avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 515
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Avr - 23:26
Elle s’approcha des gardes Squelettes qui protégeaient l’entrée du Palais, un fin sourire au visage. Ceux-ci s’inclinèrent avec respect, reconnaissant les traits du Surplis que Lyne portait. Cette dernière s’approcha d’un des serviteurs du royaume infernal.

« - Amène-moi un Spectre quel qu’il soit dans les plus brefs délais. »


Le Squelette détala à l’intérieur du château afin d’exécuter l’ordre de la nouvelle Juge. Lyne ne leur adressa aucun regard supplémentaire et s’avança elle aussi dans le bastion des Spectres sur Terre. Le lieu dégageait une certaine froideur, un certain vide, il convenait bien aux émissaires du Seigneur Hadès en quelque sorte. Lyne vint s’adosser contre un pilier en attendant l’arrivé d’un autre Spectre. Pour l’instant la jeune Juge avait besoin d’un résumé des opérations actuelles et de visiter les lieux et de s’habituer à ces derniers.

Elle profita de ce cours instant de répit pour faire le point sur les évènements depuis que l’Etoile l’avait choisie, y’compris sa dernière journée avec son ancien maître, du début jusqu’à leur affrontement et leur séparation. La Spectre ressentait quelques regrets quant à la conclusion fratricide de cette journée. Des regrets qui s’effacèrent bien vite en revanche avec un peu de recul. Lyne devait toutefois garder cet évènement secret aussi longtemps qu’elle le pourrait.
avatar
EdithSpectre de la Harpie
Spectre de la Harpie

Date d'inscription : 23/04/2017
Nombre de messages : 6
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Avr - 15:42
Je n'ai pas envie de leur parler. Je ne les aime pas. Ce n'est pas surprenant, si ? Ils ont les yeux torves et le regard vicieux. Leur compagnie m'horropile autant que leurs mots me pèsent -mais je suppose que je n'ai pas le choix. L'ai-je seulement jamais eu, Roman ? Toi, tu ne me l'as pas laissé.

J'ai besoin de me dégourdir les jambes. Je vais finir par me pétrifier à force de rester assis (peut-être que je devrais continuer, alors ?). Et puis, je n'ai jamais vraiment pris le temps de faire la visite du palais. Je dois avouer que la bâtisse est impressionnante. Peut-être que je devrais la photographier, tu ne penses pas ? Enfin, je le ferais sans doute si ça n'impliquait pas quelque risque pour notre sécurité. De nos jours, les éveillés ont tout intérêt à faire attention.

Je m'ennuie moins si je marche, alors je vais te laisser un peu. Tu devrais en profiter pour réfléchir à ce que tu as fait? Qui sait, le purgatoire pourrait en être écourté. Je nous vois déjà tous les deux aux Champs Elysées, à goûter un rare plaisir de jardin. Je suis sûr que la couronne de fleurs t'ira à ravir : en plus, avec un peu de chance, avec la libération du puits de flammes, on t'aura rendu tes cheveux.

C'est fatigant, de s'ennuyer.

Tiens ?

...

Tu n'as pas entendu ?

Moi, oui.

Je crois que nous sommes suivis. Je vais me retourner. J'espère que ce n'est pas...
...
C'est un squelette.
...
Il veut que je me rende dans le hall d'entrée du palais de Pandore. C'est mon jour de chance, tu as vu ? Mon jour de chance. Une justification à ma promenade de santé. Enfin, il semblerait que ce soit important. Il ne faudrait pas que je fasse une trop grosse erreur ; qui sait ce qui pourrait m'arriver. Je me fiche bien de mourir, comme je me fiche bien d'avoir mal, mais ça serait tout de même bien dommage.

Je vais y aller, alors. Pas au pas de course, à mon rythme. On ne me prendra pas à courir. Et puis, je ne voudrais pas me gâcher la surprise : la porte suffit déjà à m'impressionner. Les distractions sont rares, ces temps-ci, il serait bien idiot de me gâcher celle-ci.

Une juge, alors, je vais rencontrer une juge ? Une juge ? Pourquoi le sbire me l'a-t-il annoncé comme une grande nouvelle ?

Qu'est-ce que cette fille là-bas a de plus que moi ? Est-ce que son armure est plus belle que la mienne ? Je sais très bien que je ne suis pas le plus beau à tes yeux, Roman, tu ne m'as jamais fait cet honneur. Tant pis pour moi. L'amour, ça rend bêtement optimiste.

J'y vais.

...

« Bonjour. »

...

Je ne sais pas quoi lui dire.

« Si le dégoût du monde conférait à lui seul la sainteté, je ne vois pas comment je pourrais éviter la canonisation. »

Cioran.

J'aurais dû lui demander son prénom.
avatar
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1446
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Avr - 18:40
« ...supprimer l'injection d'adrénaline sauf en cas de chute des valeurs à moins de 41% de la médiane, ne jamais dépasser 2cc dans ce cas-là. Déplacer l'électrode C6 du sujet 1 d'un demi-centimètre vers l'avant sans changer la profondeur. Diminuer le voltage de 3%... »

Rogos notait une série d'ajustements à prévoir pour la prochaine expérience à l'aide d'un boîtier enregistreur tout en saisissant les données de celle qui venait de s'achever dans son ordinateur. De temps à autre, sa main décollait du clavier pour aller griffonner quelques annotations cryptiques dans un carnet – son neuvième depuis le début de la tâche confiée par Thanatos. Les choses commençaient à prendre forme malgré les échecs à répétition, les frustrations, la peur qu'il avait de décevoir les attentes du Dieu, Lui qui avait affirmé que ce qu'Il demandait à Son serviteur était difficile mais pas impossible. Peut-être arriverait-il à tenir les délais imposés finalement...

