avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 912
Age : 28
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Nov - 22:53
¬-« Où sont-ils ? Où sont les documents ?! » Le chevalier d’or s’adressait indifférent aux trois gardes squelettes ligotés dans la maisonnée auparavant occupée par Dohko.

Bien que surpris par leur présence, ils n’avaient pas opposé beaucoup de résistance. Persuadé qu’ils lui seraient plus utiles vivants que mort, Gareth avait cru bon de les immobiliser via des entraves dimensionnelles. En tout état de cause, il ne souhaitait pas qu’ils puissent recourir à l’échappatoire du suicide.

Malgré ses nombreux essais, il constata que les sévices physiques ne déliaient pas leurs langues, aucun des gardes ne précisaient ou les archives de l’ancien chevalier d’or de la balance avait été envoyées. Les spectres avaient dû nettoyer les lieux de fond en comble, il ne restait aucune trace du vécu d’anciens chevaliers.

Les gardes profitaient de son désarroi pour le railler, lui le puissant chevalier d’or ne parvenait pas à les faire parler… Qu’à cela ne tienne, il existe d’autres façons de libérer la parole. Gareth se saisit d’une chaise et se plaça face à l’une de ses victimes, il concentra son cosmos quelques instants et plongea son regard dans celui d’un squelette.

Quelques secondes suffirent pour commencer à apercevoir les premiers signes d’effroi sur son visage. Perdu au cœur d’une illusion le garde, cherchait désespérément un appui amical. Gareth inclina son visage et l’illusion s’en trouva modifiée, profondément oppressante, cette dernière exerçait sur le spectre une pression inhumaine. Les premiers hurlements résonnèrent au cœur des cinq pics. Après quelques minutes à entendre les suppliques de leur camarade, les deux autres spectres prirent la parole… L’un finissait les phrases de l’autre et inversement.

Ils expliquaient ne pas savoir si des documents existaient ou non… Par contre, ils livrèrent le nom du spectre qui s’était charger de conquérir cette zone au nom d’Hadès. C’était un début. Il maintient encore l’illusion durant une dizaine de minutes, puis, une fois certain que les gardes lui avaient dit tout ce qu’ils savaient, Gareth cessa l’oppression.

-« Je suis désolé, mais je ne peux vous accorder la mort… J’ai besoin que personne ne sache que je suis venu ici. » Précisa-t-il avant de les expédier dans un gouffre dimensionnel duquel ils ne sortiraient pas de sitôt.

Perplexe, le guerrier tira d’une faille dimensionnelle un vieux rhum et la déboucha avec ses dents avant d'engloutir un bon quart de bouteille… Le reste, il en aspergea les murs et le sol avant d’y mettre le feu. Une bonne dizaine de minutes plus tard, un feu grandiose s’éleva depuis les pics de Rozan. Face à la cascade, Gareth déploya un plan pour mettre la main sur le spectre cité par les gardes, il avait besoin de situer la tour ou avaient été enfermées les forces infernales.
avatar
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 667
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 18:39
Coupée dans sa routine d'entraînement par l'arrivée d'un drôle de papillon message, l'un des fameux messagers infernaux aussi connus comme étant des Fées. Cette fée - chargée de surveiller l'un des territoires contrôlés par les Enfers - put lui communiquer des informations bien singulière sur la situation à Rozan. Des Squelettes chargés de surveiller le lieu avaient quittés leurs postes sans avoir reçu d'ordres dans ce sens. Ce genre d’événement n'était pas anodin et nécessitait une certaine enquête selon la Juge. Dans la mesure où elle n'avait pas d'ordres pour le moment, Lyne avait donc décidé de mettre le cap sur cet endroit afin de mettre les choses au clair.

Une fois qu'elle eut atteint la région des Cinq Pics, la Juge put trouver une piste assez facilement. Après tout, qui ne remarquerait pas un important panache de fumée à l'horizon ? Si la personne à l'origine de ce phénomène voulait être discrète, c'était particulièrement mal fait. La Spectre fusa donc à travers le ciel chinois dans la direction de cette première « trouvaille »; elle arriva à proximité d'une cascade et balaya le sol en dessous d'elle, la jeune femme put distinguer une maison en flammes et un homme portant une armure d'Or.

Instinctivement elle intensifia sa cosmo-énergie qui forma un halo violacé autour de son corps, elle descendit lentement vers le sol, fixant le Saint qui faisait face à la cascade. Si elle n'avait pas eu vent d'une situation de non-agression entre les deux camps respectifs, Lyne aurait très probablement mené une première attaque le plus rapidement possible, mais elle décida d'aborder la situation d'une manière un peu plus diplomatique, pour le moment toutefois.

« - Pourrais-je savoir ce qu'un Saint fait sur des terres contrôlées par des Spectres ? » Lança-t-elle une fois les pieds au sol, sur un ton relativement calme pour le moment.
avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 912
Age : 28
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Nov - 21:55
-« Ces terres n’ont jamais été les vôtres… Athéna à la faiblesse de les laisser entre vos mains. Heureusement pour le Sanctuaire j’entends rectifier certains errements de notre dirigeante. » fut la première réponse que le chevalier d’or daigna offrir à sa jeune interlocutrice.

