:: Zone Guerre Sainte :: Asie et Océanie :: TokyoAller à la page : Précédent  1, 2
avatar
AslanGarde Noir du Paon
Garde Noir du Paon

Date d'inscription : 12/09/2006
Nombre de messages : 5488
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Oct - 19:38
Et ben voilà. Suffit de lui faire penser à autre chose. Derrière chaque psychopathe se cache un gosse qui est toujours prêt à s'amuser. Rien de plus, rien de moins. Pendant que la petite blonde installe tout ce qu'il faut pour un petit goûter improvisé, Takeya explique la situation qui était la sienne. Il raconte qu'il ne s'entend pas franchement bien avec l'Ordre Noir. Qu'il est le mouton noir de la famille. Le souci, songe Aslan, c'est que des moutons noirs, il n'y a que ça, dans cette bergerie. Et quelques douzaines de loups. Heureusement, les moutons ont appris le krav maga depuis des décennies déjà, et font jeu égal avec les pires prédateurs.

Le chevalier du paon n'a qu'une règle : quand on lui propose de la bière, il ne refuse jamais. Question de principe. Quant au saké qu'il garde encore à la main, ce sera pour le dessert. Les coussins installés, l'invité s'étale de tout son long long sur les coussins qui sont là en nombre. Y a pas à dire, on sait recevoir dans le coin. Au loin, on voit la baie de Tokyo qui miroite comme jamais. Dire que des milliers de corps dorment dans ces eaux paisibles. Dire que ce paysage si charmant est devenu pour d'innombrables familles un tombeau funéraire. En attendant, le tableau reste magnifique, tout morbide qu'il soit. L'endroit où les deux chevaliers devisent ne manque que d'un cerisier en fleur pour parfaire la scène. Enfin, il faut savoir se contenter de ce qu'on a.
Pendant qu'Aslan garde ses yeux sur le lointain, Takeya casse du sucre sur le dos des collègues. Le nom d'Iblis ne correspond à aucun son de cloche dans la tête du Garde Noir qui ne s''est pas amusé à retenir tout le trombinoscope d'entreprise. Aryen, par contre. Oui, on peut comprendre que la Vierge Noire ne remporte pas des concours de popularité dans le milieu. Disons qu'elle a des méthodes bien à elle. Comme quoi un joli minois ne suffit pas pour se faire des amis. Pour le reste du topo du Lion, ça parle de bouffe, de sexe, de fun. Le programme manque un peu de zique, mais il y aurait tout à fait moyen de glisser l'idée en passant. Quoi qu'il en soit, c'est déjà très alléchant comme ça. Et si en plus, y a moyen de foutre le dawa dans les plans divins, y a pas de raison de ne pas se joindre à un si beau projet.

Le petit topo du patron de ces lieux est fini. Aslan termine sa bière en deux gorgées et s'essuie le bord des lèvres avec sa manche. Le tissu enlève toute trace du breuvage, mais n'efface pas le sourire qui s'est accroché là depuis le début de la conversation.
- Moi, je cherche des indices sur un dieu qui n'a pas encore pointé le bout de son nez, jusqu'à présent : Dionysos. Et comme la chasse au loustic ne donne pas grand chose depuis New-York, j'ai décidé de confier la gestion de mes affaires à des subalternes et de parcourir le monde. Pour l'instant, c'est pas l'éclate. On est plutôt sur de l'humanitaire pour réparer les bêtises du dieu au trident. Mais si y a moyen de s'éclater et de se fendre la poire, j'dis pas non.
Sentant qu'il se doit de préciser quelque chose encore, il ajoute :
- Je ne viens au nom d'aucun clan de l'Ordre, ceci dit. Je ne suis le représentant de personne. J'ai quelques affinités avec Aryen, c'est vrai. Mais je ne reçois d'ordre de personne et je suis ma propre voie. Après tout, c'est un peu l'idée : chacun sa route, chacun son chemin. On parlait de mouton noir, je peux dire que j'en suis un bel exemple. Je suis même ce qui s'en approche le plus, physiquement.
Le grand gaillard passe une main dans ses cheveux crépus et part d'un rire franc.

