avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 21:54
Vêtue d’un pantalon étroit et d’un débardeur seyant, Eris mettait parfaitement en valeur ses courbes divines. La chaleur écrasante qui régnait habituellement en Grèce à cette saison ne la dérangeait pas le moins du monde.
Elle s’approchait de l’entrée du Sanctuaire, sans perdre de vue les différents temples. Une seule et même question depuis de nombreux siècles, comment cet endroit, qui avait connu tant d’affrontement, tenait-il encore debout ? C’est là le seul miracle qu’elle était prête à reconnaitre à Athéna.

Les temples offraient à l’endroit une certaine majesté, tout à la fois incarnations d’une harmonie architecturale et de profondes différences. La Discorde aurait apprécié s’accaparer un tel endroit, mais là n’était pas son objectif du jour.

En chemin, elle croisa plusieurs gardes, Eris leur dédia un sourire auquel ils offrirent leur méfiance. Certains d’entre eux quittèrent le groupe pour rejoindre le sanctuaire au plus vite, l’aura divine était si perceptible qu’ils n’avaient aucun doute sur la nature de l’intruse. D’humeur taquine la Déesse orienta une partie de son cosmos en direction des gardes restant.

Quelques secondes suffirent pour faire naître une première dispute. Quelques minutes plus tard les esprits s’échauffèrent dangereusement. Eris les observait tranquillement, moins de dix minutes (un record) pour que le plus faible d’entre eux se saisisse de son poignard pour le placer sous la gorge de l’un de ses camarades.

-« Vous aurez du mal à le tuer si vous vous y prenez ainsi… » lança la déesse à l’adresse du garde menaçant. « Votre lame est émoussée elle aura du mal à traverser sa protection de cuir. Je vous suggère de pointer votre lame à l’intersection entre la mâchoire et le crâne. »

Le garde, porté par cet étrange conseil, s’exécuta… Ses camarades attirés par l’idée de verser le sang l’enjoignirent d’enfoncer la lame. La probable victime suait à grosse goute et le bourreau hésitait. Étonnée de cette hésitation, Eris haussa un sourcil devant la manifestation d’humanité, alors que la lame arracha la première goutte de sang.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3513
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Aoû - 18:42
Ephraem n’avait pas pris le temps de se reposer. Il s’était contenté d’envoyer un message à ses hommes de la mafia, afin qu’il s’occupe des réparations de la demeure. Ce n’était pas parce qu’il n’y vivait plus, qu’il ne devait pas prendre soin d’une maison aussi grande et ancienne. La blessure à l’épaule de l’italien le fit souffrir pendant tout son voyage de retour, ayant repris sa moto pour retourner au Sanctuaire. La route jusqu’au Sanctuaire ne fut pas vraiment longue, mais les derniers combats avaient fatigué le Taureau, qui rêvait déjà d’un bon repos dans son temple. Il avait hâte de prendre des nouvelles sur la situation actuelle et les nouvelles recrues que pouvait compter la demeure des Saints. Ce n’était pas parce que le chevalier avait laissé sa place de Grand Pope, qu’il ne faisait pas attention aux entrées et sorties du Sanctuaire, ainsi qu’aux alliances faites par ses confrères.

En arrivant au Sanctuaire, le chevalier se demanda pourquoi il n’entendait rien. Aucun garde n’était proche des anciennes écuries, lieu où les véhicules modernes étaient maintenant stockés, dont la moto du Taureau. Il se dirigea ensuite vers l’entrée, voyant un groupe de garde, ainsi qu’une femme. La scène devin rapidement étrange, l’un des gardes attrapant son camarade et glissant un couteau sous sa gorge. La femme lui parla ensuite, lui donnant un conseil qui n’était pas des plus agréables aux oreilles de l’italien. Alors que tous autres gardes avançaient pour regarder le spectacle avec avidité, le couteau échappa de la main du premier homme, pour se planter au sol. Le cosmos du chevalier s’éleva alors, obligeant les gardes à se coucher à terre, incapable de se relever ou de bouger. La puissance de la gravité n’avait pourtant aucun effet sur la femme, laissant ainsi comprendre une partie de sa personnalité au Saint.

- Messieurs, combien de fois vous a-t-on demandé de vous agenouiller devant une déesse ?

Tout en laissant augmenter son cosmos, le jeune homme s’avança vers le groupe. Son armure était rangée dans sa box, la portant avec son épaule valide. Il espérait d’avance ne pas avoir besoin d’affronter la divinité. Il avait déjà peu envie d’affronter un dieu en étant au meilleur de sa forme, alors en étant blessé et fatigué, encore moins.

- Qu’est ce qu’Ephraem, chevalier d’or du Taureau, peut faire pour vous madame ?
avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 16:03
« Regarde les animaux qui sont d'une taille exceptionnelle : le ciel les foudroie et ne les laisse pas jouir de leur supériorité ; mais les petits n'excitent point sa jalousie. Regarde les maisons les plus hautes, et les arbres aussi : sur eux descend la foudre, car le ciel rabaisse toujours ce qui dépasse la mesure » Hérodote.

Eris se pencha en direction des gardes cloués au sol, tentant d’en relever un, sans succès… « Fascinant » lâcha-t-elle à demi-mots avant d’orienter son visage en direction d’Ephraem. L’intérêt de la déesse pour le jeune chevalier d’or était pratiquement perceptible.