Elle dégageait une impression de puissance, son surplis, magnifiquement ouvragé, offrait à Gareth la vision d’une aura violacée. Il avait vu, et combattu, de nombreux spectres, rares étaient ceux qui se pliaient aux rites de l’élégance. Il s’inclina légèrement et se présenta « Gareth, Chevalier d’Or des Gémeaux »

Le Gardien du troisième temple massa soigneusement sa barbe et jeta un regard vers la maison en flammes. Avant de poser une nouvelle fois les yeux sur la jeune femme qui se tenait devant lui.

-« Je suis à la recherche de documents… Je pensais les trouver ici, mais il n’en est rien. Peut-être connaissez-vous le ou les spectre(s) qui les aurai(en)t déplacés ? »

Il prit tout de même soin d’augmenter son aura cosmique, la plaçant juste au-dessus de celle de Lyne. Il avait conscience de violer la trêve décrétée entre le Sanctuaire et les forces infernales, il était l’agresseur et devait, dès lors, la considérer comme ennemie.

-« S’il vous est impossible de me renseigner, je vous suggère de vous retirer… Seule, je ne crois pas que vous puissiez vous opposer. »
avatar
LyneSpectre du Garuda | Administrateur
Spectre du Garuda | Administrateur

Date d'inscription : 04/08/2016
Nombre de messages : 667
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Déc - 18:08
À défaut d’avoir transformé la jeune femme en une copie conforme des précédents Juges du Garuda. L’Etoile Céleste de la Supériorité avait toutefois inculqué des manières en plus de sa puissance à son hôte. Ainsi Lyne fit également une légère révérence en direction du Chevalier d’Or en se présentant à son tour de manière assez sereine.

« - Lyne, Juge du Garuda. »

Les Gémeaux avaient la réputation d’être particulièrement puissants et doués dans la manipulation du cosmos. Lyne pouvait aussi supposer qu’elle avait en face d’elle un Saint expérimenté et donc certainement très difficile à défaire. Cet événement pouvait très bien ajouter un certain prestige à ses faits d’armes tout comme il pouvait devenir un fiasco suivant son échec récent. La Spectre fixa le Saint droit dans les yeux, affichant un regard ferme.

« - Je crains ne pas pouvoir vous renseigner au sujet des documents que vous
recherchez… Et je ne compte pas me retirer de ce lieu. Vous devrez me vaincre si vous voulez continuer vos petites aventures sur ces terres. »
Répliqua-t-elle avec un ton assez ferme

Et dire qu’elle avait choisi de ne pas mener une attaque surprise – potentiellement décisive d’ailleurs – dans le seul but de suivre la ligne de conduite des Spectres, Lyne effaça ce bref regret de ses pensées, intensifia une nouvelle fois son aura et prit une posture de combat.
avatar
GarethChevalier d'Or des Gémeaux
Chevalier d'Or des Gémeaux

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 912
Age : 28
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Déc - 10:42
Ainsi, elle souhaitait s’opposer à lui, l’empêcher de continuer ses recherches en ces terres… En tout état de cause, il n’avait plus rien à faire ici. Revenu à son point de départ, le Chevalier d’Or des Gémeaux n’avait aucun moyen de localiser la tour dans laquelle les spectres avaient été enfermés près de trois siècles plus tôt.

-«Qu’il en soit ainsi… » déclara simplement le chevalier d’or des Gémeaux avant de faire exploser son cosmos.

Il aurait pu choisir de l’affronter séance tenante, mais il craignait l’arrivée de possibles renforts. En combat singulier il ne craignait personne, malheureusement il n’aurait pas suffisamment de force pour vaincre l’élite infernale en une seule fois.

-« Vous comprendrez que je ne peux vous affronter ici… Nous n’aimerions pas être dérangés par de prompts renforts, n’est-ce pas ? » Gareth offrit à son interlocutrice un sourire éclatant. « Another Dimension ! » (2AP)

Un immense portail dimensionnel s’ouvrit entre les deux protagonistes. Le Chevalier d’Or des Gémeaux s’y absorba intégralement, l’attraction du portail était telle que la jeune spectre devrait y être attirée tout aussi rapidement. Une fois le portail traversé par les deux guerriers, ce dernier disparaitra purement et simplement des cinq pics. Les renforts spectres, s’il arrivaient un jour, ne pourront pas les retrouver.

