avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 23:35

Event Ases
En pleins cœur du territoire ennemi

Fendant l’air asgardien avec force, Reiner put sentir l’Harm divin d’Odin contrebalancer la corruption de Surt. On pouvait sentir toute sa puissance se rependre dans les 9 royaumes, atténuant grandement la puissance du Seigneur des EldrJotnars. Mais malgré tous ses efforts, l’atmosphère à Muspellheim restait sombre et étouffante. Reiner décida d’en tirer profit en atténuant sa puissance afin d’atterrir en territoire ennemi sans se faire remarquer.

“Amarok profitons de l’aura démesurée libérée par Surt pour passer inaperçus. Quand nous arriverons à portée de sa forteresse, élimine toute trace de ta présence. ”

Les Einherjar en firent de même et c’est dans la discrétion la plus absolue que tous se posèrent non loin de l’immense bâtisse d’où se dégageait une force terrifiante.

Bien qu’ayant vécu énormément de choses depuis qu’il fut fait chevalier, Reiner n’avait jamais senti une force aussi terrifiante. Et pourtant l’expérience du guerrier divin n’avait rien de communne. Fenrir, Hel, Poséidon, Izanagi, Thanathos, même cette créature démonique issue de la magie qu’il avait combattue en Égypte n’avait pas réussi à instiller une telle peur dans son esprit.

Il ne put le nier, l’espace d’un instant, le porteur de l’habit de Sleipnir sentit le souffle du désespoir l’étreindre. Comment pouvait-on espérer vaincre un monstre d’une telle puissance ? Reiner le savait bein que la force du Seigneur des EldrJotnars était titanesque, mais maintenant qu’il se trouvait à quelques mètres de l’épicentre de cette aura maléfique, il pouvait en ressentir toute l’immensité.

Mais même ici où la puissance du mal était omniprésente, Reiner put ressentir quelques bribes de la force de son maître. Une légère brise venant du nord caressa de sa pureté le groupe de guerrier et désembruma l’esprit de Reiner.

“Amarok, nous devons trouver pourquoi Surt a brusquement augmenté le niveau de sa puissance. Des forces étranges sont à l’œuvre ici depuis peu et avant d’attaquer la forteresse, nous devons comprendre ce qu’il se trame. ”

Le jeune homme avait repris ses esprits, et même si la puissance de l’ennemi ne semblait avoir aucune limite, Reiner ne pouvait baisser les bras. Reprenant le contrôle de la situation, il rassembla ses hommes et fit un premier topo.

“Nous allons débuter notre mission de reconnaissance. Il nous faut déterminer les effectifs ennemis et leur puissance. À tout moment, il nous faut savoir : où se trouvent Surt et Skoll et ce qu’ils font. Il nous faut repérer chaque entrée de la forteresse et déterminer la puissance de l’effectif qui les gardes. ”


Reiner donna ses dernières consignes, avant de disperser toutes les forces au autour de la forteresse. Ils savaient tous qu’ils ne devaient pas engager le contact et que s’il se faisait repérer, ils devaient se replier et revenir directement auprès du guerrier divin de bêta.






avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 468
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Oct - 11:55
Les ordres que reçu l’inuit était simple, il devrait accompagner le leader des guerriers d’Odin. Un peu songeur, Amarok se dit que le guerrier voulait surement garder un œil sur lui. Il le comprenait, il aurait surement fait pareil. Le chaman servait un dieu qu’il considérait surement comme un ennemi, il fallait donc garder à l’œil ses serviteurs. Mais dans ce cas, avait-il une grande confiance en Wulf, pour lui laisser la direction d’une équipe seul ? Le jeune homme décida qu’il s’occuperait de ça plus tard, même si Loki devait déjà le savoir.

Comme les autres, le chaman ressenti l’augmentation de puissance de Surt. En regardant dans le ciel en direction de Muspellheim, le jeune homme pu apercevoir le début d’un passage. Même s’il trouvait ce phénomène étrange, l’inuit ne dit rien, pensant que tous l’avaient déjà repéré. Reiner parti devant, suivi des esprits guerriers qui l’accompagnaient. Wulf ne tarda pas à partir dans sa propre direction, laissant Amarok seul avec le guerrier qu’il avait vu la première fois. Il allait lui parler, quand celui-ci lança une phrase, entre amusement et menace. L’homme ne laissant pas le temps à l’inuit de répondre, parti aussi vite que les autres. Ne voulant pas laisser les paroles ainsi, le chaman envoya Hraes à la suite du guerrier, pour qu’il lui transmette le message.

- Après avoir vu ce que je devais protéger à Niflheim, j’ai choisi de protéger les neuf royaumes, quel qu’en soit la menace.

Maintenant que l’un des neuf esprits était manquant pendant un certain temps, le chaman savait qu’il serait plus compliqué pour lui de se défendre, s’il devait affronter des ennemis. Il devrait se trouver une arme rapidement, ne pouvant pas compter que sur les esprits, encore fallait-il qu’il trouve une arme qui lui plaise, n’aimant guère le côté brutal des armes du nord. Puisqu’il était maintenant le seul dans la cour, le disciple de Loki se tourna vers les mages noirs.

- Utilisez votre magie pour aller jusqu’à Muspellheim. Une fois sur place, vous suivrez les ordres que donnera Reiner. Mais les ordres que je vous donnerai doivent être supérieur, compris ? Je n’ai pas envie de me retrouver seul, si le guerrier divin essai de m’éliminer avec ses Einherjar. Maintenant… en route !

Augmentant son Harm, le chaman poussa un grand coup sur le sol pour décoller. Pour la première fois, il trouva une utilité aux ailes de sa Jarnskinn, puisqu’en les manipulant bien, il pouvait accélérer sa vitesse dans les airs, lui permettant de rattraper rapidement Reiner. En arrivant à sa hauteur, le guerrier lui donna de nouvelles consignes. L’inuit les enregistra de suite, ne voulant pas mourir aujourd’hui. Arrêtant net l’afflux d’Harm, le jeune homme se posa en douceur sur un territoire lugubre. La dernière fois qu’il était venu, il était sur que le royaume ne ressemblait pas à ça. Les yeux tournaient vers le portail qui devenait de plus en plus imposant, le chaman écouta les paroles de Reiner. Ce ne fut qu’en les entendant, que le Fléaux compris pourquoi Reiner et Wulf n’avait pas fait de commentaire sur le portail.

- Guerrier d’Odin ? Ne vois tu pas le portail qui se trouve au dessus de la forteresse, tel un vortex ?

L’inuit n’avait pas encore fait le rapprochement, mais pu déjà donner une explication sur l’augmentation de la puissance de Surt.

- L’apparition du portail correspond à l’augmentation de la puissance de Surt. Ce doit être lui qui l’ouvre… mais que compte t-il faire avec ?

Comme Amarok leur avait demandé, les mages noirs avaient obéit à Reiner, ne laissant que les deux éveillés. Même s’il ne voyait le palais que de loin, l’inuit savait que quelque chose clocher. Une odeur de mort planait sur le royaume depuis leur arrivée.

- J’espère qu’on ne va pas tomber sur un nécromancien… je hais ceux qui manipule les corps morts…
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Oct - 23:47

Event Ases
En pleins cœur du territoire ennemi

Reiner avait beau scruter l’horizon, il n’apercevait aucun vortex. Il ne mit cependant pas les paroles d’Amarok en cause, car malgré le fait qu’il ne puisse pas voir le vortex, il pouvait clairement ressentir sa présence. Ce que le guerrier divin de bêta avait tout d’abord perçut comme une sensation de malaise, se révéla à lui avec une clarté évidente maintenant que le fléau lui en avait expliqué la nature. Tout son corps pouvait le ressentir, leur réalité commençait à se déchirer pour ouvrir un portail qui menait à une autre.

”Pour une raison que j’ignore, tu es le seul ici à pouvoir voir ce portail. Néanmoins, je peux en ressentir les effets sans difficulté. Je ne sais pas ce que Surt tente de faire en créant ce vortex, mais quoi qu’il en coûte, nous devons l’empêcher de mener son projet à bien. ”

Reiner n’en dit pas plus et garda le silence jusqu’à ce que ses troupes reviennent. Il ne fallut pas attendre longtemps, car bientôt tous les soldats furent de retour avec un rapport concis des lieux.

”La forteresse est bien gardé mon seigneur. Il y a des créatures qui en protègent chaque recoin et pour cette raison, aucun de nous n’a tenté d’y entrer pour voir ce qu’il s’y passe. ”

En collectant toutes les informations, Reiner put avoir une idée générale de la situation et décida qu’il était temps de passer à l’attaque.

“Si nous attaquons de front avec toute la patrouille, il est évident que Skoll et peut-être même Surt interviendront. Nous devons à tout prix éviter ce scénario, ou bien ce sera la mort assurée pour chacun d’entre nous. Dans un premier temps, nous allons laisser l’ennemi croire que nous ne sommes pas une menace assez intéressante, ce qui devrait nous laisse un meilleur champ d’action. ”

Reiner avait échafaudé un plan rapide qui leur laisserait une petite marge d’erreur, il lui fallait à présent l’expliquer et voir si tout se déroulerait comme il l’avait prévu.

“Dans un premier temps, je servirais d’appât. Seul, je ne représente pas une grande menace et je suis sûr que Skoll ne raterait pour rien au monde mon combat contre ce monstre. ”


À cet instant, Reiner pointa du doigt l’immense golem qui gardait l’entrée de la forteresse.

“La diversion devrait être suffisante pour que quatre escouades composées d’une paire d’Einherja pénètrent dans la forteresse sans être vues et recueille les informations qu’il nous manque.”

Reiner fit une pause et réévalua une dernière fois les mots qu’il s’apprêtait à prononcer avant de passer à l’acte.

“Aux vues de la quantité d’énergie que dépense Surt pour ouvrir le portail, il n’est pas impossible d’imaginer qu’il soit dans l’incapacité de faire autre chose en même temps. Même si les chances sont infimes, il nous faut vérifier cette hypothèse. Si celle-ci s’avère fondée, alors nous avons une opportunité à saisir ! ”

“Le plan est donc simple, j’entame une diversion afin d’attirer l’attention de Skoll et des autres gardes du château. Pendant ce temps, nos espions s’infiltrent dans le château et nous confirment ou non la validité de notre hypothèse. Si Surt est vraiment accaparé par l’ouverture du portail, nous déploierons le bataillon dans son entièreté et Amarok tu profiteras de la moindre ouverture pour frapper par surprise le golem en y mettant toutes tes forces. Ce déploiement de puissance soudain fera alors sortir Skoll de son trou.”