Un pouvoir similaire à celui de la déesse terre, certains chevaliers sont véritablement digne d’intérêt. La modification de la nature est l’apanage des dieux, Eris regrettait que ses semblables, à l’image d’Athéna, contiennent les Hommes au cœur de la mesure et ne leur accordent pas la possibilité d’hybris… Le pouvoir du Taureau devait-être libéré de ses contraintes…

-« Je préfère Votre Altesse. Et malheureusement, malgré votre titre vous ne pouvez rien, c’est Athéna que je cherche. » Répondit poliment la déesse avant de s’incliner légèrement devant le Taureau : « Eris… Vous connaissez déjà une partie de mes titres. »

Eris poussa un profond soupir et libéra les gardes de son emprise, la plupart d’entre eux auront de sérieux maux de tête, rien de plus. Pour approcher Athéna elle devait présenter une image plus agréable qu’à l’ordinaire.

-« Vous avez un don particulier, je ne crois pas déjà avoir croisé un humain capable de contrôler la gravité … » Eris tourna les talons et se dirigea vers le premier temple et désigna vaguement un chemin. « Le Sanctuaire est toujours par là ? M’accompagnez-vous ? Votre pouvoir attise ma curiosité et j’aimerai en savoir plus. »
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3513
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 20:36
Le Taureau n’aimait pas vraiment le regard que lui portait la déesse. S’il s’agissait là de la méthode de drague des déesses grecques, elles avaient encore beaucoup de progrès à faire. Elle était visiblement ébahi devant le pouvoir du chevalier, pouvoir qu’il trouvait pourtant ridiculement faible par rapport à ceux de son maître. La gravité n’était que le pouvoir d’une planète, alors que son maître contrôlait une galaxie complète. Un ensemble de pouvoir, qui combiné pourrait devenir dangereux pour leurs adversaires.

- Bien, dans ce cas je vous appellerai votre altesse, si cela peut vous faire plaisir. Pour la « chose » qui nous sert d’Athéna actuellement, elle doit être quelque part dans nos murs… surement en train de chercher l’affrontement avec un de nos chevalier d’or…

Rien que cette idée d’affrontement faisait sourire Ephraem, qui avait hâte de revoir le nouveau réceptacle de la déesse, qui maintenant valait réellement un affrontement. Bien sûr, le chevalier n’était pas stupide, il ne pouvait pas demander un combat à pleine puissance, risquant de perdre la vie de façon ridicule en affrontant sa déesse.

- Vous êtes donc Eris ? La déesse de la discorde ? Je comprends mieux le comportement des gardes alors… Vous pourrez passer le bonjour à votre fille, Dysnomie ? Elle a tué l’un de nos chevaliers du Scorpion, qui était également un membre de ma famille. Mais je ne lui en veux pas, bien au contraire en faite…

Voyant au visage des gardes qu’ils venaient d’être libérés de la discorde qui les travaillait, le Saint relâcha son pouvoir, afin de les laisser se mouvoir et reprendre leur poste.

- Je m’occupe de notre invité, retournez à votre poste et soyez plus vigilant la prochaine fois.

En se dirigeant vers l’entrée des temples, la déesse repris le sujet qu’elle aimait beaucoup visiblement. L’italien ne pouvait pas vraiment faire un exposé à Eris, ni même l’envie. La déesse avait beau montrée un sourire radieux et de bonne intention, le chevalier n’allait pas faire confiance ainsi à une possible ennemie.

- Bien sûr que je vais vous accompagner, je dois de toute façon voir Athena. Et puis… vous pensez vraiment que je vais laisser une déesse ennemie, ayant déclenchée plusieurs guerres, entrer et sortir du Sanctuaire comme si elle était chez elle ?
avatar
En ligne
AthenaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 03/04/2016
Nombre de messages : 316
Age : 21
Double Compte : Alec, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 13:24
« Oui. Oui je sais qu’il y a un cosmos important, signe d’une présence divine, à l’entrée du sanctuaire. He bien elle peut attendre. Oui, tout à fait Athéna. J’en ai marre des dieux. Tout ceux à qui j’ai eu affaire, directement ou non, j’ai finit par avoir envie d’avoir un tapis de leur peau. Oui, tu compte dedans aussi. Malheureusement tu es bien la dernière à qui je puisse faire subir ça, rapport au fait que ta peau, c’est actuellement la mienne.

L’américaine commença tout de même à se mettre en route à contrecœur, non sans avoir prit le temps de s’allumer une cigarette, sentant les ennuis venir à des kilomètres à la ronde. Elle n’était pas encore arrivée qu’elle sentit le cosmos du taureau s’approcher de l’entrée à son tour. Bon, il était enfin rentré. Elle accéléra le pas, ne sachant que penser du fait que le chevalier d’or soit probablement en train d’accueillir leur invité. Elle écrasa son mégot dans son cendrier de poche avant d’arriver. Elle n’avait pas envie d’entendre l’italien s’en plaindre.

- La chose t’aime aussi Ephraem. Et oui en effet je cherche l’affrontement avec un chevalier d’or, avec toi en l’occurrence. J’ose espérer que tu es un homme de parole. Bonjour Eris. Désolé d’arriver comme un cheveu dans la soupe dans votre discussion, mais je suppose que c’est moi que tu es venue voir de toute façon. Et je t’aurais au moins épargné la peine de grimper toutes ces marches. J’aimerais pouvoir me dire enchanté que tu nous ai fait l’honneur de ta présence, mais je n’aime pas mentir.

Seule ou accompagnée d’Ephraem, Athena n’était pas particulièrement enchantée à l’idée de voir Eris se promener dans le sanctuaire. Elle avait bien fait de faire vite tout compte fait. Elle posa un œil critique sur les gardes, comprenant à leur air penaud qu’Ephraem était arrivé à temps. Il arrivait que ce sale jeune se montre utile parfois.

