avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 22:50


L’Ase observait l’horizon. Cela faisait bien longtemps qu’il n’était pas revenu sur ces terres… Sur SES terres…

Après avoir quitté Skärn et la plaine gelé qui avait retenu son épée, Olrik et Daudr avaient rejoint la meute de la chienne et ensemble, il avait entreprit de traverser le gouffre immense qui séparait Niflheim de Muspellheim. Ils durent parcourir une longue route avant de trouver un passage par la montagne mais ils étaient maintenant arrivés sur les terres de feu des neufs royaumes. Olrik se souvenait très bien que cette appellation n’empêchait pas la région d’être la proie d’un froid glacial, seule la présence de nombreux volcans et sources chaudes justifiait ce surnom.

La meute s’était dispersée afin de chercher de quoi manger, Olrik restait en compagnie de Daudr et de deux fidèles à la chienne. L’Incendiaire hésitait sur le lieu par lequel il avait pénétré le royaume, sa mémoire lui jouait quelques tours sur ses souvenirs d’enfance. Il avait choisi de retirer son armure et il portait donc, la rune la représentant en pendentif. Seule Surtal, son épée ardente, était ceinte à sa taille.

* Une idée d’où on va petit homme ?

L’Héritier réfléchit un instant. Il s’arrêta et sonda les environs avec son Hamr. Si ses souvenirs étaient bons, il devait y avoir un village à quelques kilomètres de là.

* Je crois me souvenir qu’il y a un village par là-bas. Nous pourrons nous y reposer et nous renseigner.

Daudr acquiesça et poussa un léger feulement. Aussitôt, les deux loups qui étaient restés avec eux se mirent en route et devancèrent l’humain et la chienne géante.





avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 23:31


Le village se trouvait effectivement là. Les loups avertirent Olrik et Daudr de sa présence. L’Incendiaire utilisa les dons qu’il avait développés au contact de la Chienne pour ordonner aux deux canidés sauvages de se tenir à distance des habitations.

* Toi aussi ma belle, il ne vaut mieux pas que tu m’accompagnes. On ignore comment ils réagiraient à ta présence, déjà qu’on ignore comme ils vont m’accueillir.

Daudr s’approcha de l’homme et posa son museau sur son front.

* Je ne serais pas loin si jamais tu as besoin de moi.

Sans rien rajouter, Olrik reprit la marche. Le village était vraiment tout proche et il le rejoint en une dizaine de minute. Les lieux étaient on ne peut plus classique : une palissade de bois entourait de multiples habitations. Quelques tours de guets, semblant désertée, se faisaient remarquer par endroit. Quatre gardes surveillaient les entrées du village. Le Guerrier Divin s’immisça au cœur d’un maigre groupe de marchands, tachant de se faire remarquer le moins possible. Il avait bien conscience que son allure martiale ne lui attirerait probablement pas les faveurs des gardes. Il rabattit la capuche de son manteau sur ta tête, cherchant à couvrir son visage.

Il parvint ainsi à pénétrer dans la petite cité et s’isola rapidement. S’il voulait des renseignements sur l’état de Muspellheim, une taverne serait le lieu le plus approprié. Il en trouva une rapidement grâce à son enseigne en signe de volcan. Il ne fallait pas oublier que le royaume était celui du feu, même si la neige et la glace recouvrait tout le paysage.

L’Ase rentra dans l’auberge et la chaleur qui y régnait le surpris un instant. Malgré l’heure assez matinale, beaucoup de monde s’y trouvait et le bruit était assez prenant. Il dégagea sa tête de sa capuche et ouvrit les pans de son manteau. Son épée devenait bien visible mais la chose n’était pas rare dans les royaumes et passa suffisamment inaperçue. Il se dirigea vers le comptoir et s’installa sur l’un des tabourets. Le lieu était relativement moderne : pourvue d’électricité, la lumière était assez vive pour bien distinguer les personnes présentes. Un antique transistor diffusait une radio provenant des terres civilisées en dehors des neufs royaumes. Lorsque le barman s’approcha de lui, l’Héritier commanda une chope de bière de la région et se tourna pour observer la salle.




avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 22:36


Le bar était plein malgré l’heure de la journée qui ne s’y prêtait guère. Plusieurs tables étaient occupées par des joueurs de cartes, d’autres pas des groupes qui discutaient. Sur toutes les tables, les verres d’alcools étaient prédominants. Le barman lui amena sa commande et tenta d’entreprendre la discussion.

- Vous êtes nouveau dans la région ? Je ne me souviens pas vous avoir déjà vu ici.

Le Guerrier Divin se tourna face au bar et but une gorgée de la bière avant de répondre.

- J’ai habité dans la région il y a bien longtemps. Je reviens faire un petit pèlerinage.

Le barman, un homme d’une soixantaine d’année, le dévisagea comme s’il essayait de se remémorer qui il lui rappelait.

