapidement.  Il était cependant clair qu'il ne portait plus les autres chevalier noir dans son cœur... Takeya bu sa bière cul sec et la balance dans une poubelle à verre proche encore viable.

"Du coup,  je suis venu au Japon pour me réinstaller.  Marcher sur les cadavres des nyorais et reprendre ce qui m'appartenait. En plus j'ai entendu que les dieux nyorais avaient été  battu par poseidon.  Donc certain pourrait croire que ce territoire leur appartient,  je suis venu leur expliquer le contraire,  au cas où certain présomptueux se présenteraient.  Au fait,  ils doivent te chercher maintenant que tu es parti ? En plus,  c'est ici que  tu as été vu pour la dernière fois non ?"
avatar
NathaliaProtecteur d'Arion
Protecteur d'Arion

Date d'inscription : 09/11/2015
Nombre de messages : 192
Age : 21
Double Compte : Alec, Athena & Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 15:25
Nathalia n’avait jamais mit les pieds à Tokyo. En fait, avant de devenir Marina, elle n’avait jamais quitté la Russie. Mais elle n’était pas là pour faire du tourisme et profiter du paysage. Si à l’origine, Arion et Scylla étaient venu pour enquêter sur la disparition de l’un des leurs, les choses avaient rapidement changé quand on leur avait rapporté la présence du disparu dans la ville. Si cette annonce avait déjà éveillé les soupçons de la russe, la vidéo que lui avait montré son collègue n’avait fait que les renforcer.
Celui qui avait été le Général du Léviathan portait une armure. Une armure noire. Qui n’était certainement pas une écaille. Et, même si Daken semblait s’interroger sur la signification de cette vidéo, la jeune femme n’avait quant à elle aucun doute. Il les avait trahit. Au final, même sans l’armure noire, sa conclusion aurait été la même. L’écaille du Léviathan était revenue, son porteur était toujours en vie, donc c’était un traître. Pourquoi chercher plus loin ? Et si c’était un traître, il fallait le faire regretter. L’éradiquer. L’écraser. Quand on attaque l’empire, l’empire contre-attaque, et il en allait de même quand trahit les Marinas ! Jamais elle ne laisserait passer ça !
La mâchoire serrée, Nathalia avait suivit le porteur de Scylla aussi vite que possible. Se demandant s’il valait mieux laisser une chance à l’ex Léviathan de s’expliquer, ou s’il fallait passer à l’assaut sitôt qu’elle le verrait. Sa haine des traitres lui dictait d’opter pour la deuxième solution, mais elle n’était pas seule, Daken aussi avait son mot à dire quant à la façon d’aborder leur ancien collègue.
Finalement, alors qu’ils marchaient dans Tokyo, Nathalia pila net. Elle avait sentit la présence de deux cosmos. Deux cosmos inconnus, mais ça, ce n’était pas bien compliqué à faire. Elle ne connaissait pas encore énormément d’éveillés. Cependant, cela l’empêchait de déterminer si l’un des cosmos qu’elle pressentait était celui du félon. Et même si elle le voyait, elle ne pourrait l’affirmer avec certitude. Elle ne l’avait aperçut que le temps d’une courte vidéo filmé sur un portable. Il aurait fallut une mémoire des visages extraordinaire pour savoir reconnaître le traître après ça. Cependant, son collègue avait déjà rencontré l’homme quand il était encore Léviathan. Il devrait pouvoir l’identifier. Elle posa alors son regard furieux et déterminé sur lui :

« Est-ce que c’est lui ? Qu’est ce qu’on fait ? On l’aborde ? son poing se serra, On l’attaque ?

Elle attendit sa réponse, fébrile. De toute évidence prête à en découdre son songer un seul instant que l’issu du combat puisse lui être défavorable. Elle avait toujours été trop sûre d’elle. C’était bien là l’un de ses plus gros défauts.

avatar
DakenProtecteur de Scylla
Protecteur de Scylla

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 239
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 21:01
Daken et sa partenaire avait donné le maximum de leur vitesse pour parcourir les kilomètres qui les séparaient de Tokyo et de l'ancien Marina. Nathalia était resté silencieuse depuis leur départ de New Atlantis et le monstre était bien trop préoccupé pour faire la conversation. Comme deux comètes lancées à pleine vitesse, les chevaliers de Poséidon traversèrent terre et mers à la vitesse de la lumière quand enfin la ville nippone fut à portée.

Le générale de Scylla ralentit son allure, toujours suivi de prêt par la jeune russe. Il savait dans quelle direction se diriger, ayant rapidement examiné une carte des environs que lui avait fournit la secrétaire quand elle avait pu déterminer l'emplacement du Léviathan. Il marchèrent donc d'un pas rapide vers leur destination.

L'Australien ne fit pas vraiment attention à l'état délabré de la capitale, signe su précédent passage de Hruodland en ces lieux. A mesure qu'il approchaient du but, les rues devinrent de plus en plus déserte. Les Japonnais devaient maintenant se méfier du moindre étranger en armure depuis l'opération qu'avait mené Poséidon à travers le monde.

Nathalia s'arrêta net quand elle sentit la présence de l'ancien preux. Daken continua sa marche sans se retourner, abaissant son cosmos au maximum afin d'être repéré le plus tard possible. Si l'Arion doutait encore de l'identité de ceux qui dégageaient ces énergies, Scylla lui n'avait plus un soupçons. Sa seule surprise étant de sentir une autre présence aux cotés de l'ancien Marina. Surprise doublé quand l'inconnu fut à porté de vue. Le Lion Noir... bien qu'il ne porte pas son armure, le protecteur du Pacifique avait reconnu l'homme qu'il avait croisé en Allemagne, l'ancien adversaire de Hruodland. Que faisaient-ils là tout les deux ? Daken s'adressa à Nathalia à voix basse, les deux hommes non loin étant occupé ils n'entendraient sûrement pas.

Oui c'est bien lui, aucuns doutes. L'homme avec lui, c'est le Seigneur Noir du Lion. D'après ce que j'en sais, sa puissance égal celle de Hruodland... Crois moi, si ces deux là se sont associés, on va droit au massacre.

La jeune femme à coté de lui commençait à approcher ses limites pour garder son calme. Le chevalier ne connaissait pas encore grand chose de sa camarade du moment, mais le visage que montrait l'Arion en ce moment n'était pas du tout celui qu'elle avait eut jusque ici. La russe avait été un bon soutient pour Scylla quand il commençait à perdre son moral, il se dit alors qu'il se devait de faire de même. Il afficha un sourie de façade, bien qu'il savait que la jeune Marina ne serait pas dupe quand à l'état d'anxiété de son homologue, mais il ajouta quand même à voix basse :

Ne soit pas trop pressé d'en découdre avec eux. Ils sont dangereux, et un combat contre eux serait, disons, gargantuesque... ^^

Il laissa un instant à Nathalia pour voir si elle réagissait. L'humour n’était pas le point fort de Daken et il le savait. Reprenant sa marche vers les deux hommes, il continua avec un ton enjoué.

J'aime beaucoup le mot "gargantuesque", on n'a pas souvent l'occasion de la placer dans une conversation. On devrait plus souvent utiliser des mots compliqués, non ?

La question n'attendait pas de réponse bien entendu, l'Australien voulais juste aider son amie à se détendre. Reprenant son sérieux, il s'adressa d'une voix forte et claire aux deux personnes qui leur faisait face et qui avaient déjà du les voir arriver... Qui ne remarquerait pas un chevalier en armure ?

Général du Léviathan ? Hruoland, c'est ça ? Que se passe t-il ? Nous étions inquiet, sa Majesté Poséidon nous à envoyer à ta recherche. Tout va bien ? Et c'est quoi cette...chose... , où est ton écaille ?

Il avait choisit une approche par la parole, il voulais des renseignements, il voulait comprendre ce qu'il se passait et il voulais l'entendre de sa bouche. Mais l'idée que le preux avait renié Poséidon était de plus en plus probable aux vue de sa nouvelle armure. C'est pourquoi le général de Scylla continua d'avancer, gardant un air de défi sur le visage, cherchant à provoquer une réaction spontanée...

Bonne ou mauvaise stratégie, il allait être vite fixé.
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10067
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Sep - 23:41

Hruodland écouta les paroles du Lion Obscur. Un sourire étendit doucement ses lèvres à mesure que celui qui avait été son adversaire expliquait ce qu’il pensait et ce qu’il faisait là.

- Tu es jeune, Takeya. Tu as beaucoup à apprendre et surtout au sujet de toi-même. Le pouvoir que nous détenons peut faire de nous des Dieux par rapport à ses simples mortels. La destruction que nous pouvons apporter autour de nous nous donne le droit de vie ou de mort sur tous les mortels… Pardon, j’oublie parfois que je suis le seul immortel et que toi aussi tu es mortel. J’étais comme toi autrefois, lorsque j’étais jeune, mortel et plein de rêves humains. Aujourd’hui, j’ai connu des siècles de souffrances et j’ai perdu tous ce qui me tenais à cœur alors détruire est devenu ma passion.

Le Drac porta ses mains à sa tête et ôta son heaume, libérant ses longs cheveux blonds.