« Venez vite, c'est urgent ! »

Ou peut-être pas s'il était sans cesse interrompu dans son travail par les exclamations de Squelettes cognant à sa porte comme des demeurés. L’Étoile Terrestre de l'Ombre beugla un « J'arrive ! » pour faire taire l'importun, boucla sa prise de notes en quatrième vitesse, éteignit ses divers instruments puis se dirigea vers la porte qu'il ouvrit violemment afin de toiser le larbin infernal, une lueur meurtrière dans le regard.

« Ça a intérêt à être important... » grinça-t-il sans faire mystère de son intention de passer ses nerfs sur le péon s'il s'avérait qu'on le dérangeait pour rien.

« Très important monsieur, c'est vous-même qui vouliez être prévenu en cas d'arrivée d'un nouveau Spectre ! »

Ah oui, en effet. Ça lui était sorti de la tête avec toutes ces séries de tests et ces nuits sans sommeil mais il s'en rappelait maintenant. Et voilà qu'il n'avait plus d'excuse pour se défouler sur le péon, quel dommage. Il retourna dans le laboratoire afin de localiser le coffret de bois ouvragé que le Faucheur lui avait confié dans l'attente d'un tel événement – loin de lui l'idée de Le critiquer, mais avec ce qu'Il lui demandait déjà, n'aurait-Il pas pu trouver quelqu'un d'autre pour servir de comité d'accueil ? – qu'il retrouva finalement enfoui sous un monticule de livres à l'épaisseur constellée de marque-pages. Pendant ce temps, le Squelette resta sans bouger au seuil de la pièce, bien conscient qu'il ferait mieux de ne pas entrer s'il tenait à éviter un feu nourri d'injures de la part du Dullahan. L'endroit avait l'air bordélique certes mais il y avait une méthode derrière ce chaos apparent, un système de rangement, aussi impénétrable soit-il aux yeux de quiconque n'était pas l'occupant du lieu.

Rogos entrouvrit le long et étroit coffret, vérifia son contenu, hocha la tête puis se débarrassa de sa blouse blanche pour mieux enfiler l'uniforme de sa fonction. Ainsi paré et cuirassé, il suivit le sbire dans les couloirs en direction du hall d'entrée du Château. Histoire d'être aussi préparé que possible à ce qui l'attendait, il questionna rapidement son guide : « Quel grade le nouveau ? »

« Nouvelle, monsieur. Et Garuda... euh, je veux dire Juge ! »

Une Juge, rien que ça. Le Moissonneur de Vie était décidément toujours aussi exigeant vis-à-vis de Ses subordonnés. Enfin, personne n'avait dit que la vie... ou plutôt l'existence de Spectre était un long fleuve tranquille. Il disciplina ses pensées, se résigna à la perspective de l'exercice délicat que serait la conversation avec une supérieure venant tout juste de rejoindre les forces infernales... Et en débarquant dans le hall, il vit que cela risquait d'être plus compliqué que prévu.

À proximité de l’Étoile Céleste de la Supériorité se tenait une autre figure féminine également vêtue d'un Surplis ailé. Il ne connaissait pas par cœur les armures de tous ses confrères et consœurs mais il n'avait en tout cas jamais rencontré de Spectre portant celle-là. Deux nouvelles arrivantes ? Thanatos n'en avait mentionné qu'une et Il n'avait pas livré plus de précisions. Bon, il allait falloir improviser. Le coffret toujours sous le bras, le cavalier sans tête s'avança à la rencontre des deux inconnues. Il posa un genou à terre devant la Juge et prit la parole ; le tour de l'autre viendrait plus tard.

« Votre Excellence, je vous souhaite la bienvenue au Château d'Heinstein. Je suis Rogos du Dullahan, chargé par Sa Seigneurie de vous accueillir. »
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 515
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Mai - 23:44
[Mes excuses pour ce délai, je relance assez vite. MP si problèmes]

En attendant, Lyne s’exerçait à manipuler son cosmos comme elle avait appris à le faire. L’Etoile de la Supériorité avait réveillé beaucoup de force en elle, beaucoup de connaissances. Bien que posséder le Surplis du Garuda lui octroyait un certain degré de maîtrise sur ces nouvelles facultés, Lyne sentait toutefois de s’exercer un peu, pour cela elle sculpta sa cosmo-énergie sous plusieurs formes. Finalement la Juge relâcha sa concentration lorsqu’un premier Spectre arriva dans la pièce.

La Juge passa s’une concentration assez poussée à une surprise assez marquée, elle trouvait cette introduction assez originale en soi, malheureusement elle n’était pas d’humeur à répondre de la même manière.

« - Et tu es ? »

Elle n'eut pas le temps de se présenter qu'un deuxième Spectre s'ajouta à la discussion. Un soldat beaucoup plus formel et qui visiblement, serait à même de répondre à ses interrogations. Tant mieux, plus vite elle pourra se mettre au travail, mieux ce sera.

« Lyne. Juge du Garuda. » Fit-elle brièvement à l'attention de ses deux subordonnés.

Elle fixait le Dullahan avec un air légèrement déconcerté, principalement à cause de son choix de mots. Devenir une personne avec un statut aussi important du jour au lendemain était quelque peu déstabilisant, mais aussi quelque peu agréable d'une certaine façon. Au-delà de ça elle était intrigué par le coffret. Était-il lié à elle d'une quelconque façon ou était-ce une coïncidence ? La Juge hésitait à le chaparder pour jeter un œil au contenu du coffre mais elle renonça à cette idée assez rapidement. Principalement parce que ça ne lui semblait pas très important, pour l'instant du moins.

