avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 553
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Juin - 20:19

Le Fourbe était satisfait, il était parvenu à s’allier deux god warrior. Il avait bien conscience qu’il ne lui était nullement fidèle mais avec le temps, il parviendrait bien à les convaincre ou tout du moins à les manipuler selon son envie.

Il quitta à son tour la taverne et avança lentement dans le village. Il n’avait plus rien à faire ici mais il aimait bien la sensation de se fondre dans la masse des inconscients que formaient les humains. Au bout d’une petite promenade, il laissa son esprit de détacher de celui du vieillard qu’il habitait et reprit sa forme spectrale. L’homme ne se souviendrait de rien et il ignorera ce qu’il a fait durant ces quelques heures.

Invisible et inconsistant, Loki se dirigea vers sa grotte. Il réintégra son propre corps et comme à chaque fois, il oublia un instant les liens qui le maintenaient prisonnier. La douleur qu’ils lui transmirent suffit à le rappeler à l’ordre. Un jour, il serait libre. Un jour, il pourrait satisfaire sa vengeance. En attendant, il devait continuer d’œuvrer dans l’ombre et de trouver des alliés puissants.

Utilisant une étincelle d’Harm, le Fourbe illumina sa geôle. Le corps de Subaru était toujours étendu sur le « lit » qu’il lui avait composé et attendait d’être utilisé. Seul Loki pouvait le voir, une illusion d’une puissance incroyable le rendait invisible pour tout autre être même divin.

Le Dieu ferma les yeux et laissa le repos le gagner.
avatar
PNJ Asgard

Date d'inscription : 03/05/2006
Nombre de messages : 127
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Juin - 16:42
Lorsque le Patriarche des Ases fut sortit de la caverne il s’arrêta et émit un long sifflement qui se répercuta longuement dans les environs. Hugin et Muninn se mirent à croasser à de multiples reprises avant de s’envoler. Au bout de quelques instants une brusque bourrasque de vents souffla, soulevant la neige jusqu’à créer un véritable nuage dans les environs.
 
- Reiner de Béta, laisse-moi te présenter un de mes vieux compagnon. Sleipnir!
 
Un puissant hennissement retenti alors et la brume qui s’était formé se dissipa pour laisser place au spectacle de la monture du Père de Tout se cabrant. Le puissant cheval à huit pattes, tout harnaché, marcha vers son maitre qui lui flatta le museau pendant que les deux corbeaux se posèrent sur les solides épaules du souverain.

Oui, moi aussi je suis heureux de te revoir mon vieil ami. Cela fait bien longtemps…  
 
Le Dieu Borgne grimpa sur le dos du cheval divin, le meilleur de tous les chevaux, puis se tourna vers Reiner l’invitant d’un geste à monter lui aussi. Hugin et Muninn avaient déjà quittés les épaules du roi d’Asgard pour voler en direction de leur destination pour reconnaitre le terrain.

Une fois que nous serons dans l’endroit où le Fourbe est emprisonné, fait bien attention. Loki est un maitre de l’illusion, et même entraver il reste dangereux et tu auras besoin de toute la perspicacité qui caractérise ton esprit pour ne pas te laisser tromper par celle-ci.
 
Une fois que Reiner fut à son tour monté sur le cheval à huit pattes, celui-ci se mit à galoper, quittant rapidement la montagne pour continuer sa course dans les airs. Le maitre des Ases avait à peine besoin de guider sa monture, cette dernière semblant instinctivement savoir quelles routes sont maitre désirait emprunter, sa vélocité ne cessant d’augmenter au point de dépasser même celle des puissants protecteurs de ces terres… et Odin savait que son fidèle compagnon pouvait encore aller plus vite. En l’espace d’un instant, ils avaient quitté le royaume de Midgard pour celui beaucoup plus sombre de Nibelheim, jadis dirigé par roi-sorcier d’Octantis. Sleipnir finit par se poser sur le sol en un lieu isoler pour poursuivre sa course à un rythme plus modéré, se laissant guider par les deux corbeaux servant Odin qui avaient déjà trouver le lieu où Freyja avait emprisonné le Fourbe. Lorsqu’enfin la noble monture s’arrêta, Odin et le guerrier de Béta étaient à l’intérieur d’une grotte e glace.
 
Le dieu de la Magie mit pied à terre et caressa la tête de son vieil ami avant de le laisser s’en aller. Un sourire en coin apparut sur son visage alors qu’il se souvenait de la manière dont sa monture avait été conçu. Une histoire qui n’avait pas laisser que de bon souvenir au dieu du mensonge. Il observa la grotte, cette dernière portant encore les marques du combat qui s’était déroulé en ces lieux. Pendant quelques instants, il s’enfonça dans la caverne, la hampe de sa lance cognant cotre le sol et dont le bruit qu’elle produisait résonnaient dans toute la grotte. Au bout d’un moment, le vieux souverain leva la main, fit appel à son Hamr pour produire une petite boule de lumière qui s’éleva pour éclairer d’une lumière douce la salle.
 