- Ce que j'veux dire, c'est que ta façon de faire me botte bien. Et je pense que je peux donner un coup de main − ou un coup de poing, selon les circonstances − qui pourrait faire avancer les choses. Quoi que t'aie à faire, ce sera sûrement plus marrant de le faire à deux, non ? La baston, c'est comme l'amour : tout seul, c'est triste ; à deux, c'est pas mal ; mais c'est quand on est des tas dans tous les sens qu'on prend le plus son pied. En parlant de ça, si ça te dit d'aller de détendre dans une boite de strip-tease, j'connais un endroit où ils tiennent un concept du tonnerre : les performeuses se rhabillent, mais font ça tellement sensuellement que ça fout la gaule à n'importe quel mec... et même à certaines gonzesses.
Aslan attend la réponse et ajoute tout doucement :
- Ça coûterait cher d'apporter un cerisier en fleur sur le toit ?
avatar
OliviaChevalier noir de l'Argos
Chevalier noir de l'Argos

Date d'inscription : 01/10/2016
Nombre de messages : 171
Age : 20
Double Compte : Alec, Athena, Nathalia

Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Oct - 21:53

Alpha marchait dans les rues de Tokyo. Quand on connait l’activité de fourmilière habituelle de la ville, on pouvait aisément se croire dans l’un de ces livres de Science-fiction où les gens sont enfermés dans un univers virtuel et ne sortent de plus de chez eux. Mais c’était l’activité normale après les combats de quatre éveillés, non ? Les gens devaient encore craindre d’être prit entre deux feux.
Quelques pas derrière la femme, une silhouette féline se glissait dans son sillon. Dardant les alentours de ses yeux jaunes. L’italo-islandaise se demandait encore ce qui l’avait poussé à quitter le confort de son bureau à Venise. Cela faisait des années qu’elle ne s’était plus mêlée aux histoires des éveillés, et le métier qu’elle pratiquait lui convenait tout à fait. Pourtant elle s’était laissée convaincre. Ses yeux noirs luirent un instant. Si le domaine où elle travaillait lui conférait argent et pouvoir, remettre les pieds dans le monde des éveillés ne pouvait que lui en offrir plus. Même si le tout s’avérait bien plus dangereux.
Alpha chassa la lueur de son regard et se força à un visage neutre. Heureusement pour elle, elle était bonne actrice. Quels que soient ses sentiments, elle pouvait afficher l’expression qu’elle désirait. Ou plutôt, l’expression que désirait son interlocuteur.
Mais que faisait elle donc ici ? Au beau milieu de Tokyo et non sur Death Queen Island ? Simple. Sa décision de rejoindre les Black Knight n’était pas encore arrêtée. Elle comptait d’abord rencontrer quelques éléments histoires de tâter le terrain et de savoir dans quoi elle allait s’engager. Il lui faudra songer aussi à se dérouiller un peu. Elle n’avait plus utilisé son cosmos depuis tant de temps qu’elle ne devait même plus être au niveau des élèves de la Palestre. Ridicule.
A l’origine, elle comptait juste attendre que la personne qu’elle désirait voir- à savoir un certain Takeya Oni- sorte pour venir lui adresser la parole. Mais alors qu’elle s’était posée un peu à l’écart pour patienter, Pete, le félin noir tigré qui l’accompagnait, poussa un miaulement rauque pour attirer son attention. Un homme à la peau noire venait de rentrer. Ailleurs, elle n’y aurait porté aucun intérêt. Mais, même s’ils ne sont pas non plus totalement absents- on ne peut pas dire que les noirs courent les rues au Japon. Et sa présence dans le bâtiment où se trouvait un éveillé ne devait pas être anodine. Sans compter qu’elle pouvait ressentir son cosmos. Alpha attendit un instant avant d’entrer à sa suite. Elle ne s’était pas trompée, l’homme était bel et bien venu voir Takeya. Après un échange avec les employés on la laissa aller à la rencontrer le Black Knight. Cependant, au lieu d’aussitôt aller à leur rencontre, elle les écouta, un peu à l’écart. Non pas pour les espionner, mais pour se donner une idée du genre de personne qu’étaient les deux hommes. Et savoir quel jeu elle allait devoir jouer.