-Je ne vais pas tourner autour du pot : Je ne pense pas que tu sois là pour faire un peu de tourisme, tu es venue pour une raison, quelle est elle ? Je suis tout ouïe.

Reprit-elle, s’adressant à nouveau à Eris.

avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Sep - 20:36
-« Comme si vous pouviez m’empêcher de faire ce que je souhaite. » dit-elle en affichant un sourire narquois. « Autrement, je suis ravie que Dysnomie ait pu vous rendre service. Je dois admettre que son passage sur terre m’a valu bien des désagréments. Je ne pense pas retenter l’expérience de sitôt. » précisa la déesse à l’adresse de cet intéressant chevalier d’or.

Alors qu’elle aurait pu prendre un ascendant certain sur son interlocuteur, ils furent rejoint par un (ou une on ne sait pas trop) troisième protagoniste, une jeune femme à la masculinité un peu trop prononcée. Surprise par cette apparition Eris prit plusieurs secondes pour identifier la nature divine du curieux personnage.

La stupéfaction passée, Eris reprit le dessus et fixa longuement Athéna… Une odeur éphémère de cigarette flottait autours de la déesse guerrière. A l’image de ces derniers millénaires l’incarnation d’Athéna demeurait superficielle. Sa perfection n’admettait aucun vices, la cigarette devait être un trait de l’hôte. Sa manière de s’exprimer confirma les soupçons de la Discorde.

Tout en intégrant les informations concernant les entrainements d’Athéna, Eris extirpa du néant trois fauteuils confortables. Puisque ses interlocuteurs ne semblaient pas vouloir lui faire l’honneur d’un lieu plus décent, elle s’installa confortablement et les invita à en faire de même.

-« Athéna n’est toujours pas disposée à éliminer l’âme de son hôte ? » constata la déesse de la discorde. « A travers les siècles, cette faiblesse a couté de nombreuses vies au sanctuaire. » Eris croisa ses mains et fixa Athéna avec un soupçon de malice. « Tu as conscience qu’Athéna ne pourra pas libérer son potentiel tant que tu occuperas ce corps ? Sans cela, il vous sera impossible de rivaliser avec les autres puissances divines… Gareth s’y est essayé il y a quelques semaines, le résultat n’a pas été très concluant. Au fait, s’est-il remis de notre rencontre ? »

Eris prenait son temps, découvrir et analyser cette nouvelle protagoniste du jeu divin était l’un de ses objectifs. Le premier étant de causer nombre d’ennuis à son despote de frère et à ses zélés serviteurs infernaux.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3513
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Sep - 12:34
Les paroles de la déesse firent sourire le Taureau, qui aimait particulièrement les dieux qui sous-estimaient régulièrement la puissance des éveillés. Même si Ephraem n’avait pas la puissance de retenir Eris ici, il n’était pas le seul Saint du Sanctuaire à pouvoir intervenir. La preuve arriva très vite, puisqu’Athena, la réincarnation actuelle de la déesse de la stratégie guerrière arriva jusqu’à eux.

- Vous n’aurez pas besoin d’aller bien loin finalement… d’un côté c’est mieux, on aurait dû passer par mon temple sinon… et après mon absence, il doit être dans un sacré état.

L’italien se retint de faire un commentaire sur l’arriver discrète d’Athena. Soit elle n’avait pas réellement la puissance qu’elle disait avoir, ce qui expliquerait que son cosmos ait été caché aussi bien, soit la jeune femme maîtrisait suffisamment sa puissance, pour pouvoir la dissimuler aux autres. Le jeune homme espérait beaucoup qu’il s’agisse de la seconde hypothèse, sans quoi le Sanctuaire n’était pas prêt de lutter de nouveau, si leur déesse était bancale.

La suite des paroles de la Discorde résonna dans le cerveau du Saint. Il avait d’abord envie de rire, avant d’entendre parler de son maître, qui avait visiblement croisé la déesse plus tôt. Préférant cacher ses sentiments pour le chevalier des Gémeaux et surtout le respect qu’il lui vouait, l’italien préféra rebondir sur le début des paroles.

- C’est rigolo que vous parliez de dévorer l’âme de votre hôte, parce qu’il me semble qu’Hadès et Poséidon ne le font pas également. Combien de guerres l’ont prouvée ? Même les actions les plus récentes du dieu des océans prouvent que son âme humaine à un jugement sur ses actions. Et puis… sans vous offenser, vous retirez peut-être l’âme de votre hôte, mais vous utilisez également des guerriers, qui donnent leurs vies pour vous. Même si j’avoue ne pas avoir entendu parler des Daevas depuis un moment. Dire que j’étais prêt à vous rejoindre à une époque.
avatar
En ligne
AthenaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 03/04/2016
Nombre de messages : 316
Age : 21
Double Compte : Alec, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Sep - 20:23
Les paroles d’Eris arrachèrent à Athena un sourire qui se voulait accueillant, mais qui était surtout railleur :

« He bien, vous devez êtres de bien piètres adversaires pour qu’Athéna soit obligée de conserver l’âme de son hôte pour avoir un semblant de résistance de votre part dans ce cas. Je la comprends, c’est d’un ennui les combats inégaux ! Quant à Gareth, ne vous en faites pas pour lui, mes chevaliers sont de solides gaillards. A quoi bon avoir des chevaliers d’or s’ils s’écroulent à la première escarmouche ? Non, on les choisit mieux que ça. Pourquoi ? Ce n’était pas le cas de tes Daevas ?