- J’ai toujours vécu ici, j’ai repris le bar de mon père. Si vous avez habitez ici, il y a de forte chance que je vous ai connu. C’est quo vote nom ?

Olrik n’aimait pas les questions et sa méfiance habituelle le convainquit de ne pas réveiller sa véritable identité.

- Vous êtes bien curieux dites-moi. Il ne doit pas y avoir souvent de nouvelles têtes dans le coin non ?
Je m’appelle Olrik Gunnarson, j’ai grandi pas bien loin d’ici mais je suis parti avant l’adolescence.


Instinctivement, Olrik avait utilisé le nom de son père. Ainsi, il ne mentait pas réellement même si son vrai nom était différent. Il continua de boire sa bière de manière nonchalante, observant le vieux barman et attendant les prochaines questions. Il avait aussi conscience que plusieurs consommateurs tendaient l’oreille pour écouter la discussion. Soit il avait et les visiteurs étaient rares, soit les habitants n’aimaient pas qu’on dérange leurs habitudes.

- On n’a pas beaucoup de visiteurs c’est ben vrai et tant mieux, parce qu’on n’aime pas trop ça par ici. On est une petite communauté et on préfère le rester. Vous recherchez un endroit pour dormir p’être ? Il n’y a pas d’auberge ici, vous trouverez un meilleur gite dans les bois.




avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Juin - 23:51


L’accueil était magnifique mais Olrik ne fut pas surpris. Il savais que la plupart des royaumes n’aimaient pas qu’on trouble leur habitude surtout depuis la récente guerre contre Hèl.

- Merci pour le conseil, je trouverais où dormir. Dites-moi, comme se passe les choses à Muspellheim ces temps-ci ? Ce sont toujours les héritiers de Surt qui dirigent ?

En entendant le nom du Géant de feu, le tavernier sembla se rembrunir encore plus.

- Ce sont pas des questions à poser par ici, les gens aiment pas qu’on leur rappelle le passé. Les Surturson ne sont plus dans les parages et c’est pas une mauvaise chose. Les Wecta ont su prendre le pouvoir et ça nous va bien. Eux, au moins, ils ont pas d’envie de grandeur et on risque pas une guerre avec les Polaris.

Olrik écoutait avec attention les paroles de l’aubergiste. Apparemment, sa famille n’était pas très aimée sur sa propre terre.

- La dernière fois que je suis venu, les Surtr étaient plutôt apprécier. Ils œuvraient pour que le royaume soit puissant et riche, que s’est-il passé ?

- Vous insistez hein ? Leur envie de pouvoir les ont conduit à leur perte. Toute la famille a été détruite par les forces de Polaris, il parait que quelques-uns ont survécu mais ils ne se sont jamais manifestés. Du coup, Muspellheim est plus très copain avec Asgard mais on a compris qu’il ne fallait pas broncher.
On va en rester là avec les questions, j’ai pas envie d’avoir de problème avec les Wecta.


L’héritier du Brasier Noir n’insista pas. Il avait appris suffisamment de chose pour le moment. Il paya sa consommation et se dirigea vers la sortie après avoir salué le barman. Il ne manqua pas de remarquer le groupe de trois individus qui se levèrent dès qu’il passa les portes…




avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 23:46


Olrik releva sa capuche et avança tranquillement au sein du village. Il sentait la présence des trois inconnus qui le suivait mais il se garda bien de signaler qu’il les avait remarqués. Il attendrait un endroit calme, certainement celui où ils y interviendraient à son encontre.

L’héritier devait bien admettre que le village était bien plus grand et bien plus beau qu’il ne l’aurait pensé. Il avait pénétré par la partie certainement la plus pauvre de la cité et à mesure qu’il avançait dans sa promenade, il ne faisait que découvrir des nouveautés. Là où il fut réellement émerveillé, ce fut lorsqu’il arriva devant une magnifique statue féminine. La taille de la sculpture et la grâce qui s’en ressentait ne laissait nul doute sur l’importance qu’elle représentait. En la regardant, Olrik ressentit prestement un lien avec la représentation au sein de son cœur et il comprit alors, sans même lire le cartouche qui pouvait le renseigner, qu’il s’agissait de Sinmora, l’épouse de Surtr.

Le lien d’héritage qu’il possédait ne lui mentait pas. La statue était celle de son ancêtre. Il s’approcha d’elle comme s’il s’agissait du bien le plus précieux au monde. Il ressentait une formidable puissance au sein de la roche, comme si quelque chose y habitait. L’Incendiaire ignorait ce que c’était mais c’était une source incroyable d’énergie, un fragment du pouvoir des Dieux.