Installés sur le toit. Ils mangent. Le cadre n’était pas des plus agréable pour manger aux yeux d’Arcengela, mais peut être est elle trop attachée à la beauté de Venise pour trouver un toit accueillant. De toute façon, ça ne la concerne pas. Si manger ici leur ouvre l’appétit, grand bien leur fasse. Les deux hommes sont grands. Du haut de son mètre quatre-vingt cinq, elle semble minuscule à côté d’eux. Mais encore une fois, l’italo-islandaise n’en a cure. Ce qui l’intéresse, c’est leur conversation. Takeya explique en avoir marre des égoïstes et des traîtres. Rire intérieur. Égoïste et traître sont les deux mots qui décrivent le mieux Arcangela. Dommage. Mais le but du jeu était qu’il n’en sache rien. Et puis, est on vraiment un traître si on n’a jamais vraiment été fidèle un jour ? Les autres Black Knight pensent n’avoir rien à gagner de protéger des innocents ? Raisonnement naïf aux yeux de la grande blonde. On peut toujours trouver un moyen de se servir de quelqu’un. Il faut juste savoir s’armer de patience pour tisser sa toile. Il explique ensuite qu’Iblis et Aryen ne l’apprécient guère. Arcangela ne connait pas Iblis. Mais, re-dommage, c’était Aryen qui l’a arraché à son bureau en Italie. Mais à nouveau, Takeya est il vraiment obligé de le savoir ? De toute façon, ce n’est pas comme si elle prêtait réellement allégeance à la Vierge Noire. Elle avait juste à gagner de travailler avec elle. Quand il donna ensuite la raison qui faisait qu’il n’était pas au service d’Athéna, son regard se perdit dans le vague un instant, aux souvenirs de l’époque où elle s’entrainait au sanctuaire. L’armure du chat lui avait préféré un autre, alors qu’elle l’avait battu à plate couture. Sous prétexte que ses motivations n’étaient pas celles d’un Saints. Mais peu importait à Arcangela. Loin d’éprouver de la haine à l’égard du Sanctuaire, elle remerciait plutôt l’armure de l’avoir guidé sur la voie qui lui correspondait vraiment.
Aslan est lui aussi un de ces bon samaritain qui cherche à réparer les erreurs de Poséidon sans obéir à personne. Et s’amuser au passage, profiter de la vie. Tandis qu’il propose au Lion Noir de se rendre dans une boite de strip-tease, Arcengela ferme les yeux et se prépare à son rôle.


Masque de sympathie. Alpha s’avança vers les deux hommes avec un sourire amicale, pas trop prononcé ceci dit pour ne pas non plus paraître trop amicale, et donc suspect. Elle inclina légèrement la tête à leur adresse :

« Salutations. Excusez-moi de vous déranger en pleine conversation, mais j’espérais pouvoir m’entretenir avec vous. Voyez, je songeais à rejoindre les rangs des Black Knight, mais je ne suis pas encore bien fixée sur mon choix. Je me suis dit qu’un entretient avec vous monsieur Oni pourrait m’aider à prendre ma décision.

Ce n’était pas tout à fait un mensonge. Disons, une semi-vérité. Pete trottina dans sa direction pour s’asseoir à côté d’elle et fixer d’un œil gourmand les lieux, comme cherchant des miettes qu’auraient put laisser tomber les deux hommes. Feignait il d’être un chat tout à fait normal ou faisait il vraiment preuve de gourmandise, même Alpha l’ignorait.