- Je me moque des Divinités ou de leurs guerriers, tant qu’ils ne se mettent pas sur mon chemin. Tu me parles des architectes, des professeurs… De ces professions qui font croire aux mortels qui sont supérieurs aux autres. Tout cela est inconnue pour moi, la seule chose que je connaisse est la puissance pure et dure. Ma vision est peut être simple mais c’est comme cela que je fonctionne. Désormais, je suis libre d’attache divine, peut être que je pourrais gagner une nouvelle vision des mortels.

Le Preux refusa la boisson que lui proposait son interlocuteur. Il n’aimait pas boire en présence de potentiel ennemi.

- J’aime ta vision de ton propre ordre, tu as l’intelligence de voir clair en eux. Je n’ai rencontré que peu d’entre vous… Nous… Mais je sais qu’on ne peut pas leur faire confiance. Toi… Je ne sais pas encore quoi penser de toi. Tes paroles d’aujourd’hui me surprennent nettement plus que ta colère passée. Je ne m’opposerais pas à ton installation au Japon. Tu peux conquérir Tokyo et diriger la ville si ça te chante. Tu peux la détruire sinon, ça m’est égal. Ce lieu n’est pas pour moi, tout est ici est trop moderne…

Le Drac n’eut pas le loisir de finir sa phrase qu’une sensation s’imposa à son esprit. Deux nouveaux cosmos venaient d’arriver en ville. Les deux émetteurs d’énergie arrivèrent bientôt prêt des deux Chevaliers Noirs et Hruodland reconnut immédiatement leur identité aux Ecailles qu’ils portaient. De plus, l’un d’eux était présent auprès de Poséidon aux Enfers et il l’avait croisé.

Ce fut ce dernier qui s’adressa à lui et ses paroles irritèrent aussitôt le Destructeur. Il ne prit pas la peine de replacer son casque sur sa tête avant de s’avancer vers les nouveaux arrivants.

- Tu prétends que Poséidon vous a envoyé Général ? Comment cela pourrait être possible dans son état ? Tu croyais peut être qu’un être tel que moi ne sentirait pas l’absence de conscience de l’Empereur ?

Hruodland tourna un instant la tête vers Takeya, se demandant un instant si le Lion avait lui aussi connaissance de ce qui avait pu se passer en Enfer.

- Je n’ai aucun compte à te rendre, ni à aucun Marina. Poséidon n’est plus incarné et je n’ai donc plus rien à faire avec Atlantide. Si vous êtes venu ici pour tenter de me ramener de force, faites donc je vous en prie. Je meurs d’envie de vous voir essayer !

Le Cosmos du Drac crut en un instant vers les sommets. Le sol se mit à trembler tant l’énergie concentrée était dantesque.

- Je ne saurais que trop vous conseiller de quitter le Japon. Ce lieu appartient au Lion Noir et les Marinas n’y sont pas les bienvenues. En vertu des liens qui nous ont unis, je suis prêt à vous laisser partir sans risque pour vous. Ne laissez pas passer cette chance sinon je serais sans pitié…

avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep - 1:21
(si soucis me mp,  mais ça n'implique pas grand choses je penses)


"Sens félins
Tel les grands prédateurs, Takeya est doté d’un odorat et d’une ouï sur développé. Il est capable de reconnaître n’importe qui à l’odeur ou par les sons qu’il émet, ainsi que de le suivre à la trace
Même aveuglé, il sentira ou entendra les personnes autour de lui et pourra facilement les repérer."

"ça sens le poisson... "


Les marinas arrivaient justement,  cela fit sourire le jeune homme,  sourire qu'il perdit bien vite en écoutant le Drac.


"C'est triste...  Je comprends,  mais c'est triste... "

Oui,  c'était triste...  Deviendrait il aussi désabusé quand il aurait l'âge du preux ?  Car avec les pouvoir de Deimos et son cosmos qui n'était plus vraiment humain,  l'avenir le terrifiait intérieurement...

" Moi je vis pour m'amuser,  je suis un hédoniste convaincu.  Mais les gens qui construisaient les châteaux,  les grande cathédrales comment les appeliez vous ? Vous aviez bien des intellectuels à ton époque ? "


Le lion écoutait le Drac,  intrigué par le personnage...

" Moi non plus je ne sais plus que penser.  Je t'ai prit pour un bête fanatique et je te retrouve dans mon camp,  à discuter avec moi après t'être libéré de poseidon... Et le pire,  c'est que même si je suis toujours absolument contre toutes destruction gratuite,  je comprends pourquoi tu es devenu comme ça et comme je disais tout à l'heure,  je trouve ça triste...  Franchement j'aimerai qu'on soit pote,  que je te face voir l'humanité qui m' à donne envie de la protéger,  mon humanité,  et puis j'ai pas l'air,  j'ai déjà presque 40pige, on dirait pas hein ?! *


Grand sourire,  sur une tête de gamin de vingt ans à  peine,  le grand fauve ne faisait clairement pas son âge et ne le ferait plus avant longtemps,  si il le refaisait un jour....

"Tu me surprend aussi Drac,  agréablement,  je dois dire,  je suis sur qu'on pourrait...  S'entendre dans l'avenir..  T'imagine avec nos deux potentiel...


Le Seigneur noir stoppa sa phrase et un curieux sourire apparut sur ses lèvres.

"ils sont là,  et Scylla à l'air fun,  ça me ferai presque de la peine de lui botter les fesses. " puis,  il se tourne vers les arrivants. Bon,  par précaution..."


Il enleva sa veste, et se deshabilla tranquillement.  Une fois en boxer,  il claqua dans ses doigts et la même subordonnée en armure noir du serpentaire vint à genoux lui déposer un jean,  une pair de basket et des chaussettes sombre,  ainsi qu'un t-shirt rouge, avant de prendre le costume et la veste à plusieur millier de dollars et de disparaître comme elle tait venu.  Le jeune homme s'habilla tranquillement.

"Faite pas attention  à moi hein,  j'arrive.  Mais j'en ai  marre de déchirer mes fringues. Au faite,  c'est vrai que gargantuesque c'est marrant,  mais ça vient d'un géant qui s'appelait Gargantua et qui mangeait beaucoup.  Je mange beaucoup,  ça peut me convenir finalement. "


Une fois habillé  il ferma les yeux une seconde et immédiatement l'armure du lion noir vint le recouvrir.  Elle ressemblait effectivement  à l'armure d'or,  mais devait être ancienne car bien plus couvrante. D'étrange reflets rougeoyant  brillait ça et là et de mystérieux dessins et runes la recouvrait.  Ses angles étaient bien plus aigu,  bien plus pointu que l'original et dans son dos,  une énorme hache de guerre était présente. Il s'avança près du Drac, et s'installa assit sur un énorme bloc de pierre.  Puis il croisa le regard de Rhuo et leva un sourcil.  Quoi popo ?  Il avait avalé un poisson de travers ?
Sont regard allait  des marinas à son nouveau collègue et inversement.  L'étrange jeune femme en armure sombre apparu à nouveau à son  côté...


"Fais évacuer avec les compagnies de sécurité qui travaille encore avec nous,  ça va être bordel je le sens,  le nouveau collègue va me faire passer pour un hippy. "


La jeune femme poussa clairement un grand soupire,  leva les yeux au ciel et disparut immédiatement après.  Quand au lion,  il porta son regard rougeoyant sur les deux soldat des  mers...


" Ha la la...  Tant de mec bien et de jolie filles parasité par les dieux...  Perverti... Souillé et fanatisé... Ça me déprime  franchement  collègue,  tu crois vraiment qu'ils vont gentiment retourner dans leur pénates au lieu de courir à la boucherie?  Tant qu'on n'y est,  j'avais passé une mauvaise journée avant de sous-traiter au palais de pandore  ça explique mon comportement chelou. Ça va un peu mieux maintenant,  je crois...  Par contre ce que dis mon  camarade est vrai,  le Japon  est désormais possédé par la faction  du lion et donc sous mon  contrôle.
Le seigneur noir étudiait maintenant les réactions des deux marinas.  Ne les connaissant pas et ne les ayant jamais vu à l'œuvre,  il préférait attendre de voir leur réactions.  Il se sentait étrangement calme et serein et cela se ressentait sur son cosmos,  le calme avant la tempête?
avatar
NathaliaProtecteur d'Arion
Protecteur d'Arion

Date d'inscription : 09/11/2015
Nombre de messages : 192
Age : 21
Double Compte : Alec, Athena & Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep - 15:44
Daken essayait de la calmer. C’était évidant. Aussi, Nathalia s’efforça de contenir la haine qui la consumait. Ca n’était pas chose facile, mais en serrant la mâchoire et les poings, elle parvint à se retenir et regarda Scylla adresser la parole à l’ancien Léviathan. Il lui demanda ce qui se passait, expliquant être inquiet, demandant où était son écaille et quelle était l’armure qu’il portait. La russe ne broncha pas, se contentant de foudroyer le traître du regard, retenant les paroles cinglantes qui lui brûlaient les lèvres.
Cependant, la réponse des deux hommes la fit exploser.

« Te ramener de force ?! Pourquoi est-ce qu’on essaierait de s’encombrer d’un traître ?! Que Poseidon soit absent ou non ne change rien ! Trahir les Marinas, c’est le trahir lui ! Et c’est impardonnable !