En pleine forêt tropicale, le Chevalier d’Or des Gémeaux avançait tranquillement, l’intégralité de ses sens aux aguets. Il avait prit soin de réduire son empreinte cosmique afin de ne pas attirer sur lui sa jeune adversaire. Pour éviter que l’un ou l’autre puisse prendre l’ascendant avant même que l’affrontement n’ait commencé, Gareth avait imposé au portail dimension que les deux adversaires n’apparaissent pas au même endroit. L’affrontement pourra débuter quand l’un trouvera l’autre, la chasse au juge pouvait enfin débuter.
avatar
Xing HuoSpectre du Cyclope
Spectre du Cyclope

Date d'inscription : 01/07/2015
Nombre de messages : 215
Age : 24
Autres comptes : Rogos / Andréa

Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Jan - 21:39
Le philippin avait l'impression de passer son temps à courir de désastre en désastre aujourd'hui. Quelle était l'expression déjà... « de Charybde en Scylla » ? Seigneur Thanatos, les Marinas qui portaient ces Écailles devaient avoir de ces chevilles maintenant... Blague à part, il n'était pas sûr d'avoir fait le bon choix en abandonnant le péril mortel juste sous son nez pour traverser un continent entier dans le sens de la longueur et se jeter au devant de quelque calamité inconnue. Qu'est-ce qui lui garantissait que la gravité de ce qu'il se passait à Rozan justifiait son déplacement ? Qu'est-ce qui lui disait qu’Éris ne se remettrait pas à transformer leur Château et ses habitants en scène de film d'horreur, voire qu'elle ne trouverait pas quelque prétexte fumeux pour en ouvrir grand les portes aux Saints avant de les laisser entrer en Enfer ? Il imaginait sans peine la Discorde faire usage de sa « logique » tordue pour se trouver des excuses et se gausser de sa rage apoplectique : « Oh non, je leur faisais juste visiter pour qu'ils comprennent à quel point les Spectres les surclassent, ce n'est pas ma faute s'ils m'ont faussé compagnie ensuite pour foncer jusqu'en Elysion et... »

Mieux valait ne pas poursuivre ce fil de pensées ou il finirait par se persuader de faire demi-tour au lieu de répondre à l'appel de détresse. Et puis il était presque arrivé, il franchissait déjà les premiers contreforts des montagnes de la province du Jiangxi ; la Fée qui le guidait fidèlement dans sa course hypersonique sans jamais se laisser dépasser s'agitait pour indiquer la proximité de leur objectif. De là, il ne fallut que quelques secondes pour trouver et gravir le pic qui avait valu à cet endroit reculé les attentions des Spectres.

Sauf que des Spectres – ou à défaut des Squelettes –, il n'y en avait pas. Pas âme qui vive... ou existe si l'on tenait absolument à être sémantiquement correct, rien qu'une vieille cabane en flammes et... des résidus de cosmos ? Et puissants avec ça ! Mais où étaient passés les propriétaires de ces auras ? Il n'y avait pas trace de combat à part cet incendie qui commençait à diminuer, trop bénin pour être l’œuvre d'un affrontement entre éveillés. En fait, si l'on exceptait le sinistre, tout était paisible...

« Me dites pas que ça s'est fini si vite que l'un des deux s'est fait vaporiser sans pouvoir riposter et que l'autre a mis les voiles quand même ? Ce serait bien ma chance... » réfléchit-il en se grattant la tête. Il inspecta de nouveau les alentours, plus attentivement... non, rien qui semble pouvoir l'éclairer sur la disparition des Squelettes en charge de la surveillance de l'endroit ou ce qu'il était advenu du responsable de cette situation. « Bon ben va falloir prendre son mal en patience... »

Il profita du moment pour envoyer d'autres papillons infernaux expliquer la situation à ses camarades, avec peut-être plus de précision que ce à quoi il avait eu droit. Il ordonna ensuite à d'autres messagers ailés de se cacher un peu partout dans la zone et d'observer ce qu'il se passerait ensuite, il ne voulait pas que d'éventuels renforts soient pris au dépourvu au cas où il lui arriverait quelque chose. Pour finir, il monta au sommet d'un petit escarpement rocheux juste à côté de la grande cascade qui lui offrait une vue imprenable sur les lieux. Il remarqua distraitement un détail pendant sa courte ascension : curieusement, il y avait comme un étroit chemin lisse et poli au milieu de la pierre rugueuse, menant à un emplacement au bord du promontoire qui surplombait le bassin en contrebas de la chute d'eau.
avatar
Xing HuoSpectre du Cyclope
Spectre du Cyclope

Date d'inscription : 01/07/2015
Nombre de messages : 215
Age : 24
Autres comptes : Rogos / Andréa

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 14:55
Tendu à la limite de la rupture, le Cyclope réagit au quart de tour lorsqu'un nouveau cosmos fit soudainement son apparition, portant sa propre aura à son paroxysme en se préparant à l'affrontement... Avant de se rendre compte qu'il s'agissait de ses renforts et plus précisément de la Liche, accompagnée du Griffon. Son esprit combatif s'apaisa aussi vite qu'il s'était enflammé et il descendit de son perchoir pour venir à leur rencontre.