Elle croisa les bras, affichant un air détaché, comme si l’état de Gareth à son retour des enfers n’avait pas eu la moindre raison de l’inquiéter, de près ou de loin. Elle ne fit aucun commentaire sur le fait qu’Ephraem avait songé par le passé à rejoindre Eris, mais le nota dans un coin de son esprit. Elle reprit ensuite à l’adresse de la déesse de la discorde :

- Etais-tu venus t’enquérir de la santé de notre Gémeaux et essayer de donner des conseils d’occupation d’hôte à une déesse qui a déjà prouvé qu’elle sait gérer son hôte toute seule comme une grande ? Faire une partie de qui a la plus grosse répartie ? Ou avais-tu quelqu’affaire à traiter avec moi ? Non pas que je sois pressée, mais j’aime les choses directes : les expressions d’opinions, les intentions, les poings aussi… Si on doit tailler la bavette, j’aimerais que ce soit après avoir décidé si je dois te traiter en intruse ou en touriste, même si j’ai déjà ma petite idée de la réponse.

L’américaine jeta un regard en coin à Ephraem. Elle n’en laissait rien paraître, mais la présence du Taureau la rassurait ; il était chevalier d’or depuis bien plus longtemps qu’elle n’était déesse, il avait été Pope, il avait plus l’habitude de ce genre de situation. N’ayant derrière elle que les rôles de chevalier de bronze et d’argent, elle avait plus souvent été envoyé au combat qu’en palabres avec des divinités.

-Alors Eris? Quel bon vent- si j'ose parler ainsi, t'amènes ici?"

avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Sep - 22:04
-« Je ne crois pas que vous pourriez saisir les relations que j’entretiens avec mes hommes… Les chevaliers ne viennent pas vers moi pour la cause que je défends, mais pour ce que je peux leur offrir. » précisa Eris d’un air triste. La Discorde n’entretenait pas de convictions particulières, seulement des intérêts particuliers. C’est en cela qu’elle différait de la totalité de ses congénères. - « Si, toutefois, vous souhaitez toujours que l’on travaille ensemble je suis prête à écouter vos prétentions. » lança la déesse à l’attention du chevalier d’or.

Malheureusement l’agressivité verbale de ses hôtes força la Discorde à hausser le ton. Elle n’était pas venue pour subir les rodomontades d’une divinité à peine éveillée. Aussi, elle s’approcha doucement d’Athéna tout en libérant une dose considérable de cosmos, bien au-delà des limites humaines…

Eris replaça doucement le col d’Athéna, l’envie lui prit de l’attraper à la gorge mais elle se retint. Elle ne souhaitait pas déclencher les hostilités, bien que rabattre le caquet de son interlocutrice pourrait s’avérer des plus jouissif.

-« Tu es encore loin de pouvoir m’affronter… Mais si tu le souhaites je suis prête à mesurer nos niveaux martiaux respectifs. Mettre à mort l’incarnation d’Athéna m’ouvrirait quelques portes utiles. » Eris souriait, le ton employé ne laissait aucun doute quant au sérieux des paroles prononcées.

-« Je suis venue pour vous proposer des informations. Ces dernières ne sont pas exploitables actuellement, mais elles seraient en mesure de déstabiliser le pouvoir exercé par mon frère sur les forces infernales. » La déesse, sans diminuer ses émanations cosmiques, s’éloigna légèrement d’Athéna. « Parfois une simple information suffit à surclasser une armée...
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3513
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep - 17:57
L’italien eu un léger rire, en entendant les paroles de la discorde.

- Loin de moi l’envie de vous rejoindre maintenant. Cette envie date d’une époque où j’étais un sale gosse prétentieux, avant même que mon maître ne commence son éducation à coup de canne… mais tel le chevalier de la table ronde d’où il tire son nom, le Gémeau a su me ramener vers le droit chemin…

Athena enchaîna la conversation avec des mots encore plus mordants que ceux du Taureau. Même si à une époque, Ephraem serait directement en conflit avec Eris, il avait bien murit depuis et savait qu’il s’agissait là d’une très mauvaise idée. Le mouvement de la déesse ne fut pas raté par les yeux du Saint, qui s’apprêtait déjà à broyer la main de la discorde, si elle agissait de façon plus brutale. Incarnation ou déesse, Athena était avant tout une camarade, même si elle n’approuverait pas que l’italien prendrait sa défense ainsi, il ne laisserait pas un camarade se faire attaquer sans réagir.

- Je vous aime beaucoup, vous les dieux, vous parlez en permanence d’être supérieur aux Hommes, mais dès qu’on vous pousse un peu, vous vous énervez tout autant.

La suite des mots que prononça la déesse intéressa le jeune homme.

- Des informations dites-vous ? Vous venez déjà de nous en donner une, on sait maintenant que ce n’est pas le couple royal qui gouverne les Enfers actuellement, mais votre frère. Vous parlez du quel ? Moros, Kère, Thanatos ou Hypnos ? Même si je me doute qu’il doit plutôt s’agir de Thanatos ou Hypnos, c’est eux qui convoite le pouvoir depuis un moment… du moins si nos archives sont exacts.

Même sans avoir eu les informations que voulait leur fournir la déesse, celle qu’il venait de recevoir était déjà suffisante pour Ephraem. N’ayant pas était là pendant l’attaque des Spectres, il ne connaissait pas l’effectif qui était entré dans le Sanctuaire, ni celui qui en était sorti. Et surtout, qui était à la tête d’une attaque aussi bien organiser, afin de surpasser en nombre les Saints présent ce jour là. Le Taureau se tourna alors vers Athena, elle seule pouvait prendre la décision de faire confiance ou non à Eris et surtout d’en subir les contres partis.
avatar
En ligne
AthenaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 03/04/2016
Nombre de messages : 316
Age : 21
Double Compte : Alec, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Sep - 18:14
Ephraem informa la déesse qu’il ne désirait plus rejoindre son armée depuis un moment, qu’il avait changé entre temps. Il était vrai qu’il ne ressemblait plus au type qui l’avait menacé de la jeter à l’eau avant d’exiger d’elle du respect. C’était tant mieux. Ça aurait vachement ennuyé Athena de devoir éliminer le chevalier dans leur affrontement qu’elle attendait depuis des années.
De son côté, Eris sembla bien peu apprécier les provocations de la jeune femme et s’avança vers elle en libérant son cosmos lourd de menaces, avant de remettre le col de l’américaine qui ne broncha pas, gardant ses yeux gris rivés sur l’autre déesse.

