avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 444
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Aoû - 18:38
Comme leur avis dit Loki, retrouver la grotte était un jeu d’enfant. L’appel du dieu était comme un chemin lumineux dans le noir, le simple fait de penser à lui, de vouloir le retrouver, permettait de connaître l’emplacement exact de la prison de Loki. Le guerrier se dirigea vers le royaume de Nibelheim, il savait qu’il pourrait y trouver le Fourbe, comme s’il l’avait déjà rencontré dans cette région. Au fond de lui, il espérait faire le bon choix, sa vie prendrait en tournant après avoir fait sa demande, soit le dieu acceptait et le jeune homme serait définitivement à son service, devant obéir au moindre de ses ordres, soit l’inuit pouvait déjà compter ses atomes, car il n’en aurait plus besoin.

C’est sur le dos de Dain, l’esprit cerf, que la branche se rendit à Nibelheim. Il connaissait déjà ce royaume, s’y étant rendu lors de sa chasse aux esprits, mais il n’avait pu que se rendre dans la forêt de fer. Il s’y rendit une nouvelle fois, la proximité de la grotte l’ayant menée jusqu’ici, avant de s’arrêter net. Le cadeau de Loki chauffa légèrement et une image mentale apparue au guerrier. Il ne devait pas se rendre dans la grotte, le dieu indiquant un lac glacé, non loin de la forêt.

- On va devoir changer de direction, Loki veut qu’on le retrouve près d’un lac gelé.

Dain répondit à l’inuit qu’il ne voyait qu’un lac dans la région, où Loki pourrait se rendre. Le guerrier reprit donc la route pour se rendre à Franang, tout en écoutant l’histoire que lui contait le cerf, lui parlant d’un Loki se changeant en poisson pour se cacher dans les eaux du lac. Comme dans sa vision, le lac était miroitant, comme s’il avait été fait de cristal. Le paysage était magnifique, absent de toute pollution humaine. En voyant un tel spectacle, la branche savait qu’il faisait le bon choix. La nature devrait reprendre ses droits, les royaumes ne devraient faire qu’un et non être divisés comme ils l’étaient actuellement. L’inuit n’avait pas le regard des natifs du nord sur les royaumes, peut-être se trompait-il à cause de ça, mais il s’en fichait. Loki pouvait lui promettre du changement et il était prêt à le croire sur parole.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 558
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 21:04

Alors que sa conscience avant rejoint la caverne où son véritable corps était emprisonné, Loki sentit qu’on le cherchait. Il réalisa qu’il n’eut pas à attendre longtemps avant qu’Amarok ne désire le revoir.

Il laissa la majeure partie de sa conscience dans la caverne, conscient de qui en approchait, et partit sous sa forme éthérée vers le faible god warrior. Il influa sur la marque qu’il avait laissée sur le corps d’Amarok pour lui indiquer où il désirait le rencontrer.

En un clignement de cil, le Fourbe arriva près du lac en partie gelé. Des souvenirs rejaillirent dans son esprit, qu’il chassa rapidement. Le lieu était désormais l’un de ses territoires et c’est tout ce qu’il y avait à en retenir.

Amarok était déjà sur place, observant la calme étendue d’eau, se laissant peut être imprégné par l’harmonie qui régnait en ces terres.

Loki sentit la présence de plusieurs saumons dans le lac et laissa sa conscience prendre possession de l’un d’eux. Il n’avait pas l’intention de demeurer dans l’eau pour discuter avec son nouveau soldat, il utilisa alors ses pouvoirs de métamorphose pour transformer le corps du poisson en un être mi homme – mi poisson. Dans cette nouvelle apparence, il surgit du lac en un bond et se positionna devant Amarok. L’Inuit pouvait alors admirer l’apparence somptueuse que le Dieu avait donnée au poisson : un humanoïde doté d’écaille dorée sur la majeure partie de son corps, revêtu d’une sorte d’armure d’un bleu aussi limpide que celui de l’eau d’où il provenait.

_ J’ai entendu ton appel mon ami, mais je suis surpris qu’il ait été aussi rapide. Que puis-je faire pour toi ?


avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 444
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 17:11
L’eau du lac était calme, la fine couche de glace reflétait les quelques rayons qui perçaient au travers des arbres. Le froid n’était pas aussi mordant ici, qu’il l’était dans certaines régions, comme celle d’où il venait. Pourquoi Odin lui avait confié la garde d’un royaume où le plus froid était le cœur de ceux qui y habitaient. Le royaume de la brume n’était pas un royaume accueillant comme les autres. En voyant le calme plat du lac, le guerrier se mit à rêver d’un royaume comme celui-ci, un royaume où la nature était reine.