- Voici la prison du Fourbe.
 
Devant eux se trouvait le corps de Loki, entraver par de nombreuses chaines couvertes de runes, ces dernière neutralisant en bonne partie les pouvoirs du porteur de chaos mais aussi le faisait souffrir, mais aussi enfermer dans la glace. Bien qu’il n’en laissât rien paraître, Odin sentit une grande colère montée en lui en voyant celui qui avait provoqué la mort par ses manœuvres de deux de ses fils, Balder et Hod. Celui qu’il avait longtemps protégé malgré ses méfaits et qui l’avait ainsi trahi. En voyant le sort que Freyja avait réservé au forgeur de mensonge, il sut que sa chère amie avait eu de la pitié pour son prisonnier, la déesse de la vie connaissant des sortilèges qui auraient pu faire bien plus souffrir l’ase noir… et Odin pouvait lui réserver bien pire encore. Mais il s’abstiendrait de faire cela. Peut-être que la ruse du maitre de la tromperie lui serait nécessaire dans le futur, et ce jours-là il faudrait que Loki soit encore disposé à donner son aide.
 
Il resta un instant en silence, son esprit parcourant les lieux pour chercher l’influence de Loki, il pouvait sentir l’Hamr divin de ce dernier à l’œuvre, bien qu’il ignorât encore tout de ce que ce dernier faisait. Finalement il rompit le silence en frappant puissamment le sol avec la hampe de Gungnir et en élevant son Hamr. Les runes des chaines de Loki s’illuminèrent d’un coup, leur lueur verdâtre semblant pouvoir blesser à leur simple éclat. Il intensifia légèrement la douleur que ces entraves offrait à leur prisonnier pour le sortir de sa torpeur.
 
Éveille-toi engeance de Laufey, le Seigneur des Ases convoque ta présence!!!
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2399
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Aoû - 16:42

Odin & Reiner
Percer le voile

S'extirpant avec puissance de la brume qu’elle avait soulevée, la monture d’Odin fit vibrer l’air de son hennissement. C’était la première fois que Reiner rencontrait cette créature mythique gardienne de l’armure de bêta. Le jeune homme observait avec fascination l’étalon. Et tandis qu’il vu Odin lui caresser le museau, Reiner se mis à penser aux origines de Sleipnir. Comment le dieu fourbe, celui que Freyja avait dû enfermer pour la sécurité des neuf royaumes avait réussi à engendrer une créature aussi fascinante ?

Cette réflexion prit fin à l’instant où Odin invitât le jeune homme à grimper sur sa monture. L’invitation prit de court le guerrier divin qui acceptât sans prendre immédiatement conscience de l’honneur que venait de lui faire le père de toute chose.

Le vissage fouetté par l’air glacial du Grand Nord, Reiner mesura toute la puissance de l’animal. La vitesse du destrier surpassait de loin la sienne et il se devait d’envisager que la monture d’Odin ne libérait pas toute sa puissance dans une occasion comme celle-ci. Arrivant à Nibelheim, Sleipnir réduisit son allure pour finalement s’arrêter dans une grotte de glace.

S’avançant dans les ténèbres, le dieu borgne utilisa son Hamr divin afin de créer une boule de lumière qui rompit le silence de l’obscurité. Reiner de son côté resta sur ses gardes. C’était la première fois que le jeune homme se trouvait en ces lieux et celui qu’il venait y rencontrer était bien plus puissant et bien plus rusé que lui.

S’extirpent de ténèbres la silhouette de Loki se faisait de plus en plus nette à mesure que la lumière d’Odin se rapprochait de lui. Le guerrier divin de bêta vus pour la première fois l’œuvre de la déesse de la vie et les entraves qu’elle avait spécialement conçut pour le dieu fourbe. Le dispositif était complexe et impressionnant. C’était la première fois que Reiner pouvait apercevoir l’exécution d’un acte magique de ce niveau. Analysant le dispositif sous toutes ses coutures le jeune homme ne baissa pas sa garde pour autant et recula de deux pas quand Odin convoquât à lui le prisonnier. Reiner n’avait encore jamais rencontré le dieu fourbe et cette rencontre aussi étrange soit-elle, fit naître en Reiner une étrange sensation mêlant peur et excitation.


Un pas de plus vers le pouvoir !