avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3735
Age : 29
Autres comptes : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Juin - 10:42
Palestre – 2014

Dans quelques jours, Ephraem devrait passer l’épreuve qui ferait de lui un chevalier d’or, mais son maître ne lui avait pas parlé de l’armure, juste qu’il devrait combattre dans l’arène pour devenir un Saint. N’ayant pas vraiment eu beaucoup de contact avec les autres apprentis de la Palestre, le jeune homme ne pouvait vraiment connaître son niveau, voulant seulement être le meilleur et surtout, affronter les meilleurs. Malheureusement, les meilleurs ne se trouvaient pas à la Palestre, cette école qui formait les futurs chevaliers d’Athéna, mais bel et bien à l’extérieur. Autant le dire, l’italien avait hâte de passer l’épreuve, de vaincre ses opposants et d’enfin pouvoir revêtir une armure pour parcourir le monde. Pour pouvoir se préparer à quelque chose de grandiose, le jeune homme se rendit au colisée de l’école. Il savait que l’arène serait bondée à cette heure-ci et qu’il ne pourrait pas déployer sa pleine puissance, sans risquer de tuer un ou deux élèves. Et il n’avait vraiment pas le temps pour s’occuper d’excuse devant le directeur, ce vieux bouc qui ne faisait que l’énerver, avec son grand sourire et sa carrure de bovin. Il n’y avait pas qu’une zone d’entraînement déserte, qui attirait l’attention du brin dans le colisée. Il avait entendu une rumeur, celle d’un entraîneur de la Palestre, qui aurait pris un disciple qu’il entraînait dans un coin. Même s’il n’y avait aucune preuve pour le moment, savoir qu’un élève avait un entraînement secret était une joie pour l’italien, qui s’imaginait déjà un éveillé suffisamment puissant pour être à l’écart des autres.

- Je dois absolument savoir si c’est vrai et surtout affronter cet élève.

La perspective du combat fit accélérer le pas du jeune homme, qui découvrit une arène vide. Aucune trace des derniers combats n’y étaient, mais il s’y était attendu. La Palestre, comme le Sanctuaire, avait un réseau d’ouvriers extrêmement qualifiés, qui venaient directement de Rodorio. Le village se trouvant juste avant l’entrée du Sanctuaire, fournissait la main d’œuvre pour réparer les temples, et en échange, le Sanctuaire s’occupait de sa protection. Le jeune homme se doutait également que les ouvriers devaient être bien payés, puisque leur travail était toujours rapide et parfait, comme si aucun dégâts n’avaient étés fait. Et pourtant, Athéna elle-même le sait, Ephraem et bien d’autres disciples avaient fait un carnage dans les environs, leurs cosmos réduisant la pierre en poussière.

L’italien se planta au milieu de l’arène, triste de ne pas voir de disciple mystère en plein entraînement. Ne voulant pas être venu ici pour rien, il commença donc à s’échauffer, frappant avec minutie les points vitaux d’adversaires invisibles. Il avait besoin de plus que ça pour s’amuser, bien plus que des fantômes ou des pantins de bois, mais personne n’était là.

- Il faut vraiment que j’arrête de croire ce que racontent les autres… c’est toujours ça, cinquante pour cent de conneries et quarante de bruits de couloir…
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 623
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 21:18
Chaque jour c’était la même histoire. La vie de Lyne ressemblait à une horloge parfaitement réglée, une vie dictée par son mentor et père d’adoption. Avoir un maître dédié était à la fois une véritable bénédiction tout comme c’était particulièrement ennuyant. Ainsi Lyne évitait l’intégralité des cours communs à la quasi-totalité des autres apprentis. Son enseignement lui était prodigué par Aldaris, que ce soit son apprentissage des arts cosmiques, entraînements purement physiques, préparation au combat ou bien des connaissances de base pour la vie normale. Mais elle devait aussi supporter les innombrables critiques de son maître, ses innombrables paroles sur les attentes et les espoirs qu’il fondait en son apprentie.

Bien souvent leurs entraînements se résumaient à des heures de simulations de combats. Parfois l’instructeur ne faisait que commenter et conseiller la jeune fille sur sa technique ou bien il laissait le soin aux maîtres d’armes de la Palestre de lui fournir un cours particulier toujours afin d’inculquer à l’apprentie de bonnes bases. En général elle n’était guère motivée durant ces séances, Lyne les trouvait assez ennuyantes, elle trouvait que combattre avec Aldaris était beaucoup plus enrichissant sur la durée.