Reiner se tourna alors vers Amarok et s’adressa directement à lui cette fois.

“Si Surt est momentanément occupé, il dans notre intérêt de faire sortir Skoll de la forteresse. Mais si Surt est pleinement capable de nous faire face tout en ouvrant le portail, il nous faudra fuir au plus vite, car seuls, nous ne serons pas de taille. Mais si mon hypothèse est exacte et que nous arrivons à débusquer Skoll, alors ce sera au tour de tes mages noir de prouver leur valeur. Une fois Skoll sortis de la forteresse les mages noirs devrons y pénétrer escorté par quelques Einherjars et utiliserons leur magie afin de ralentir Surt. Tant que le Seigneur des EldrJotnars est bloqué par l’ouverture du portail, nous donnons à Loki et à Odin du temps et une certaine liberté d’action afin qu’ils puissent se préparer à affronter ce monstre. Chaque second que gagneront les mages en ralentissant l’ouverture du portail sera capital pour la suite des évènements. Le sort du Royaume sera entre leurs mains. De notre côté, il faudra abattre le Golem et Skoll.”


Reiner repensa un instant à la réponse qu’il avait donnée à Wulf quand ce dernier lui avait demandé s’il n’allait pas au front dû à la présence de Skoll. Le guerrier divin lui avait alors répondu avec sincérité en disant que non, qu’il n’allât pas à Vafrlogi pour le combattre, mais Reiner le savait depuis le début, tôt ou tard, il allait se battre avec le Managarm, cet affrontement était inévitable.

“Je me dois d’être honnête avec toi Amarok, même si le plan se passe sans accros, à l’heure actuelle nos chances de survies sont minces. À deux, nous ne sommes pas assez puissants pour terrasser et Skoll et le golem. Mais notre mission ici est de gagner suffisamment de temps. Si nous tenons jusqu’à l’arrivée de Wulf, de Skärn ou de Loki, alors nous pourrons prendre l’avantage et il ne restait plus que Surt.”

Reiner marqua alors une courte pause laissant le temps au fléau de digérer l’information.

“Une fois que Skoll sera sorti de son trou, je l’attirerais au loin. Tu devras alors affronter le Golem seul. Si tu vois que tu ne peux pas avoir le dessus, gagne le plus de temps possible.”

Reiner venait de dévoiler son nouveau plan. Bien qu’il semblait plus que suicidaire, le guerrier divin savait que sa mission était capitale. En paralysant Surt et Skoll de la sorte, il paralyserait les troupes ennemies au complet. Cela permettrait aux bataillons d’ Einherjar, à Skärn et à Wulf de faire le ménage dans le nord avant de les rejoindre. Mais le plus important, cela offrirait plus de latitude à Odin et à Loki pour se préparer au mieux à affronter Surt.





avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 468
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Oct - 22:19
L’inuit s’interrogea également sur le pourquoi lui et pas un autre. La seule explication ne sauta pas directement aux yeux du jeune homme, avant qu’il ne puisse mettre le doigt dessus.

- Le portail aurait-il un lien avec le plan spirituel ? Ca expliquerait pourquoi je peux le voir et pas toi… malheureusement, je n’ai pas encore assez de connaissance pour t’aider à le voir.

Encore une chose sur le quelle le chaman devrait se pencher un jour. Faire en sorte que ses alliés puissent voir le plan spirituel, même si cela ne serait qu’un court instant. Pour le moment, il avait autre chose de prévu. Il écouta le plan, n’opposant aucune objection, cherchant déjà un moyen d’occuper le golem. Seul, l’inuit avait peu de chance de réussir à le détruire, ses attaques étant surtout faite pour frapper les esprits. Il avait tout de même une attaque pour frapper les corps, une attaque qu’il avait dû utiliser sur un squelette de serpent géant. Même s’il ne connaissait pas beaucoup les expressions et coutumes des royaumes qu’il protégeait, le chaman était sur que le golem avait une peau bien plus résistante que de vieux os. Calculant rapidement ce qu’il avait sous la main, même avec une partie des mages noirs pour l’aider, le jeune homme était sur de n’avoir aucune chance.

A peine avait-il prédit sa défaite, que l’esprit aigle revint vers lui, ayant du traverser les royaumes pour revenir jusqu’à lui. Maintenant qu’il avait tous ses esprits, le chaman voyait le combat différemment. Il ne savait pas s’il pourrait vaincre le monstre seul, mais avec les mages pour le soutenir, il devrait pouvoir s’en charger sans soucis. En entendant la suite des paroles du guerrier, Amarok compris qu’il jugeait très mal son adversaire. Il n’avait vu que la dureté de sa peau, mais n’avait pas pensé à la puissance de frappe de celui-ci. Le plan devait donc changer, quiet à risquer sa propre vie, du moment que les autres royaumes retrouvaient la paix. Même si cette paix était toujours polluée par l’invasion humaine.

- Vous avez compris les gars ? Commença à lancer le chaman aux mages. Vous deux, je vous garde avec moi. On va avoir besoin d’une force de frappe suffisante pour retenir le golem. Les autres, vous entrez dans la forteresse dès que la voie est libre. Je ne sais pas ce que vous pouvez utiliser comme magie, mais balancez tout ce que vous pouvez pour ralentir Surt… si ce portail s’ouvre entièrement, quelque chose me dit qu’on aura bien plus qu’un loup géant, un golem et géant de feu à affronter… et j’ai bien peur qu’Odin et Loki ne seront pas assez pour stopper cette invasion…

En se tournant de nouveau vers le guerrier, dont il ne connaissait pas encore le nom, étant arrivé trop tard pour les présentations, l’inuit essaya d’avoir le visage le plus assuré possible.

- Nous ne sommes pas les disciples du même dieu, mais nous sommes tout deux des Asgardiens. La menace que nous avons là ne doit pas nous faire peur, car nous n’allons pas affronter la mort, mais nous protègerons la vie des milliards d’innocents, aussi bien dans le nord, que dans le monde. Alors ensemble, nous ne formerons qu’un seul camp et nous retarderons suffisamment Surt pour qu’Odin et Loki puisse le repousser. L’heure du Ragnarock n’a pas encore sonné, pas tant que Nidhogg ne prévoit pas de ramasser les cadavres des vaincus.
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Oct - 12:09

Event Ases
En pleins cœur du territoire ennemi

Amarok donna ses directives aux mages noirs qui l’accompagnaient, leur rappelant les consignes que venait de donner Reiner et en profitât pour en garder deux d’entre eux à ces côtés. Ensuite, le fléau s’adressa au porteur de l’habit de Sleipnir et les mots qu’il prononça, trouvèrent écho en Reiner.

“Je suis content que tu voies les choses de la sorte, porteur de l’étoile divine d’Omega. Je partage cet avis et tant que cette bataille durera, je te considérerais comme un frère d’armes qui partage le même but que le mien”

Reiner ne savait pas si le serviteur de Loki était sincère ou si tel son maître, il se complaisait dans la tromperie et dans le mensonge. À vrais dire, cela importait peut et le guerrier divin de bêta précisa cette pensé auprès d’Amarok.

”Cependant, si tu trompes ma confiance, sache que même Loki ne pourra m’empêcher de venir t’ôter la vie”

Reiner ne laissa pas le temps à son interlocuteur de répondre et à la vitesse de la lumière s’envola pour se retrouver juste au-dessus du Golem de Magma. Libérant d’un coup son Harm qu’il avait dissimulé jusqu’ici, il attaque avec force la créature, déchaînant un véritable torrent de glace sur le monstre. Atterrissant à une distance raisonnable de la créature, le guerrier divin de bêta libéra son aura de glace pour geler le terrain.

La puissance libérée par Reiner était celle d’un chevalier d’or. Pour l’heure, le guerrier divin de bêta gardait sa vraie puissance cachée. Bien vite, l’attention de toutes les créatures qui habitait la forteresse se tourna vers ce nouvel ennemi qui venait de se révéler. Même Skoll qui reconnut cette aura eu un léger rictus qui illumina son visage l’espace d’un instant.

De son côté, le golem qui semblait jusqu’à lors emprisonner par la glace de Reiner, se libéra de l’attaque avec une facilité déconcertante. Consumant sans effort ces entraves, la créature passa à l’attaque. Instinctivement, le golem voulut attaquer physiquement son ennemi, mais il se rendu compte que le terrain de glace l’empêchait de se mouvoir aisément pour effectuer ce genre d’attaque et décida de projeter en hurlant un immense projectile de magma. L’attaque était lente, mais dévastatrice. Bien que Reiner eut le temps d’éviter l’impact, le projectile explosa en touchant le sol, libérant des milliers fragments enflammé. Tel un shrapnel, l’amas de magma vola en éclat criblant avec puissance tout ce qui se trouvait sur son passage.

Reiner remercia ses années d’entraînement au cœur d’un volcan qui l’aidèrent à encaisser une partie des dégâts. La force du golem était redoutable, mais sa vitesse et sa perspicacité étaient largement inférieures à celle du guerrier. Il en voulait pour preuve les quelques gardes de la forteresse que le golem venait d’éliminer en visant le chevalier.

Les escouades d’espions quant à eux avaient profité de la cohue générale pour s’infiltrer dans la forteresse. Quadrillant le secteur avec minutie, ils arrivèrent bientôt en vue de la salle du trône. À partir de cet instant, les choses se déroulèrent à une vitesse impressionnante.