Elle s’interrompit, bouillant de rage, avant de cracher :

-Vous marchez sur des cendres à peines refroidies et vous ne croyez déjà plus au volcan ! Mais tant qu’on sera là, on continuera à lutter pour sa cause !

Et quand Nathalia parlait de volcan, c’est qu’elle était vraiment très sérieuse. Les volcans étaient pour elle parmi les merveilles de ce monde, et elle ne pardonnait pas que quoi ce soit puisse leur arriver. Arion lança un regard en coin à son collègue. Si ça ne tenais qu’à elle, elle se jetterait sur le traître et lui ferais regretter sa décision, mais elle ne voulait pas engager Daken dans un combat s’il préférait l’éviter. Elle pouvait sentir la puissance de l’ancien Léviathan et comprendrait que le porteur de Scylla veuille éviter une défaite cuisante. Mais, même en sentant cette puissance, l’idée qu’elle puisse se faire aisément balayer ne la frôla même pas. Même si elle avait bien faillit se faire écraser par un adversaire bien moins puissant peu de temps auparavant, elle gardait une confiance en elle excessive. Elle posa ensuite son regard cyan sur le lion noir.

-Quant à toi je t’interdis de nous dire pervertis, fanatisé ou tu ce que tu voudras d’autre. Tu n’as aucune idée des raisons qui nous ont menés à rejoindre les Marinas !

Pour sa part, Arion devait son allégeance à Poseidon à sa mère, ancienne Marina qui avait sacrifié son bras pour la cause, et à sa propre compagne, morte en essayant de les protéger du traître qu’elle traquait. Et elle faisait bien plus confiance en leur jugement qu’au siens. La russe passa son regard sur les deux hommes, tour à tour, avant d’éructer :

-Et je préfère être une fanatique perverti, plutôt qu’un traître !

Puis, elle tourna la tête vers Daken, le regard presque suppliant.

-Dis moi que je ne suis pas obligée de me retenir plus longtemps de les emplâtrer… Surtout le traître…

avatar
DakenProtecteur de Scylla
Protecteur de Scylla

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 239
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Sep - 11:20
Hruoland réagit exactement comme l'avait imaginé Daken. Colérique et menaçant, il s'avançait à son tour vers les deux Marinas. Il ne faisait donc plus aucuns doutes que le fait d'avoir changé d'armure ou de faction n'avait en rien altéré son tempérament. Les premiers mots qu'il répondit à l'Australien le firent pouffer de rire.

Ha Ha Ha...Sa majesté Poséidon ? Plus incarné ? Et tu penses vraiment que tu l'aurais ressenti ? Laisse moi rire. Tu connaissais ses projets ? Poséidon voulait se rendre au Tartare, il s'y est donc rendu seul... Tu crois vraiment qu'un être tel que toi possède la puissance ou le mérite nécessaire pour savoir ce qu'il se passe dans un lieu quasi oublié des humains et protégé par les Dieux ? Le Seigneur noir à dû cogner trop fort en Allemagne...

Bien que tout ceci soit faux, le simple fait de semer un doute dans l'esprit du nouveau chevalier noir était déjà une petite victoire.
Le sol se mit à trembler sous la pression cosmique qu'imposait le l'ancien Léviathan. Une puissance impressionnante, qui enfonça un peu plus les espoirs de victoire des soldats Atlantes. Mais Scylla ne laissa rien paraître et il espérait que sa jeune amie non plus. Le Drac leur laissa une chance de partir, arguant que la ville appartenait désormais au Lion noir et à son clan.

Le sombre félin confirma les dire de Hruodland et fit même une remarque sur le trait d'humour de Daken.

*Il nous à entendu ? J'avais donc raison sur sa dangerosité à lui aussi...*

Le monstre voulu répondre, mais l'Arion le devança. Daken la sentait fébrile, prête à exploser. Il ne la connaissait que depuis peu mais il aurait jurer que cette histoire de traîtrise la touchait particulièrement. Elle incendia les deux hommes bien mieux que l'Australien ne l'aurait fait, avant de lui demander si elle pouvait attaquer ?

Daken ne pu s’empêcher de sourie légèrement à la fougue et l'empressement de sa collègue. Ils faisaient une erreur en voulant se confronter directement aux deux armures noires, mais leur fierté à tout les deux leur dictait de ne pas baisser les yeux. Il regarda la jeune russe afin de lui donner un conseil qu'il savait qu'elle ne suivrait pas. Il aurait même peut-être droit à un regard assassin, voir un coups de poing pour ses paroles.

Nathalia, si tu veux rentrer c'est maintenant. Personne ne t'en voudra...
*Et si tu pouvais ramener du renfort...*

Se tournant vers les Black Knights.

Partir ? Sérieusement ? Le simple fait de revendiquer une ville n'en fait pas de vous les propriétaires. Je ne vois ici rien qui pourrait nous faire penser que vous avez le soutient de la population. Nous sommes là pour apporter notre aide à cette ville et en dégager les parasites qui n'apporteraient que malheur ou destruction...Tu nous dit fanatisé, mais regarde autours de toi l’œuvre de ton nouvel adhérent. Tu nous dit pervertit, mais je ne vois qu'un seul homme ici qui possède des esclaves qui lui ramène ses fringues....

Les yeux de Daken se fixèrent dans ceux de Hruodland. On pouvait y lire sa détermination à ne pas reculer et à affronter tout ennemis qui se présenteraient à lui. Au péril de sa vie. Il s'adressa ensuite à Takeya qui affichait un air bien trop décontracté pour être honnête.

Et pour toi Seigneur Noir, combien de temps crois-tu qu'il lui faudra pour se retourner contre votre ordre, clan, faction... ? Peut importe comment vous nommé cette assemblée de mercenaires égoïstes. Combien de temps avant qu'il décide de se retourner contre tout ceux qu'il trouvera indignes de sa confiance ou de sa présence ? Combien de temps avant que ton nouveau collègue ne te mette en haut de sa liste de personne à éliminer, juste parce que tu sera sur son chemin ou qu'il s’ennuiera ?

Le monstre laissa une seconde s'écouler.

Combien de temps avant que tu ne te rendes compte que votre ordre qui se dit libre des divinités et de leur contrôle, venez d’accueillir dans vos rang un traître qui se dit l'égal d'un Dieu ? Combien de temps avant qu'il ne s'impose à vous comme tel ? Choisis bien tes intérêts Lion Noir...

Se tournant vers Hruodland.

Partir ? Non je ne crois pas... Si tu as décidé de te retourner contre New Atlantis, nous ne pouvons pas te laisser libre. Tu connais bien trop de secrets pour qu'on te laisse errer sous les couleurs d'une nouvelle bannière. Nous t'arrêterons, te ramènerons et sa Majesté Poséidon te jugeras à son retour.

Alors soit tu nous suit, soit tu accélères encore un peu plus la destruction de cette capitale que ton collègue désire gouverner.

La bataille était semble t-il perdu d'avance, mais jamais il ne serait dit que les Marinas avaient fui. Jamais il ne serait dit que les Marinas avaient abandonné une cité au destructeur.
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10067
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 0:04
HRP a écrit:
Désolé pour l'attente, j'ai confondu les tours de jeu et je croyais que c'était à Takeya ^^


Takeya confirma les paroles du Drac et montra que lui aussi était prêt à défendre ce lieu qu’il considérait déjà comme sien en revêtant son armure. Cette dernière ne semblait plus porter les stigmates du combat contre le Destructeur et Hruodland se demanda comment les armures noires se restauraient. Il n’était guère le moment de s’interroger sur ce point, la Marina inconnue montra une fois de plus son manque de contrôle et l’ancien Léviathan se mit à regretter de ne pas l’avoir connu avant. Ils auraient pu s’entendre.

- Il vous faudrait accorder vos violons. Elle dit que vous ne voulez pas me ramener et toi tu me dis que je ne peux pas rester libre. Vous n’êtes pas très préparé. Et je pense que vous l’êtes encore mois vis-à-vis de ce qu’il vous attend.

L’énergie de Hruodland ne cessait de croitre. Elle atteignait désormais son quasi potentiel total.

- Ce n’est pas la peine d’essayer de me berner vis-à-vis de Poséidon. Les liens qui nous unissent vont bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer. J’ai plus de mille ans, vous n’avez pas la moindre idée de l’étendu de mes capacités.

Le Destructeur étendit les ailes de son armure noire et il ressembla soudainement à un ange déchu qui serait venu libérer les hommes.

- Tout ce que j’ai fait dans cette ville n’était destiné qu’à venger Poséidon. Sans les liens qui m’unissaient à lui, je n’aurais eu aucunes raisons de venir détruire Tokyo. C’était ma mission à l’époque et aujourd’hui, j’ai obtenu ma liberté. Takeya n’a pas à se questionner sur ma fidélité à l’Ordre Noir car il sait déjà qu’elle n’existe pas. Je ne suis pas un laquais de qui que ce soit, je suis mon seul maitre et si je désirais prendre le contrôle des Chevaliers Noirs, aucun d’entre eux ne pourraient m’en empêcher.
Et si je me crois l’égal d’un Dieu…


L’énergie cosmique arriva à son apogée et Hruodland la laissa exploser.