« - Ne perdons pas de temps. Peux-tu me résumer la situation actuel, tu peux omettre les détails. »

Elle jeta un coup d'œil rapide à l'autre Spectre ailé, la Spectre du Garuda voulait obtenir toutes les informations dont elle avait besoin le plus vite possible pour commencer à prendre de bonnes marques dans ce nouveau rôle. Les discussions pour faire connaissance ou parler philosophie viendront plus tard ou tout simplement jamais pour ces dernières.
avatar
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1446
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 22:31
Il interrompait une conversation apparemment, voilà qui était fort gênant. Rien qui ne puisse être comparé au froid qu'il jetterait en dévoilant le « présent » du Faucheur certes mais tout de même. Heureusement Lyne, puisque tel était son nom, ne semblait pas en tenir rigueur à l’Étoile Terrestre. Et elle avait l'air pressée de se mettre au travail – malgré une hésitation fugitive face à l'emploi de son nouveau titre –, ce que Rogos ne pouvait qu'approuver. Les Spectres avaient bien besoin d'être supervisés... et par quelqu'un d'autre que la Mort si possible. Ils n'avaient rien à redire sur Sa gestion, au contraire même mais il était assez démoralisant de savoir les Enfers en sous-effectif au point que leur Dieu devait S'abaisser à S'impliquer dans des tâches normalement dévolues aux Juges, voire aux Étoiles Célestes...

« Nous sommes en paix depuis notre assaut sur le Sanctuaire Votre Excellence, exception faite de la récente visite du Saint des Gémeaux. Sa Seigneurie œuvre à reconstruire les Enfers, à consolider notre influence et celle de nos préceptes. » résuma le Dullahan en réponse à la demande du Garuda. À l'entendre, on aurait presque pu croire que les choses se passaient bien, quel dommage qu'il lui faille nuancer son propos : « Nous accueillons également Dame Eris dans nos murs... temporairement, nous l'espérons. »

Il y avait davantage à dire mais avant cela, le cavalier sans tête devrait s'acquitter de la mission de Thanatos. Serrant les dents sous son masque, anticipant le problème à venir, il ouvrit le coffret et en dévoila le contenu : un poignard oriental à la lame noire et au manche d'or richement ouvragé. Il était évident pour n'importe quel observateur avisé que la beauté de l'œuvre d'art n'avait d'égale que sa dangerosité ; le tranchant était aiguisé à souhait et le métal d'une solidité exemplaire. Se saisissant du bout des doigts de cette arme royale, le Dullahan en tendit la poignée à la future Juge avant d'annoncer l'ordre du fils de Nyx.

« Pardonnez mon outrecuidance Votre Excellence, mais il est impératif que vous démontriez votre loyauté avant de prendre pleinement vos fonctions. Sa Seigneurie commande que vous offriez votre vie afin de sceller votre serment d'allégeance. »

Pourquoi avait-il la désagréable impression que c'était lui qui risquait de se faire poignarder ?


Dernière édition par Rogos le Jeu 1 Juin - 10:43, édité 1 fois
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 515
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 2:24
[Muh, je m'excuse d'avance pour la médiocrité de cette réponse.]

Satisfaite d’avoir trouvé un Spectre un tant soi peu efficace, elle écouta son résumé avec une attention toute particulière, la nouvelle Juge paraissait quelque peu… perplexe à cause de quelques points soulevés par le Dullahan. Lyne lâcha un quelconque soupir, devenir une bonne Juge des Enfers n’allait pas être une chose simple, pour le côté purement hiérarchique du moins. Quoiqu’il en soit, la situation ne semblait pas trop mauvaise, bien qu’elle ne comprenait pas forcément les propos de l’Etoile Terrestre au sujet d’Eris.

Sans avoir le temps de demander une quelconque précision, le Spectre dévoila enfin le contenu de ce fameux coffret. Une dague, particulièrement attrayante d’ailleurs, un cadeau de bienvenue très sympathique au premier abord. La Juge prit l’arme entre ses mains, étudiant l’objet et sa finesse avec une certaine circonspection. Lorsqu’elle découvrit la partie immergée de l’iceberg, l’intérêt laissa la place à une certaine forme de choc, comme si elle était la cible d’une mauvaise blague.

« - Cette lame était trop belle pour être un simple cadeau. »

Un simple commentaire accompagné d’un certain soupir. Elle ne pouvait pas en vouloir à ce Spectre de n’être que le messager des déités infernales ; tout comme elle ne pouvait pas en vouloir à ces derniers de s’assurer de la loyauté des sujets infernaux. Mais devoir se suicider juste pour prouver cette dernière ? Lyne pensait que c’était une perte de temps et d’énergie purement et simplement, toutefois la Juge n’allait pas tenter d’échapper à cet ordre, d’une part elle ne pouvait pas feinter la Mort elle-même, d’autre part elle avait acceptée cette armure et ce qui allait avec, y’compris les conséquences.

Une simple injonction psychique plus tard et le Surplis du Garuda se dématérialisa. La question étant, comment faire ça rapidement ? En effet, Lyne n’avait songé à un quelconque suicide durant sa courte vie. La Spectre approcha la lame en métal noir de son cou, un coup précis et ça irait vite pensait-elle alors. Sa main semblait trembler quelque peu alors que l’Etoile Céleste s’apprêtait à mettre fin à cette première vie. Au bout d’une poignée de seconde elle entailla finalement au niveau de cou, essayant de viser la carotide afin d’accélérer le processus. Ce coup lui arracha une grimace accompagné d’une pointe de stress. Elle ne pouvait plus faire machine arrière et la nouvelle Spectre acceptait ce fait. Progressivement, Lyne se sentait de plus en plus faible, de plus en plus angoissée à l’idée de « mourir », elle songeait quelques instants à son défunt maître. Finalement ses sens l’abandonnèrent, plus aucun son, image, pensée.