Un premier Einherjar en défonça la porte et s’écarta pour en laisser passer trois autres. Deux d’entre eux foncèrent sur Skoll l’épée à la main, tandis qu’un troisième se ruait sur Surt qui semblait en état de transe. Skoll à une vitesse quasi divine se débarrassa du premier de ces opposants, évitât le coup d’épée du deuxième et dans un cri bestial lui arracha la tête des épaules. Il bondit ensuit sur le troisième qui arrivait à hauteur de Surt et l’ouvrit de part en part à l’aide de ses griffes. Au même instant, il se retourna trop tard et constait que celui qui venait de défoncer la porte avait déjà décoché une flèche d’Harm en direction de Surt. De colère, le Managarm déployât toute sa puissance et utilisât une attaque d’Harm sur la flèche, juste avant que celle-ci ne touche sa cible. Se retournant pour faire face à celui qui venait de tirer le projectile, Skoll réalisa son erreur. Que Surt ne bouge pas à la vue d’une flèche d’aura était tout à fait normal, mais que Skoll intervienne pour si peu indiqua la situation de faiblesse temporaire du Seigneur des EldrJotnars.

L’archer de son côté avait filé dès l’instant où il avait vu Skoll agir. Il avait rempli sa mission, il devait dès à présent se replier pour apporter cette information cruciale à Reiner. Skoll fout de rage d’avoir commis une telle erreur laissa la bête qui était en lui prendre le dessus et tel un prédateur sanguinaire se lança à la poursuite de sa proie. Le Managarm fonça à toute vitesse dans la forteresse à la poursuite de l’archer, mais c’était sans compter le reste des escouades encore en vie, qui profitèrent de l’aveuglement de Skoll pour le piéger.

Finalement Skoll finit par tous les décimer, mais à quel prix ? L’archer lui était parvenu à sortir de la forteresse et libéra une flèche d’Harm verte qui illumina les cieux de sa couleur émeraude. Le signal avait été donné et le bataillon d’Einherjar se mit en marche.

Au même moment, Reiner qui jusqu’ici s’était contenté de harceler le golem en évitant de prendre le moindre risque libéra sa plus puissante attaque. Puissant dans le terrain de glace des forces supplémentaires, il libéra un véritable tourbillon de feux et de glace qui vint frapper l’ennemi de plein fouet sans que ce dernier ne puisse s’en protéger. L’attaque ultime du guerrier divin avait fait mouche et offrait à Amarok l’instant idéal pour rentrer en action.

Terminant l’exécution de son attaque, Reiner sentit le regard du Managarm s’abattre sur lui. Prenant de la distance, il aperçut Skoll qui se tenait dans l’embrasure de l’entrée principale de la forteresse, le regard noir. Celui à qui Surt avait confié le commandement s’était laissé prendre par surprise par l’escouade d’Einherjar. En temps normal, cela ne serait jamais arrivé, mais le fils Fenrir s’était laissé distraire par Reiner qui affrontait le golem. Les deux hommes avaient un passif et l’un comme l’autre ne pouvait nier l’obsession que représentait leur présence à un même endroit. L’échec qu’avait subi le Managarm était de la faute de Reiner, et il était prêt à régler ce problème une bonne fois pour toutes.




avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 468
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Oct - 0:09
Amarok était heureux de se faire un nouvel allié. Même s’ils ne servaient pas le même dieu, ils avaient un but commun, celui de protéger les terres du nord. L’inuit croyait les paroles de Loki. Pour lui, le dieu fourbe voulait se repentir et se faire pardonner. Il croyait en lui et son envie de protéger les terres du nord. Le guerrier prévint à l’avance le chaman, qu’il serait prêt à l’affronter s’il le devait. Les paroles attristèrent le jeune homme, qui comprenait pourtant son point de vue. Si un jour les deux dieux devaient s’affronter, Amarok serait obligé de combattre à ses côtés. Si ce jour arrivait, il comprendrait les coups que lui mettrait le guerrier, mais pour le moment, il n’avait aucune raison de s’en prendre à lui.

Le jeune homme avança lentement vers le champ de bataille. Tant qu’ils n’avaient pas reçu de signal, il devait rester en retrait, mais suffisamment près pour intervenir. Sans parler, il faisait signe aux mages noirs de se mettre en position. Comme il l’avait dit juste avant, deux d’entre eux restèrent à ses côtés, les autres se mouvant tels des ombres vers la forteresse. Le choc de la glace contre le magma avait des effets sur l’air ambiant. Même s’il n’utilisait visiblement pas toute sa puissance, le guerrier arrivait sans peine à retenir le golem, surement aidé par son élément. La terre sous les pieds de l’inuit craqua, en regardant bien, il pu voir que la zone était déjà gelée. Pourtant, ce royaume était connu pour sa chaleur et non pour la neige qu’on trouvait dans le reste du nord. Avec colère, le golem attaqua avec un jet de magma, réduisant ses alliés en cendre. L’explosion envoya des morceaux dans tout sens, que le chaman aurait pu esquiver sans problème avec sa nouvelle puissance. Mais l’un des mages noirs allait se faire avoir s’il n’intervenait pas rapidement. D’un bond, Nidhogg se plaça devant le mage, utilisant les ailes de sa Jarnskinn pour le protéger. Une vive douleur se propagea dans le corps de l’Asgardien, qui serra seulement les dents. Sa protection l’avait suffisamment protégé pour que la blessure ne soit pas mortelle, mais la chaleur lui laisserait une marque pendant un moment.

Une fois qu’il eut mis le mage à l’abri, le chaman se concentra de nouveau sur l’affrontement. Une lumière vive éclaira alors les cieux, le signal était donné. L’Harm du guerrier se déploya alors, délaissant le golem pour affronter un adversaire bien plus coriace. Amarok devait maintenant rentrer en scène et montrer de quoi il était capable. Son Harm augmenta, révélant sa nouvelle puissance de rang or. Il fusionna directement avec le grand esprit loup, transformant ses très en créature mi-homme, mi-animal. D’un mouvement du poignet, il envoya l’un des esprits foncé sur le golem, le traversant sans rien lui faire. Le chaman compris directement que son adversaire n’avait déjà plus d’âme et qu’il devrait le frapper autrement. L’esprit avait cependant réussi à faire son travail, puisque le monstre se tournait maintenant vers le Fléau. Son apparence devait être étrange, à mi chemin entre celle d’un loup-garou et d’un dragon. Même si ce n’était que du visuel, le simple fait d’impressionner l’ennemi pouvait tout changer pendant un combat. Il ne pourrait peut-être pas persuader ces ennemis là qu’il était une grande menace, mais il pourrait en jouer sur des esprits plus fragiles. D’un nouveau mouvement, les esprits formèrent une tornade qui frappa violemment le golem.

Pendant que le combat commençait pour Amarok, le reste des mages entrèrent dans la forteresse avec les Einherjar en escorte. Les mages auraient un rôle important, l’inuit en étant sur. Alors que les esprits guerriers se frayaient un passage à coups d’épées, de haches et de lances, les mages lancèrent quelques sorts basiques afin de bruler, geler ou foudroyer les ennemis. Le champ était libre depuis que Skoll était sorti pour affronter Reiner. Surt était toujours immobile, concentré sur son travail. Les dix mages noirs se placèrent autour de lui, formant visuellement un cercle. Puis, les cinq se mirent à psalmodier dans une langue ancienne, formant un pentagramme où Surt trônait en son centre. Les cinq autres commencèrent à lancer des sorts mineurs, rapide à envoyer sur le géant. Ils devaient le ralentir le plus possible et l’empêcher de s’attaquer aux autres. Après un temps qui paru une éternité pour les mages noirs, le premier groupe entama les dernières paroles de leur sort. En faisant ainsi, ils venaient de réduire leur espérance de vie, afin de ralentir l’ouverture du portail. Ils avaient troqués une partie de leur temps, afin de ralentir celui se trouvant dans le pentagramme. Combien de temps l’incantation tiendrait, seul leur maître Loki pouvait le savoir, lui qui aurait pu lancer se sort d’un claquement de doigt.

A l’extérieur, Amarok se plaça au corps à corps, obligeant le golem à le frapper physiquement, sans pouvoir le toucher. La colère de la créature augmentait peu à peu, le poussant régulièrement à faire des erreurs et écraser ses propres soldats. Mais le chaman n’avait pas encore fini, il devait l’occuper le plus possible. Les deux mages qui l’accompagnaient avaient cessé de lancer des disques de glaces et créèrent des liens de lumière pour retenir les bras du monstre. Profitant de cette ouverture, Nidhogg lança une nouvelle spirale, directement au corps à corps. Le choc fut violent, suffisamment pour faire chanceler la créature, qui tomba en arrière. Mais elle n’était pas encore vaincu, comme elle le prouva en tirant violemment sur les liens qui l’a retenait. L’un des mage de retrouva propulsé dans les airs, beaucoup trop loin pour que le jeune homme puisse lui venir en aide. S’il avait de la chance, le mage n’allait pas mourir, mais il en ressortirait surement avec de graves blessures. Le second préféra lâcher le lien avant d’être emporté et s’éloigna un peu, pour ne pas être à porté des coups du golem.

- On doit tenir encore un peu !
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 567
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 23:47

La foudre frappa le golem sans raison apparente. Le corps gigantesque flancha mais ne s’écroula pas sous le coup de l’attaque surprise. Au moins, il cessa un instant de tenter de tuer les mages noirs et Amarok pour porter ce qui semblait être une attention vers la source de la foudre. Au-dessus de lui flottait nonchalamment le Dieu de la ruse tout de métal vêtu dans son armure étincelante.

Loki ne semblait pas faire particulièrement attention à la menace que représentait le Golem et inclina son vol en direction de son fidèle.

_ Alors Amarok, tout juste Fléaux et déjà malmené ? Je pensais que la puissance que je t’avais octroyée serait mieux utilisée. Il te faudra améliorer tes techniques…

Le Fourbe se pose au côté de Nidhogg, attirant l’attention du golem. Ce dernier ne perdit pas de temps et lança un jet de feu sur ses adversaires. Loki se contenta de lever la main et une sphère d’énergie émeraude s’érigea pour protéger la zone.

_ Surt y va fort en créant de tel monstre. Il va falloir remédier à sa présence rapidement. Amarok, souhaites-tu t’en charger ou veux-tu que je m’en occupe ? Le temps presse et un adversaire plus important nous attend.

avatar
PNJ Asgard

Date d'inscription : 03/05/2006
Nombre de messages : 175
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Oct - 23:00

Skoll avait été imprudent, il n'avait pas réalisé le piège qu'on lui avait tendu. Mais il savait que cela n'avait pas d'importance. Quoi que les guerriers d'Odin tentent contre Surt, c'était voué à l'échec. Le Roi des flammes étaient bien trop puissant pour craindre une attaque. Odin en personne ne pourrait pas le mettre en échec.