-Comme j’hésitais à vous interrompre, je n’ai pas put m’empêcher d’entendre votre conversation. J’espère qu’il n’y a aucun problème avec ça.

L’honnêteté pour gagner la confiance. Et, au moins, s’ils avaient découvert sa présence d’une façon où d’une autre, elle ne semblait pas les avoir espionnés. Après tout, elle avait juste voulut savoir quel genre de personnes étaient les deux hommes pour pouvoir s’adresser à eux. Était-ce vraiment mal ?
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4044
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Nov - 16:19
"Dionysos ? Intéressant. "


Le lion bu cul sec sa bière et fit le même geste qu'Aslan, révélant un sourire tout aussi grand et ouvert. Son regard s'assombrit un bref instant quand le nom d'aryen passa dans la conversation, mais mais l'ombre disparut rapidement à l'écoute de la suite. Le paon avait l'air d'être un gars bien et avec la résistance politique actuelle, il avait besoin de chevalier subtil comme allier. Avec Hruodland comme équipier, même temporaire, la subtilité était indispensable, alors... La référence au mouton et aux cheveux le fit rire, décidément, il aurait bien ce mec, il n'y avait pas cette petit voix qui dans sa tête lui criait de se méfier comme il avait eu avec la vierges noire. Il espérait ne pas se tromper..

"Bah j'avais envie de jouer les gros méfiant, déçu par ma vie et ne donnant leur confiance, mais toi aussi tu me botte bien, t'es le premier black Knight que je rencontre depuis longtemps qui a l'air de penser comme moi. Pour le clubs de strip-tease, ça me botte bien, mais pas de suite, encore que ça me botterai bien d'en installer un à Izumo si ça te dis, t'as l'air de bien t'y connaître..."

grande sourire innocent, avant de se goinfrer un maximum et de faire couler tout ça avec un nouvelle binouze.
Il sortie de sa poche son smart phone et appuya sur une touche.

"Vicki, tu fais préparer le black bird s'il te plais ? Et mets mes guitare préféré dedans, je ne sais pas encore laquelle je choisirais... "

Puis, entendant le dernier mot du géant, il sourit.

" Bonne idée, le prix n'est pas un problème, en fait je vais rénover l'immeuble complet et mettre un jardin sur le toi comme dans mon ancienne demeure de NY. , alors un cerisier, c'est pas un problème. "

quand la demoiselle apparut, le regard fut noir vers celle-ci, alors que le paon parut étonné, puis amusé, le lion s'assombrit, elle avait à peine commencer à parler après s'être révéler que la petite voix qui avait résonné pour Aryen fit de même pour la blonde. A son crédit, elle avait un chat... Mais ça rattrapait difficilement les choses.... Un furtif instant ses yeux écarlate croisement les pupilles d'Aslan avant de revenir à Alpha. Allons se dit il, elle ne sont pas forcément toute pareil, donnons lui une chance... Mais à la moindre erreur... La moindre trahison.... Toute cette réflexion se passa en une fraction de seconde, puis le lion regarda le chat.
("Bonjour magnifique félin, elle est sympa ta maîtresse ? Ou elle a tendance à jouer avec les gens ? ")
Personne ne pouvait les entendre, le don du lion pour parler aux animaux était comme de la télépathie. Au mieux, voyait on ses lèvres bouger et ses yeux fixer l'animal à qui il parlait.
Puis, il revint à l'humaine, son expression affable réapparue comme si elle ne l'avais jamais quitté.

"salut demoiselle, et bien tu n'as pas de chance j'allais... "

Son téléphone résona, le coupant dans sa phrase, il décrocha et de nouveau son visage devin gris un bref instant...

