avatar
Mirjana

Date d'inscription : 31/05/2017
Nombre de messages : 4
Age : 20
Double Compte : None!

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 17:27

    Mirjana des Poissons

   

   


    Mirjana Czapski

   


   


       

         
  • Âge : 22 ans
         
  • Sexe : Féminin
         
  • Maître : Adam
         
  • Faction : Saint
         
  • Armure souhaitée : Poissons
         
  • Origine : Varsovie, Pologne
         
  • Caractéristique spéciale : Son regard pensif comprend les détails depuis son entraînement, non loin du château de Wawel. Comme si Mirjana "connaissait" les étapes de la formation d'une œuvre, contemplait avec un soin artistique l'hésitation et l'état d'humeur de l'auteur par une marque laissée sur un tableau. Sur un début de combat. Parfois, c'est simplement vide de tout cela. Alors le doute continue de planer, languissant: il lui rappelle cette rose de patrimoine, sans histoire, mais bien là. Sang comme roses sont ses armes.


       
     

   


    Caractère

  Mirjana lève la tête, puis la maintient droite. Fière. Ce n'est pas par élan d'orgueil mais plutôt par nécessité: la polonaise sait qu'il est plus simple d'arborer cette armure avec suffisamment d'estime de soi. Et de la confiance, elle en a. En dépit de tout. En dépit de cet entraînement qui l'avait vu passé de quasi-trépas à une existence -somme toute- illégitime.

"Fais attention, Mirjana".
La phrase se répandait à tue-tête, sans même prendre garde à s'arrêter lorsque son regard émeraude se déporta un dixième de secondes ailleurs. En la direction d'un chemin bloqué, sur un homme. Puis sur un autre, en véritable adversaire vaillant!

Sourcils froncés, l'expression dénotait tant et si bien sur ce visage poupin qu'elle en vint à briser ce charme pourtant opéré jusque-là.

Mauvais jeu d'acteurs de sa part, s'était-elle murmurée à elle-même. Pire que cela, c'est une dramaturge qui ne cesse pas une seule fois de penser à ce qui l'agace plutôt qu'à ce qui la motive actuellement. Pour aujourd'hui tout du moins, tant l'écho de ses pas la ramène à ses soucis actuels. Problème camouflé sous un sourire composé de ces lèvres rosées.

J'hésitais, tu hésites, nous hésitions, vous hésiteriez et ils hésitèrent...
Le verbe se décline tant et si bien que ça ne dure jamais nécessairement très longtemps. Voilà le principe du siège éjectable: vous vous installez sur le plus confortable des dossiers aux côtés de cette fille d'Eve pour finir loin d'elle au premier faux pas.

Mais la haine n'est pas de mise en cette situation délicate. Plutôt blessée que farouche, il s'agit là d'une simple précaution distillée par les soins de la belle tout autour d'elle, quand bien même le temps défile et avec lui, les opportunités à agir de la sorte.

Précaution, protection...Les mots se ressemblent et font d'autant plus référence au miroir de ses actes. Les erreurs ornent toute une vie mais cette femme aux cheveux d'ébène ne veut plus les reproduire. Son regard vert et peut-être bien expressif l'affirmait avec autant de clarté qu'un aveu, reine de preuve.

Qu'importe!

Caractère fort, caractère furtif. Opportuniste dans ses définitions, elle ne se soucie pas un instant à Athéna pour cette heure, déesse qui occupait son esprit déjà bien assez longtemps lors de ses minutes de répit. Les courbettes et les fausses apparences, elle use et en abuse bien souvent. Mais pas tout le temps.

Sa bouche s'ouvre, les mots claquent sans démonstration aucune pour cette fois-ci. Juste leur intonation.

"Qu'est-ce que des renégats fichent ici?"

Les mots sont succincts, presque impératifs sur cette moue plus qu'ennuyée. Mirjana ne comprenait, et mieux que cette incompréhension qui lui faisaient perdre ses moyens, elle n'avait certainement pas la patience pour s'attarder sur deux hommes perdus.

L'attachement est un interdit qui s'applique autant à l'étranger qu'à un ami d'enfance.

Belle, mais cruelle rose. Ce n'est pas la froideur qui lui manque et il est bien difficile de creuser plus en profondeur pour détourner ce comportement caustique. Mais poli, vain lot de consolation.

Si J'avais été chef de la Palestre, je l'aurais su. Maintenant partez...Vous me gênez.

S'occuper de sa propre place était déjà une chose propre à faire réfléchir.

L'illégitimité en devient frappante. La voir aider son prochain sans contrepartie serait finalement un signe d'attention presque inimaginable.

   


    Physique

  Ploc, ploc.
"Le bruit était naturel mais c'est un compte goutte qui frappa ma destinée."



L'aube sonnait à l'horloge naturelle d'un soupçon inespéré. Pour quiconque pénétrait loin de Varsovie la Battante pour se retrouver au cœur du domaine du dragon de Pologne, le premier indice d'un hospice fut le parfum d'une rose, fragrance interdite. Fragrance maudite.