Un mouvement lointain attira le regard d’Amarok. Les esprits, comme un seul être, se placèrent devant le jeune homme. Visiblement, le guerrier n’était pas le seul à avoir senti la présence. Pourtant, l’inuit ne voulait pas montrer d’agressivité, s’il était venu ici, c’était à la demande de Loki, il n’y a donc aucune chance qu’une autre personne vienne jusqu’ici. Comme pour prouver ses pensées, un humanoïde sorti de l’eau, brisant la fine couche de glace. La créature grimpa sur le pont sans aucun effort, ce qui aurait dû pourtant en demander un, vu la hauteur qui séparer le lac du pont. Le seigneur des lieux était venu dans un nouveau corps d’emprunt, un corps qu’il avait surement dû modeler pour avoir l’air plus… humain. Cette apparence montrait le côté divin du Fourbe, un magnifique ondin doré, vêtu d’une armure bleue. La branche trouvait cette apparence plus digne que celle d’un vieillard, mais qui était-il pour juger les goûts d’un dieu.

- Je suis heureux de vous revoir seigneur.

L’inuit avait prononcé ses paroles en s’agenouillant devant Loki. Si la première fois, il l’avait fait pour sa survie, il pensait réellement suivre le père de Fenrir maintenant.

- J’ai fait un tour dans le royaume qu’Odin m’a confié. Ce qui à la base ne devait être qu’une visite rapide, suivi d’un entraînement, c’est transformé en pièce de théâtre ridicule.

Les images du séjour à Niflheim revinrent en mémoire du guerrier, se demandant si Loki pouvait les voir ou non.

- N’étant pas natif des terres du nord, je pensai que les Hommes qui y vivaient étaient tous comme Wulf ou le guerrier que j’ai croisé avant d’obtenir ma Jarn. Mais la réalité est différente… les Hommes ne pensent qu’à eux, même s’il faut utiliser les autres, quiet à détruire des vies, juste pour son propre petit bonheur. Je n’ai pas vraiment envie de protéger un royaume qui serait prêt à détruire les autres.

Le regard de l’inuit se durci, pas contre le dieu, mais contre les personnes qui gouvernaient Niflheim actuellement.

- Je sais que j’ai besoin de plus de puissance, la puissance pour faire changer les choses. L’Homme devrait comprendre qu’il doit tout à la nature, mais que la nature ne lui doit rien. Qu’il doit respectait son prochain, comme la nature reste les autres… j’ai besoin de votre aide, qu’importe le prix que je devrais payer.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 558
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 22:50

Cette fois-ci, Loki put être satisfait de la déférence que lui montra Amarok. Il ploya le genou et courba l’échine comme si cela était naturel pour lui. Le fourbe afficha donc un sourire de satisfaction et ne chercha même pas à cacher son plaisir devant cette scène.

Le Dieu écouta tranquillement les paroles de son nouveau serviteur et comprit rapidement où il voulait en venir. Il avait eu le même genre de discussion avec Harald de nombreux mois auparavant. Ha comme il était plaisant de rencontrer ces humains qui désiraient toujours plus de pouvoir. Bien sûr, ils s’imaginaient toujours que leur désir provenait d’une volonté d’aider les autres ou tout du moins d’être utile à leur cause mais en réalité, ce désir provenait toujours d’un besoin personnel.

_ Le genre humain est quelque chose de compliqué, Amarok. J’ignore ce que tu as connu dans ton passé mais, ici dans le nord, les hommes sont rudes et ont des habitudes particulières. Wulf est plutôt un être à part, plus animal qu’humain je dirais. C’est surement cela qui t’as trompé et plut.

Loki s’avança sur la terre gelée. Autour du lac, le temps pouvait être plus clément que dans les autres parties du Grand Nord, tel était la volonté du Fourbe mais il y régnait néanmoins un climat qui aurait fait fuir bon nombre d’être. Il se retourna afin de contempler sa silhouette dans les eaux du lac et la trouva assez réjouissante. C’était l’une des premières fois qu’il utilisait un animal afin d’obtenir une apparence humanoïde et le résultat était plutôt intéressant. Il ne ressemblait guère à un humain, juste par l’apparence bipède, et pour un être qui aimait tant jouer avec l’image il était satisfait.