« Pardon de vous avoir dérangé, Votre Excellence. » fit-il en guise de salutations, s'inclinant devant son supérieur. Le philippin avait lui-même recommandé la polonaise à l’Étoile Céleste du fait de ses qualités pédagogiques – dont il avait lui-même bénéficié : ce que ses leçons perdraient en efficacité de par l'impossibilité de recourir à la règle en fer sur le Juge serait amplement compensé par la plus grande intelligence de ce dernier – et il regrettait d'avoir interrompu le processus d'acclimatation. « Comme vous pouvez le voir, la situation est... étrange et j'ai préféré faire preuve de prudence. »

Andréa fit preuve de la retenue attendue d'une Spectre de rang inférieur en s'abstenant d'excuser ou de réprimander son collègue à la place d'Eurynomos. Elle se concentra plutôt sur les restants d'émanations cosmiques – puissantes en effet pour avoir persisté aussi longtemps – en tentant de glaner quelque indice sur ce qui était arrivé aux sentinelles. L'une des deux signatures surnaturelles lui rappelait vaguement quelque chose mais quoi, elle n'arrivait pas à l'identifier...

« Je dois également vous avertir d'un autre problème pressant : Éris a refait des siennes. » poursuivit le vieillard. La jeune fille se figea, craignant le pire... « Encore ?! Qu'est-ce qu'elle a fait cette fois, elle est allée monter les Ases contre nous ? »

Xing Huo fronça les sourcils en se rappelant des origines d'Eydis. Toute rhétorique qu'elle soit, l'hypothèse de la gamine ne manquait pas totalement de mérite. Hélas. « Pitié tais-toi, un de ces jours elle va t'entendre et ça va lui donner des idées... » rétorqua-t-il en frissonnant. « Mais non, elle a décidé que ce serait drôle de faire s'entre-tuer les Squelettes du Château. J'ai essayé de l'arrêter, vous imaginez bien comment ça s'est terminé. » Andréa remarqua les hématomes et coupures ensanglantées constellant la peau de l'asiatique là où nulle armure ne venait la protéger... oui, elle pouvait imaginer. « Elle s'est calmée quand la Fée est arrivée, j'ai pas eu d'autre choix que de rappliquer ici en vitesse mais j'aime vraiment pas la savoir toute seule là-bas à faire je ne sais quoi. »

Et il n'était pas le seul...
avatar
EurynomosSpectre du Griffon
Spectre du Griffon

Date d'inscription : 22/06/2017
Nombre de messages : 40
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Fév - 3:19
« Tu ne seras pas seule à y aller. Je t'accompagne. » De simples mots, mais lancés avec une autorité forte. Andréa hésiterait peut-être à répondre favorablement à cette affirmation, non, cet ordre, mais elle ne pourrait pas le faire changer d'avis. Ainsi, il n'était surprenant que leurs surplis viennent recouvrir leurs corps, pour ensuite rejoindre les Enfers et utiliser le monde souterrain pour ensuite ressortir là où se trouvait Xing Huo. Posant ses yeux sur le paysage environnant, le Juge trouva en cet endroit une forme de nostalgie, bien qu'il n'y soit sûrement jamais allé. La vie humaine ne semblait à peine exister, une seule petite habitation – enfin, les ruines d'une petite habitation – servait de refuge, le reste appartenant à la nature elle-même. La haute chute d'eau ajoutait à cet endroit une impression d'éternité, par ce son, ainsi que ce mouvement, tous deux perpétuels. Dans combien de temps les humains viendront-ils gâcher cet endroit ? Enfin, outre la preuve de cet incendie.

Si Eurynomos ne s'est jamais accroché à une idéologie de protecteur de la nature, il reste tout de même sensible aux actes des humains. Il n'avait pas besoin de connaître la situation complète de ce monde, pour savoir que l'Homme est un être qui sacrifie ce qui l'empêche d'atteindre son objectif : harmonie, nature, voir la vie de ses propres congénères.

Le Juge est rapidement extraie de ses pensées, tandis que la voix du Cyclope se fait entendre. Tournant les yeux dans sa direction, il glisse ses mains dans son dos, écoutant ses premiers mots. « Ce n'est rien, il était plus prudent de venir. Je te félicite pour ton initiative. » Qui sait ce qui avait pu se passer et ce qui pourrait se passer. Ainsi, tout comme Andréa, il assimile l'information qui a fait naître ce besoin de prudence : les signatures cosmiques laissées dans les environs. Les propriétaires de ces énergies n'avaient pas à rougir de leur puissance... Alors que le Juge tente de sonder ces signatures, cherchant une « emprunte » caractérisant une possible fuite, ou une potentielle direction, il se retourne vers le Philippin lorsque celui-ci commence à parler d'un second problème. Ce dernier concernant Éris, il venait au même niveau que les signatures énergétiques puissantes et la disparition de la garnison...