Préservée par l’Etoile Céleste de la Supériorité, l’âme de la toute nouvelle Juge appartenait désormais pleinement au Seigneur Hadès. Rappelée dans son corps pour servir les intérêts des Enfers, Lyne se réveilla progressivement, le souffle coupée et en étant désorientée. Le processus était douloureux et excessivement perturbant même après le réveil. Ce ne fut qu’au bout d’une paire de minutes que la Spectre du Garuda put enfin aligner quelques mots sur un ton affaibli et quelque peu irrité.

« - Maintenant, que dois-je de plus au sujet des projets de Sa Seigneurie en cours ? »

avatar
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1446
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 13:17
Rogos regrettait sincèrement de devoir en arriver à de telles extrémités. Il en comprenait néanmoins les raisons : après la double-trahison de Sargas et Eydis, Thanatos préférait S'éviter une troisième mauvaise surprise du même tonneau. Une fois trépassée et ressuscitée, la Juge serait entièrement en Son pouvoir ; il Lui suffirait d'une pensée pour ôter l'étincelle de vie contre-nature animant son enveloppe charnelle et la renvoyer à l'état de cadavre. Les autres Spectres bénéficieraient par extension de cette même tranquillité d'esprit, ce qui les aiderait à faire confiance à leur nouvelle supérieure.

Le Dullahan contempla donc la jeune femme se vidant de son sang avec un soulagement aussi palpable que coupable – réaliser qu'il en était arrivé au point où il pouvait poser un regard approbateur sur le suicide d'un autre être humain n'avait rien de plaisant, bien que cet inconfort ne puisse être comparé à celui du Garuda – et attendit sans un mot que le sombre pouvoir de l'Au-delà fasse son office.

Quelques secondes après que le cœur de Lyne ait cessé de battre, la direction du flot écarlate s'inversa ; le sang réintégra ses veines, l'entaille à sa gorge se referma – imparfaitement, comme toujours en l'absence de Sa Majesté Hadès – et ses signes vitaux réapparurent. Pouls, respiration... âme. Le Faucheur n'aurait pas chargé Son subordonné d'une tâche aussi lourde si la Juge n'en avait été à sa première résurrection, aussi se montra-t-il patient en attendant qu'elle reprenne pied dans le monde des vivants. Il l'aurait bien aidé à se relever mais il n'était pas sûr que ce soit la meilleure chose à faire.

« Nous honorerons votre sacrifice par notre service, Votre Excellence. » promit-il au nom de ses camarades, complétant son propre serment d'allégeance. L'irritation de l’Étoile Céleste de la Supériorité était on ne peut plus compréhensible, il fallait maintenant lui changer les idées.

« Sa Seigneurie ne souhaite pas engager d'hostilités avec les autres factions. Nos missions actuelles consistent à assurer la protection et le bon fonctionnement des Enfers ainsi qu'à diriger nos territoires terrestres de la manière la plus discrète et efficace possible. En plus de ces affaires courantes, Il a également ordonné à un certain nombre de Spectres – dont je fais partie – d'enquêter sur une organisation humaine qui pourrait s'opposer à nous... »


Dernière édition par Rogos le Jeu 1 Juin - 10:44, édité 1 fois
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27662-thanatos
ThanatosDieu de la Mort | Administrateur
Dieu de la Mort | Administrateur

Date d'inscription : 27/12/2012
Nombre de messages : 2096
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai - 9:28
Je te remercie, souffla une voix dans le dos de Lyne.

Émergeant d'une flaque d'obscurité, le Faucheur s'était matérialisé derrière elle dans toute sa noirceur. Eut-il voulu la prévenir que Rogos n'en aurait pas eu le temps, son maître - au moins à titre provisoire - ayant l'art d'apparaître où bon lui semble. Les mains jointes dans son dos et la posture raide, celui-ci se tint à un mètre de distance tout au plus ; il lui aurait suffi de tendre le bras pour se saisir de la nouvelle arrivante - mais n'en aurait sans aucun doute pas besoin. Proche comme elle l'était, celle-ci ne manquerait cependant pas de ressentir sa présence écrasante, même s'il ne faisait rien pour pour l'intensifier. La dépassant d'une bonne tête, il n'eut aucun mal à porter son regard sur le Dullahan qui n'avait pu qu'assister, incrédule, à son apparition - laquelle n'était aucunement prévue au programme.

Toi aussi, Rogos. dit-il doucement, celui-ci s'étant acquitté de sa tâche sans faillir. S'il n'était pas le meilleur combattant, il ne manquait pas de matière grise et devait en avoir compris pleinement les enjeux. Il reporta son attention sur leur récente recrue : Je te prie de ne pas lui en tenir rigueur, il n'a fait qu'agir sur mon ordre. Si le simple fait que ce Surplis t'ait choisi témoigne déjà d'une certaine loyauté, cela ne m'empêche pas de vouloir prendre certaines précautions. Il se pencha pour ramasser la lame que, dans son agonie, les doigts de Lyne avaient laissé échapper. D'un geste vif du poignet, il la débarrassa du sang dont elle était maculée, bien qu'il ne se voie qu'à peine sur son tranchant d'obsidienne. Pensif, il l'observa un instant de ses prunelles ambrées. C'est une mesure que je compte dorénavant appliquer à tout Spectre arrivant vivant aux Enfers. Si tu es la première à en faire les frais, ce ne seras en rien une exception. D'un mouvement de main, il fit effectuer un demi-tour au poignard pour en proposer le manche à sa vis-à-vis, le fil aiguisé coincé entre le majeur et l'index. ...Mais je conçois qu'un tel accueil ait pu sembler amer. Voilà pour ta peine.