- … C’est que c’est la vérité !

Une violent bourrasque d’une puissance démentielle frappa Scylla et l’emporta.

- Tu aimes les femmes tu m’as dit Takeya, alors je te la laisse. Amuses toi bien et considère ceci comme un gage de bonne volonté à ton égard.

En un battement d’aile, le Drac décolla et partit rejoindre celui qui serait son adversaire s’il ne retrouvait pas la raison…

avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 10:39
[hrp]  Je base mon rp sur le fait que les ts Tokyo et mont fuji appartenaient aux Bks avant l'arrivée des nyorais.  C'étaient leurs ts d'origine et comme à l'époque on était trop peu, et moi occupé ailleurs,  on a pas pu les défendre.  Comme d'hab si soucis le mp'^^"[hrp]
"Blablaablaaa...  Tu sers un dieu,  un exploiteurs,  un assassin un des gueux qui nous asservissent et mettent les humains en esclavage ou tente de le faire depuis des siècles.  Tu ignore tout aussi bien tout de mes motivations,  mais pour toi je ne suis qu'un vil chevaliers noir,  un sale mercenaire et tu ne chercheras pas plus loin que justifier tout tes actes et les meurtres de poseidon  par le fais que tu sers une divinité,  je connais la chanson....  Ça fais des année que mon groupe contrôle Tokyo,  vingt ans pour être exacte ,  des années que l'on tente de protéger les humains des facéties de dieux imbu d'eux même,  ces gueux profitent de mon absence pour tout détruire,  tout ce que j'ai construit,  en ce battant entre eux sans tenir compte du moins humain,  pourquoi faire ? Nous sommes tellement  miserables,  tout au plus des insectes,  seul les élus et leurs maîtres mérite de dominer et de profiter de la vie... "


Le ton était calme,  froid,  mais l'air commençait à s'alourdir...  L'étrange chevalier du serpentaire noir réapparue un instant pour murmurer à l'oreille de son maître avant de disparaître  à nouveau dans les ténèbres,  celui-ci sourit un instant.
" Je le connais le baratin .  T'as deux choix connasse.  Sois tu te barre maintenant,  sois tu me prouve que tu n'as pas qu'une grande gueule de lèche-bottes divin... "

Le ton était clair,  le regard noir.  Quand il entendit Daken ,  le regard glacé du grand fauve se tourna méprisant vers lui.

" En vingt ans,  personne s'est jamais plein au contraire.  La croissance du pays à progressé,  le chômage a chuté,  les gens se sentait en sécurité,  la police soutenu,  le taux de criminalité à baissé,  le nombre des famille yakusa aussi,  le gouvernement  y trouvait son compte,  le peuple aussi et nous avec.  Mais ces saloperie de lecheurs de divinité sont arrivé pendant que j'étais en voyage et nous on chassé sous prétexte que c'était leur terres et que nous étions des mécréants...  Puis votre Putain de dieu est arrivé avec ses golems,  puis il y a eu le duel entre Izanagi, izanami et votre divin assassin et la destructions,  les meurtres et les massacres ont commencé...  Quand à parler sans savoir,  vous faite un bel exemple...  Je n'ai aucun esclaves que des volontaires....  Monsieur l'ignorant... "


La suite du dialogue le fit éclaté de rire.  Un rire puissant qui résonna sur toute la place.


"Parce que tu crois que je ne m'y attend pas ?  Rhuo est puissant, fier et c'est libéré des chaînes divines,  il ne sera plus serviteur,  moi ça me suffit.  Je le respect pour ça.  Après nous avons du fait de notre différence d'âge une vision radicalement  différente des choses.  Je suis pour l'humanité, ses promesses  et son avenir.  Il est pour la destruction,  les démonstrations de force et de puissance et sa suprématie.  Nous sommes différents,  nous avons une vision différentes des choses et après ? Le jour où il se dressera contre moi j'aurai à nouveau l'honneur de me battre contre un adversaire valable et la réciproque est vrai.  Quand à mon ordre ,  on voit que tu ne sais rien de ceux qui le composent,  je m'étendrais donc pas,  je dirai simplement que pour l'humanité,  face aux armés divine, des fantômes et des menteurs. Les revenants de guerres oubliées, de causes perdues, de rébellions matées. Une confrérie de perdants et de déchus, de disgraciés et de déshérités. Voilà mon armée, voilà notre meilleur espoir. "


Puis,  les paroles du Drac vinrent à ses oreilles,  il sourit et leva u  un instant les yeux aux ciel avant de les replonger dans ceux de la jeune fille.

" Ouai...  Point de vue différent tout ça...  Moi je ne suis qu'un simple humain protégeant d'autres humains et qui veux son  petit coin de paradis. La divinité,  ça sera pour plus tard,  quand je serai prét ... Allez assez de paroles inutiles, qu'on en finisse... "


Le regard du seigneur noir n'était plus arrogant,  ni rempli de colère,  mais simplement d'une détermination sans faille et  d'une certaine tristesse.. Son cosmos,  au contraire de l'ancien marinas,  avait quelques chose de plus doux,  de plus protecteur... Pas  de démonstration de force,  juste une grande assurance. Dans une explosion de flammes,  il se teint pourtant près au combat.
avatar
NathaliaProtecteur d'Arion
Protecteur d'Arion

Date d'inscription : 09/11/2015
Nombre de messages : 192
Age : 21
Double Compte : Alec, Athena & Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 21:25
Nathalia écoutait l’échange entre les trois hommes, mais, quand son collègue s’adressa à elle, elle s'écarta brusquement comme s’il venait de la frapper. Elle lui lança un regard profondément choqué avant de s’étrangler :

« Jamais je ne fuis devant l’ennemi ! Encore moins devant un traître !

Puis, elle tourna la tête vers les Black Knight, mais ses paroles s'adressaient toujours au porteur de Scylla :

-Toi, si tu veux partir tu peux. Je ne te jugerais pas non plus. Mais moi je reste. Plutôt mourir que de tourner le dos à un traître…

Puis, elle plissa les yeux en foudroyant Hruodland du regard :

-Mais nos violons sont parfaitement accordés, sale traître. C’est hors de question que tu reviennes, mais c’est aussi hors de question de te laisser libre. Ca ne te laisse plus qu’une option !

Après la tirade de l’ancien Léviathan, elle lui lança un regard arrogant et s'esclaffa d'un ton mauvais et railleur :

- He bien, c’est pas la modestie qui t’étouffe toi ! Tu es l’égal d’un dieu ? Je ne demande qu’à voir ça.

Quand le félon proposa à Takeya de s’occuper d’elle parce qu’il aimait les femmes, elle hoqueta. Pensaient ils vraiment qu’ils étaient les seuls à décider ? Que les Marinas n’avaient pas leur mot à dire ? C’était hors de question qu’elle affronte le Lion Noir ! Encore moins parce qu’il aimait les femmes ! Elle voulait faire payer au traître elle ! La russe s’apprêta à protester quand son regard se figea sur les flammes que venait de générer celui qui devait être son adversaire. Ses yeux semblèrent s’illuminer un instant avant qu’elle ne se tourne vers Daken.

-Fait payer à ce traître. Montre leur ce qui advient à ceux qui tournent le dos à Poseidon ! Je m’occupe de l’autre.

Hors de question que les deux autres pensent qu’ils pouvaient décider pour eux de qui ils allaient affronter. Elle se tourna alors vers Takeya, laissant une gerbe de flammes jaillir.

-Voyons qui de nous deux a les meilleurs flammes minou.

Gronda-t-elle, impatiente. Une musique lui trottait dans la tête. L'équilibre est fragile Quand on navigue entre les rives Je commence, tu termines L'orage nous tient Immobile. Pas très impressionnant pour le combat qui s’annonçait, mais elle refusait de s'en aller.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Oct - 12:15

(Hps: 126+15= 141)

Takeya regarda les dégâts autour de lui et poussa un profond soupire... Il avait beau être milliardaire, une sorte de Bruce Wayne, ironique pour un Dark Knight, ça en faisait du travail... Même avec l'aide du gouvernement... En parlant d'aide, la sienne avait été apprécié. Prendre l'initiative d'évacuer le quartier et ce qui l'entourait avait sauvé d'innombrables vies. Les compagnies de sécurité qui travaillaient encore pour lui dans la ville avait soutenu la police et les secours dans leurs dur labeurs humanitaire.

De loin, il entendit le combat entre le Drac et Scylla se terminer. Il souffla de nouveau, soulagé que tout ce bazar soit terminé. Il espérait simplement qu'une autres bande de fanatique religieux n'allait pas débarquer. Le lion avait besoin de repos avec le combat. Même si il avait gagné, arion l'avait gravement blessé et son armure qui s'auto reparaît avec son sang "divinisé" par le dieu de la terreur qui sommeillent en lui, n'aidait pas...
La mystérieuse jeune femme en armure du serpentaire noir réapparue et plaça un fauteuil derrière lui afin qu'il s'installe pour recevoir les premier soin. Sa protection, "mi armure noire, mi cuirasse/anima de terreur" revint sur son socle pour reprendre la forme de la chimère Leonine qu'elle était devenue au fur et à mesure des régénérations, avec du sang de Seigneur noir ou de divinité. Sur ce point, c'était pratique, grâce à Deimos, il avait la possibilité de s'auto réparer, du moins de commencer et la cuirassé faisait le reste.