En attendant, le Managarm était face à son ennemi. Celui qui l'avait poussé à fuir lors de leur dernière rencontre. Il était heureux de le retrouver et avait hâte de le lacérer avec ses griffes. Sa Jarnskinn luisait d'une lueur sombre alors qu'il fonçait vers Reiner.

- Depuis le temps que j'attendais cette instant ! Tu vas périr dans d'atroces souffrances guerrier d'Odin !

Laissant libre court à sa colère, Skoll augmenta son Harm divin transformant en parti son corps. Les ongles du corps humain qu'il arborait s'allongèrent afin de laisser place à des griffes épaisses et aiguisées. Ses muscles s'épaissirent afin de devenir aussi résistant que le métal qui le recouvrait tandis que sa peau devint plus foncé, d'un gris très sombre. Ses dents se changèrent en crocs pointus et luisants. Son apparence n'avait plus rien d'humaine alors qu'il s'apprêtait à déchiqueter son ennemi.


HRP a écrit:
Skoll passe à l'assaut contre Reiner. Je te laisse narrer l'affrontement.
avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 75
Age : 24
Double Compte : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Oct - 0:52
Le Traqueur arriva à Musphellheim à la tête d’une véritable armée. Il était accompagné du bataillon d’Einherjars ainsi que des troupes issues d’Asgard, de Vanaheim et d’Alfheim. Une troupe telle qu’Asgard n’en avait plus rassemblés depuis des siècles, des guerriers aguerris, des archers équipés de flèches enchantés par les Alfars, un contingent de Duergars issus de Nidavellir engoncés dans de lourdes armures d’une qualité inégalé, accompagné de quelques engins de guerres pour détruire les créatures les plus solides et les plus puissantes. Alfheim avait également envoyé un groupe de tisseurs de sorts, parmi la fine fleur des mages des neufs royaumes, leur but étant principalement de préserver les guerriers de la fureur des éléments qui se manifestait dans le royaume de Musphellheim. Un groupe de cavalier, essentiellement des enfants de la noblesse, chevauchait dans les environs de l’armée, ce groupe était un spectacle rare dans les terres du nord, le cheval étant une créature assez rare et la cavalerie (en dehors de celle des alfars) était rarement utiliser dans d’autres rôle que ceux de messagers et d’éclaireurs, les ases se battant à pied usuellement.

Le regard de Skärn se portait droit vers le portail qui s’ouvrait de plus en plus dans le ciel sombre de Musphellheim, il pouvait percevoir sans le moindre soucis la puissance des combats qui étaient menés aux pieds du volcan. Skärn arborait un sourire en coin sous son heaume, la tournure de ces évènements était passionnante. Son regard se tourna ensuite sur l’armée qu’il menait, tous les guerriers affichant une mine résolue, déterminé à mettre fin aux attaques des sbires du Roi des EldrJotnars contres leurs familles et leurs alliés. Mais Skärn pouvait sentir la peur enfouie aux plus profonds de l’âmes de ces hommes, il avait hâte de voir si le « courage du nord » était encore vivace, où s’il ne s’agissait plus que d’une légende. Il se demandait également si les autres royaumes avaient égalements envoyés des troupes. Il ne doutait pas de la volonté de Svartalfheim de leur venir en aide, mais le royaume était durement touché, de même que pour Jotunheim mais il était probable que les rustres guerriers de ce royaume auraient déjà fort à faire (sans compter que ça faisait un moment que le prestige des Polaris ne suffisait plus à garantir leur loyauté). Il doutait par contre de voir les hommes de Niflheim se joindre à la bataille, ça lui faisait du mal de l’admettre mais les siens n’avaient jamais été prompt à rejoindre le « front commun ». Concernant Nibelheim… ce royaume était capable de tout.

Alors qu’Amarok, bientôt rejoint par son maître, affrontait le golem et que le duel entre Skoll et Reiner battait encore son plein, Skärn déployait ses troupes. Il se demandait ou était ce Wulf, le guerrier envoyé régler la situation à Nibelheim, pouvait-il compter sur d’éventuels renforts ? Finalement, Skärn donna le signal. De longue sonnerie de cors sonnèrent dans les vallées et les collines du royaume alors que l’armée de trois royaumes faisait son apparition. Le golem fut pris pour cible par les lourd engins Duergars, tirant dans un premier temps de longs traits de métal noire qui allèrent se planter dans la roche du Golem, relier par des chaines à des poids qui étaient tirer dans un court intervalle après les traits et à une hauteur plus haute pour passer par-dessus la cible, le poids et l’inertie avaient pour but de déséquilibrer le golem et le faire chuter.

Pendant ce temps, les archers tirèrent une pluie de traits enchanté sur les créatures de magma pour couvrir l’avancée du reste des troupes. La moitié mages d’Alfheim utilisèrent leur magie pour écarter les nuées ardentes entourant le volcan et protéger de leurs sorts les guerriers du nord face aux flammes de leurs ennemis pendant que les autres joignaient leurs efforts à ceux des mages noirs (avec une réticence certaine) pour ralentir la formation du vortex. Enfin, la longue ligne des fantassins avançait implacablement en directions de leurs adversaires, prenant soins de laisser un grand espace de sécurité entres eux et les combats dans lesquelles les guerriers divins étaient impliqués. Les combattants Duergars se tenaient prêt à intervenir pour répandre la mort de leurs armes runiques là où le front faiblirait. Les Jarls menaient leurs troupes en premières lignes du mur de boucliers, encourageants leurs hommes par leur courage. Les guerriers du nord étaient à présent parfaitement au courant des capacités des créatures du Jotunn noirs, aussi ils avaient adoptés une formation

Skärn pour sa part avait repéré un autre point d’intérêt, et même plusieurs. Donnant le commandement à plusieurs nobles qui s’étaient distinguer par leur expérience du combat, ainsi qu’aux officier Einherjars. Pour sa part, Skärn fondit dans les rangs ennemis pour les désorganiser une dernière fois avant de disparaitre soudainement aux regards de tous, non sans avoir laissé une surprise à ses ennemis. Il avait relevé les cadavres qu’il venait de détruire pour qu’ils frappent de l’intérieur les guerriers de magma. N’ayant pas été relevé par un être aussi puissant qu’un dieu (et n’ayant pas désiré perdre trop d’énergie dedans), les cadavres relevés par le Traqueur s’effondraient qu’après quelques coups.

Skärn se rapprocha furtivement du palais des Surturson, une structure impressionnante mais très tape-à-l’œil selon le traqueur. Cependant, Skärn décida prudemment de ne pas pénétrer à l’intérieur, il se retint également d’intervenir dans le combat entre Reiner et Skoll, il n’avait aucun problème à voir l’inimité entre les deux combattants et il doutait que Reiner le remercie d’intervenir. Skärn observa sa lame, il se demandait si Skoll aurait pu résister au pouvoir du Voïvode. Mais Skärn continua son chemin. Il finit par trouver ce qu’il était venu chercher, Daudr et sa meute s’échappant du palais.

- Et bien ma grande, nos chemins se croisent à nouveaux.

Skärn s’approcha sans crainte de l’immense chienne, après tout, il était sous la protection du paternelle de cette dernière.

- Je sais qu’Olrik est lié à tout ce merdier, mais je ne doute pas que tu possèdes des informations qui pourraient se révéler très utiles pour la suite des opérations. Dehors, les troupes d’Odin et de Loki sont rassemblés, mais ça ne suffira probablement pas contre le Jotunn Noire. Il va donc falloir trouver un plan B ce à quoi tu vas m’aider.

Il retira son casque pour bien fixer son regard dans celui de Daudr, il ne lui cachait aucune de ses intentions, y compris celle de détruire Olrik pour vaincre Surtr si nécessaire. Il ne cachait pas non plus qu'il prenait son pied dans la situation dans laquelle il évoluait actuellement.

- Par contre, je ne te garantis pas la survie de ton compagnon, je ne suis même pas sûr que son illustre ancêtre aie laissé quoi que ce soit à récupérer. Ces Surturson ont décidément un drôle de sens de la famille.

HRP:
 
avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 468
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 23:24
Le chaman ne faisait pas attention au combat que menait Reiner de son côté, s’en voulant lui-même d’être aussi faible physiquement. Le jeune homme provoqua ouvertement le golem, l’obligeant à le frapper et ainsi taper dans le vide. Le souci était quand faisant ça, lui-même ne pouvait pas frapper le golem, surtout quand la seule attaque physique qu’il avait, ne pouvait presque rien faire au monstre. Le Fléau était en train de chercher une nouvelle technique, un nouveau moyen d’affronter la créature de magma.

Un crissement dans l’air fit dresser les poils d’Amarok, juste avant que la foudre ne frappe le golem. Le choc avait était violent, mais pas suffisamment pour détruire le monstre. Comme la créature, le chaman se tourna vers celui qui avait déclenché l’éclair. Le seigneur de la fourberie était enfin arrivé, libre de ses chaînes, un physique plus resplendissant que n’aurait pu l’imaginer l’inuit. Les paroles du Fourbe frappèrent directement le jeune homme, qui ne montra pas sa gêne.

- Je ne faisais que commencer, en vous attendant Seigneur.

Pour prouver ses dires, Nidhogg éleva son harm. Mais Loki venait déjà près de lui, ne lui laissant pas le temps de lancer un nouvel assaut. Le golem en profita même pour attaquer directement en lançant un jet de flammes. Juste en levant la main, Loki érigea une barrière qui les protégea de l’attaque. L’inuit était encore plus admiratif de la puissance que possédait le Fourbe. Le Malin s’adressa de nouveau au jeune homme, lui demandant s’il allait pouvoir s’occuper du golem seul ou non. Avant qu’il ne puisse répondre, de nouvelles troupes arrivèrent en renfort. Avec eux se trouvait le guerrier mystérieux de Midgard. Le chaman aurait bien aimé connaître un peu plus de nom parmi ses camarades. Il ne connaissait que celui de Wulf et de Loki, ceux étant lié aux Fléaux. La nouvelle armée utilisa des armes étranges, qui entravèrent le golem et le forcèrent à chuter. Combien de temps cela allait tenir, Nidhogg n’allait pas attendre pour le savoir. Ne voulant pas se laisser abattre, le chaman regarda plus sévèrement la créature. Au lieu d’envoyer les esprits tous en même temps, il les envoya un à un, frapper directement l’enveloppe du golem, lui arrachant un morceau de l’épaule.