Seuls les dieux peuvent réellement calmer d'autres divinités et dans le cas de la Discorde, cette règle elle-même ne s'applique sûrement pas. Observant les marques de Xing Huo, ce dernier avait fait preuve d'un certain courage pour s'opposer aux actions de la sœur du Seigneur Thanatos. Un soupir traverse alors les lèvres d'Eurynomos. « Il faudra prévenir rapidement Sa Seigneurie. Je doute que la présence d'un Spectre pourra contenir ses... envies. » La Mort le pourra t-elle ? Lâchant des yeux le vieillard, le Griffon s'éloigne un peu, réfléchissant à la situation actuelle... « Xing Huo, comment était la Discorde lorsque tu l'as quitté ? Bien que je connais certaines de ses... habitudes, dirons nous... je ne l'ai pas vu depuis mon retour en fonction. »

Oui, la laisser seule n'était pas une bonne idée, malgré l'impossibilité des Spectres à la contenir. Mais, que fallait-il considérer comme plus important : une possible attaque extérieure, ou un conflit interne ? Les deux se valaient...
avatar
Xing HuoSpectre du Cyclope
Spectre du Cyclope

Date d'inscription : 01/07/2015
Nombre de messages : 215
Age : 24
Autres comptes : Rogos / Andréa

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Fév - 15:17
Dans quel état avait-il laissé la Discorde ? Il n'en était pas sûr lui-même, tant de choses pouvaient se cacher derrière les paroles et expressions de la fille de Nyx... D'autant plus qu'il s'agissait par définition d'une divinité chaotique et manipulatrice, encore plus incompréhensible que ses congénères ne l'étaient déjà.

« Sauf votre respect Votre Excellence, beaucoup de choses se sont passées en douze mille ans. » intervint la Liche. « Je suis prête à parier que l'Éris que vous avez connu disposait toujours de son enveloppe corporelle d'origine et n'avait pas encore commencé à posséder des réceptacles humains par exemple. »

« Voilà. En tout cas quand je suis parti, elle était très en colère contre Sa Seigneurie, apparemment Il lui a pris quelque chose qui lui appartient et auquel elle tient énormément. Elle est déterminée à détruire l'ensemble de Ses plans – ce sont ses mots – s'Il ne lui rend pas très vite. Elle était censée protéger le Château et elle l'a transformé en charnier, si ce n'est qu'un avant-goût de ce qu'elle nous réserve pour la suite... »

Le pire dans tout ça était sans doute le fait que malgré son ire, la Discorde était restée froide comme la glace. Connaissant sa réputation, une telle retenue effrayait bien davantage le Cyclope que si elle avait fait une crise de nerfs et s'était servie de sa puissance divine pour se changer en cataclysme ambulant anéantissant tout sur son passage. Les éruptions de force brute ça pouvait se gérer, on pouvait y opposer une autre force ou, en l'absence d'antagoniste crédible, se contenter de fuir pour ne pas être pris dans la tourmente. Dans le cas des êtres calculateurs de son espèce par contre, on était condamné à regarder derrière soi et à se faire des cheveux blancs en attendant qu'arrivent les coups bas, comme celui qu'elle avait indubitablement préparé à leur attention en allant susurrer des mots doux aux Saints.

« Je ne sais pas si Sa Seigneurie pourra revenir régler cette situation de sitôt. » regretta la polonaise. « Sans Lui, je ne connais personne dans nos rangs qui serait capable de la garder sous contrôle la prochaine fois qu'il lui prendra ce genre de fantaisie. Si on peut se fier à ce qu'on m'a raconté sur la facilité avec laquelle elle a vaincu Gareth, celui qui a triomphé de Son Excellence Rhadamanthe... »

Elle s'interrompit brusquement, l'air absent. Puis elle parut avoir une sorte d'illumination : « C'est lui ! »

« Pardon ? Qui ça ? » demanda le vieillard interloqué.

« Le Gémeau, l'un de ces deux cosmos lui appartient. »

« Comment tu sais ça toi ? »

« Parce que cette aura ressemble à celle d'Eléonore du Dragon des Mers, je savais bien que ça me rappelait quelque chose ! Et avant que tu ne poses la question oui, il y a un lien entre les deux, ils utilisent les mêmes techniques et Rogos a dit qu'il se battait avec des cartes à l'effigie de cette femme. »

D'accord, ce dernier point était plus que bizarre mais ils avaient désormais une piste quant à l'identité de leur mystérieux visiteur, c'était l'essentiel. Avec ça, ils pouvaient formuler un plan de bataille.
avatar
EurynomosSpectre du Griffon
Spectre du Griffon

Date d'inscription : 22/06/2017
Nombre de messages : 40
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Fév - 13:17
Oui, à son époque les dieux ne parcouraient pas le monde en utilisant des réceptacles mortels, en tout cas de mémoire. Certes, certains dieux se transformaient, mais cela n'allait pas plus loin. D'ailleurs, il est difficile de donner une origine à cette tradition. Serait-ce pour contrôler les pouvoirs divins et leur permettre de ne pas utiliser pleinement leur essence durant les guerres divines ? Enfin, la question n'était pas d'actualité... « Quelque chose lui appartenant ? Quelque chose que le Seigneur Thanatos aurait récupéré ? Je préfère ne pas m'avancer en conclusion sur la nature de cet objet mais... il est certain que si Éris dit la vérité – et je ne pense pas que le mensonge soit réellement dans son intérêt – il faut plus que tout être attentif à ses différentes interventions. »