Une équipe d'ambulances de son groupe, arriva et lui prodiguant les premier soins.

Ses hélicoptères s'était posé dans toute la ville pour soutenir le gouvernement, petit à petit, le Lion noir et la Heaven Inc reprenait le contrôle de la capitale japonaise qui au final était presque comme il l'avait laissé. Petit à petit, ils s'implantaient de nouveau pour diriger la ville.
Le gouvernement les connaissaient, savait qu'ils était fiable, honnête et surtout compétant. La domination nyorais avait été aussi brève que passagère et personne n'avait eu le de s'habituer, alors que la Heaven était connu, fiable et de confiance
avatar
PNJ Poséidon

Date d'inscription : 02/05/2006
Nombre de messages : 128

Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Oct - 15:11

Le réseau d’espionnage ne mentait jamais, et là les espions décrétaient l’état d’urgence. Un homme se dépêcha de prévenir le bibliothécaire, les Marinas pouvaient compter un nouveau traitre parmi eux. Mais cette fois, il ne s’agissait pas d’un petit déserteur de rien du tout, il s’agissait du grand Hruodland, le général du Léviathan. Les raisons de son changement de camp restaient encore obscures sur le papier. Les espions ne pouvaient pas percer les rangs ennemis aussi facilement, depuis que Poséidon avait fait du grabuge à la surface. Eize n’allait pas intervenir, il n’avait aucun intérêt là-dedans. Si le dieu des Océans était contre ce changement, il interviendrait de lui-même pour punir le coupable.

L’ancien porteur d’écaille se replongeait dans une lecture, quand un autre homme couru vers lui. Décidément, ce n’était pas le bon jour pour une lecture tranquille. Le jeune homme reposa donc son ouvrage, avant de prendre le message. L’ancien Marina était apparue à Tokyo, en présence d’un autre Black Saint et par le plus grand des hasards tombèrent sur Nathalia et Daken, deux porteurs d’écailles tout fraichement arrivée. Malheureusement pour les deux poissons, le choc fut beaucoup trop violent pour eux et aucun des deux ne put gagner son combat. Comprenant qu’il allait devoir intervenir, le bibliothécaire se leva et demanda qu’on prépare des lits et qu’on prévienne les médecins.

Grace à son contrôle de l’eau, Eize ne mit pas longtemps à rejoindre Tokyo. Il suivit juste la fumée pour trouver le petit groupe, les deux Marinas visiblement dans les vapes.

- Pardonnez-moi très chère, dit-il à l’adresse des deux mercenaires. Je ne fais que passer, je viens récupérer ces deux-là et je file.

Sans attendre de réponse des deux autres, il plaça Daken sur son dos, avant de prendre Nathalia dans ses bras. Le trajet serait plus long que sur l’allé, mais avec son pouvoir, il gagnerait un temps précieux. Il replongea donc rapidement dans l’eau pour se diriger vers son royaume, ajustant parfois la position de Daken pour ne pas qu’il tombe. Une fois sur place, il les laissa à ses assistants, qui se débrouilleraient d’eux même pour la suite.
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10067
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Oct - 0:21

Hruodland arriva auprès du Lion Noir en quelques battements d’ailes. Il appréciait réellement la liberté que lui procuraient les capacités aériennes de sa nouvelle armure.
Takeya ne portait plus la sienne. Elle avait retrouvé sa forme animale et semblait avoir pas mal souffert de son combat. La femme Marina aurait-elle été plus forte que ce que le Preux avait pensé ? Dans tous les cas, elle avait perdu.

Alors que le Drac s’avançait encore vers le Lion, il sentit une puissance approcher à grande vitesse. En se retournant, il vit rapidement l’homme qui dégageait cette énergie. Les mots que l’étranger, bien qu’il lui sembla l’avoir déjà rencontré, prononça indiquèrent immédiatement qu’il n’était pas là pour combattre mais simplement pour porter secours aux deux Marinas inconscients. Dans un autre temps, Hruodland l’aurait empêché de les sauver et l’aurait certainement attaqué mais aujourd’hui, il n’en fit rien. La même pensé que celle qui l’avait fait épargner Daken s’imposa à lui et il s’abstint de tuer l’émissaire.

Conservant sa méfiance, il regarda les trois soldats de Poséidon quitter Tokyo. Au fond de lui, il savait pertinemment qu’il les rencontrerait de nouveau et qu’il lui faudrait encore les combattre. Tout cela lui était égal, il était immortel et les évènements glissaient sur lui comme l’eau sur une armure.

- Tu sembles t’en être pas trop mal sorti. Ils ne représentaient pas un réel challenge de toute manière. Plus personne ne semble s’opposer à ta prise de pouvoir sur Tokyo maintenant, tu as le champ libre.

Les paroles que le Drac adressa à Takeya brisèrent le silence subitement.


Réca a écrit:

HP : 148
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Oct - 18:58
(Hps: 141+15=156)


Takeya haussa un sourcil à l'arrivée du récupérateur atlante, mais il était trop fatigué pour réagir, d'autant plus que le bougre était déjà parti à peine arrivé. Il se concentra et libéra le sceau de régénération qui entra immédiatement en action car le lion commençait déjà à se sentir mieux.

Quand à son armure, elle était déjà couverte de son sang et le cosmos divin de Terreur, sous la forme d'une aura orangé avait déjà débuté la réparation de l'armure noir du lion dont les yeux rubis du casque luisaient faiblement.

La jeune femme qui le secondait avait enlevé son armure pour lui préférer un tailleur strict, mais sexy, laissant voir son décolleté et sa magnifique chevelure blonde. Elle avait environ trente ans et restait à l'écart parlant au téléphone et semblant régler des affaire d'ordre juridique..

C'est ce moment que choisit Hruodland pour arriver. Sont armure permettait au Drac de voler ce qui était bien pratique, il l'envia une seconde, avant de hausser les épaules, la sienne lui donnait bien plus de vitesse et d'agilité, chaque armure était différente.


"Effectivement. Et c'est déjà en marche. Mon entreprise s'infiltre de nouveau dans les rouages du pouvoir. Bientôt, comme avant, j'aurai des hommes et des femmes de confiance à chaque poste important. Il ne me restera qu'à châtier quelques traîtres et la capitale sera à moi. Je passerai ensuite au mont fuji et à izumo ou j'établirai mon quartier général afin de préparer mes futurs projets. "

Pendant qu'ils parlaient, la conquête de Tokyo était déjà en marche. Le gouvernement qui avait une confiance total en l'Heaven Inc et le Seigneur noir, accueillait l'organisation à bras ouvert et à part quelques formalités et règlements de compte, Tokyo était déjà de nouveau aux chevaliers noir, du moins à la faction du lion et l'Heaven Inc...

"Et toi, que comptes tu faire maintenant que les deux nazes sont partis ? Tu as le champ libre. "

avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10067
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Oct - 22:54

- Tu as l’air confiant. J’espère pour toi que personne ne voudra te mettre de bâton dans les roues. À une époque, c’aurait peut-être été moi qui aurais joué les gêneurs.

Un rare sourire étira les lèvres du Drac, le Lion Noir l’amusait. Il était puissant mais il n’était encore qu’un enfant bien trop souvent capricieux. Si quelqu’un d’assez fort pour l’arrêter dans sa conquête du Japon se présentait, les choses s’en trouveraient bien plus intéressantes. Mais d’après ce qu’il savait, Hruodland était peut être le seul à le pouvoir et cela ne le concernait absolument pas. Non, il avait d’autres envies.

- J’ai toujours eu le champ libre. Tout du moins depuis que j’ai choisi de ne plus suivre Poséidon. Je ne suis pas encore tout à fait sur de ce que je vais faire, certainement me trouver un coin plaisant pour m’installer. Un royaume nouveau à créer en réalité.
J’ai déjà ma petite idée du lieu, je suis sûr que ton réseau t’indiquera où me trouver.


Oui, le Destructeur avait fait son choix sur le lieu qui serait le sien. Un endroit suffisamment ancien et possédant une source de puissance à sa hauteur. Ce serait donc vers les terres stériles d’Arabie qu’il se dirigerait.

- Je ne suis pas encore bien familiariser avec le modernisme de ce monde mais je ne serais pas contre recevoir ton aide dans ce domaine. Lorsque tu auras appris où je me trouve, viens me retrouver ou envoi moi l’un des tiens afin que nous gardions contact. Peut-être que ta puissance aura suffisamment augmenté pour représenter un défi pour moi.

Ces paroles avaient tout d’un au revoir ainsi le Drac déploya de nouveau ses ailes et s’envola sans attendre vers sa nouvelle destination…


Réca a écrit:

HP : 163
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Oct - 22:18


(156+15= 171)


Le lion répondit par un sourire carnassiers, ses prunelles de félin plongérent dans celle du drac. Il écoutait le marinas déchu pendant qu'il se faisait soigner par de charmantes infirmières. Il l'aimait bien, malgré que ce soit un connard borné aux idéaux bien ancré dans sa caboche, mais au final, n'était ce pas aussi ce qu'il était lui même malgré leur façon de voir différentes ?
Différents. Oui ils l'étaient clairement. Malgré cela, le Seigneur noir respectait l'ancien preux, qui avait eu le courage de se libérer des chaînes divines.