« He bien Eris, on dirait que les provocations te conviennent mieux quand elles vont dans ton sens ? »

Songea t-elle avec un sourire en coin. Elle entendit Ephraem s’interroger sur le dieu qui gérait actuellement les enfers, puisqu’apparemment, il ne s’agissait pas de Hadès. Evidemment, il revenait à peine de sa quête et, s’il était au courant pour l’invasion du sanctuaire, il ne connaissait pas les détails. Mais la jeune femme, elle, se souvenait très bien du cosmos qu’elle avait ressentit, en particulier quand un spectre avait reçu une bénédiction de la divinité présente.

« Thanatos. J’ai reconnu son cosmos la dernière fois.

Du moins, Athéna l’avait reconnu. Mais montrer clairement à Eris qu’elle était encore dans le refus de son côté divin n’était pas une idée très sage. Et la sagesse était censée être l’un de ses rôles. Même si sur ce point là, la déesse aurait put choisir mieux son réceptacle. Elle reporta son attention sur Eris avant de répondre :

- Le savoir peut être une arme redoutable, quand bien utilisé, en effet. Mais à quel prix ? Je serais surprise que tu sois venu offrir tes informations gracieusement, que réclames tu en échange ?

Athena se méfiait de la déesse de la discorde. Pour qu’elle soit venue leur fournir des informations, c’était qu’elle devait avoir quelque chose dans la tête. De ce fait, elle serait bien plus inquiète de voir Eris ne rien demander en retour que si elle lui réclamait sa tête. Elle lança un regard en coin à l’italien comme pour voir s’il partageait sa méfiance, mais elle se doutait bien qu’il n’était pas assez naïf pour croire que ses intentions étaient pures.

avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 13:03
-« Les seules choses qui nous différencient des mortels sont notre immortalité et notre maîtrise cosmique… Autrement, les comportements divins et humains demeurent similaires. » répondit-elle à l’adresse du Taureau.

En tout état de cause, il n’était pas apte à comprendre ce qu’était réellement Eris… Une entité plus qu’une divinité, un concept s’imposant aux réalités établies. Ironie de l’histoire c’est un mortel qui l’avait le mieux décrite en précisant que « l'homme veut la concorde, mais la nature sait mieux que lui ce qui est bon pour son espèce: elle veut la discorde. L'homme veut vivre à son aise et plaisamment, mais la nature veut qu'il soit dans l'obligation de se précipiter hors de son indolence et de sa tempérance inactive dans le travail et les efforts, pour aussi, en revanche, trouver en retour le moyen de s'en délivrer intelligemment. » (Kant). Ainsi, si les Hommes vivaient en parfaite harmonie, ils deviendraient des êtres végétatifs, tandis que les désaccords permettent de progresser vers plus d’humanité. Peut-être un jour comprendront-ils à quel point Eris est liée à l’humanité.

La déesse poussa un profond soupir et repris, toujours à l’adresse d’Ephraem. « En l’absence du couple royal Hypnos et Thanatos ont toujours assuré la gérance infernale… Vous devriez le savoir, d’autant plus que c’est vous qui avez mis fin au règne d’Hadès lors de votre invasion des Enfers avec l’aide de Poséidon. »

Chassant l’agacement conféré par le chevalier d’or, Eris porta son attention sur l’hôte d’Athéna. Elle comprenait, ou est-ce Athéna qui lui soufflait le fonctionnement d’Eris ? Aucune aide, aucune charité (même bien ordonnée), seule l’échange et la négociation trouvaient grâce aux yeux d’Eris.

-« C’est très simple, vous pourrez utiliser ces informations de la manière dont il vous plaira. Cependant, je vous demanderais de ne pas les utiliser tant que je ne vous ai pas autorisé à le faire. Vous saurez tout ce qu’il y à savoir, mais je décide si oui ou non vous pouvez utiliser ces informations. Si jamais je venais à disparaître, vous serez en mesure de considérer que l’autorisation vous est donnée. »

Athéna et ses chevaliers deviendraient une sorte de caution morale. Un moyen de pression qu’elle utilisera sur son frère afin de recouvrer ce qui lui revient de droit.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3513
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Sep - 20:14
La déesse de la discorde expliqua la différence qu’elle voyait entre les hommes et les dieux. Même si sur l’immortalité, le jeune homme était d’accord avec elle, il ne l’était pas sur la maîtrise du cosmos. Plusieurs fois par le passé, de simples hommes purent prouver qu’ils étaient capable de maîtriser le cosmos tout autant que les dieux. Le Taureau serait même prêt à parier que ce n’était pas vraiment le feu que Prométhée avait donné aux hommes, mais plutôt le cosmos. Il suffisait que le premier à maîtriser le cosmos soit un manieur de feu et on pouvait ainsi imaginer que le Titan donne le feu aux hommes. Mais l’italien n’était pas là pour réécrire l’histoire, seulement pour écouter celle d’Eris.