Ce jour-là semblait être l’un de ses jours purement dédié à la technique. Lyne l’avait remarqué en regardant le visage fatigué de son maître. Elle savait qu’il s’entraînait en secret assez souvent la nuit, la jeune fille l’avait déjà surpris plusieurs fois matérialisant son armure de cosmos doré et d’intensifier cette énergie. Lyne s’était surprise plus d’une fois à jalouser la facilité exprimée par son maître, elle-même ne pouvait matérialiser qu’une pseudo-armure aussi fine que du papier que pour de courtes périodes.

Ils se rendirent donc dans une petite arène réservée par Aldaris. Le duo put trouver un autre apprenti – visiblement entrain de s’échauffer et de se plaindre des autres élèves – en plein milieu de leur lieu d’exercice habituel. Le maître s’avança près de ce garçon et s’adressa à lui avec son habituelle voix dépourvue de sentiments.

« - Quels sont les dix derniers pour cent alors ? »
Il marqua une courte pause et invita son apprentie à s’approcher. « - Je suis Aldaris et voici mon apprentie : Lyne. Que pouvons-nous faire pour toi ? »

Lyne restait silencieuse et ne fit qu’hausser les sourcils ; elle n’était pas trop fan des entraînements avec d’autres élèves de son âge, elle était meilleure qu’une grande majorité de ces derniers grâce aux enseignements d’Aldaris. Pour autant, quitte à perdre du temps, elle trouvait qu’un potentiel entraînement avec un autre apprenti serait plus intéressant que de répéter les mêmes gestes, lentement, pendant des heures.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3735
Age : 29
Autres comptes : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Nov - 14:39
Avant d’avoir pu sentir la présence des deux nouveaux arrivants, l’italien fut surpris d’entendre une voix derrière lui. En se tournant, un sourire agréable se dessina sur ses lèvres. Pour le moment, il avait décidé de se montrer agréable. Après tout, s’il voulait avoir la chance d’affronter un autre disciple, il devait avant tout montrer un bon côté, réservant sa soif du combat pour plus tard. A la première question, la réponse allait être simple, quand à la seconde, il se ferait une joie d’y répondre après.

- Les dix pourcents restant sont la vérité. Et je suis heureux de tomber dans ces dix pourcents pour une fois. Comme cette histoire de minotaure dans les bois de la Palestre, j’y ai bien fait le tour plus d’une fois, trouvé un labyrinthe, mais absolument aucun minotaure. Quel dommage, moi qui voulait me faire la main sur un adversaire potable…

Ephraem fit une révérence face aux dénommés Aldaris et Lyne, avant de se présenter.

- Je suis Divinatus Ephraem, disciple de Gareth.

Le jeune homme commença à faire les cent pas, cherchant ses mots.

- Voyez-vous, dans quelques jours, je vais passer l’examen pour devenir chevalier. Surement une petite armure de bronze, vu que j’ai quelque soucis pour maîtriser certain… don. Enfin bref, j’ai entendu une rumeur qui disait qu’un élève avait droit à des entraînements spéciaux, un peu comme moi quoi, et je me suis demandé si ce disciple était puissant ou pas. Simple curiosité quoi.

L’italien s’arrêta d’un coup, se trouvant face à l’un des murs. Il aurait pu continuer et marcher directement sur la surface, mais ne voulait pas griller ses cartes tout de suite, sinon comment pourrait-il avoir ce qu’il cherchait.

- En gros, je me demandais s’il était possible de m’entraîner avec votre apprentie.

Ephraem se tourna de nouveau vers les deux nouveaux arrivants, un sourire toujours aux lèvres.

- Et si ça vous faire peur, ne vous inquiétez pas, j’irai à fond aussi, tout comme elle le fera surement. Je suis pour l’égalité complète, hommes, femmes, enfants… s’ils ont le niveau de porter une armure, c’est qu’ils méritent qu’on se donne à fond contre eux.

Le jeune homme avança d’un pas tranquille.

- Alors, quand pensez-vous ?
avatar
En ligne
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 623
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Jan - 19:27
Lyne restait en retrait - derrière son maître – et jaugeait l’autre apprenti du regard, légèrement surprise par les intentions de ce dernier ; ce devait être la première fois qu’elle entendait ce genre de discours, la jeune apprentie guettait la réaction de son maître. Or ce dernier semblait aussi impassible qu’habituellement, toutefois il répondit assez vite à la demande d’Ephraem.