" Sérieusement ? Où ? Bien j'arrive ! Faite rappliquer le Black bird en haut de l'immeuble ! "

Puis, il se redressa, une brochette toujours dans la bouche.
Son regard rubis allait d'Aslan à Alpha. Le lion ne savait pas mentir ou cacher ses émotions et il était clair qu'il se méfiait d'Alpha...

" Je vais être franc, je ne sais pas mentir, et en plus j'ai pas le temps. Aslan, tu me plais, t'as l'air de penser comme moi.
Demoiselle, je ne te connais pas, mais

mais je me suis déjà fais planter une fois, ça ne recommencera pas, la dernière j'avais un tant sois peu d' amitié pour elle, je n'ai rien fais à part la bannir de ma vie, toi, une lame dans le dos et je te brûle vivante. "

Un grand sourire apparut sur son visage, un instant on aurait pu jurer que le joker lui même se trouvait sur le toit tant son aura devint brûlante et déplaisante. Même si il ne le montrait que rarement, le Seigneur noir avait dépasser depuis longtemps les plus puissant chevalier d'or...
Puis tout redevint normal, toujours en moins d'une seconde, Takeya avait de nouveau un bonne tête sympathique d'ado d'a peine la vingtaine, sourire enjôleur pose nonchalante...

"Donc mes amis, on va jouer. Jouer à conquérir le Japon. Le gouvernement me demande pour prouver ma bonne fois d'exécuter deux mission pour pacifier le territoire et vu que je suis un gentil, je vais pas utiliser la manière forte, pas tout de suite en tous cas, ça, ça sera à la fin, pour éliminer les fruits pourri. Donc les missions sont les suivantes. Libérer Izumo et sécuriser le mont fuji. Alors comme je disais on va jouer au jeu du test et de la confiance. Je vais vous laisser le choix. Je me rend à Izumo pour rejoindre un vieil ami. Soit vous m'accompagner, soit l'un de vous ou les deux se rendent au mont fuji pour enquêter et sécuriser les lieux. Boucle d'or, t'as qu'à jouer les observatrice, ça te permettra de te décider, sinon tu réfléchis et tu me contact quand tu es décidé. "


Soudain un grand jet privé surgit de l'arrière du gratte ciel, ce devait être un prototype car il ne ressemblait à rien de connu. Ils semblait pouvoir se mouvoir à la verticale comme un hélicoptère et se posa à quelques dizaine de mètre d'eux.


" je dois me rendre en urgence à izumo, il va vous falloir décider maintenant... "


Peu après les décisions prises, le jet décollat vers Izumo...


Dernière édition par Takeya le Mar 8 Nov - 18:40, édité 1 fois
avatar
AslanGarde Noir du Paon
Garde Noir du Paon

Date d'inscription : 12/09/2006
Nombre de messages : 5488
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Nov - 18:36
La discussion tourne court après l'arrivée d'une jeune demoiselle qui se dit attirée par le mode de vie des chevaliers noirs. Ce qui est sûr, c'est qu'elle a déjà un net penchant pour les entrées remarquées. Elle n'a pas eu peur de débarquer dans une réunion au sommet avec son plus beau sourire. Pour peu, Aslan a cru un moment qu'elle allait sortir de sa poche une lettre de motivation et un Curriculum Vitae. Après tout, tout est possible dans ce monde de dingues.
Quoi qu'il en soit, Takeya a un souci avec les gonzesses qui déboulent de nulle part. Un brin de parano. Ce qui est compréhensible s'il a déjà eu maille à partir avec Aryen. Suite au coup de téléphone qu'il a reçu quelques minutes, le Lion décide de terminer l'entretien d'embauche sur une proposition. Il en profite pour faire un tir groupé et ramener les deux nouveaux venus, Aslan et Alpha, dans sa mission de conquête. Le chevalier du paon sourit et accepte sans hésiter.
- Tu vois, ça c'est un mâle, Alpha. Des décisions rapides et précises.
Sur ces mots, s'invite un avion, non un hélicoptère, mais avec des ailes. Enfin, un de ces prototypes hybrides que le garçon de Brooklyn ne saurait pas catégoriser même si sa vie en dépendait.
- Je dois me rendre en urgence à Izumo. Il va vous falloir décider maintenant...
Aslan ne répond qu'avec un petit sourire. Pas sûr qu'il serve à quelque chose sur le terrain, mais puisque la sortie strip-tease est annulée, autant voyager. Après tout, ça aussi ça forme la jeunesse.
avatar
OliviaChevalier noir de l'Argos
Chevalier noir de l'Argos