"bien sûr que je suis confiant. Nous sommes différents, c'est clair, nous n'avons pas le même point de vue. Mais tu m'auras appris une chose, enfin appris... Rappelé, je ne laisserai plus personne se mettre en travers de ma route, mon ordre compris. Si un chevalier noir veut rejoindre ma faction, il est le bienvenu, si il partage les mêmes idéaux que moi ou au moins une partie... Si il est utile... Pour le reste, je ne laisserai plus aucun obstacles me barrer le chemin, peut importe les excuses. D'abord le Japon, puis la moitié du monde, vu que tu auras probablement conquis l'autre moitié. Après on se défoncera la tronche et on ira boire une bière en crachant sur les dieux. On garde le contact l'ancien, t'inquiète, et si t'as besoin d'un coup de main, n'hésite pas. "

Entre connard sans moral, on s'entendait bien. Enfin sans moral, avec une moral, différente de la moyenne, une moral plus libre. Il regarda l'ange déchu s'envoler et le salua de la main, puis il se déshabilla pour enfiler un autre costume à plusieurs milliers de dollars, des chaussettes, une paire de chaussures de ville aussi cher que le costume et une grande veste noir qui valait probablement l'ensemble.


"Bien, j'ai quelques visites à faire... "


Le lion monta dans un énorme hélicoptère militaire, à ceci près qu'il était entièrement noir qui s'envola vers un gratte ciel assez proche, mais qui avait échappé à la destruction qu'avaient occasionné les éveillés lors de leur combat. Le Seigneur noir sauta juste devant et atterri à l'entrée.

Pénétrant dans le hall d'entrée, il se dirigea vers l'accueil. Il ne restait dans l'immeuble que le personnel minium et fidèle au directeur de la firme qui cumulait aussi le poste de politique, ils avaient refusé de partir, tous les autres avait évacué. Le chargé d'accueillir qui se trouvait être une grande brune à lunette le regarda avec mépris, elle le connaissait et sa venu de laissait rien présager de bon...


"Monsieur, vous n'êtes pas le bienvenue ici, sortez ou j'appelle la police... "


" la police ? Qu'elle dommage , elle a déjà trop de travail, heureusement que mes compagnies de sécurité la soutienne... "

Un sourire diabolique apparut sur le visage du PDG de l'Heaven Inc. Une déflagration de flammes rasa l'intérieur de l'accueil, préservant uniquement les piliers et murs porteur... Le lion venait de claquer des doigts...


" Ho... Quelle dommage, qu'ils sont vilain ces terroristes, heureusement que je suis la, et que le bâtiment à été évacué... "

La brune verdi....
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Oct - 13:51
(171+15=186hp)




Le lion était quelqu'un de fiable, d'honorable, de confiance, sur qui on pouvait compter. Pour ses amis et les gens qu'il aimait et respectait il était près à tout. En revanche, des qu'on l'avait déçu, ou trahis, il devenait impitoyable. Tout obstacle à sont idéal devait être éliminer. En ceci, il n'était pas si différents du Drac...

Il assomma la jeune femme, puis la plaça sous le bureau. Il. Entendait déjà arriver là sécurité de l'immeuble. Utilisant son cosmos, il accélération sa vitesse et disparut dans l'un des couloir d'aération.
Pour avoir fais construire cet immeuble, il le connaissait par cœur. Il savait ou aller et comment y aller. Arrivant dans la que de sécurité, il piratage les ordinateurs et mit hors services toutes les caméras. Puis effaçant les enregistrements vidéo ou de toutes façon, sachant ou se placer, on ne voyait pas son visage...

Puis, il commença à monter les étages, un à un à grande vitesse. Se cachant quant il le fallait des sbires qui surveillaient l'endroit, en assommant certain qui posaient problème et les cachant à la vu des autres. Après tout, eux était innocent et ne faisant que travailler pour l'autre... L'autre c'était l'homme qui avait pris sa place au Japon et faciliter sa chute, franck Matsumoto, un Franco japonais qui avait la responsabilité de la branche japonaise et l'une des éminence grise du premier ministre japonais. La monté de l'immeuble fut rapide, le cosmos aidant. Beaucoup de vie furent épargnés. Il se présenta devant la porte du bureau de Monsieur Matsumoto. Mais les hommes qui se trouvait devant sa portes n'étaient pas de so équipe, il les reconnu même instantanément. C'était la garde privée du premier ministre. Sans trop savoir quoi faire ou dire, le Seigneur noir se présenta devant eux.

"nous vous attendions monsieur Oni, veuillez entrer je vous prie. La pièce était grande, sombre et décoré de façon ancienne... En fait, l'éclairage tamisé était principalement dirigé vers le grand bureau en chêne massif qui était place près de la baie vitrée aux rideaux de velours sombre tiré. Installé derrière le luxueux meuble, dans un immense fauteuil de cuir, se tenait le premier ministre, les yeux fixé sur un écran d'ordinateur portable. Quand le lion entra, l'ancien leva les yeux vers lui.

"Vous nous avez manqué monsieur Oni , même si votre abandon rapide m'a déçu, je suis heureux de vous revoir. "

Takeya, malgré toute sa puissance, respectait cette homme., il le craignait presque sans trop savoir pourquoi, l'ancien dégageait une prestance indéfinissable, une aura d'assurance qui prêtait au respect et à l'écoute.

" Ceci dit, je suis content de vous voir. Et j'espère que vous reprendrez vos fonction rapidement. Je ne vous en veux pas pour votre départ. Les nyorais étaient puissant et incarnait un certain espoir qui lui aussi à été déçu. Vous pendant près de vingtje ans, vous avez fait un travail exemplaire et je compte bien à ce que celui-ci reprenne et rapidement. Vous cherchiez peut être monsieur Matsumoto? Il est mort. Exécuté pour haute trahison. Des que j'ai vu vos hélicoptères sombre, j'ai sur que vous étiez rentré, des que j'ai entendu les combats, j'ai sur que vous nous protégez de nouveau et que vous allez reprendre votre place. Alors au boulot monsieur Olorïn, Monsieur Lionheart ou quelque soit le nom que vous utilisiez actuellement. Je veux revenir au temps de notre splendeur, au temps où votre efficacité rapportait financement et bénéfice. Cette immeuble est de nouveau à vous, vous avez le soutiens du gouvernement comme auparavant. Au travail jeune homme, vous avez du retard à rattraper!"

Le vielle homme se leva, passe près du seigneur noir et lui tapota l'épaule droiteavant de disparaître avec sa garde d'éveiller personnel. Il avait raison, il y avait beaucoup de travail. Takeya s'installa au bureau et commença à passer quelques coup de fils...
avatar
Aslan

Date d'inscription : 12/09/2006
Nombre de messages : 5488
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Oct - 19:45
- Putain de merde, les cons...

Aslan se relève des décombres d'un immeuble qui lui est tombé sur la tête quelques minutes plus tôt. Il aurait dû savoir que le Japon était une destination à éviter ces temps-ci. Il redresse sa carcasse qui n'en finit pas de craquer et époussette son costume. Plus de peur que de mal, heureusement. Dire qu'il y a quelques heures seulement, il prenait du bon temps dans un des derniers karaokés du coin qui tient encore debout. Ça, c'est Japonais savent s'amuser, y a pas à dire. Une question de culture, définitivement. Suffit de regarder les archives de ce peuple pour se rendre compte que sous des dehors sérieux, ce sont de sacrés rigolards.
Le chevalier jette un œil alentour. Heureusement que Takeya a fait évacuer le quartier dès qu'il a senti que ça allait se castagner. Quelle idée il a eu d'aller se fumer une clope un peu à l'écart. Il aurait dû écouter son père quand il lui disait que c'était mauvais pour sa santé. Tiens, d'ailleurs, est-ce que le cosmos permet d'amoindrir les effets du tabac sur l'organisme ? Faudra qu'il voit ça avec son médecin traitant.
En attendant, cette anchoïade n'a pas fait avancer la reconstruction de la capitale. Tout l'inverse, en fait. Aslan rejoint l'équipe la plus proche de lui et prend des nouvelles de la situation. Pas brillante. Une des artères principales est bouchée suite à l'effondrement d'un bâtiment. On lui demande s'il peut faire quelque chose.

- Ben, c't-à-dire que j'suis pas un manuel, moi. J'veux bien essayer de fracasser quelques blocs, mais je risque de pas pouvoir vous aider des masses. Par contre, si vous me passez votre talkie, je peux tenter d'arranger un truc.

On s'exécute et il donne ses ordres dans l'appareil. Rapidement apparait autour de lui une demi-douzaine d'éveillés, certains en armure et d'autres non. Des employés de Takeya qui se languissaient d'ordres précis, en l'absence de leur chef. Avec ceux-là, ça ne prendrait pas trop longtemps de faire le boulot. Le Paon claque des doigts et une musique enveloppe tout le monde, comme un manteau d'énergie. Aussitôt, il montre l'exemple et commence à cogner dans les décombres, à grand renfort de cosmo-énergie. Les autres l'imitent, repoussant leurs limites. En quelques minutes, il ne reste que des tas de gravats. Les blocs les plus imposants ont été mis sur le côté, là où ils ne gêneront personne.