Prendre un objet appartenant à la Discorde n'était en soi pas une erreur, mais demandait une prudence à toute épreuve. En l'absence du frère de cette dernière, les Spectres ne peuvent que s'enfermer dans une routine d'hypothèses, une observation presque paranoïaque de tout ce qu'elle a pu faire, dire, en sachant très bien que derrière ces gestes quotidiens se cachent des scènes dont ils n'auront pu être spectateur. Mais est-ce vraiment la mission des Spectres de s'assurer de la loyauté d'une divinité – surtout dans le cas de la Discorde ? Les explications de la Liche tendent à penser que non, que seul les dieux peuvent s'assurer du calme d'une autre divinité. A la différence d'Eurynomos, Andréa se base sur des faits récents, ou du moins des échos sur la manière dont elle aurait vaincu celui qui a battu l'un des fils de Zeus.

Une explication qui rapidement tourne au sujet actuel : par un jeu de mémoire la jeune femme liant les informations entre elles et assure que l'une des signature cosmique appartient à cet homme portant le nom de Gareth. Croisant les bras, le Juge observe cette conversation, avant de s'y intégrer, lançant quelques mots en direction de la Liche.

« Ce Gareth... Tu dis qu'il a vaincu Rhadamanthe... Qui est-il exactement ? » Malgré une forme d'aversion – sentiment totalement personnel – que le Griffon peut ressentir auprès des fils de Zeus, il reconnaît leur puissance, que celle-ci soit liée à leurs origines ou non. Ainsi, que penser d'un homme qui a vaincu l'un d'eux ? Que celui-ci est dangereux et qu'il mérite toute son attention, encore plus que le troisième nom qui est sorti de cette conversation – bien que le lien attirera peut-être la curiosité d'Eurynomos. Au moins la situation n'était pas désastreuse : la présence d'informations permet de prévoir, de se préparer aux possibles rencontres. « Pas besoin d'une présentation trop importante, mais j'aimerais savoir qui se permet de fouler les territoires appartenant aux Enfers... Et les possibles raisons de cette présence. Qu'est cet endroit exactement ? Et pourquoi brûler cette... habitation ? » Il avait buté sur le terme, ne sachant pas réellement à quoi ressemblait l'habitat avant l'incendie. En tout cas, il attendait, trouvant un rocher sur lequel il s'appuie, les bras croisés...

Certains diraient qu'il est inutile de connaître les raisons, d'autres préféreront jouer la carte de la prudence. Eurynomos est de cette école, considérant que les origines d'un conflit sont toutes aussi importantes que les moyens de le résoudre.
avatar
Xing HuoSpectre du Cyclope
Spectre du Cyclope

Date d'inscription : 01/07/2015
Nombre de messages : 215
Age : 24
Autres comptes : Rogos / Andréa

Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Fév - 22:11
Les Étoiles Terrestres acquiescèrent aux paroles pleines de bon sens d'Eurynomos. Hélas, c'était plus facile à dire qu'à faire, avec leurs effectifs perpétuellement en mission un peu partout sur le globe et ne tenant pas particulièrement à rester trop longtemps en présence d’Éris – ils préféraient même ne pas avoir à la croiser du tout –, la garder à l’œil était pour le moins difficile. Analyser son comportement le serait encore plus, seul Thanatos en personne serait en mesure de démêler le fil des actions de Sa sœur.

« Tout à fait Votre Excellence mais la tâche n'est guère aisée. » s'excusa la Liche. « Si nos cachotteries l'irritent déjà autant, une surveillance de tous les instants risquerait de dégrader encore davantage son humeur en plus d'exposer nos camarades à son influence ou de risquer que l'un d'eux ne laisse échapper quelque détail confidentiel. Nous ne savons pas ce qu'elle a pu dire aux Saints et si elle possède comme Sa Seigneurie le pouvoir de scinder son essence, il devient impossible de la suivre. »

C'était ainsi, éveillés ou non, de simples humains n'avaient aucune chance de parvenir à contenir les débordements d'une divinité, surtout une aussi insidieuse. En comparaison, le sujet du Gémeau paraissait presque joyeux : il était certes puissant mais pas invulnérable, il était donc permis d'espérer qu'avec les forces en présence, ils seraient capables de régler cette situation.

« C'est l'ex-Grand Pope, Votre Excellence. » expliqua le Cyclope avec une pointe de jalousie dans la voix en se rappelant qu'Andréa avait eu la chance de combattre son successeur au Sanctuaire. Et dire que les coreligionnaires du Spectre de la Brutalité ne lui avaient rien laissé à affronter ! « Le second meneur de la coalition Marinas-Saints avec Poséidon, c'était lui qui portait le Rosaire pendant l'invasion des Enfers. Il a vaincu Son Excellence Rhadamanthe, puis le Dullahan... » – pas bien difficile mais bon, une victoire était une victoire – « ...et après tout ça il a achevé le Bourreau – le plus puissant d'entre nous soit dit en passant – qui venait de sortir vainqueur d'un combat contre un Chevalier d'Or. »

Il aurait bien ajouté qu'il s'agissait de quelqu'un d'extrêmement dangereux mais avec ce qu'il venait de débiter cela aurait été redondant. Andréa le regardait avec une surprise non dissimulée, comme si elle n'arrivait pas à croire qu'il se souvienne avec tant de précision de ce qu'il s'était passé lors de la débâcle de l'année passée. C'était blessant.