Outre l'exceptionnel tranchant que Lyne avait elle-même pu éprouver, la valeur de l'objet était indiscutable - de même que le fait qu'il n'appartenait certainement pas à cette époque. La Juge en ferait ce que bon lui semble, à condition bien sûr d'en vouloir. Il ne pourrait lui en vouloir de le refuser, ne serait-ce que par prudence : qui connait sa mythologie grecque sait qu'il ne fait pas toujours bon accepter les cadeaux d'un dieu - quand bien même elle avait déjà versé une contrepartie non-négligeable. Il n'y avait cependant aucune malice dans ce geste, l'arme n'étant en rien particulière - si ce n'est son grand âge : il l'avait gagnée aux dés il y a de cela quelques trois mille ans. Peut-être quatre ; il ne se rappelait plus vraiment.

Cela fait un moment que nous n'avons plus eu de Juge. reprit-il sans réelle émotion, l'attention toujours portée sur cette dernière. J'espère que tu feras plus long feu que tes prédécesseurs.

Il s'abstint de préciser que le dernier en date - ou plutôt la dernière -, si elle ne portait pas les mêmes couleurs, s'était avérée être une traîtresse ; elle n'avait pas besoin de le savoir. De même qu'il s'était gardé de faire mention de la provenance de la jeune femme - qui, si elle n'avait eu le temps de prêter serment et n'en avait donc brisé aucun, pourrait tout de même lui valoir l'animosité de quelques Spectres. Si elle devait bien savoir qu'il n'en ignorait rien pour sa part, la diligence avec laquelle Wolgorn s'était chargé d'Eydis dès les premiers soupçons lui laissait croire qu'il valait mieux que cela reste leur petit secret.
N'étant qu'une apprentie, il était peu probable que les Saints aient eu connaissance de son existence - la reconnaissent quand ils devraient l'affronter ; malgré sa main tendue, il ne faisait aucun doute que l'histoire finirait, comme toujours, par se répéter jusqu'à l’écœurement. Somme toute, ce qu'il lui offrait n'était rien de moins qu'un nouveau départ : à elle d'en faire bon usage. Sa tête se tourna ensuite vers le Dullahan - qui avait décidément plus d'allure depuis que sa sombre protection avait été rénovée.

Avant que je retourne à mes affaires, avez-vous besoin d'autre chose ?

Citation :
Hop, passage surprise. C'est l'affaire de deux posts, mais comme ça on ne pourra pas dire que je n'accueille pas mes Juges en bonne et due forme.
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 515
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 2:37
Être morte - ne serait-ce qu’un moment – pour ressusciter presque tout de suite après était un moment plutôt désagréable. Se sacrifier de la sorte dans le seul but de prouver sa loyauté ajoutait à l’acte une certaine frustration. Cette émotion s’évapora bien vite du visage de la Juge lorsque le Faucheur lui-même fit son apparition. Sa simple présence était imposante, suffisamment pour faire comprendre à Lyne à quel point ces Dieux étaient puissants et accessoirement qu’il fallait éviter d’attirer leurs foudres. L’Etoile Céleste se retourna subtilement pour s’incliner avec le plus grand respect devant ce sombre personnage ; Lyne se souvenait de la description – bien que quelque peu faussée par l’amertume de la défaite – de son défunt maître à propos de Thanatos, ce qui lui permettait de déduire l’identité de son interlocuteur avec une certaine exactitude.

Elle se retint de commenter les explications du dieu au sujet de cet ordre bien singulier, il devait avoir ses raisons pour appliquer ce genre de procédure. Pour autant la compensation proposée par le Dieu de la Mort était assez étonnante. Lyne attrapa cet objet avec lequel elle avait offert sa vie à la cause infernale en remerciant son ancien propriétaire au passage, toujours avec une marque de respect assez prononcée. La dague en elle-même ne lui serait pas utile en soi, Lyne étant parfaitement capable d’en produire des meilleurs à l’aide de son simple cosmos, mais la dague avait désormais une valeur assez symbolique pour la Juge.

La récente recrue se demandait si le Faucheur avait eu vent de son passé lié aux Saints, ce qui expliquerait ces mesures supplémentaires pour garantir la loyauté du Garuda, toutefois elle n’évoqua pas ce sujet dans l’immédiat. La première raison à cela étant le simple fait qu’elle ne pouvait pas révéler ce genre de détails devant d’autres Spectres, d’autre part elle avait prêté serment de servir la cause du Monarque infernal en endossant cette armure et par conséquent avait accepté d’envoyer des Saints au trépas lorsque ce serait nécessaire.

« - En quoi puis-je vous être utile Monseigneur ? »

Aussi talentueuse et haut placée soit-elle, la Juge n’en restait pas moins une simple pièce sur l’échiquier de ses maîtres infernaux. L’Etoile Céleste de la Supériorité se demandait si elle aussi serait utilisée pour enquêter sur ce groupe humain ou si elle servirait un tout autre dessein du Faucheur.
avatar
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1446
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 16:12
Comme toujours, l'arrivée impromptue du Faucheur avait le don de glacer le sang du Dullahan. Toutefois, le malaise habituel était pour une fois mêlé d'un certain soulagement, celui de ne pas voir arriver une autre des enfants de Nyx qui aurait surpris sa conversation avec Lyne. L’Étoile Terrestre s'inclina sans un mot, ne réagissant que d'un signe de tête reconnaissant lorsque son funèbre suzerain lui adressa la parole, Le laissant accueillir la nouvelle Juge et lui faire cadeau de l'instrument-même par lequel elle venait de prouver sa loyauté – une loyauté littéralement immortelle.