- Mission accomplie, donc. Bon, si vous m'cherchez, je serai au bar. Ciao, mes mignons !

Il se dirige vers le « Fils du Chat Noir » où il sait que l'on trouve une belle sélection de bouteilles. En cherchant bien, il en trouvera peut-être une qu'il n'a pas encore goûtée. C'est que ça creuse, de creuser dans le béton.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Oct - 17:45

Et des coups de fils, il en passa. Des tas, pendant des heures, à tous ses ancien contacts, à des membres du gouvernement, au chef de la police, à tous les organismes qui de près ou de loin avaient eu quelques choses à voir avec son organisation ou le pouvoirs, quel qu'il soit. Petit à petit, il reliait ce qui avait été défait, il ressoudait ce qui avait été brisé...

Il voulait se créer son propre petit monde parfait, protégé, à lui et le japon était parfait pour cela, même si son cœur restait en France, en Bretagne, dans le gold du Morbihan. Une partie de lui était indirectement japonaise de part son père adoptif et son nom...

Oni... Le démon ogre, ça lui allait bien, même si il s'était souvent demandé si son père portait réellement ce nom, ou si c'était un pseudonyme pour tenter d'échanger à la mystérieuse organisation d'homme en noir qui avait assassiné ses parents...

Il secoua la tête et se passa une main sur le visage, puis bu sa guiness cul sec pour se remettre les idées en place. Après quelques heure de diplomatie, d'appel, de bureaucratie et de bureautique, il se leva et se dirigea vers la baie vitrée et jeta un regard sur la ville. Elle était déjà en pleine reconstruction. Ses hommes étaient déjà au travail, soutenant les pompiers, la police, l'armée, mais aussi les ambulances, les urgences, les secouristes, les entreprise de démolitions, de nettoyage et de reconstruction. Tout se petit monde bougeaient comme des fourmis travailleuses et Tokyo déjà doucement reprenait vie. Bien sûr, il faudrait des mois, voir des années avant que tout ne redevienne comme avant, mais au final, cela servait plutôt sa cause. Son soutiens ne pourrait être que bien perçu, la fidélité du peuple étant bien plus solide quand la confiance et la reconnaissance liait le tout.

Il soupira un bon coup. Bien sûr, le jeune homme était heureux d'avoir acquis tant de puissance et d'avoir la possibilité d'aider et de protéger les gens. Jouer les batman avait toujours été son rêve. Mais quelques fois, il regrettait le temps ou il n'était qu'un jeune chevalier noir insouciant n'ayant à penser qu'au combat et au femme... Il était révolu le temps de l'innocence...

Un petit sourire nostalgique aux lèvres, il se détourna de la grande verrière pour retourner s'installer dans l'immense fauteuil en cuir et reprendre son travail, mais se fut ce moment que choisit Victoria, sa magnifique secrétaire blonde pour rentrer sans frapper et poser sur le bureau une pile de dossiers plus grande qu'elle.

"voilaaa bon courage patron, ces dossiers concerne toutes les plaintes, les demandes, les dégâts, les factures, les devis, les soucis administratifs, en bref tout ce qui concerne notre nouvelle prise de pouvoir, la société et les événements de Tokyo de ces dernières semaines. Je m'en occupe comme d'habitude, mais j'ai besoin que vous ayez pris connaissances de tout et que vous ayez signé ou refusé ce qui doit l'être. Et bien sûr tout ça avant lundi prochain. "


" mais nous sommes vendredi... "


" Je sais, bon week end et bon retour à Tokyo ! "

Il pris une expression de gamin boudeur, tandis qu'elle lui faisant un adorable sourire assorti d'un clin d'œil avant de sortir du bureau. Le lion regarda avec désespoir la pile de documents, mais Vicki repasse la tête par la porte quelques seconde plus tard, alors qu'il allait se servir du téléphone pour commander des bières et des sandwich.

"Ha, il faudra contacter monsieur Aspis pour prendre des nouvelles de sa prise de pouvoir à Hongkong. Et monsieur Aslan arrive, il va sans doute déjeuner à votre pub, le fils du chat noir . Vu que l'ordre ne nous portes pas en odeur de sainté ces derniers mois, il serait utile que vous le rencontriez pour parler affaires. Notre prise de pouvoir est encore fraîche et tous alliés est bien venu. "


Nouveau grand sourire, puis disparition de la demoiselle. L'ancienne responsable de la division américaine semblait avoir prit ses marques avec une facilité déconcertante. Le Seigneur noir en était heureux. Son regard se posa sur un bar près d'un magnifique devant en cuir et d'un grand écran plat. Il s'en approcha en faisant rouler le fauteuil et ouvrit l'une des petite poète e bois latéral, tombant ainsi sur tout une collection de vieux alcool varier et de gande qualité. So prédécesseur avait bon goût et le pdg de la Heaven Inc profita de ceux-ci en sortant un vieux cognac qui au vu de l'étiquette, avait bien plus de cinquante ans d'âge.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Oct - 17:26


S'installant dans le canapé, Takeya prit la télécommande de la chaîne et mit de la musique classique, puis, il se servit un verre de whisky et réfléchit aux événements ment récent...
L'évacuation s'était bien passé. La fortune du chevalier noir et ses compagnie de sécurité formé et entraîner à ce genre d'événements avaient fait un travail exemplaire.
Bien sûr il y avait eu des morts, même si il avait tout fait pour les éviter, tentant même de déployer un kekai, un barrière de flamme pour absorber et contenis les violences du combat... Ce n'était pas parfait, mais comment aurait il pu gérer la puissance de quatre chevalier d'or, lui compris alors qu'il avait déjà eu du mal à limiter ses dégâts et ceux de son adversaire...

Les journaliste étaient dure, mais après tout, tout était de la faute des marinas et de poseidon ! Lui n'avait fait que protéger les habitants, enfin tenter de le faire... Les avis étaient partagés et même si la majorité reconnaissait que lui et ses hommes avait fait tous leurs possibles pour épargner un maximum de vie, il y avait aussi ceux qui estimait qu'il ne valait pas mieux que les atlantes...bien sûr ses responsable en communication et en publicité allait toujours faire pour redorer le blason de la société et faire passer la pilule, mais tout ça lui laissait un goût de fiel dans la bouche... Après tout il avait fait tout ce qu'il avait pu et seul ! Sans l'aide de ces nazes qui de toutes façons ne faisait jamais rien. Il s'était même battu au vu de tous au mont fuji et avait battu de justesse l' un des plus puissant généraux nyorais...
Mais forcément le Japon n'était pas assez intéressant, n'en valait pas la chandelle, pour se risquer à le défendre, cela aurait été mettre sa liberté, sa Putain de sacrosainte liberté en péril que de protéger le Japon des nyorais et surtout de poseidon et ses massacres... Des Seigneur noir comme iblis lui donnait envie de vomir... Le Japon n'était pas son problème, il n'avait rien à perdre, alors pourquoi le protéger ?

S'était à cause de gens comme lui, sois disant seigneur noir mais qui ne pensaient qu'à leur gueule, que le japon avait été perdu... Sois disant trop risqué à défendre... Bande de connards....

Plus le lion pensait, plus il engageait. Il décida de monter un instant sur le toit en attendant un signe d'Aslan, afin de décharger sa rage sans risque... Prenant un ascenseur, il a cédé facilement au toit. Devant lui une surface planté et vide et le ciel...


Son aura augmenta, et une déflagration de flamme parti vers les étoiles...


Il détestait définitivement l'ordre noir dont il faisait parti par élimination, ne pouvant être sous les ordre d'un dieu... Il détestait leur égoïsme et leur lâcheté... Le Japon leurs avait appartenu, lui avait appartenu durant des années. Il avait suffit qu'ils doivent partir se lancer dans une quête visant à renforcer son pouvoir pour que ces abrutis laisse tomber et s'enfuient sans combattre...

Le premier ministre japonais savait que la faction du lion était différente, il savait qu'elle n'avait rien à voir avec le reste de l'ordre de noir... Il savait que si le lion n'était pas intervenu, c'était qu'il était dans l'impossibilité de le faire, que l'on en avait empêché.. Quand il pu revenir, ce ne fut que pour constater l'incompétence de son ordre, l'égoïsme des autres chevaliers noirs... Alors quand le vielle homme avait vu revenir Takeya qu'il savait bien différent, il n'avait pas hésité longtemps entre un petit rhume, la peste et le choléra...


L'opération qu'avait mené poseidon sur le monde avait causé des millions de morts, et comme toutes les autres factions, personne n'avait rien fait... Il fallait bien qu'à un moment où un autre, l'une d'elle arrête de faire l'autruche. Alors le lion avait décider de se désolidariser de la confrérie sombre, laissant à qui le désirait la possibilité de le suivre, et avait porté secours à ceux qui en avait le plus besoin. Ceux qui avait été au premieres logé lors de la bataille entre les dieux nyorais et l'empereur des mers. Bien avant que les deux marinas se présentent pour mettre de l'huile sur le feu, les compagnie noirs était déjà sur place pour soutenir l'aide humanitaire. Que pouvait on lui reprocher ? D'avoir été absent comme la quasi totalité des éveillé ? Lors des précédent combats ? Eux au moins tentait de faire quelques choses maintenant. Avait protéger (officiellement) la population d'une nouvelle attaque marinas. Ils aidaienrt, soutenaient, était actif, contrairement à beaucoup d'autre.