« Quoi ? J'ai manqué la fête alors j'ai écouté quand on m'a raconté ensuite. En plus ça peut être utile de s'en rappeler au cas où on retomberait sur un de ces types... comme aujourd'hui en fait. »

La polonaise hocha lentement la tête et il reprit son explication. Il n'avait pas connaissance de la connexion entre Gareth et Eléonore – Rogos était passé un peu vite sur le sujet lors de son récit – mais maintenant qu'il était au courant, il pouvait se servir de ce qu'il savait sur le Dragon des Mers, le cauchemar qu'elle avait infligé aux infernaux lorsque ceux-ci avaient été assez imprudents pour tenter de s'en prendre à La Havane. « S'il est comme sa collègue Marina, alors il doit pouvoir manipuler les dimensions. »

La jeune fille compléta : « Ça explique comment il a pu s'échapper au Château... et sans doute ce qu'il s'est passé ici. »

« Voilà, comme elle dit. Par contre je sais pas pourquoi il est venu là, je sais pas ce que c'est cet endroit. »

Curieusement, voir le philippin admettre son ignorance sembla aider sa consœur à se remettre du léger choc causé par son soudain accès d'érudition. « C'est bien beau de retenir ce qui peut être utile en combat mais tu devrais faire plus attention au reste de l'histoire de ta faction. » le rabroua-t-elle tout en se livrant à une tricherie éhontée, puisant dans la mémoire de Kochtcheï pour prendre le relais. « Nous sommes à Rozan et même si cet endroit n'a plus beaucoup d'importance aujourd'hui, ce n'était pas le cas au siècle dernier. Un puissant Chevalier d'Or était posté ici, montant la garde pour un lieu plus à l'ouest qui servait au Sanctuaire à sceller nos Étoiles Maléfiques entre deux résurrections de Sa Majesté. C'est également ici qu'a été formé l'un des Saints qui ont causé la défaite de nos prédécesseurs il y a trente ans. »

Un lieu chargé d'histoire donc... « Par contre ça nous dit pas pourquoi il a mis le feu. » acheva l'ancêtre, qui se focalisait toujours sur les détails les plus inutiles, brisant l'intensité du moment. La Liche exaspérée se pinça l'arête du nez de frustration et se mit à déambuler sans but.
avatar
EurynomosSpectre du Griffon
Spectre du Griffon

Date d'inscription : 22/06/2017
Nombre de messages : 40
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Fév - 12:30
Qu'importe leurs origines, les Spectres n'avaient actuellement aucun pouvoir contre les manipulations de la Discorde... Même l'âme séculaire qu'est Eurynomos ne pouvait qu'attendre l'intervention d'une autre divinité... Se mordant alors doucement l'extrémité de son pouce, il laisse entendre un léger... « Tch... Nous sommes en train de jouer son jeu... » Qu'importe ce qui se passera, Éris n'a que peu de moyens de perdre. Si les Spectres agissent directement contre elle, ils s'écraseront contre la puissance divine de la sœur du Seigneur Thanatos. S'ils n'agissent pas directement, ils vont se noyer dans une paranoïa qui pourrait affaiblir les rangs, ou pire, la stabilité de l'armée. Ils ne pouvaient que tourner au creux de la main de cette déesse... Ils ne pouvaient qu'attendre. Du moins, il n'y avait pour l'instant aucune autre solution.

Au moins le Saint dont ils parlent n'est pas d'origine divine – quoique, certains dieux appréciant beaucoup de poser leurs descendances chez les humains, rien n'est certain – et les problèmes qu'il représente sont ainsi plus abordables. Ainsi, le Griffon concentre toute sa réflexion sur la présentation de cet homme par Xing Huo, profitant des petits interludes pour assimiler les informations. Certains éléments sont encore flous – la hiérarchie des Saints, par exemple – mais il commence, grâce à eux, à y voir plus clair. « Trois Spectres, dont un fils de Zeus... » Hésitait-il réellement à l'appeler Juge ? Peut-être … « Et le plus puissant de l'armée infernale... Gareth... Saint des Gémeaux. » Manipuler les dimensions ? Un pouvoir que beaucoup pourraient envier.

« Je me souviendrais de son nom... Je n'aimerais pas finir comme l'ancienne Wyvern. Ni comme cette maison. » Dit-il en lançant un regard en direction de l'habitation. La présentation, en effet, n'expliquait pas réellement sa présence ici... Andréa prend ainsi le relais, commençant à exposer l'historique de ce lieu, son importance pour les Saints, comme pour les Spectres. Un point d'observation en direction d'une prison dans laquelle demeurait les Prétoriens d'Hadès.