_ Asgard a toujours été un royaume de guerrier. La force y règne et y règnera toujours. Ce qui compte pour ses habitants est de prouver sa valeur, quel que soit le prix. Ce qu’ils oublient, c’est que la force à un prix encore plus cher. C’est une chose que tu devras prendre en compte.
Mais le plus important quand on bénéficie de la force, est la manière dont on l’utilise. Que voudras-tu faire de la puissance que tu souhaites acquérir ? Au fil de ma très longue vie, j’ai vu bien des hommes obtenir une puissance que tu envierais et je les ai presque toujours vus sombrer dans les affres du désir d’en obtenir encore davantage. La puissance appelle la puissance. Sauras-tu être différent ?


Le regard que posa le sombre Dieu sur Amarok en cet instant était d’une intensité difficilement soutenable. Le Harm du Dieu retentissait, faisant onduler l’eau du lac.

_ Je suis en mesure de t’offrir une puissance comme tu en rêves mais mon pris sera élevé. Il faudra que tu me jure une réelle fidélité, que tu sois près à tout faire selon mes désirs même si cela te conduit à te parjurer. Seras-tu prêt à payer ce prix ?


avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 444
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 19:14
En écoutant les paroles du dieu, l’inuit comprenait en effet pourquoi il avait apprécié Wulf et le guerrier inconnu. L’un était un homme-fauve, un être à la frontière entre le monde animal et le monde humain. L’autre s’était présenté comme un chasseur, voir un traqueur, il devait donc connaître la nature bien mieux que la plus part des hommes. Quand à Amarok, il avait vécu en paria depuis sa naissance, ne trouvant son bien-être que dans la nature, là où les animaux et les esprits ne faisaient qu’un.

- Contrairement au votre, mon passé est dérisoire, mais je comprend maintenant pourquoi je préfère la nature.

Avant de reprendre son discours, Loki contempla son reflet. Le guerrier compris qu’il n’était pas le seul à apprécier cette forme, qui rendait le Fourbe plus divin encore. Le dieu repris ensuite ses paroles, mettant en garde le jeune homme sur l’envie de pouvoir, qu’un homme voulant du pouvoir, en voudra toujours plus. Un doute vint s’implanter dans le cerveau du guerrier, qui se mit soudain à douter. S’il avait du pouvoir maintenant, qu’il l’utilisait pour raser Niflheim et ramener un ordre naturel dans le royaume. Voudrait-il ensuite obtenir plus de pouvoir et détruire les autres royaumes ? Les esprits tournèrent alors autour de l’inuit, lui parlant silencieusement, le rassurant sur son choix. Même s’il décidait de suivre Loki et de devenir plus fort, les esprits ne le laisseraient pas sombrer dans la folie du pouvoir. Amarok leva alors la tête, pour planter son regard dans celui de son seigneur.

- Oui, je serai différent des autres. La puissance que je gagnerai ne me servira pas directement. Chacune de mes actions seront dû à vos ordres, car je sais que vous serez prendre les meilleurs choix pour notre monde.

La branche était sincère en parlant ainsi, il avait cru les paroles de Loki quand ils étaient dans le bar et les croyaient encore. Pour conclure le pacte, le Fourbe ordonna une fidélité absolue, la même que les esprits avaient avec leur maître. Si le dieu cherchait à tester la sincérité du guerrier, c’était raté, car il n’était pas venu jusqu’ici pour renoncer à sa demande.

- Peu importe le prix qu’il faudra payer, je vous serai fidèle et loyal. Je sais que grâce à vous, notre monde sera meilleur.

En parlant, le guerrier avait élevé son Harm, le faisant résonner avec les esprits qui l’entouraient. Il ne faisait pas cela pour provoquer le dieu, mais pour lui montrer qu’il était prêt à tout pour son idéal.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 558
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 20:21

Amarok était prometteur et réagissait comme l’avait espéré le Fourbe. L’Inuit pensait obtenir du pouvoir pour la bonne cause, tout ce qu’il gagnera sera une éternité de serviteur envers Loki.

Lorsque le guerrier éleva son Harm, Loki en profita pour en faire de même. L’énergie divine attrapa celle d’Amarok et s’insinua en lui par ce biais.