« - Il est vrai que j’ai pris Lyne comme seule et unique disciple. Malgré le potentiel certain dont dispose mon apprentie... Je doute qu’elle te soit d’un quelconque intérêt en tant que partenaire d’entraînement dans l’immédiat. Car moi aussi j’entends quelques rumeurs au sujet des autres élèves ici et là. Je me dois de refuser ta requête Ephraem. »

La jeune apprentie arqua un sourcil, quelque peu perturbée par les propos de son maître. Que voulait-il dire par là ? Ces paroles firent naître un sentiment de curiosité et de frustration dans une moindre mesure. Elle faisait tant d'efforts, travaillait d'arrache-pied pour satisfaire l'égo d'Aldaris et ce dernier ne le laissait même pas faire ses preuves ? Lyne fit un pas en avant, fixant le dénommé avec un regard empli d'une détermination de feu.

« - C'est-ce genre de journée, non ? » Lançait-t-elle alors à l'attention de l'enseignant.

Aldaris répondit en hochant positivement la tête, ce qui fit sourire la demoiselle qui commença à s'étirer. Lorsqu'elle parlait de « ce genre de journées », elle faisait référence à ces journées tout bonnement ennuyantes où elle faisait toujours les mêmes gestes pendant des heures.

« - J'accepte de m'entraîner avec toi ! »

Le maître haussa les épaules et alla s'installer sur la première rangée des gradins, il n'avait jamais vu son élève avec autant de volonté, il n'avait aucune raison de s'opposer à son souhait de se battre; Aldaris craignait qu'elle soit déçue par le résultat final de l'entraînement, mais il pensait également qu'elle apprendrait un minimum d'humilité de cette manière, une qualité primordiale pour tout combattant qui se respecte selon lui.

« - Evitez les coups sur les points vitaux, vous vous affrontez pour vous entraîner et non pas pour vous tuer. »
Ajoutait-t-il finalement avant de se focaliser sur l'action, prêt à intervenir au moindre signe de dérapage.

L'adolescente se plaça en position de combat et salua son opposant avant de se ruer sur l'élève plus grand qu'elle, essayant de le prendre de vitesse pour prendre l'avantage d'entrée de jeu.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3735
Age : 29
Autres comptes : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Jan - 20:50
L’italien souri doucement aux paroles du professeur. Son égo était naturellement flatté par les remarques, qui montraient bien qu’Ephraem était toujours reconnu par les autres, même en étant partiellement isolé. En tout cas, il préférait largement la tournure des phrases d’Aldaris, plutôt que celle d’Alec, qui restait un éternel pacifiste dans l’âme.

- Vous savez donc que je suis aussi le seul disciple de Gareth. Et heureusement que je suis le seul, car il aime faire vivre un enfer aux autres… mais bon, si vous ne voulez pas que votre disciple s’entraîne sur un… futur bronze ? Allez, un petit argent si j’ai de la chance, c’est votre droit.

La suite, le jeune homme ne l’a compris pas vraiment. La disciple parla avec son maître, avec des paroles que seul eux deux pouvaient comprendre. Même s’il ne comprenait pas, il aima beaucoup la réaction de la jeune femme, qui se rebella en parti pour accepter l’entraînement spécial. La joie était largement visible sur le visage d’Ephraem, qui avait hâte de voir la puissance de son adversaire. Il espérait seulement qu’elle ne soit pas comme son maître, une spécialiste des illusions, même si Gareth n’était pas si fort que ça, selon ses propres dires.

- Bien, j’aime beaucoup cette attitude. Même si Gareth n’aurait pas approuvé que je contredise l’un de ses choix… enfin bon.

Finalement, Aldaris approuva l’entraînement, faisant noter l’italien mentalement, puisqu’il ne devrait pas utiliser certaines attaques. Du moins, éviter au maximum d’utiliser la matière sombre qui lui rongeait l’âme. Tout comme Lyne, le garçon se mit en place, salua rapidement et fut agréablement surpris de voir l’élève lui foncer dessus. D’un bond, il esquiva tout en passant au dessus d’elle. Une fois que ses pieds touchèrent le sol, il dégagea son cosmos, augmentant la gravité autour de lui et détruisant la dalle où il se trouvait.

- Fluctus Obscura !

D’un mouvement de la main, une pluie d’aiguilles noires foncèrent vers la jeune femme. Bien entendu, Ephraem fit bien attention de ne viser que les bras et les jambes de la disciple. L’attaque était faible, il le savait bien, mais s’il donnait le maximum de suite, il prendrait le risque de finir l’entraînement beaucoup trop vite et de transformer les gradins en ruines.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[FB/Entraînement] Une rencontre explosive [PV Lyne]