Il avança et lançant un regard sur les ruines de la ville, il serra les dent...


C'était un peu dure à avalé d'entendre murmurer les reproche qu'une certaine parti du gouvernement, de la population et des politiques en général rallaient alors qu'il les avait protégé une nouvelle fois, la dernier étant d'un général nyorais et cette fois-ci des marinas qui attaque sauvagement (officiellement) les restes de ce que leur dieu avait détruit... Bien sûr publicité, propagande, pot de vin, communication allaient effacer tout ça, mais c'était frustrant de passer pour le méchant profiteur pour certain alors que ce n'était pas sa fautes, mais celle des anciens de son ordre... Alors qu'une fois de plus, lui seul apportait aide et soutiens.. Que faisait le reste du monde pour remédier au ravagé ravages poseidon ? Rien ! Contrairement à lui !


Dernière édition par Takeya le Mer 26 Oct - 15:37, édité 1 fois
avatar
Aslan

Date d'inscription : 12/09/2006
Nombre de messages : 5488
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Oct - 20:46
Étrangement, depuis l'intervention de Poséidon, les Japonais y vont mollo sur les sushis. Du coup, on y perd un peu au niveau gustatif. Il reste bien les ramens et autres takoyakis, mais ça ne vaut pas les assortiments de poisson cru qui ont fait la réputation de tout un pays. Heureusement qu'il leur reste leurs whiskies. Aslan songea aux changements imprévisibles que connaissait le monde, comme la colère de Poséidon ou, tout aussi absurde, le fait que les meilleurs malts soient désormais nippons. Il y réfléchit en dégustant un Karuizawa qui est plus âgé que lui, distillé à une époque où régnait partout un monothéisme de bon aloi qui ne dérangeait finalement personne. À cette époque, quand la religion faisait parler d'elle, c'était au sujet d'une déclaration condamnant le port du préservatif. Maintenant, c'était à cause de millions de morts juste à cause d'un caprice d'une entité marine.
Malgré tout, ça n'enlève rien aux qualités intrinsèques d'une bouteille d'alcool à dix mille dollars. Chaque lampée vaut cinquante bucks. Et pourtant, c'est clairement de l'argent qui est dépensé sans aucun regret. Aslan jette un coup d'oeil à l'horloge du café.
- Putain de merde, le rendez-vous !
Tout à sa dégustation, il en a oublié qu'il devait rencontrer la crème des chevaliers noirs, en la personne de Takeya Oni. Honnis soit qui mal y pense, diraient les Français. Ces cons-là ont le sens de la formule, c'est sûr. En attendant, il est tentant d'embarquer une bouteille de saké et d'y aller. Le hic, c'est qu'il est à la bourre et n'a toujours pas mangé. En sortant du bar, il tombe nez à nez sur un restaurateur ambulant. Ces types sont une manne du ciel. Répondre aux besoins du client où qu'ils soient. Une bonne mentalité, faut leur accorder ça. Le chevalier du paon achète un nombre aberrant de brochettes et en dévore déjà une partie sur place.

En arrivant dans le bâtiment où il a rendez-vous, Aslan sent bien les regards qui se tournent vers lui. La couleur de sa peau et sa taille ne laissent pas d'attirer l'attention. Il se fait annoncer à la réception et prend l'ascenseur, toujours en grignotant des takoyakis. À l'étage du big boss, une petite secrétaire blonde lui explique que son rendez-vous est allé prendre l'air. Qu'à cela ne tienne, le chevalier du paon monte les escaliers, bouteille et bouffe en main. En grimpant les étages, il sent une cosmo-énergie assez puissante se développer. En arrivant sur le toit, il voit son contact de dos. C'est lui qui est à la source de toute cette énergie déployée sans but précis. De toute évidence, on est assez bougon, dans le coin.
Pendant quelques instants, le chevalier de New-York ne sait pas très bien comment engager la conversation. Finalement, il opte pour un :
- Ça vous dit de boire un coup et de manger un bout ? Histoire qu'on soit à l'aise pour causer ?
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Oct - 16:12
Bougon,  ça on pouvait le dire.  Être bloqué par un groupe d'aministratif rétrograde et à la vision limitée par leurs postes et leurs siège en cuir et surtout leur interprétation personnelle des choses,  cela le faisait bouillir. Tous aurait du marcher comme sur des roulettes la majorité du Japon ignorait l'existence de cette Putain de confrérie sombre.  Lui et sa faction indépendante aurait dû être accueillit en héros,  après tout,  ils aidaient la population,  reconstruisaient,  donnaient des ressources...  Mais non,  il avait fallut qu'une poignée de bureaucrates lui pourrisse la vie et que les lenteur de l'administration s'y mettent...

Ils aurait pu tout péter,  massacrer les réfractaires pour passer en forces,  imposer sa domination par la terreur, mais il n'était pas comme ça,  pas comme tout ces connards tyrannique des autres faction et même d'une partie de l'ordre noir...  Même si l'immeuble et l'incendie de l'accueil à vais été une réaction un peu extrême,  c'était une vengeance personnel et personne n'était mort...  Il n'était pas comme les autres,  fondamentalement il était bon,  il n'eliminait que ceux qui le méritaient et encore,  il n'aimait pas ça...  Il n'aimait pas tuer...  Et pour ça,  sa conquête du Japon ne passerai pas par la violence,  du moins pas uniquement... Ses espions étaient implantés partout,,  ils le tiendraient informé du bon moment...

Plongée dans ses ses pensées,  il n'entendit pas arrivé le grand personage porteur de la choses la plus sacré après la vie et les femmes,  la bouffe.
La première impression qu'il eu en regardant aslan fut qu'il avait une bonne tête et qu'il faisait mal au cou,  ce qui fit rire le lion.  Lui même mesurait un mètre quatre vingt quinze et rare était les gens plus grand que lui. Devoir lever la tête pour regarder quelqu'un dans les yeux était assez peu courant chez lui et même si ça ne voulait rien dire,  il trouvait ça amusant.

La seconde impression fut qu'il donnait confiance, le grand fauve avait un instinct primaire pour ça,  mais ce même instinct on avait trompé avec aryen,  alors maintenant,  il se méfiant constamment,  on venait bien avec le temps.  Mais pour ses projets,  des gens de confiance seraient les bienvenues et feraient avancé les choses sans contexte plus vite...  Alors...

"Toi,  t'as tout compris à la vie. "
Grand sourire, brusquement l'aura d'agressivité disparue pour faire place à une ambiance bonne enfant.  Victoria apparut subitement d'on ne sait où et entendit une grande couverture sur lequel elle plaça des coussins.

" Pique-nique ? "

C'était fou à la vitesse ou Takeya passait d'une humeur a une autre,  peut être son lourd passé psychologique avec Deimos n'avait il pas aidé sa stabilité mentale,  mais en attendant,  son adaptation à toutes sorte d'événements en avait été grandement amélioré,  un mal pour un bien ?
"j'ai quelques soucis avec la maison mère,  je ne sais pas si tu es au courant,  j'en ai marre des égoïstes et des traître,  c'est pour ça que j'ai décidé de me reimplanter au Japon,  histoire d'aider ceux que l'ordre a lâchement abandonné à cause de décision égoïste de certains seigneurs noir ayant peur de combattre ou n'ayant sois disant rien à gagner à protéger des innocents.. .  En bref,  je suis un peu l'emmerdeur de service chez les les grand pontes, le casse couille,  le mouton noir,  le chiant,  l'imprévisible..."
Ses yeux brillèrent quand il aperçu les brochettes.

"Super idée la bouffe,  je vais commander à boire,  t'aime la bière ?  Vicki,  ramène un échantillons de nos meilleurs bières et de ce que proposera notre ami s'il te plais. "

Puis le grand escogriffe s'installat confortablement dans les coussins et invita son camarade à le rejoindre.
" Donc je préférais être franc,  des Seigneurs noirs comme Iblis ou Aryen ne, peuvent pas me saquer par exemple, te voilà prévenu.  Je veux me faire un empire,  un empire ou on pourra se marrer,  baiser,  boire et manger sans se prendre la tête,  en sécurité.  J'adore l'humanité et se qu'elle offre et peut importe les nazes qui se dresseront devant moi,  je ferai tout pour la protéger. Mais pourquoi tu bosse pas chez Athèna tu vas me dire ? En résumé j'aime pas l'autorité,  j'aime pas les dieux,  j'aime pas les faux-cul,  du coup j'ai décidé de bosser pour mon compte. Ça fais long je sais,  mais même si ce n'est que pour un temps,  je voulais que tu sache dans quoi tu t'engages. Tu voulais causer disais tu ?  Je t' écoute avec plaisir maintenant.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Conquête] Détruire ou conquérir... Un choix délicat !

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Guillaume le conquérant
» Jayce et les conquérants de la lumière...
» La conquête de la terre du milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Asie et Océanie :: Tokyo-