Ce n'est que lorsqu'Il en eut terminé et à Son invitation que l’Étoile Terrestre de l'Ombre se remit à parler : « Le travail avance, Monseigneur, je devrais pouvoir terminer dans les temps sauf difficulté imprévue. Je pense avoir tout ce dont j'ai besoin mais peut-être que Son Excellence pourrait m'accorder quelques instants pour recueillir des données supplémentaires, on ne sait jamais... »

Il garda son rapport aussi bref que possible, préférant ne pas trop en révéler sur son autre tâche aux Squelettes à proximité. Thanatos saurait très exactement à quoi il faisait référence, il n'était donc pas nécessaire d'en dire plus.

Quelques secondes plus tard, la salle se mit à retentir du son de lourds souliers de métal heurtant le sol de pierre à une cadence frénétique. Quelques gardes tournèrent la tête, se dévisageant l'un l'autre, faisant circuler une question muette quant à l'origine de ce soudain raffut. La réponse ne tarda pas à arriver lorsqu'un bolide rougeaud en Surplis cramoisi jaillit d'un couloir, avisa les Spectres agenouillés autour de leur Dieu et fonça dans leur direction avant de s'arrêter en catastrophe. Xing Huo du Cyclope, et pas sous son meilleur jour ; au moins se rappelait-il suffisamment les bonnes manières pour s'incliner à son tour et saluer avant de leur exposer les raisons de cette intrusion.

« Monseigneur. Votre Excellence. Désolé de Vous interrompre mais j'apporte un message urgent de la part de Votre sœur. »

Rogos se prépara à entendre une mauvaise nouvelle. Vu la tête de son camarade, il ne pouvait pas en être autrement... et il ne fut pas déçu, même s'il aurait largement – comme d'habitude – préféré se tromper.

« Elle n'apprécie pas que nous la tenions à l'écart, Monseigneur. Elle exige que Vous la mettiez au courant de tous Vos plans sans quoi elle se retournera contre les Spectres. Là elle se rend au Sanctuaire. »

Merveilleux. À tous les coups la Discorde avait tenté de cuisiner le philippin comme elle l'avait déjà fait avec lui et Wolgorn (c'était précisément pour cette raison que ce dernier avait imposé le silence aux autres Spectres) et elle ne supportait pas qu'on lui dise non... au point de considérer cela comme un prétexte suffisant pour rompre l'accord passé avec la Mort, abandonner son poste et courir raconter Hadès-sait-quoi à leurs ennemis. S'il n'était pas obligé de conserver un semblant de dignité en présence de son Dieu, le cavalier sans tête se serait sans doute répandu en jurons blasphématoires. Et pourquoi fallait-il que ça leur retombe dessus, elle ne pouvait pas tout simplement aller parler à Thanatos avant de se mettre à menacer leur armée toute entière ?

Il était soudain pris d'une envie presque irrésistible d'éviscérer quelqu'un, un sentiment partagé par son collègue de l’Étoile Terrestre de la Brutalité. Dans le même temps, il redoutait la décision que prendrait le Faucheur, quelle qu'elle soit. Ignorer le chantage et affronter ensuite le résultat des machinations de la faiseuse de conflits ou se lancer à sa poursuite avant qu'il ne soit trop tard et par-là même lui accorder la satisfaction perverse de voir ainsi réaffirmée sa propre importance... Sans parler de la position de force dans laquelle elle se retrouverait placée lors de ses interactions futures avec les Spectres.

« Je me disais aussi que les choses se passaient trop bien en ce moment. » observa le Dullahan, fataliste. Xing Huo ne prit pas la peine de répondre, se contentant d'une expression exaspérée.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27662-thanatos
ThanatosDieu de la Mort | Administrateur
Dieu de la Mort | Administrateur

Date d'inscription : 27/12/2012
Nombre de messages : 2096
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Juin - 22:20
Si la jeune femme était courroucée d'avoir dû se soumettre à cette mise à l'épreuve, elle tâcha de n'en rien montrer - du moins pas devant lui. Si elle avait été seule à seule avec l'Étoile de l'Ombre, peut-être en aurait-il été autrement. À moins que le dédommagement qu'il lui propose n'ait suffi à dissiper son irritation ? Compte tenu de ses pouvoirs, l'ustensile - si somptueux et inestimable soit-il - ne lui serait probablement pas d'une grande utilité, mais il n'en avait pas moins une valeur symbolique. Il n'est pas donné à tout le monde de recevoir un cadeau du Dieu de la Mort - outre celui qu'il offre à tout le monde à la fin du voyage, évidemment.

D'une certaine manière, cela pouvait s'interpréter comme le fait qu'il attendait de grandes choses de sa part ; se serait-il donné la peine de lui donner quoi que ce soit - de venir l'accueillir en personne - si elle n'avait été que de passage ? S'il pouvait entendre que la surprise ait été désagréable, il n'en était pas moins sincère en disant qu'elle ne serait pas la seule à devoir s'y soumettre. Perséphone comme Eris avaient semé dans « son » armée les graines de la révolte ; suffisamment pour qu'il s'assure de ne plus laisser aucune place au bénéfice du doute. Les nouvelles recrues seraient des Spectres pleins et entiers ou ne seraient pas : ainsi en avait décidé le Faucheur.