Tapie dans la pénombre, il n'y avait qu'une ombre presque filiforme, ni homme ni femme pour l'heure: simplement elle-même. Le regard distrait et vif de cette nouvelle étrangère s'étendait presque aussi loin qu'en la direction de ces plaines fleuries, richissimes d'un patrimoine encore et toujours oublié sous sa tragédie historique. Ce regard, il n'était ni noir ni bleu, ni de la couleur du ciel et de la mer, ni de celle d'un abysse mortuaire. Il n'a pas connu cette mélancolie en effet, mais il était le témoin d'un pays qui se rebâtissait petit à petit, comme on en cumulait pierre par dessus pierre.

Ces yeux dissimulés sous quelques jeux de lumière, ce sont les miens, pétillant de cet esprit émeraude qui ravit la nature et ravive une flamme oubliée. Un sourire étirait mes lèvres au même moment où je parvenais à trouver une réponse sur cet état d'âme qui m'offrait une douceur peut-être rare. Ce qui me parlait, c'était cet enthousiasme à revenir vers mes propres racines. Cela faisait peu de temps que ma promesse venait elle aussi de débuter, pourtant il me fallait rechercher le dernier élément concret et non fantasque de ces lieux: Moi-même.

J'entrais ainsi dans la lumière sans aucune hésitation. Aujourd'hui, il n'y avait que les rayons d'un soleil plus que chatoyant pour venir bercer ma peau d'albâtre, habituellement froide. Il y a quelques jours, j'avais troqué les cheveux longs pour les cheveux coupés en carré, simple, affirmé et esthétique. Sans regret: cela faisait plus femme, bien au détriment de cet enseignement que j'embrasse désormais.

Il n'y avait que moi pour poursuivre mon chemin.

A cette exploration qui débouchait sur un obstacle, je m'étirais de tout mon long pour attraper ce rebord et m'y relever avec l'aisance d'un chat. Ce n'était pas bien dur non plus, je me sentais comme protéger malgré ma taille moyenne. Protégée et puis surtout, entraînée depuis cette tendre adolescence. N'en déplaise à ces muscles finement dessinées et ces formes finalement prononcées une fois sortie de leur camouflage ténébreux. Adam m'avait toujours dit que peu importait vers quel choix mon camp se porterait, je ravirai avec élégance et finesse ma future armure.

Fichue féminité. Ca sert à quoi de s'en vanter pour finalement ne pas s'en servir?
Hm...Quelques années plus tôt, j'eus le même genre de propos.

Je me redressais sur mes deux pieds, dos droit, pour expirer un souffle coupé.


   

         
    Histoire

Chapitre 1 - Warszowa

Le souffle d'une femme berçait ses esprits. Plus que de coutume. C'était pendant la nuit que son âme tendait à tanguer entre un passé bienheureux et un présent incertain.

Emmitouflée à même ces draps cotonneux qui lui portaient chauds, deux petites jambes dévalaient encore les dalles en carrelage d'une cuisine, poursuivie par un rideau blanc. Précipitamment, l'enfant prenait soin de se montrer furtive et discrète. Vite, il fallait faire vite! Mère attendait rarement plus longtemps lorsque les premières bêtises s'exécutaient à l'aube de leur sommeil. Alors la petite s'imaginait déjà goupil, déambulant dans le couloir à pas légers.

Et ce, jusqu'à trouver l'objet de ses attentions.

De ses deux petites mimines, un pot se cala tout contre ses paumes, afin de mieux sonder ce qui se trouvait entre deux feuilles de coton mouillé: un grain. Un grain dont la paroi s'était fissurée pour laisser place à un début de tige. Ou début de vie, signe de bon augure. Un large sourire vint orner les lèvres de la petite brune, lequel étira ses joues d'une joie peu ordinaire, à l'image de son reflet, de cette soeur jumelle à ses côtés.

"Regarde maman, elle a poussé un peu!" Face à l'impensable, toute peur venait de s'évanouir: la punition importait peu pour cette fillette aux yeux émeraude. Une porte venait déjà de s'ouvrir pour laisser filer une flèche humaine sans pareille. "P'pa n'a pas menti! P'pa arrive bientôt."

Mais P'pa n'était pas présent actuellement. Et rarement il l'était, car après déjà une semaine il partait ailleurs, délaissait son foyer et ses deux filles pour exécuter ses propres besognes et -parfois- revenir chez eux.

Une fois tous les quatre mois.

Le timing était d'autant plus prononcé qu'il se comptait en graines passées à faire germer. A observer, de leur plus petite avancée à leur état le mieux fleuri. Ce n'était pas tous les jours qu'on fêtait son retour en acclamant la vingt-cinquième future fleur.