- Je crois que je devrais pouvoir m’en charger. Je vous rejoins dans quelques minutes, une fois que je l’aurai réduit en gravats.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 567
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Oct - 0:18

Les choses se précipitaient. Loki devait faire un choix : soit il s’occupait de stopper le Golem et les autres monstruosités libérées par Surt, soit il choisissait de faire confiance à Amarok et il le laissait s’occuper du monstre. L’efficacité de l’armée qui venait d’arriver lui facilita le choix, d’autant plus qu’à sa tête se tenait un guerrier divin d’un bon niveau.

_ D’accord Amarok, occupe-toi de lui. Les Mages Noirs et cette nouvelle armée devrait pouvoir t’y aider de toute façon. Et rappel toi : je n’aime pas qu’on me déçoive !

Le fourbe dit ses paroles en affichant un sourire narquois mais il était sincère. Si Amarok ne parvenait pas à se montrer utile, il vaudrait mieux qu’il meurt en affrontant le Golem plutôt que subir ce que Loki lui réserverait.

Il ne s’attarda donc pas plus longtemps dans la mêlée et se dirigea d’un pas sur vers la forteresse. Quelques créatures de magma tentèrent de s’interposer mais il les balaya d’une simple impulsion de son Harm. Le seul qui pouvait le menacer était celui qu’il s’apprêtait à affronter. Il espérait qu’Odin soit prompte à le rejoindre pour combattre le Jotunn de feu. Seul, il ne donnait pas cher de sa peau et les guerriers divins présents ne pourraient guère l’aider, leurs niveaux étaient encore trop faible. Ironiquement, le seul qui aurait pu se battre à ses côtés en lui étant utile était Olrik. Loki sourit à cette pensée et observa le porteur de la Jarnskinn de Garm en pleine « discussion » avec Daudr. Il décida donc de les rejoindre.

_ C’est un curieux endroit pour un conseil de guerre.

La chienne grogna immédiatement en le voyant près d’elle. Sa meute entoura le Dieu et se montra des plus menaçante mais il suffit au Fourbe d’éleva un peu son Harm pour que les loups se soumettent en se couchant au sol. Seule Daudr continuait à le menacer.

_ Que fait tu ici Loki ?

_ A ton avis… Je suis venu arrêter Surt et le renvoyer dans les ténèbres. Tu es là pour aider aussi non ?

_ Surt possède le corps d’Olrik. Il faut trouver un moyen de le libérer.

La chienne regarda de nouveau Skarn. Il lui avait fait une bonne impression jusqu’ici mais elle savait qu’il n’hésiterait pas à tuer Olrik pour protéger tout le monde et elle savait aussi que Loki agirait de la même mais pour ses arriver à ses propres fins.

_ Je ne peux pas accepter qu’Olrik ne soit plus présent, il doit y avoir un moyen…

_ J’en doute mais on pourra toujours essayer. Saches quand même que sa vie passe après la sécurité des royaumes. Toi le porteur de Garm, tu crois que tu pourras être utile dans l’affrontement contre Surt ?


avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 75
Age : 24
Double Compte : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct - 0:02
À l’arrivée du Fourbe, Skärn poussa un long soupir, il avait horreur des importuns qui s’immisçait dans une conversation sans y avoir été invité tout comme il détestait partager des infos avant d’en avoir estimé la valeur. Cachant son agacement derrière son habituelle masque de désinvolture, il se tourna vers le dieu avant de faire quelques pas de recul.

- Voyez donc qui sort de sa tanière, Hernslug en personne. Maintenant que tu te montres au grand jour, je suppose que je vais enfin avoir une bonne raison de me faire des cheveux blancs. Au fait, préviens tes agents à Niflheim que s’ils ne me lâchent pas la Jàrnnskin, il y a une petite purge dans leurs rangs qui les attends.

Skärn remis son heaume, cachant dessous ses traits ainsi que sa crinière hirsute d’un blanc complet. Il observa la suite des opérations d’un œil attentif… pendant que l’autre s’activait pour accueillir plus d’infos. Le vortex continuait à se renforcer, il allait bientôt atteindre le point de non retours, le Traqueur se demandait même à quel point l’action des mages noirs de Nibelheim se révélait inutile face à la puissance du Roi des EldrJotnnars. Il possédait bien le moyen de renforcer l‘action des mages noirs, mais cela risquait de leur coûter la vie… et peut être leur âme au passage. Il observa également l’âme de Loki, cette dernière s’était créer une place de force au dans le corps de son hôte, annihilant impitoyablement (et de manière bâclée) l’âme du précédent utilisateur, il se serait attendu à une méthode plus subtile de la part du Fourbe.

Si un sourire amusé s’épanouit sur le visage du Traqueur lorsque la meute de Daudr se soumettre face à la puissance du dieu, il ne savait pas ce qui avait poussé la fille de Garm à s’entourer de ces créatures. Il fut par contre immensément déçu de voir que Daudr ne semblait pas en savoir plus, ou du moins refusait de le révéler devant le dieu que son compagnon appréciait si peux. Skärn se demanda un instant s’il n’avait pas surestimé la force du lien qui unissait la chienne à son maître, il lui avait sembler comprendre qu’ils étaient liés par l’esprit. Il ne répondit pas un mot lorsque Daudr se tourna vers lui. Lorsque soudain, un hurlement venu de l’intérieur de son esprit lui vrilla les tympans au point de le forcer à se prendre la tête dans les mains en poussant une série de jurons à se faire indigner un Godi.

- Du calme, grognon !! Suis pas sourd non plus ! Miséricorde de Hel, tu ne le vole pas ton surnom de « Hurleur ».

Reprenant son calme, il se tourna vers Daudr en se tapotant le casque au niveau de la tempe, un toc qu’il avait pris quand il était en communication avec Garm.

- Ton paternel n’approuve pas ton attachement à l’Héritier, Daudr et il l’a fait savoir assez bruyamment. Par contre, j’ai la confirmation que l’âme d’Olrik n’a pas passer Nagrind, ni la garde de cette chère Mogdud. Cela peut vouloir dire que ton compagnon est toujours quelque part et dans ce cas je peux le ramener, bien que je ne sois pas sûr si ça nous aidera. L’autre possibilité est que Surtr ait tout simplement détruit l’âme d’Olrik auquel cas faudra demander l’aide d’un vrai spécialiste, comme Odin ou Hèl.

Skärn se retint de signaler que même si l’une des deux divinités intervenait, ce n’était pas sûr qu’il y ait quelque chose à sauver. Après tout, pas la peine d’achever le cadavre. Au loin, il entendit des cors sonner, au vu de la note particulièrement guttural, Skärn dirait que des renforts issus de Jotunheim avaient fait leur apparition, peut-être en emmenant leurs tueurs de monstres, voir même leurs propres Jotunn. Le Traqueur n’avait pas contre pas assez d’indice pour savoir si c’était l’armée du Hersir qui venait, ou une autre. Il sentait également que Surt se mettait en mouvement.

- Je ne suis qu’un simple éclat divin, et même si j’ai gardé l’une ou l’autre carte dans ma manche, je doute que mes tours impressionnent grandement l’EldrJotnnar en chef. Mais qui ne tente rien n’a rien… et ça ne fera que la troisième fois que je suis tué. De tout façon, on va plus avoir le temps d’en débattre. Même un sudiste pigerait que la barrière entre les mondes va céder, on va devoir agir. Si Surt avait pris n’importe qu’elle autre corps, j’aurai pu tenter d’en chasser l’âme parasite, mais déjà que comme ça c’était pas gagné, son lien avec Olrik fait que je ne peux pas faire grand-chose.

Skärn sortit lentement sa lame, Dainsleif étincelait d’une lueur inquiétante alors que les nombreuses âmes enfermées dans la lame commençaient à se manifester au travers l’aura du Traqueur. Il allait bientôt rejoindre la bataille, cette discussion n’ayant été qu’une vaste perte de temps.

- Daudr, si ton lien avec Olrik te permet de localiser son âme, je peux faire appel à mes pouvoirs pour le faire revenir, mais dans ce cas il faut que tu sois sûr qu’il pourra nous êtres d’une quelconque utilité, on a pas droit à l’erreur.

Skärn avait une autre idée qui, si elle ne pouvait pas permettre de gagner la bataille, pourrait toujours faire gagner du temps, mais il ne pourrait pas s’occuper de ça ET d’Olrik, il devrait choisir.

- S’il n’y a rien à ajouter, je vais voir si je ne peux pas me rendre utile dans cette bataille.
avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 468
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 16:31
L’inuit était prêt à retourner au combat, prêt à détruire cet amas de pierre et de magma. Même s’il n’aimait pas les paroles de Loki, se demandant maintenant s’il devait véritablement lui faire confiance, il se prépara à lui prouver qu’il était digne de confiance.

- Quelle idée aussi d’utiliser des créatures dénuées d’esprits…

L’harm d’Amarok s’éleva de nouveau, résonnant avec les esprits tournant autour de lui. L’harm passa d’une impression funeste, à celle d’une puissance écrasante. La forme animale qui l’entourait changea, pour ne faire que le contour de sa jarnskinn. Sa silhouette n’était plus celle d’un loup ailé, mais celle d’un dragon terrifiant, voulant tout dévorer sur son passage. Sous cette forme, les attaques physiques pourraient le toucher de nouveau, mais il frapperait bien plus fort. Serrant les poings, il se lança directement à l’assaut du golem.

- Pour les neufs !

Dans un enchaînement de coups, Nidhogg explosa une partie du torse de la créature, non sans blesser le Fléau en même temps. Le magma en fusion s’insinua dans les ouvertures de sa protection, le brûlant en silence. Le jeune homme n’avait poussé aucun cri de douleur, ayant prévu de garder le silence sur les blessures qu’il s’infligeait lui-même, afin d’abattre le montre. Seulement, les coups n’étaient pas suffisamment puissant, le golem pouvant de nouveau se mouvoir, tirant sur les câbles qui le déséquilibraient et crachant de boule de magma dans tous les sens.