Athena, qui était là au moment de l’attaque du Sanctuaire, confirma que Thanatos était intervenu, qu’il devait donc être le nouveau dirigeant des Enfers. Ephraem se gratta le menton pensivement. Il avait lu des siècles de rapport provenant des Guerres Saintes qui avaient opposées l’armée d’Athéna à celle de ses oncles ou frères. Si Thanatos était toujours le même, il aurait toujours sa soif de grandeur en lui. Etait-ce un très de caractère des réceptacles ? Le Saint ne pouvait répondre à cette question pour le moment.

- Si Thanatos, du moins l’actuel, partage maintenant l’avis de dame Eris, nous devrions être tranquille. Thanatos est le gardien des Enfers, il gère les entrées et empêche les morts de ressortir. Si je ne me trompe pas, il est même en charge de garder les frontières du Tartare. Enfin, seulement si mon hypothèse sur ses anciennes apparitions est exacte. Si j’ai tort, alors l’avoir au pouvoir pourrait être aussi dangereux que d’avoir Hadès lui-même.

L’italien venait juste finir de parler, qu’il reçu un coup violent. Le coup n’était pas physique, mais puisqu’il était l’un des rares guerriers revenu vivant des Enfers, les paroles d’Eris furent aussi puissantes qu’une droite dans l’estomac.

- En effet, j’ai fait parti de ceux qui sont allés aux royaumes des morts. Hadès avait entièrement laissé le contrôle à son réceptacle, laissant les Spectres faire presque ce qu’ils voulaient. Quand l’incarnation d’Athéna de l’époque l’a scellé, il n’y avait aucun autre dieu aux Enfers. Les Spectres auraient dû se retrouver démunis, sans aucun leader pour les gouverner, mais nous n’avions pas prévu que Thanatos prenne le pouvoir. Et croyez moi que les Spectres étaient loin d’être à craindre à l’époque… celui qui était une vraie menace, était Poséidon et il l’a prouvé par la suite.

Le Taureau savait qu’il ne pouvait rien faire à l’époque, on lui avait confié les rennes du Sanctuaire, mais il n’avait pas la maturité pour le faire. Maintenant, pourrait-il faire le choix de stopper un dieu, avant même qu’il ne cause autant de dégâts que ceux de Poséidon. Oui, l’italien en était sur, si un tel évènement devait revenir, il laisserait tomber les villes qu’ils devaient protéger et irait s’opposer au dieu, même s’il devait s’y rendre seul.

La suite des paroles de la discorde était moins tranchant, beaucoup plus énigmatique en revanche. En clair, Eris acceptait d’offrir des informations compromettantes sur Thanatos, sans aucune contre partie. A moins que la déesse ne donne le feu vert pour les utiliser, qu’une fois qu’elle sera en sécurité, peut-être dans un nouveau royaume qu’elle rebâtirait, avec une nouvelle armée pour la protéger. Le comportement de la déesse étant étrange, mais en même temps, Ephraem trouvait une logique dans ses actes, puisqu’elle pourrait très bien faire naître une nouvelle discorde en révélant son secret.
avatar
En ligne
AthenaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 03/04/2016
Nombre de messages : 316
Age : 21
Double Compte : Alec, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Sep - 17:20
Athena haussa un sourcil aux paroles d’Eris à propos de la différence entre les dieux et les hommes, avant de commenter d’un ton détaché :

« Ah ? J’aurais dit l’égo moi. C’est vrais quoi, on entend jamais parler de dieu de la modestie, ou de déesse de l’humilité. Il semblerait que la modestie soit une qualité propre à l'homme. Après, c'est loin de vouloir dire que tous les hommes sont modestes...

Elle-même n’était pas forcément un exemple à suivre en matière d’égo, mais, après tout, n’était elle pas une déesse à présent ? Ce n’était qu’une preuve supplémentaire de ce qu’elle avançait. Eris expliqua ensuite à Ephraem le fonctionnement des enfers dont il devait déjà être au courant, ajoutant que les Saints devraient être au courant puisqu’ils étaient ceux qui avaient mit fin au règne d’Hadès. La jeune femme se retint de faire remarquer qu’ayant libéré le seigneur des enfers, ils n’avaient aucune moyen de savoir s’il avait reprit sa place entre temps ou s’il se prenait quelques vacances. Ca ne ferait en rien avancer la conversation.

La discorde arriva finalement au point qui intéressait l’américaine : ce qu’elle attendait en échange des informations. Et ses craintes se confirmèrent. Concrètement ; rien. L’offre était juste soumise à une condition, mais sans rien en retour. Ce qui signifiait qu’accepter l’offre de la divinité reviendrait à accepter de rentrer dans ses plans, de lui servir de pions. Et c’était hors de question. Hors de question que, lors d’une éventuelle action contre une divinité, elle en renforce une autre.
Ceci dit, une information pouvait toujours se révéler utile.
A supposer qu’Eris comptait dire la vérité.
La déesse réfléchissait à toute vitesse. Elle devait prendre sa décision sans sembler trop indécise aux yeux d’Eris, mais pas trop précipitée non plus. L’information valait elle vraiment la peine de rentrer dans les plans de la divinité ? Ceci dit, rien ne les obligeais à utiliser cette information de la façon escomptée par la discorde. Ils pouvaient la garder au chaud en cas de nécessité, mais ne pas l’utiliser quand elle leur donnerait le feu vert. Après tout, elle leur avait demandé de ne pas l’utiliser avant son accord, mais pas qu’ils étaient obligés de l’utiliser quand elle leur demanderait…

– On ne peut pas avoir l’information avant de décider si elle vaut la peine de nous engager ? plaisanta t-elle avant d’ajouter plus sérieusement, Très bien, si nous jugeons l’information d’une quelconque utilité, nous attendrons un signal de ta part.

avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Sep - 9:53
Eris ne prit pas la peine de détromper le chevalier du Taureau le laissant à ses étranges spéculations, espérant secrètement qu’il était meilleur guerrier que stratège. A l’inverse, elle concentra toute son attention sur Athéna et l’acceptation des termes énoncés. Maintenant, comment énoncer la situation sans se perdre en détails inutiles ? La déesse opta pour un énoncé rapide…

-« Comme je l’expliquais, ce n’est pas le fait que Thanatos dirige les enfers qui est important… Ce qui importe, c’est la manière dont la gérance est maintenue. » Eris inspira profondément, dès cet instant les relations entre son frère et elle allaient se tendre. « Thanatos a délibérément mis fin à l’incarnation de Perséphone… et, les spectres ne semblent pas être informés de la supercherie. Pour l’heure Thanatos conduit les enfers avec une grande habilité, il leur a offert une revanche sur vos troupes et les forces infernales lui font entièrement confiance… Mais cette gérance n’est pas le fruit de l’absence du couple royal, en présence de Perséphone il aurait dû s’en remettre à Ses décisions, or il a fait en sorte que personne ne puisse contester ses choix. »

Eris garda le silence sur les conditions ayant permis à Thanatos d’accomplir son forfait. Après tout, ils n’étaient pas obligés de savoir que la disparition de Perséphone est le résultat d’un accord entre la Mort et la Discorde. Ce n’est pas Eris qui a fait en sorte que Perséphone se saisissent de la Pomme d’Or.

-« L’autre information est d’une importance moindre, mais pourrait vous aider à renforcer vos relations diplomatiques avec les gouvernements humains. Thanatos a de nombreuses activités sur terre sous la couverture de Malik Al Aswad, richissime marchand d’arme basé à New-York. Sa société fournit des armes aux forces étatiques conventionnelles et je suis persuadée que son influence militaire est plus importante que celle affichée dans la presse. Malheureusement, je n’ai aucun élément permettant d’étayer mes propos. »

Puis, prenant quelques secondes de reflexion, la Disocrde afficha un air plus menaçant qu’a l’accoutumée… « A partir du moment où vous respectez la condition énoncée, vous serez libres d’utiliser ou non ces informations comme il vous siéra. En ce qui concerne la mort de Perséphone, vous êtes les seuls informés. Dès lors, si j’apprends que l’information a fuité avant que je ne vous aie donné l’autorisation de l’utiliser, je serai dans l’obligation de prendre certaines dispositions. » La déesse de la discorde pointa du doigt le gardien du deuxième temple. « Je commencerai par le tuer, puis je m’en prendrai à chacun des chevaliers que je croiserai… Parallèlement, je m’emploierai à déclencher quelques guerres entre non éveillés… » Eris plongea son regard dans celui d’Athéna. « Je détruirai tout ce que tu chéris… »
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t25901-sargas En ligne
EphraemChevalier d'Or du Taureau | Modérateur
Chevalier d'Or du Taureau | Modérateur

Date d'inscription : 04/10/2013
Nombre de messages : 3513
Age : 29
Double Compte : Asling, Amarok, Gaïus

Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Sep - 20:54
Les paroles de la déesse firent sourire le Taureau, savoir que Thanatos ne régnait pas comme n’importe quel autre dieu était intéressant. Il avait apporté aux Spectres ce qu’ils voulaient, une revanche et une libération. Il leur avait offert une chose que leur vrai seigneur ne leur offrait que rarement, une raison de se défouler et de tout détruire. Si Hadès était le dieu des Enfers, ayant le droit de rendre une vie éphémère ou de la reprendre, Thanatos pouvait aussi aider les Spectres, en leur ouvrant un passage vers la sortie des Enfers plus rapide.

- Finalement, dommage que ce ne soit pas Hypnos qui soit au pouvoir. On aurait pu écraser les Spectres, sans qu’ils puissent se relever.

Le Saint commençait à trouver la conversation trop longue à son goût, mais trouva quand même quelque chose.

- Je présume que Perséphone n’est pas morte. Sinon, nous aurions juste à prévenir sa mère pour déchaîner sa colère sur les Enfers… mais en même temps, nous connaîtrions surement un hiver éternel… vous êtes vraiment casse pied, vous les dieux. On ne peut même pas vous tuer entièrement, sous peine de détruire le monde. Hadès lui-même ne faudrait pas une telle chose, à moins qu’il veille également disparaître par la suite…

La Discorde parla ensuite de l’identité mortelle du seigneur des Morts. Sur ce point, Ephraem pouvait reconnaître l’intelligence de l’un de ses adversaires, être capable de se fondre dans la population, pour en tirer les avantages de l’anonymat. De plus, un mania des armes, parmi tant d’autres, ne se ferait pas remarquer, tout en étant sur que les hommes continuaient bien de s’entre-tuer, quelque soit le motif stupide qu’ils avaient.

Une fois qu’elle avait donné ses informations, la déesse commença à lancer des menaces, le genre que les dieux aiment lancer, pour se donner un air de supériorité.

- Oh, je serai le premier à mourir ? Quel honneur vous me faites. J’espère que vous avez d’autres corps en réserve, pour pouvoir tuer les autres chevaliers, car je ne partirai pas seul, je peux vous le promettre.