Et lorsqu'il revenait, elles allaient près du fleuve, d'où ils attendaient avec patience le retour de leur héros, elles trois protégées par la statue de pierre qui surélevait les lieux. Conquérante, et victorieuse de cette épée élevée au ciel, de ce bouclier exhibé fièrement.

Une seule fois. C'était le nombre de questions qui trouva sa réponse bien rapidement de la bouche de sa mère quant à l'identité de cette icône protectrice. Le genre d'icone qu'on n'oubliait pas: on pense peu aux femmes qui régulent la guerre.

Valeureuse sirène de Varsovie. Quand as-tu cédé face au Dragon?

Petit à petit, je sentais sa présence se rapprocher de moi...Rien n'était anodin. Tout se décantait pour revenir vers un souvenir que ma mémoire peinait à se remémorer.

Mon cœur s'emballe, ma vie prend garde. Tout n'était plus qu'un vide sans fin. Une course poursuite où, main dans la main, ma sœur et moi avons sauté dans le fleuve en perdant tout.

Ou...Presque tout...


--------------------------------------

   Deux yeux s'étaient ouverts avec difficulté, ainsi allongée sur ce lit. J'ignorai encore combien de temps j'étais restée assoupie. Peut-être quatre heures? Cinq grand maximum, à en juger mon rythme cardiaque à peine entré dans la phase d'un sommeil profond.


Chapitre 2 : Les songes désunis


"Mlle Czapski, depuis combien de temps avez eu ce genre de malaises?"

Un regard brouillon et penaud s'était levé en sa direction, tandis que le docteur se tenait à quelques mètres de sa patiente, éprise d'une troublante prestance. Contradictoire? Assurément. La tête brûlée d'un duo de jumelle? Certainement. Melvik en avait entendu parler autrefois. Mieux encore, il savait que cette journaliste au caractère trempé était la protégée d'un ami, l'un des siens. Adam de Cracovie.

Adam oui, qui avait légué à cette jeune femme une bien curieuse tradition, et déjà le trouble animait la salle quant à cette mort survenue peut-être un peu trop tôt. D'un regard pensif, perdu, lèvres tremblotantes, la jeune femme l'observa au plus profond de ses prunelles avant de reporter son regard sur la table basse où siégeait une étrange plante.

"Eh bien...Depuis une petite semaine. Je ne sais pas ce qui m'arrive, et puis, vous imaginez bien qu'en plein milieu d'un tournage..."

Ce regard de doute, de pitié, elle le détestait.




   

      Qui êtes vous ?

       

         
  • Votre Nom/ Surnom :Cailloux! 
          
  • Votre Âge : 20 ans
          
  • Votre Niveau de RP : Deux ans de rp jusque-là.
          
  • Double Compte : Aucun
          
  • Ou avez vous trouvé le forum ?: Par google

         
  • Autres ? : Je finirai d'ici peu normalement.
           

     
   


Dernière édition par Mirjana le Sam 24 Juin - 1:51, édité 59 fois
avatar
HakonProtecteur du Kraken | Modérateur
Protecteur du Kraken | Modérateur

Date d'inscription : 08/12/2013
Nombre de messages : 1541
Age : 42
Double Compte : Yasuha

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 17:30
Bienvenue et bon courage pour ta présentation !
avatar
En ligne
RogosSpectre du Dullahan | Modérateur
Spectre du Dullahan | Modérateur

Date d'inscription : 03/06/2014
Nombre de messages : 1139
Age : 24
Double Compte : Andréa / Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 17:34
Bienvenue et bon courage pour la suite !
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3079
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 18:17
Bienvenue et bonne chance pour la suite mr Red le retour ça fait un moment qu'on a pas eu de petit poisson :3
avatar
Mirjana

Date d'inscription : 31/05/2017
Nombre de messages : 4
Age : 20
Double Compte : None!

Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Juin - 19:37
Merci à tous, promis, je tâcherai d'être un poisson bien frais. =>

A part cela, si un staffeux passe par là, pourrait-il remplacer le "Mirjane" de mon pseudo en "Mirjana"? Ce serait adorable de sa part et je lui ferai un gros bisou bien baveux à l'occasion, polonais qui plus est. Oui je ne sais, ce n'est pas vendeur mais c'est l'attention qui compte. mr Red le retour

Merci beaucoup!



avatar
Mirjana

Date d'inscription : 31/05/2017
Nombre de messages : 4
Age : 20
Double Compte : None!

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Juin - 18:41
Hello hello o/

Je me permets un double post pour annoncer un léger retard: en effet, des choses et d'autres occupent pas mal mon attention, de fait, je risque d'avoir du retard actuellement. Cela dit, je reprendrai le tout correctement dès lundi, j'ai beaucoup trop d'idées pour tout lâcher. Razz

Merci d'avance et encore désolée pour cette fiche qui avance lentement mais sûrement!

avatar
En ligne
OlrikRune de Surt | Administrateur
Rune de Surt | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 9875
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Juin - 19:18
Bienvenue ^^

Merci de prévenir Wink

Mirjana des Poissons