Date d'inscription : 01/10/2016
Nombre de messages : 171
Age : 20
Double Compte : Alec, Athena, Nathalia

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Nov - 21:30
Les yeux jaunes vifs du félin se posèrent sur Takeya, la queue battant soudainement l’air avec agacement.
« En voilà encore un qui se met en tête de me parler. Comme si l’autre c’était pas suffisant. Je m’en vais le dissuader d’essayer plus longtemps.

Pete fit le gros dos, le poil dressé sur son échine, et feula :

-Lâche-moi, cervelle de souris ! »

Puis, sous le regard surpris de son maître, il bondit sur elle et grimpa sur son épaule avant de lancer un regard hautain au chevalier du lion.

-Excusez le, il n’est pas si agressif avec les gens d’habitude.

Fit-elle en lançant un regard réprobateur à l’animal qui avait levé une patte avant pour commencer à la couvrir de coups de langues. Certes, il n’était jamais très amical avec les gens, mais jamais il n’avait feulé ainsi sur quelqu’un sans raison apparente.

L’un d’eux, Takeya, lui adresse la parole. Lui explique qu’il ne lui fait pas confiance car il ne la connait pas, bien que ses paroles laissent deviner qu’il a accordé sa confiance à l’autre après un bref échange seulement. Soit il décide arbitrairement de ne pas faire confiance aux gens dès que son regard se pose sur eux. Soit il essai de se montrer méfiant mais n’est pas très bon à ce jeu là. La deuxième option est bien plus plaisante aux yeux d’Arcangela. Il serait plus facile de le prendre dans sa toile ainsi. Il leur explique ensuite son plan de conquérir le Japon, ainsi que ses actions à venir dans ce but. Sourire intérieur. Arcangela reconnaissait bien là le propre de l’être humain, de libérer en conquérant, jugeant qu’être sous leur pouvoir valait mieux qu’être sous le pouvoir des autres. Sans doute était-ce justement sa façon de voir les choses. Une arrogance si… Humaine. Ceci dit, qui est-elle pour juger ? Ne cherche t-elle pas la confiance des gens pour mieux les espionner et ainsi s’octroyer un pouvoir confortable. Car, après tout, le savoir n’est il pas le pouvoir.

La métisse incline légèrement la tête dans un geste poli, sans trop paraître lèche-botte, avant de répondre à Takeya :

-Je comprends parfaitement. On ne peut pas faire confiance à n’importe quel inconnu avec un charmant sourire. Ceci dit, si jamais ma décision de rejoindre les Black Knight s’avérait définitive, j’espère que vous ne tarderez pas trop à décider si oui ou non je suis méritante de votre confiance. L’incertitude est un ennemi à l’union d’un camp là où la confiance en est le ciment.

Elle ajouta ensuite quant à sa décision :

-Je vous accompagnerez bien, mais je ne voudrais pas risquer de créer des incidents diplomatiques alors que je ne suis pas même de vos rangs. De plus, j’ai d’autres choses de prévues.

Sur ce, elle se retira, Pete toujours perché sur son dos, affichant cet air supérieur que semblent parfois avoir les chats.

[Conquête] Détruire ou conquérir... Un choix délicat !

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Guillaume le conquérant
» Jayce et les conquérants de la lumière...
» La conquête de la terre du milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Asie et Océanie :: Tokyo-