Le sourire carnassier du Saint éclaira son visage, le sourire de ceux qui aiment plus que tout affronter les êtres forts. Ephraem était ainsi, il ne respectait que les puissants, que ceux qui lui avaient prouvé qu’ils avaient la puissance de changer le monde. Jusqu’à maintenant, il n’avait un tel respect que pour deux personnes. La première était son maître, celui qu’il considérait comme un vrai père. Le second n’était plus parmi eux pour le moment, mais avait le pouvoir de noyer le monde sous les flots. Un jour, il espérait pouvoir affronter de nouveau Gareth pour le plaisir et Poséidon, juste pour tester sa propre force.

- Si vous n’avez plus rien à nous dire, je vais vous laisser. J’ai en grand besoin de me reposer, cela fait déjà plusieurs jours que je n’ai pas dormi.

L’italien s’éloigna, laissant les déesses entre elles. Ephraem ne pensait pas qu’elles allaient s’affronter et même si cela arrivait, il savait qu’Athena ne voudrait pas qu’il intervienne. Ce qu’il voulait pour le moment, était plus important qu’une bataille contre Eris, puisqu’il voulait se rendre dans la salle du Grand Pope, pour y chercher plus d’information sur Eris. Il devait en connaître plus sur ses ennemis, même si ceux-ci se donnaient des airs d’amis.
avatar
En ligne
AthenaDéesse de la Justice
Déesse de la Justice

Date d'inscription : 03/04/2016
Nombre de messages : 316
Age : 21
Double Compte : Alec, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Sep - 21:48
Eris commença à expliquer aux deux Saints comment Thanatos s’assurait d’avoir le contrôle sur les Spectres. Cette nouvelle arracha un sourire à Athena. Si ce n’était pas vraiment le genre de renseignement qu’elle comptait utiliser, elle imaginait sans problème la rancœur que Thanatos nourrissait à son égard pour avoir libéré Hadès, menaçant ainsi son pouvoir si jamais le dieu décidait de se réincarner. La Discorde s’attaqua ensuite à la seconde information, qui, comme elle l’avait elle-même dit, était nettement plus importante : l’identité secrète du dieu. L’américaine ne put s’empêcher de commenter pour elle-même :

« C’est drôle, marchand d’armes avec grande influence militaire, je me serais plutôt attendu à ça de la part de la Discorde…

Même sans utiliser cette information de façon direct, elle pouvait au moins garder ce prétendument Malik Al Aswad à l’œil. Ephraem se laissa également aller de son petit commentaire, quant à la disparition de Perséphone. Athena se laissa un instant à s’imaginer la colère de Déméter si elle apprenait qu’après avoir enlevé sa fille, les enfers auraient décidé de la supprimer.
Puis, soudain, Eris se mit à menacer Ephraem, le Sanctuaire, tout ceux à quoi tenait la jeune femme. L’américaine ricana :

–Oh, tu as entendu ça Ephraem ? Si tu laisses échapper l’info, tu auras droit à un super combat contre Eris, c’est presque tentant non ?

Puis, elle reporta son attention sur la Discorde, son sourire railleur effacé :

– Franchement, tout de suite les menaces ? Pourtant, ce n’est pas moi la divinité connue pour le peu de confiance qu’on peut lui accorder, hm ? J’ai donné ma parole, je saurais la tenir. A présent, si tu n’as rien d’autre à ajouter, j’ai un peu de temps devant moi pour t’indiquer le chemin du retour. J'insiste.

Façon détournée de dire : Je t’escorte en dehors de mes terres pour m’assurer que tu ne foutes pas le bordel au passage. La jeune femme tourna la tête vers Ephraem qui se retirait déjà :

– Je te rejoins tout à l’heure Ephraem ! J’aurais quelques mots à échanger avec toi !

Spoiler:
 


avatar
Eris

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 7280
Age : 28
Double Compte : Gareth

Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Sep - 11:49
Devant les invectives de ses interlocuteurs, la déesse conserva le plus grand calme… Ils étaient trop prétentieux. En matière d’incarnation Athéna l’avait habitué à mieux.

Pour clore la conversation, devait-elle les contredire à son sujet ? La « réputation » d’Eris était le fruit de ses détracteurs, en aucun cas une vérité… Sa capacité à appuyer les vérités dérangeantes en désarçonnait plus d’un, sa seule erreur fut de ne pas faire taire les rumeurs dans l’œuf… Au fil des millénaire sa « réputation » s’était gravée dans le marbre. Finalement, elle décida de ne pas soulever ce sujet.

Cependant, elle fut surprise que la seule information qui semblait les intéresser concernait l’identité humaine de Thanatos. La trahison de Thanatos envers les souverains infernaux leur permettrait pourtant de jeter l’opprobre sur la Mort et de plonger les forces infernales dans le désarroi… Peut-être était-ce que l’honneur d’Athéna l’empêchait d’user de tels moyens ? Eris se refusa à croire que leur réaction était le résultat d’une profonde idiotie.

La conversation prenait fin, le chevalier du Taureau s’éloignait en direction du sanctuaire, Athéna ne tarderait pas à le suivre.

-« Tu ne devrais pas sous-estimer tes ennemis… Je ne crois pas que tu sois en mesure de te le permettre. » lança Eris à l’attention de son homologue… Avertissement ou Conseil ? Athéna tranchera.

Sans jeter de regard en direction du village, Eris quitta les lieux avec simplicité. Elle pensait déjà à la manière dont elle allait aborder le sujet avec son Frère… Angoissée qu’Il puisse s’en prendre à elle et anéantir son incarnation actuelle… Sans la pomme elle était vulnérable, ses capacités martiales suffiront-elles à prendre l’ascendance sur Thanatos ?
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Visite impromptue

 Sujets similaires

-
» Une petite visite Impromptue [ PV Law ]
» Visite impromptue.
» Visite impromptue
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya :: Zone Guerre Sainte :: Europe :: Le Sanctuaire :: Entrée-