Les mages noirs essayaient de refroidir le corps du colosse, essayant de le rendre plus destructible, tout en cherchant un moyen de vaincre Skoll, toujours en lutte avec un autre Asgardien. Les Einherjar continuaient également attaquer la créature, manquant de force seul pour pouvoir l’abattre. Dans un nouveau jet de flammes, un groupe de guerrier se retrouva carbonisé. Le chaman pris l’arme de l’un d’eux, y insufflant son énergie. Pour renforcer l’arme et le coup qui allait être porté avec, Amarok y associa Bjarki, l’esprit ours. La force de l’esprit, plus celle du Fléau devrait être suffisente pour vaincre le golem.

L’inuit poussa sur ses pieds et décolla, utilisant ses ailes pour s’éloigner du sol et ensuite revenir en piqué sur le monstre. Il arma le coup pendant sa chute, avant de frappa de toute sa puissance la tête de la créature. Le coup le fit légèrement dévier, l’obligeant à rouler au sol avant de se redresser et se tourner vers son adversaire. Bjarki sorti directement de l’arme, qui craqua avant de tomber en morceaux. Quand au golem, le corps de celui retombait à genoux, dans une position assise sur ses talons. Le magma refroidissait le transformant en statue de pierre, sans tête.

- Une partie d’entre vous va maintenant aider à vaincre Skoll, les autres suivez moi, nous devons venir en aide au seigneur Loki.

En levant les yeux vers le portail, le jeune homme compris que les mages n’avaient pas pu ralentir Surt et qu’ils devaient faire très vite maintenant.
avatar
LokiDieu de la Fourberie
Dieu de la Fourberie

Date d'inscription : 31/03/2012
Nombre de messages : 567
Age : 36
Double Compte : Olrik

Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Nov - 22:43

Loki s’amusa de voir le porteur de l’éclat de Garm chercher un plan pour être utile. Comme tous ceux qui ont porté la Jarnskinn du Hurleurs au fil des siècles, celui-ci semblait être capable de manipuler les esprits. Il espérait donc être capable d’utiliser ses pouvoirs pour faire revenir l’âme d’Olrik et que ce dernier aide à combattre son ancêtre. L’idée n’était pas mauvaise et aurait pu fonctionner mais le Fourbe était certain que Surt n’aurait pas pris le risque de conserver la moindre trace de son héritier. Surtout que le connaissant, Olrik n’aurait jamais cessé la lutte tant qu’une once d’esprit lui appartenant aurait été présente.

Non, il fallait se faire à l’idée que qu’Olrik Surturson n’était plus. Loki ignorait si Daudr était arrivée à la même conclusion mais il l’espérait pour elle.

La chienne n’avait jamais aimé Loki et le Dieu ne pouvait pas lui en vouloir. Il avait toujours cherché à manipuler Olrik afin qu’il le serve, voir même il avait lui-même tenter de réveiller Surt en sacrifiant l’Ase. Beaucoup l’aurait hait pour moins que cela. Malgré tout, il ne souhaitait pas être celui qui lui ouvrirait les yeux sur la réalité concernant son compagnon. Les colères de Garm étaient légendaires et il y avait fort à parier que sa fille avait hérité de son doux caractère.

_ Si l’âme d’Olrik est toujours quelque part dans son corps, la réveiller pourrait être utile. Mais ceci ne doit pas être notre priorité. Nous devons stopper les actions de Surt et l’empêcher de nuire. Il est l’une des puissances primordiales du monde et, même si ça me fait du mal à l’admettre, je ne pourrais pas l’affronter seul, ni même avec votre aide. Il faudrait réunir tous les guerriers divins pour parvenir à seulement le ralentir.

Loki n’aimait pas avouer sa faiblesse mais il n’avait guère le choix. Il devait faire profil bas afin que les fidèles d’Odin l’aident. Après, les choses évolueraient et il s’arrangerait pour que ce soit à son avantage, voir même il ferait en sorte qu’Odin ne soit plus un obstacle.

En entendant les paroles du Fourbe, Daudr grogna afin de montrer son désaccord. Pour elle, la survie d’Olrik était la priorité quitte à laisser le monde sombrer. Elle savait pourtant que l’Ase pensait autrement et qu’il avait toujours été prêt à sacrifier sa vie pour sauver les royaumes mais elle ne pouvait pas admettre le perdre.

_ Je ne sais pas si son âme est toujours là. Malgré notre lien, je ne suis pas parvenu à la toucher et à lui parler. Je ne…

Elle ne finit pas sa phrase, l’émotion était trop forte.

_Nous avons perdu assez de temps. J’espérais qu’Odin nous aurait rejoint après avoir fait de son mieux pour stopper les pouvoirs de Surt mais j’ai l’impression que nous allons devoir nous débrouiller seuls.

Sans attendre, Loki prit le chemin du palais des Surturson. Il allait tenter le tout pour le tout… 

avatar
PNJ Asgard

Date d'inscription : 03/05/2006
Nombre de messages : 175
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Nov - 22:39

Le sol se mit à trembler dans tout Muspellheim à mesure que le ciel se teinta de couleur de sang. Le vortex était désormais parfaitement visible et d'une taille suffisamment grande pour que les plus petits géants du feu tente un passage.

Déjà, plusieurs dizaines d'entres eux chutaient au travers du ciel. Leurs atterrissages faisaient vibrer tout le royaume comme si un terrible tremblement de terre y régnait.

A peine le golem de roche détruit, que des dangers encore plus grand pointaient le bout de leurs nez. De l'autre côté de l'ouverture, s'entassaient encore des dizaines de jotunns d'une taille encore trop grand pour pouvoir passer. Certains tentaient d'agrandir le portail en tirant dessus avec leurs puissantes et gigantesques mains. Le ciel semblait se fendre à l'endroit où ils tiraient.

Si le portail n'était pas refermé, il serait bientôt en mesure d'apporter la destruction dans la dimension humaine...


avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Nov - 14:25

Event Ases
En pleins cœur du territoire ennemi

En s’éloignant, Reiner ferma les yeux. Il savait que le combat qui allait commencer serait probablement le plus instance et plus difficile de toute sa vie. Avant de se jeter corps et âme dans cet affrontement, il devait faire le vide dans son esprit. Prenant une profonde inspiration, le jeune homme isolat son esprit et coupa tout lien avec le monde matériel.

Se concentrant sur l’univers qui vibrait au plus profond de son être, le jeune homme libéra sa puissance. Il venait de verrouiller toutes ses pensées sur un seul objectif, tuer Skoll. À partir de cet instant, Reiner ne serait plus à même de suivre l’affrontement qui avait débuté entre les forces d’Asgard et celles de Surt. La dernière chose qu’il avait ressentie avant de verrouiller son esprit était l’Harm du dieu fourbe. Et sans avoir le temps d’emmètre un jugement, il libérât son esprit de toutes pensées superflues. À présent, le sort même du royaume était passé au second plan.

“Il est temps de régler nos comptes Skoll !”

Libérant toute sa puissance, le guerrier divin de bêta inonda le terrain d’un torrent de flamme. Tel un volcan en éruption, l’Harm brûlant du guerrier explosa. La roche se mit à fondre autour de lui et bientôt le sol aux alentours irradia d’une chaleur intense. Le combat entre les deux guerriers débuta par corps à corps intense. Chaque coup donné par l’un était paré ou esquivé par l’autre, les adversaires se jaugeaient.

“Je vois que le toutou d’Odin a fait des progrès, je vais pouvoir jouer un peu avec toi avant de t’achever !”

Les paroles de Skoll s’échappaient de sa bouche en un cri bestial. À cet instant, le Managarm déploya son Harm pour frapper le porteur de l’habit de Sleipnir. Reiner eut juste le temps de se protéger avant de se retrouver propulsé par le coup de son adversaire. L’attaque de Skoll éventra la terre et envoya valser Reiner dont l’armure racla lourdement le sol, soulevant un nuage de poussière et de cendre. Skoll n’en resta pas là et s’élança à la poursuite de son adversaire qui devait être allongé au sol. Le monstre bondit les griffe en avant, mais Reiner allongé dans la fumée avait anticipé l’attaque de son adversaire. Libérant son aura de feu, le serviteur d’Odin rassemblât ses mains devant lui et un souffle enflammé en jaillit.

Skoll s’était protégé de ses bras. Ses membres supérieurs fumaient et sa bouche déformée par la colère émit un cri profond. Écumant de rage Skoll libéra son Harm divin. D’un coup, le guerrier d’Odin se sentit submergé par la puissance et la soif de sang de son ennemi. Il sentait toute la colère de Skoll l’envahir.

Le dévoreur de soleil se déplaça à une vitesse hallucinante rejoignant Reiner qui venait de se relever. Le guerrier divin n’eut pas le temps d’éviter le premier coup. Les attaques de Skoll se mirent à pleuvoir. Chaque coup porté par le monstre marquait la chaire du chevalier, et ce malgré son armure. Chacune de ses attaques en entamait la surface.

“Disparais Reiner, guerrier divin de bêta. ”





avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Nov - 14:30

La griffe de Skoll, chargée de sa puissance divine s’abattit sur Reiner . Instinctivement, le jeune homme protégea son visage en levant son bras droit. Ce réflexe sauva très probablement sa vie. L’attaque du Managarm pulvérisa l’armure qui recouvrait cette partie de son corps. Le bruit de métal et d’os qui se brisaient résonna tel un écho dans les plaines désolées de Vafrlogi.

“Hahahaha, tu le réalises enfin ! Tu ne peux rien contre moi. Les humains sont faibles et chétifs, que peux-tu faire contre un dieu ? Hahaha ”

Le rire gras et profond de Skoll bourdonnait dans les tempes de Reiner. Le guerrier divin était en piteux état. Son bras droit inerte pendait lourdement le long de son corps. Le corps endolori, du sang coulait de sa bouche, plus d’un organe avait dû être touché par l’attaque. Skoll de son côté continuait de rire, se rapprochant sans se presser de son adversaire. Chaque rire, chaque sourire qu’affichait le Managarm faisait enfler la colère de Reiner. Comment un monstre pareil pouvait-il posséder un tel pouvoir ? Comment osait-il se moquer ainsi de Reiner ? Skoll était la raison de tout ce chaos, c’est lui et personne d’autre qui avait réveillé Surt. Des milliers de personnes étaient occupés à mourir et lui était juste là à rire. À cet un instant, l’asgardien perdit le contrôle de lui-même.