Il n'avait de toute façon jamais aimé que certains se tiennent entre deux eaux - sur la frontière entre les mondes - sans jamais basculer du bon côté. Tout d'abord parce que cela signifiait bien souvent qu'ils évitaient ce qui pourrait leur être fatal - qu'ils avaient encore peur de la Mort -, mais aussi parce qu'il est d'avis qu'on ne peut représenter les Enfers sans en porter soi-même pleinement les couleurs. Il n'était que trop temps d'uniformiser cela : Eydis et Sargas avaient fourni le prétexte qu'il lui fallait. Ce pathétique simulacre de Bénou aurait au moins eu une utilité avant que son existence n'arrive à son terme - ou plutôt était-ce justement son trépas qui en avait une.

De toute évidence, Aldaris avait au moins appris à son élève les bonnes manières, même s'il pouvait sentir chez elle une certaine roideur - en plus de celle habitant généralement ceux qui se retrouvent face à la Mort en personne. Se demandait-elle comment se comporter à son égard, ou était-ce une autre raison plus profonde ? L'ancien Pope - qui avait dû échouer dans les glaces du Cocyte à cette heure - l'ayant gardée à l'écart du Sanctuaire toutes ces années, il devait être la première divinité qu'elle voyait de ses propres yeux... Mais il y avait plus que cela. Non qu'il se pressa de dissiper ses doutes - pas tant qu'ils seraient accompagnés.

Voilà qui fait plaisir à entendre, dit-il à Rogos - et s'il ne se sépara pas de ce flegme peu humain qui était le sien, il y avait bien quelque chose d'approbatif dans sa voix. Sa tête pivota vers leur nouvelle recrue : Je te demanderai donc de bien vouloir accorder à Rogos toute l'aide dont il aura besoin. Sa mission est de la plus haute importance dans le cadre de nos projets futurs. Et s'il ne doutait pas que le Dullahan n'en ressentirait que davantage de pression, il semblait approprié de le garder à l'esprit - de même que Lyne n'aurait-elle ainsi pas le sentiment d'être simplement mise au service d'un subalterne. Ce n'était pas parce qu'elle n'avait pas encore eu le loisir d'étrenner les prérogatives de sa fonction qu'elle apprécierait forcément l'idée. N'aie crainte, tu n'auras normalement pas à tant donner de ta personne que tu viens de le faire. prit-il tout de même la peine de préciser. Nous verrons ensuite à te trouver une autre attribution.

À moins bien sûr que Rogos ne fasse erreur dans ses manipulations, mais l'Enfant de la Nuit osait croire qu'il lui avait amplement fourni les moyens de s'y exercer en même temps que la matière première. Le contraire eut été décevant, surtout après qu'il ait affirmé que tout cela était en bonne voie.

Je te conseille cependant de te tenir prête à partir à tout instant une fois que cela sera fait, ajouta-t-il, toujours à l'adresse de la demoiselle à peine revenue d'entre les morts. Nos prochaines actions vont nous demander de pouvoir bouger rapidem...

Ses yeux se plissèrent et il laissa la fin de sa phrase se perdre, s'orientant dans la direction du bruit de pas qui se rapprochait. Ainsi est-ce dressé de toute sa hauteur et de face qu'il accueillit l'arrivée du Cyclope - lequel n'était pas davantage attendu à cette petite réunion qu'il ne l'était lui-même l'instant d'avant. La différence étant que le Faucheur se passait d'invitation. Mais si brut de décoffrage qu'il paraisse, Xing Huo semblait avoir retenu les règles de bienséance que chaque Spectre se doit d'observer - à commencer par celle de ne pas le déranger. Il lui avait du moins donné cette impression lors de leurs brèves interactions préalables. Aussi devait-il avoir une raison pour cette irruption ô combien discourtoise - qu'il ne tarda d'ailleurs pas à révéler devant leur minimaliste assemblée, peut-être justement par crainte du châtiment.

Je te remercie de m'avoir porté ce message, fit-il en laissant choir ses paupières sur l'or de ses yeux, exhalant ce qui aurait pu s'apparenter à un soupir. Bien loin de la fureur - éphémère, mais non moins mémorable - dont seule la Liche avait été témoin au sein de leurs forces actuelles, le fils de Nyx exprimait ici plutôt une forme de lassitude, de résignation. La force de l'habitude, très certainement. Son regard, rendu à la morne lueur du ciel infernal, se posa sur ses sombres suivants : Je vais donc me charger de cela. Pendant ce temps, je compte sur vous pour expliquer à votre... Nouvelle camarade ce dont son Surplis aurait pu manquer de l'informer.

Le Faucheur fit mine de se retourner et disparut, comme traversant la trame de la réalité.
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 515
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Juin - 2:21
Durant la suite de cette entrevue avec la Mort elle-même, l’Etoile Céleste resta silencieuse, principalement plongée dans ses pensées. Elle comprenait en partie les motivations du Faucheur à appliquer ce genre de test d’entrée supplémentaire, toutefois elle comptait bien prendre un certain soin à vérifier que les futurs arrivants collent à cette nouvelle règle.

Elle jeta un coup d’œil furtif vers le Dullahan, quelque peu intriguée par l’ordre énoncé par le Faucheur. En quoi pouvait consister cette tâche si importante ? Elle réservait cette question pour le principal intéressé pour plus tard et se contenta de répondre à Thanatos en gardant ce ton quelque peu froid et excessivement sérieux.

