avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Sep - 19:10
Le lion était enfin de nouveau sur la cote sud de l'île de Honshû, au sud ouest de Tokyo. le paysage était toujours aussi beau et apaisant, l’atmosphère calme et tranquille. Petit à petit le jeune homme reprenait doucement ses marques. il se rappelait le titanesque combat qui l'avait opposé au nyorais pour défendre ces terres, ces terres.... le combat contre l’immortelle avait été l'un de ses duel les plus difficile. il avait d'autant plus la rage que son ordre ai perdu le japon par la suite alors qu'il avait été l'un des seul à le protéger...

Le chevalier noir avançait doucement entre les arbre d'une foret qui bordait le volcan. Au fur et à mesure , il sentait d'étrange odeur, entendait des bruit mystérieux qui n'aurait pas du retentir en ces lieux. ses sens furent titiller par de curieuse sensation.... Quelques choses ou quelqu'un avait changer les lieux par sa présences... bientôt, il suivit des trace, une dizaine d'hommes, peut être des moine, leurs odeurs d'encens les lui rappelait... à peine arrivé, il suivait déjà une piste qui n'aurait pas du se trouver là, une piste composé de pas rapproché et inégaux dans la longueur qui les séparait. apparemment, le groupe avait commencé une promenade tranquille que quelque chose avait du perturber. leur promenade s'était transformer en une fuite chaotique, une fuite éperdu... . plus il avançait, plus l’atmosphère se refroidissait...

Le grand fauve sentait que cet événement n'avait pas du se passer il y a longtemps, c'était récent, très récent, trop récent... L"écosystème était fragile, le lieu lui même emprunt de spiritualité... des moine aimaient profiter de ce que dégageait l' volcan et la nature aux alentour et la bête, ou la chose avait du en profiter... Le Seigneur noir continuait a suivre la piste encore chaude malgré le froid, en se demandant ou elle allait le mener. Il espérait ne pas tomber sur des cadavres, mais la tournure que prenait les événement n'augurait rien de bon... Le silence de la forêt qui aurait du déborder de vie était déjà un très mauvais signe...


avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 22:06
effectivement, quelques centaine de mètre plus loin, il découvrit le premier corps., un jeune moine, le dos brisé contre un arbre. visiblement, il avait du y être projeter avec une extrême violence. Une multitude de trace se trouvais autour du corps. celles des moines bien sur, mais aussi une autre, voir peut être plusieurs... Il y avait eu luttes, mais les moines avaient vite prit la fuite. quelques mètres autour, le lion trouva trois autres cadavres. Combien étaient ou avaient ils été? la traces était trop brouillonne, trop mélangé, alors le grand fauve décida de fermer les lieu et de se concentrer sur les odeurs et les sons environnant... la faune résonnait différemment de sa dernière visite.... les événements n'avaient pas du se dérouler il y a longtemps, le sang, l'odeur du sang était encore fraîche, elle était mêlé à quelques chose d'indéfinissable, quelques chose que le chevalier noir n'avait encore jamais senti...

Les lieux de la bataille étaient brisé, sous entendu, le décors était détruit, les arbres déraciné, le sol, piétiné en tout sens, d’innombrable branches brisé jonchaient le sol les vêtement, les corps des moines étaient déchiré, arraché. plus il avançait, plus il s'éloignait des premiers corps un peu prés intactes, plus les lieux se transformaient en champ de bataille désordonné et couvert de sang, d’organes et de chairs... le Seigneur noir n'était pas présent lors des faits, mais il savait, il sentait se qui était arrivé à la chose ou à l'être qui était l'auteur de tout ceci... il avait été envahit par la rage, la soif de sang mêlé à la colère, la fureur qui transformait une guerre, une bataille propre en boucherie...


Ce qu'il découvrit par la suite lui déplus encore plus... d'après les corps, les muscle, les cicatrices antérieurs, certains de ses hommes était des moines soldats, des combattant sur entraîné, possédant un corps taillé pour le combats...

Plus il enquêtait, plus il suivait la piste, moins ce qu'il découvrait lui plaisait...


Dernière édition par Takeya le Mer 15 Nov - 16:52, édité 1 fois
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4046
Age : 37
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Nov - 16:50
Les lieux s'assombrissaient au fur et à mesure qu'il avançait... l’atmosphère devenait plus lourde, plus opaque et petit à petit un brouillard se leva.. le lion sentait une odeur désagréable depuis quelques minutes, une odeur qu'il n''y avait jamais eu avant dans ce lieu sacré... Une odeur diffuse et presque invisible pour un odorat non aguerrit , mais pour ses narines proche de celle d'un grand prédateur, elle était là...


la lumière baissait petit à petit, pourtant, on était en pleine après midi... les cris des animaux, le bruit qu'il faisaient en vivant, en marchant, en chassant, en jouant, les chants des oiseaux, tout les sons habituel de la nature environnante s'étaient tu, laissant un silence pesant sur les lieux...

Soudain, il tomba sur un nouveau cadavre, coupé en deux dans une mare de sang, les yeux exorbité par la terreur. le corps, enfin le demis cadavre était encore chaud, le sang n'avait pas coagulé, la mort était récente et pourtant sa silence qui régnait était inexplicable... le Seigneur noir aurait du entendre au loin quelques bruits, au moins de déplacements, aussi minime soient ils... la piste sanglante semblait s’arrêter là, mais quelques choses gênait le traqueur... des traces ne disparaissaient pas comme ça et surtout, pourquoi après avoir laissé une piste aussi clair, tout s’effaçait brusquement après un énième massacre aussi flagrant?

La température baissa soudain brutalement, si bien qu'une fine couche de givre s'abatis sur le sol et les environ proche... alors que jusqu’à présent toute forme de son, de mouvement de souffle était absent, une brise vint lui caresser le visage, une brise glacé...

[Conquête] Tu ne butera point...