Occupé par sa contemplation, Olrik oublia un instant qu’il était suivi et ce fut cet instant que choisirent les trois lascars pour l’aborder. En une fraction de seconde, ils l’entourèrent. Ils ne portaient apparemment aucunes armes mais l’Ase ressentait la présence d’un Harm en eux. Faible, surtout en comparaison de celui d’Olrik, mais bien présent. L’Héritier abandonna la statue pour faire face au plus puissant des inconnus. Il posa sa senestre sur le manche de Surtal.

- Que me voulez-vous ? Vous me suivez depuis que j’ai quitté la taverne…




avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Juin - 0:15


Les trois inconnus s’entreregardèrent un instant avant que celui qui semblait être leur chef ne réponde.

- Tu poses beaucoup de question pour un simple voyageur et dans le coin, on aime pas trop les questions.

Olrik hocha simplement la tête pour faire signe à l’homme de continuer.

- Qu’est-ce que tu recherches en venant ici pour interroger les gens ?

L’Ase appréciait grandement l’amabilité qui transparaissait dans les paroles de l’homme. Il avait bien comprit que ses questions ne seraient pas appréciées après avoir discuté avec le barman mais il ne pensait pas que la réaction serait si rapide.

- C’est un crime de poser des questions par ici ? Je ne me souvenais pas que les Muspellhiens fussent si peu accueillant…

Un grognement fut très sensiblement audible parmi les trois potentiels agresseurs.

- Tu t’intéresses aux Surturson, voilà le problème.

- Ha tout s’explique, vous devez être lié aux Wecta ? Le barman m’avait prévenu qu’il n’était pas aimé de rappeler la prédominance des Héritiers du Brasier Noir. Vous pouvez peut-être m’expliquer pourquoi vous ?

Encore un grognement. Olrik devina qu’il avait poussé le bouchon un peu loin et que la discussion allait s’arrêter là. Il n’avait strictement rien à craindre de la puissance de ces trois-là mais il ne voulait pas non plus être obligé de les tuer pour rien.

- Tu l’auras voulu !

Les trois assaillants se mirent en position. Leurs Harms augmentèrent sensiblement, les plaçant à une puissance équivalente à celle des gardes du palais. Le plus puissant approchait de la puissance d’une Rune Antique de base. Par contre, ce qui surprit le plus l’Héritier, furent que leurs énergies dégagèrent une grande chaleur. La chose était des plus étranges dans les terres du Grand Nord où la plupart des guerriers utilisaient le froid et la glace pour combattre. Quand un premier jet de flamme jaillit de la main du leader et fusa vers Olrik, l’Ase comprit son erreur.

L’attaque n’était en rien un danger pour lui. Ainsi, il se contenta de tendre sa main droite devant lui pour stopper les flammes et ne prit même pas la peine de les dévier. Son action eut pour effet de stopper net les deux autres agresseurs dans leurs actions.

- Comment ?!?

Ne désirant pas blesser ceux qu’il devinait comme liés à sa famille, Olrik se contenta de dégainer Surtal et d’enflammer son Harm et sa lame.




avatar
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9877
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 22:51


Tous demeurèrent interloqués. Les harms continuaient d’être menaçants mais plus un seul ne tenta d’attaquer.

- Je ne vous veux aucun mal. Ma présence ici n’est pas dans le but de nuire à qui que ce soit, bien au contraire.

Olrik laissa son énergie baisser, jusqu’à atteindre un niveau presque négatif mais il conserva les flammes qui entouraient la lame de Surtal. Les trois inconnus s’entre regardèrent un instant avant de parvenir à parler de nouveau. Ce fut encore le plus puissant des trois qui prit la parole.

- C’est impossible ! Tu ne peux pas posséder cette arme, elle a disparu il y a plus de deux décennies !

L’Héritier du Brasier leva l’épée pour la contempler et fit danser les flammes dessus.

- Elle n’a pas disparu, elle est juste resté auprès de celui qui méritait de la posséder par son sang. Moi, Olrik Surturson, fils de Gunnar Surturson, souverain légitime de Muspellheim et descendant de Surtr ! Si vous êtes comme je le soupçonne, des proches de ma famille vous devez le reconnaitre.

Après une brève hésitation, les trois individus posèrent un genou à terre et s’inclinèrent devant Olrik.

- Nous sommes effectivement des descendants des survivants du massacre d’il y a vingt ans. Même si vous ne semblez pas être assez vieux pour être le fils de notre dernier souverain, votre harm ne ment pas. Comment est-ce possible ?

L’Ase éteignit totalement son harm et rengaina son épée.

- Ma vie fut assez tumultueuse, dirons-nous. Je suis bien le fils de Gunnar Surturson mais j’ai résidé un temps assez long dans le monde de Hèl, d’où la différence entre mon âge et mon physique. Je reviens aujourd’hui pour récupérer ce qui m’appartient de droit : Muspellheim !




[Privé, mp pour participer] Retour en terres chaleureuses...