« - Il en sera fait comme vous le désirez Monseigneur. Mes talents seront à son
service le temps qu’il faudra. »


La suite fut pour le moins surprenante et quelque peu incompréhensible pour la Juge fraîchement débarquée au sein du royaume infernal. Ces histoires de sœur capricieuse amusa néanmoins la porteuse du Surplis du Garuda qui se garda de commenter cette situation devant le principal intéressé et fit l’effort de garder un visage de marbre. La réaction de Thanatos et son départ précipité – bien que très impressionnant – suffirent à la convaincre que la situation était pour le moins complexe et quelque peu problématique.

« - Histoires de famille compliquées ? » Lâcha-t-elle finalement en soupirant

Les dernières paroles de la déité lui donnaient de les questionner comme elle l’entendait, non ? Eris et ses caprices, cette histoire de groupe secret qui cherchait à prendre la place des Saints, tant de sujets à aborder et pourtant le temps semblait leur faire défaut. Lyne prit le soin de renseigner le nouvel arrivant quant à son identité, puis pointa du doigt le Dullahan.

« - Je dois t’assister pour je ne sais quoi, pour autant je te déconseille d’en profiter et de me donner des directives farfelues. » fit-elle remarquer avec une pointe de taquinerie

Légèrement plus détendue que quelques instants plus tôt, Lyne n’en restait pas moins perturbée mentalement par ce suicide, mais ce même suicide lui apportait un petit sentiment de satisfaction, ainsi elle pensait avoir prouvé au fils de Nyx – si il était bel et bien au courent – que son passé en tant qu’apprentie Sainte n’entravait en rien sa volonté de servir sous la bannière du Seigneur Hadès.

« - Ce problème n’est plus de notre ressort. Vous avez beaucoup de choses à me raconter sur ce qu’il se passe actuellement ceci dit. » Elle marqua une pose pour venir fixer son supérieur temporaire « - Et j’ai cru comprendre que tu as du travail à finir... Donc au boulot. »

Elle se rapprocha des deux Spectres de quelques pas, les invitant à la guider à travers ce Palais encore inconnu pour la demoiselle.
avatar
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1446
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Juin - 15:52
« Merci Monseigneur, Votre Excellence. » fit le cavalier sans tête une seconde avant que le Dieu ne disparaisse. S'il était toujours loin d'avoir un échantillon représentatif pour ses expériences, voir la taille dudit échantillon augmenter de 20% restait une bénédiction. Une bénédiction cependant insuffisante pour effacer l'outrage qu'il ressentait vis-à-vis des actions d’Éris. « Compliquées ? Vous n'avez pas idée... et moi non plus d'ailleurs. »

« Personne sait ce qu'il se passe dans la tête d'un Dieu. » opina sagement l'ancêtre avant de se présenter. « Xing Huo du Cyclope, à votre service Votre Excellence. Content de vous avoir parmi nous. »

Rogos attendit la conclusion de cet échange de politesses avant de se mettre en marche, ouvrant la marche vers la tour qu'il avait réquisitionnée pour y placer son laboratoire. Le vieillard décida de les accompagner et d'en profiter pour « rassurer » leur nouvelle supérieure à sa manière.

« Il va juste aller regarder un peu dans votre ciboulot pour voir comment ça marche, c'est rien de bien méchant, on y est tous passés. »

D'accord, peut-être ferait-il mieux de ne pas laisser les explications au philippin... Vu ce que l’Étoile Céleste de la Supériorité venait de subir, ce n'était certainement pas la meilleure façon de présenter la chose.

« J'ai besoin d'une empreinte cérébrale, ce n'est que l'affaire de quelques heures et non je ne vais pas vous ouvrir le crâne. Il y aura quelques piqûres et prises de sang ainsi qu'une paire de ponctions lombaires par contre. » rectifia-t-il hâtivement. « Je vais comparer le fonctionnement de votre système nerveux en temps normal à ce qu'il se passe lorsque vous faites usage de votre cosmos et me servir de ces données pour compléter le projet que m'a confié Sa Seigneurie... Lequel servira de point de départ à ma mission suivante. »

Oui, ce serait très désagréable et peut-être même embarrassant si Lyne était attachée à sa pudeur mais il n'avait pas vraiment le choix. Le Faucheur lui demandait de reproduire l'effet d'une classe de techniques cosmiques très particulières avec la science pour seul outil, ce n'était pas une sinécure. Il s'était lui-même prêté à l'expérience – heureusement qu'Oblivion était là pour lui servir d'assistante sur ce coup-là et qu'elle savait manier les aiguilles –, il n'exigeait donc rien de ses camarades qu'il ne soit pas également prêt à subir dans sa propre chair. Tous ces efforts et cet inconfort étaient hautement instructifs, il n'aurait jamais pu obtenir de tels résultats sans y recourir...

Il passerait le temps pendant le test en informant en détail la jeune femme de la situation infernale. Xing Huo aurait la tâche peu enviable de rester planté devant la porte pour s'assurer que personne ne vienne les déranger, suite à quoi il pourrait guider la Juge là où elle souhaiterait aller pendant que son collègue Terrestre se replongerait dans sa montagne de travail. Un bref échange verbal avec le Cyclope confirma cette répartition des rôles au moment où ils arrivaient à leur destination.

Le Dullahan pénétra dans le laboratoire, prit un livre sur une étagère avant de le remettre à l'ancêtre – pour patienter pendant sa garde – puis ôta son Surplis et revêtit sa blouse blanche avec un grognement. Il s'arma d'une paire de gants d'examen, déposa carnet, stylo, flacons et autres ustensiles sur un plateau de métal puis se retourna vers son invitée, professionnel.

« Au boulot... Alors pour commencer, si vous me disiez quel est votre pouvoir, Votre Excellence ? »
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Les premiers jours d'un Garuda.