Sans même que Skoll eu le temps de réaliser ce qui venait de se passer, Reiner se trouvait face à lui et faisait pleuvoir les coups. Toute sa colère, toute sa haine envers le Managarm se déversait dans une pluie de coups de poing enflammés d’une violence redoutable. La rage de Reiner finit par atteindre son apogée et le porteur de l’habit de Sleipnir fracassa de rage son crâne contre celui de la bête. Son casque se brisa et Skoll fut projeté avec une violence brutale au loin.

Reiner était hors d’haleine et sa dernière attaque l’avait quelque peu sonné. Sa rage l’avait permis de blesser gravement son adversaire, mais tandis qu’il reprenait ses esprits Reiner compris que cette force issue de sa colère ne pourrait le mener à la victoire. À ce jeu-là, Skoll était meilleur que lui et si Reiner voulait réussir à le vaincre il devrait utiliser sa tête.

Émergeant des gravats, Skoll écumait de rage. La tête ensanglantée, le visage déformé par la haine, l’engeance de Fenrir avait l’air plus redoutable que jamais.

Reneir de perdis pas un instant, reprenant son calme, le guerrier divin se mit à cogiter. Il lui fallait un plan capable de vaincre le Managarm et vite. Mettant toute son expérience passée et son intellect au service d’un seul objectif, il finit par trouver l’ébauche d’un plan. L’idée est prometteuse, encore fallait-il survire assez longtemps pour pouvoir le mettre en œuvre.

Déployant tout son Harm, le guerrier divin se mit à courir. S’éloignant avec énergie de la forteresse, Reiner gardait un œil sur Skoll qui s’était lancé à ses trousses. L’engeance de Fenrir finit par le rattraper non sans male.

“Tu peux courir avortons, mais jamais tu ne m’échapperas. Bientôt, je me délecterais de ton sang ! ”

La réponse de Reiner ne se fit pas attendre, il provoqua délibérément son adversaire.








Dernière édition par Reiner le Mar 14 Nov - 14:36, édité 1 fois
avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Nov - 14:33


“Il n’est pas trop tard pour prendre tes jambes, après tout ce ne sera pas la première fois que tu fuis lâchement devant un simple chevalier. ”

Le Managarm plongeant sur Reiner. Sa colère rendait ses mouvements plus prévisibles et Reiner utilisait ses pouvoirs pour essayer de suivre la cadence de son adversaire. Gelant le sol rapidement autour de lui, il empêchait son ennemi de prendre un appui convenable et utilisait la couche de glace pour se mouvoir de façon inattendue et ainsi se soustraire aux assauts de Skoll. Ce petit tour de passe-passe dura plus longtemps que prévu. Skoll ne réfléchissait plus, il bondissait aveuglément sur sa proie.

Au loin, le volcan qu’avait éveillé Surt se rapprochait à chaque foulée de l’asgardien. Skoll de son côté perdit patience et s’arrêta net. Dans un cri de colère, il ouvrit la bouche avec puissance. Libérant son Harm divin, l’air se mit à se distordre autour de lui. Sa gueule gigantesque se mit à attirer toute chose comme un aimant. Bientôt, les cieux et la terre s’engouffrèrent entre les crocs du Managarm. Toute chose proche ou distante était irrémédiable attiré vers Skoll et même Reiner qui avait plusieurs centaines de mètres d’avance sur lui sentit le pouvoir de son ennemi entraver ses mouvements.

Reiner du libérer toute sa puissance afin de s’ancrer lourdement dans le sol. Mais ce ne fut pas suffisant. La terre autour de lui se mit à s’effriter et le bloc entier de roche sur lequel se tenait le guerrier se mit à s’arracher du sol. Avant d’être entièrement emporté par les débris, Reiner Attaqua. Réunissant ses deux bras enflammés devant lui, le porteur de Sleipnir libéra un torrent de flamme qui se mêla aux débris. L’attaque déferla vers le Managarm qui fera rapidement sa gueule.

Concentrant sa puissance divine à nouveau, Skoll rugit avec puissance libérant tout ce qu’il avait dévoré. Un souffle d’une puissance cataclysmique heurta de plein fouet l’attaque du guerrier divin. L’impact entre les deux attaques fut brutal.L’énergie qui émana du choc expulsa violemment le Managarm qui se trouvait proche de la collision. Toute fois, la puissance de l’attaque de Skoll dévora celle de Reiner et repris sa course.

Le guerrier divin n’avait pas attendu la contre-attaque de Skoll pour reprendre sa course. L’asgardien déployait toute sa vitesse et profitait du choc des deux attaques pour prendre de l’avance. Bien qu’il parvenait à garder son avance sur l’attaque, celle-ci ne semblait pas faiblir.

Arrivant à hauteur du volcan en éruption, Reiner s’arrêta et fit volte-face. Il se devait d’arrêter l’attaque de Skoll avant qu’elle ne touche le volcan ou la réaction en chaîne qui pourrait survenir suit à un tel déferlement d’énergie pourrait ravager la région et ruiner le plan de Reiner.

Déployant son Harm, Reiner poussa sa puissance à son paroxysme. La terre autour de lui se mit à trembler. Un cratère se dessina dans le basalte fumant, désintégrant la roche sous ses pieds. D’un coup, d’un seule le guerrier libéra toute sa puissance. Un véritable vortex de feux et de glace s’érigea autour de lui. Sa vitesse de rotation était phénoménale et soulevait tous les débris qui l’entouraient.




avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Nov - 14:39

L'impact fut brutal. L’onde de choc dispersa d’un coup les nuages de cendres à des kilomètres à la ronde. Les coulées de lave de ce côté du volcan furent déviées de leurs trajectoires initiales et le sol balayé de tout débris plus petit qu’un rocher. Au cœur du cyclone, Reiner dut mettre genoux à terre sous la force de l’impact.

Les deux attaques se livraient à présent à combat sans merci. La plus faible des deux balayerait l’autre sans merci. Ce combat titanesque entre les deux puissances se mit à déchirer le sol. La friction des deux forces générait des éclairs qui embrasaient les terres de Muspellheim.

“RHaaaaaa”

L’asgardien hurlait. La force des deux attaques semblait s’équilibrer, mais Reiner qui aurait dû être saint et sauf au cœur du cyclone subissait toute la puissance de la confrontation des deux énergies. Son armure se décomposait et tandis qu’il croyait tout espoir perdu, il sentit l’attaque de Skoll s’élever sous la puissance de sa propre attaque. La tornade élémentaire de Reiner emmenait l’attaque du Managarm en direction des cieux et bientôt dissipa toute sa puissance dans les confins de l’univers. Le porteur de Sleipnir relâcha son attaque et du faire un effort de tous les diables pour ne pas s’écrouler. Le combat n’était pas encore fini et il pouvait sentir Skoll se rapprocher.

À cet instant, la zone de combat autour Reiner ne rassemblait plus qu’à un énorme cratère. Le sol était éventré et de la lave en fusion commençait à suinter du basalte qui recouvrait le sol. Libérant son aura glaciale, le guerrier divin figea légèrement le magma autour de lui juste avant l’arrivée de Skoll.

“Tu m’auras fait courir sale insecte. Mais cette fois-ci, c’est fini! Je vais te tuer une bonne fois pour toutes. Je te détruirais, je t’anéantirais jusqu’au dernier atome.”

Les yeux écumant de rage, jamais le corps de Skoll n’avait paru plus inhumain. Ses vêtements avaient été réduits en lambeau, sa chair avait été marquée par le combat, mais jamais le Managarm n’avait semblé plus terrifiant.

“Je vais dévorer ton âme asgardien, elle ne trouvera jamais la paix !”

Reiner n’avait pas attendu la fin du discours de son ennemi pour agir. Libèrent un fragment son aura brûlante, il fit fondre brusquement le sol sous les pieds de Skoll. Le Managarm chuta d’un mètre dans une nappe magma dont Reiner durcit immédiatement la partie supérieure. L’attaque surprit Skoll qui ne se dégagea pas immédiatement de ses entraves. Le guerrier divin poursuivit en libérant un véritable torrent de flammes sur son ennemi. En plein cœur de la fournaise, Skoll riait à gorge déployée. Ne cherchant même pas à se libérer, il se moquait de l’humain qui pensait pouvoir vaincre un dieu. Mais Reiner ne se laissât pas distraire il enchaîna avec une nouvelle attaque, un blizzard glacial. Skoll de son côté continuait à rire, affichant sa supériorité, mais ce qu’il ne voyait pas, c’est que sa peau si résistante commençait à se fissure sous le changement brutal de température.



avatar
http://rpgsaintseiya.forumactif.com/t27417-reiner
ReinerServant de Sleipnir | Administrateur
Servant de Sleipnir | Administrateur

Date d'inscription : 19/04/2007
Nombre de messages : 2455
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Nov - 14:41

Le rire de Skoll s’arrêta soudainement. Le dévoreur de soleil allait lancer son ultime attaque et mettre fin à ce combat ridicule. Trop tard. Alors qu’il s’apprêtait à tout pulvériser sur son passage, des stalactites de la taille d’une batte de baseball transpercèrent le corps affaibli de Skoll qui se retrouva littéralement cloué au sol. Cette douleur brutale lui fit perdre toute concentration.

“Il est temps pour toi d’aller rejoindre ton père en enfer, tu as causé bien trop de souffrance sur cette terre. ”


Accumulant toute la force qu’il lui restait Reiner lança sa dernière attaque.

“ Great ardent pressure ”

L’heure était venue pour Reiner de libérer l’enfer sur Skoll. Drainant toute la puissance du volcan pour renforcer son pouvoir, l’asgardien allait mettre un terme à ce combat. Si Skoll avait réveillé Surt et si Surt avait réveillé ce volcan pour dévaster le Royaume, alors Reiner utiliserait ce pouvoir pour anéantir le Managarm.