_ Très bien, ta décision est prise. Désormais ton destin m’appartient.

Le Harm du Dieu progressa en Amarok et résonna aussi avec celui des esprits qu’utilisait le jeune homme. Loki se connecta à la marque qu’il avait apposée précédemment sur le torse du guerrier divin et y accru son sceau. Le tatouage grandit sur le corps de l’humain tandis que le Fourbe travaillait. Contrairement à ce qu’il avait fait à Harald, il ne prit pas possession de l’esprit d’Amarok. Cette fois-ci, il ne voulait pas d’un serviteur dénué de conscience ; il voulait un véritable guerrier qui lui serait dévoué.

_ Obtenir la puissance que tu désires ne sera pas chose aisé. Mais si tu parviens au bout de l’épreuve, tu obtiendras le droit de porter l’une des armures des Protecteurs. Je sais déjà celle que je te réserve mais il faudra la mériter.
J’ai accru mon contrôle sur ta marque. Dorénavant je serais capable de t’orienter ou de te forcer à agir selon ma volonté.


Un petit sourire étendit les lèvres de l’apparence humanoïde que portait Loki.

_ Il va être temps pour toi de gagner le droit de devenir réellement mon serviteur. Rends-toi à Niflheim, dans une caverne aux abords de Hvergelmir. C’est là que ton épreuve t’attend.


avatar
AmarokBranche de Niflheim
Branche de Niflheim

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 444
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 20:43
Comme le guerrier était en train de le faire, Loki augmenta son Harm pour venir se mêler à celle de l’inuit. Pendant un instant, le jeune homme sentit sa puissance augmenter de façon drastique, comme s’il ne faisait réellement qu’un avec le dieu. L’afflux de puissance était grisant, montrant à quel point un dieu était supérieur aux hommes. Le Fourbe étendit son Harm jusqu’à atteindre les esprits. Le guerrier de Niflheim senti les esprits s’agiter un moment, puis finalement se laisser faire. Même s’ils avaient suivi leur maître en voulant protéger Odin, ils acceptaient la présence de Loki. Le Froube avait beau avoir trahi les Asgardiens, il restait un être divin, capable de créer des miracles et de protéger les terres du nord en cas de besoin. Pour les esprits, Odin et Loki étaient comme le jour et la nuit, le bien et le mal. Ils avaient besoin l’un de l’autre pour être complet. La puissance du dieu se glissa dans tous le corps du jeune homme et atteignit la marque qu’il avait posée sur Amarok, laissant un léger picotement sur la peau du guerrier. En baissant les yeux sur son torse, il vit que la marque venait de grandir.

- Je ne suis plus à un tatouage près, lança Amarok avec un sourire.

En sentant sa puissance augmenter, le guerrier se rendit compte qu’il gagnait en même temps une plus grande maîtrise du royaume spirituel. La puissance même des esprits venait de grandir, comme si elle était liée à celle de leur maître. Loki était allé suffisamment loin dans l’esprit du l’inuit, pour voir tout ce qu’il avait déjà vu et entendre tout ce qu’il avait déjà entendu. Amarok n’avait déjà plus aucun secret pour le dieu. Le Fourbe lui confirma ce qu’il pensait, en lui disant que la marque lui permettrait de le guider d’avantage et de le forcer à agir s’il en avait envie.

- Vous n’aurez pas besoin de forcer quoi que ce soit, je suis votre fidèle et vous obéirez.

Le jeune homme fit un pas en arrière. Il pensait avoir fait ses preuves pour servir Loki, mais le dieu voulait lui faire passer une épreuve avant. Amarok comprenait que si les hommes devaient faire confiance aux dieux, les dieux devaient aussi pouvoir faire confiance aux hommes. Et pour cela, il était normal qu’un dieu demande à un homme de faire ses preuves, afin que la confiance entre le dieu et l’homme soit parfaite.

- Bien mon seigneur, je retournerai donc dans le royaume qui me prête son pouvoir et je réussirai l’épreuve qui m’y attendra.

Le guerrier fit une révérence, avant de tourner le dos au Fourbe et se diriger vers la sortie de Nibelheim. Il devait vite se rendre à Niflheim pour y trouver la grotte et entamer l’épreuve qui lui était réservée.

Un nouveau disciple pour le Fourbe [pv Loki]