Le silence régnait à présent autour du volcan. Reiner vidé de toutes ses forces s’était écroulé. Son corps était marqué par le combat. Son bras droit était brisé. Plusieurs de ses côtes étaient casées et ses avant-bras étaient lourdement brûlés. Une bonne partie de ces organes avaient été touchés et son visage était ouvert à plusieurs endroits. Le serviteur d’Odin était dans sale état et son armure réduite en cendre, mais il était vivant. On ne pouvait pas en dire autant de Skoll. Les restes de son corps calciné gisaient sans vie dans un cratère de pierre aussi lisse qu’un miroir.

En puissant dans l’énergie du volcan qui était alimenté par l’Harm de Surt, Reiner avait pu momentanément augmenter sa puissance et faire jeu égal avec Skoll. Terrassés par la fatigue, les derniers mots de Reiner se firent aussi discrets qu’un murmure.

“On se retrouvera au jour du Ragnarok Skoll et ce jour-là, je te vaincrais avec ma seule puissance.”

Le guerrier d’Odin n’était pas dupe, il avait vaincu l’enveloppe charnelle de Skoll, mais l’âme divine de ce dernier était immortelle. Le combat entre Skoll et Reiner était à présent terminé. Mais celui qui allait opposer les forces d’Odin et de Loki à celle de Surt ne faisait que commencer. Tandis que le calme avait regagné le volcan drainé de toute la puissance de Surt, les terres de Vafrlogi s’apprêtaient à accueillir le combat final.







avatar
SkärnGuerrier Divin de Garm
Guerrier Divin de Garm

Date d'inscription : 27/01/2016
Nombre de messages : 75
Age : 24
Double Compte : Wulf

Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 13:51
Skärn se contenta d’un simple haussement d’épaules pour signifier que le sujet d’Olrik était clôt pour lui. Les seuls éléments qu’il avait pour une éventuelle survie de l’Héritier était le désespoir de Daudr. Toquant légèrement sur son casque pour signifier à Garm de la boucler, il sentait ce dernier signifier une nouvelle fois sa déception face à la « sensiblerie » de sa progéniture.

- Le grand Loki ne serait pas de taille contre le grand Surtur ? Voilà une scène à laquelle je ne regrette pas d’avoir assister, le Fourbe qui n’envisage pas d’autre solution que la confrontation directe. J’aurai cru que toi plus que n’importe qui d’autre l’aurait compris, c’est ce que Surt attend. Le Roi des EldrJotnnars est non seulement une puissance primordiale, mais également une puissance primaire et cela se voit dans son plan. Il aurait pu balayer nos forces depuis le début, mais il préfère jouer aux apprentis nécromant, nous envoyant ses engeances, des créatures dépourvues d’âme mais aussi dépourvu de talents. Il aurait pu attaquer directement nos forces quand nous étions dispersés, mais il préfère signaler sa présence et attendre que nous nous rassemblions. Le Roi des EldrJotnnar ne maîtrise aucunement la situation.

Le Traqueur parti d’un grand éclat de rire. Avant de désigner les alentours.

- Il est tellement sûr de sa victoire qu’il ne voit pas ce qui est sous son nez. Il joue ses atouts les uns après les autres sans se soucier de si nous en avons de notre côté. Ne sens-tu pas que la magie d’Odin nous entoure, même en ce lieu où la puissance de notre ennemi devrait nous écraser ? Odin attend patiemment que notre bouillant amis aie jouer sa dernière carte pour intervenir, il lui refuse le combat, il temporise… il sait que son adversaire est puissant mais aveugle. Tout ce qu’on a à faire, c’est attirer l’attention. Et qui mieux que toi pour lui casser les pieds ? Il tentera de t’annihiler, mais il ne se heurtera qu’à un voile de fumée. Refuse-lui le combat, il n’a pas la sagacité d’Odin, ni la vision d’Heimdall, et toi tu es le deuxième plus grand illusionniste du Nord, juste après Utgart. Pour ma part, je ne suis peut-être pas un dieu, mais j’ai aussi deux-trois tour dans ma manche.

Skärn se tourna vers le champ de bataille et fit appel à tout son Hamr ainsi qu’à la puissance de sa lame. Skärn souriait sous son casque alors que son œil voyait les âmes de ceux qui étaient tombés, qu’il pouvait sentir au milieu de ce chaos la fureur colère ou la détresses des âmes errantes. D’un coup, le Traqueur d’âme commença une incantation qui répandit son Hamr au travers du champs de batailles.

- Guerriers du Nord, les Valkyries attendront car votre bravoure est encore sollicitée !!! Vos Terres sont sous la menace du Brasier Noir, et sa sorcellerie utilisent votre propre corps pour répandre sa folie. Aussi, Je vous enjoins de continuer le combat par-delà la mort, que même celle-ci ne puisse constituer une trahison envers vos frères. Quant à vous, fils de Tyr, je sens votre fureur, votre désir de vous opposer à celui qui s’en est prit aux vôtres et souille votre Héritage. Et bien, que la Mort ne vous serve pas d’excuse pour vous défiler, exercer votre vengeance.

Le sort de Skärn fit réapparaitre les âmes des guerriers qui étaient tombé au combat, ces apparitions spectrales se jetèrent sur les engeances de Surtr encore restantes et se tenaient debout aux côtés de leurs anciens camarades. Depuis les profondeurs de du royaume mortel de Musphellheim, le son d’un cor se fit entendre et une armée irréelle, arborant l’emblème de la main dans les flammes, celui des Wecta, de nombreux guerriers s’étaient relevé, pour la plupart sous l’aspect de spectres vengeurs, d’autres sous la forme de Draugr, mut par la vengeance et aux capacités qui n’avaient rien à envier à des guerriers divins. Ce sort était très puissant, même pour un guerrier du niveau de Skärn, aussi ce dernier avait un peu triché, il avait fait non seulement appel à sa propre puissance, ainsi que celle renfermer dans Dainslef, mais il s’était aussi fait le vecteur de la magie d’Odin, puisant un peu dans la puissance déchainer par le dieu pour pourvoir lancer le sortilège. Celui-ci avait-il réellement rappeler les âmes des Wecta et de ceux qui étaient tombés ? Où tout cela n’était-il en fait qu’une gigantesque illusion ? Skärn n’avait aucune intention de le révéler.

Le Traqueur avait déjà disparu, profitant du chaos généré par son sort pour s’éclipser à la vue de tous. Si Surt regardait dans cette direction, il y avait fort à parier qu’il soupçonnerait d’abord Loki d’y être pour quelque chose. Même dans le cas contraire, Skärn avait d’autres choses à faire. Traversant le champ de bataille calmement, sans attirer d’attention particulière, abattant les quelques créatures qui se dressaient sur son chemin. Le Nifhleimien constata que Amarok et Reiner s’étaient finalement débarrassés de leurs adversaires respectifs. Il assista aussi à l’entrer en scène du dernier guerrier-divin qui manquait à l’appel ainsi qu’à la pluie dorée qui signifiait le déploiement au milieu du champs de bataille d’Einherjars. Skärn réfléchit à sa prochaine action. Il pouvait aller se battre aux côtés de l’Ulfark, mais il attendait de voir la réaction du Niddogh ainsi que de Sleipnir. Toujours était-il que, peut lui importait le dénouement final de tout cela, il s’était bien amusé au milieu de tout cela.

hrp:
 
avatar
AmarokFléau de Nidhögg
Fléau de Nidhögg

Date d'inscription : 10/08/2013
Nombre de messages : 468
Age : 29
Double Compte : Ephraem, Asling

Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 14:14
En se dirigeant vers la forteresse, l’inuit entendit le choc du combat qui résonnait derrière lui. Il sentait les Harms des deux combattants. Pourtant, il n’avait pas le temps de sans occuper, il devait se rendre en vitesse au près de son seigneur, pour lui prêter main forte. Seulement, la famille de Surt en avait décidait autrement n’ayant visiblement pas envie que quelqu’un vienne déranger leur roi.

Une vague d’effroi parcouru le corps du jeune homme, sentant la puissance du géant de feu grandir encore. Le portail s’ouvrit d’avantage, laissant tomber une magnifique pluie d’or sur le royaume. Du moins, c’est ce qu’avait pensé Nidhogg avant de voir l’une des gouttes d’or foncer vers lui. D’un grand coup d’ailes, Amarok arrêta sa progression et ordonna à ceux qui le suivaient de s’arrêter également. S’ils avaient continué, le groupe aurait reçu la boule de feu et les aurait surement tous tué. Utilisant son Harm et les esprits pour protéger la troupe, l’inuit regarda la forme qui se redressait devant lui. Même s’il comprenait qu’il n’avait à faire qu’à un petit géant de feu, dépassant largement de golem de magma qu’ils avaient affrontés juste avant.

- On va devoir se débarrasser de lui, si on veut avancer plus loin.

Cette fois, Loki n’était pas là pour affaiblir l’adversaire du chaman, mais il devrait le vaincre tout de même, pour ensuite venir en aide aux autres combattants. Il ne faisait vraiment pas bon vivre dans les royaumes du nord en ce moment.

- Que chacun se mette en position. Vous savez tous le danger que représente ce monstre. Nous n’avons pas affaire à un petit golem sans âme cette fois, mais bien à Être ayant la puissance d’un demi-dieu.

Le Fléau n’avait pas beaucoup d’espoir, avant de se rendre compte de ce qu’il venait de dire lui-même.

* Bien sur, il a un esprit, je vais donc pouvoir m’y attaquer directement et utiliser mon plein potentiel.*

Augmentant son Harm, les esprits commençant à tournoyer autour de lui, le jeune homme se prépara à lancer l’assaut et faire comprendre au géant qu’il n’était pas le bienvenu ici. Comme une extension de ses bras, les esprits partirent en même temps que les mouvements du chaman.

- Usilerlerpoq Toornaq !

Les neuf esprits vinrent frapper le géant, avant qu’il ne puisse commencer à faire plus de dégâts qu’il n’en avait faits avec sa chute. Pourtant, l’attaque n’eut pas l’effet escompté, l’âme du combattant n’ayant pas été arrachée comme l’inuit l’avait fait avec le nécromancien. Il ne mentait pas quand il avait parlé du géant comme un demi-dieu, ils n’avaient vraiment pas le même niveau de puissance. Nidhogg se prépara à recevoir une offensive de son adversaire, sachant qu’il allait devoir utiliser bien plus de puissance que contre le golem et espérant que la troupe ne serait pas viser par la créature.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Event Ases]En pleins cœur du territoire ennemi