« Ce lieu est chargé d'histoire, il avait un rôle pour le Sanctuaire... Reprendre ce lieu devait être « retrouver un symbole ». Mais actuellement, nous ne pouvons plus être emprisonnés, grâce à la disparition de ce Rosaire. » Son esprit s'active, cherchant une raison autre que « la valeur symbolique » qui guiderait quelqu'un dans cet environnement. « Si c'est bien le gardien de la prison qui vivait ici le siècle dernier, il est possible que les Saints enquêtent sur un moyen de passer outre notre immortalité. Ils ont perdu leur avantage lorsque leur précieuse arme leur a été confisqué et grâce aux Spectres qui se sont chargés de l'arbre ayant servi à la création de cette dernière. Il n'est donc pas impossible de considérer qu'ils cherchent un substitut – un objet de nature divine peut-être ? – ou pire, qu'ils en aient trouvés un. Dans le dernier cas, retrouver ce lieu serait avoir de nouveau accès à la prison et à sa sécurité. Que savez-vous sur cette prison ? A t-elle été... détruite ? Comment se présentait-elle ? »

Tant de choses à comprendre, si peu de temps pour assimiler... Pour le moment cette absence d'informations et son manque de présence durant les derniers siècles sont les véritables points faibles d'Eurynomos. Aura t-il vraiment le temps de tout comprendre avant le prochain mouvement ennemi ? Il en doutait de plus en plus.
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 670
Age : 24
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 22:16
« Vous n'aimeriez pas non plus finir comme la Wyverne suivante, Votre Excellence. » plaisanta le philippin tandis que le Juge absorbait ces nouvelles informations. Comme quoi, les Spectres n'étaient pas totalement impuissants face aux intrigues d’Éris, c'était une – maigre – consolation. Ce brin d'humour noir échoua cependant à détendre l'atmosphère : c'est que l'attente commençait à se faire longue et l'incertitude pesante. Il ne savait même pas si leur présence ici était réellement pertinente, peut-être que le Gémeau avait déjà triomphé de son adversaire et décampé ensuite sans prendre la peine de repasser par Rozan. Mais si ce n'était pas le cas par contre... pas de nouvelles, bonne nouvelle : si le temps continuait à s'écouler ainsi, cela voulait dire que le défenseur de cet endroit résistait aux assauts de l'ex-Pope et qu'avec de la chance, ce dernier serait trop affaibli pour leur faire face ensuite !

Quant à ses motivations... le Saint risquerait-il de raviver les braises de la guerre juste pour un symbole ? Sans doute pas, le Griffon avait sûrement raison, à un détail près. « Les autres factions ignorent que le Sapindus est tombé et c'est très bien comme ça, Sa Seigneurie nous a ordonné de garder le silence à ce sujet. » reprit le Cyclope avec une mine et une voix de conspirateur. « Vous imaginez leur tête le jour où ils voudront nous déclarer de nouveau la guerre et recréer un Rosaire, où ils devront se frayer un chemin à travers nos troupes jusqu'au cœur de notre territoire, tout ça pour se rendre compte qu'ils auront sacrifié leurs vies pour rien ? Mais maintenant que j'y pense, même s'ils ne le savent pas, ils préféreraient sans doute en effet trouver un autre moyen de nous sceller sans devoir d'abord se mesurer à nous. »

Pendant que son collègue pérorait, la Liche faisait les cent pas. Elle n'en pouvait plus d'attendre en se faisant du mauvais sang, il fallait qu'elle fasse quelque chose, il devait bien y avoir un moyen pour elle de se rendre utile, d'offrir une quelconque forme d'assistance à ses camarades – que ce soient ceux à ses côtés ou l'inconnu qui affrontait peut-être encore le redoutable Gareth dans une autre dimension...

« J'ai peut-être une idée mais arrête-toi, tu me donnes le tournis. » intervint Kochtcheï. Elle s'immobilisa immédiatement et somma le parasite de s'expliquer mais ne reçut qu'une réponse évasive : « C'est une faculté dont je n'ai plus fait usage depuis très longtemps, au moins un millénaire et demi, je ne suis même pas sûr de me rappeler comment faire. »

« C'est bien, c'est encourageant... tu ne peux pas être plus précis ? De quoi tu parles et pourquoi passer tout ce temps sans t'en servir ? »

« Pour la simple et bonne raison que je n'en avais pas l'utilité à l'époque : les Spectres restaient rarement dispersés aussi longtemps qu'aujourd'hui, ils se rassemblaient vite en une unique armée, lançaient leur assaut sur le Sanctuaire... »

« Et se faisaient promptement botter le cul. » termina la jeune fille. Son prédécesseur émit une bouffée de mauvaise humeur mais ne nia pas. « Il y a d'autres raisons : tout d'abord, je n'étais pas le seul à disposer d'une telle capacité mais avec la disparition de tous mes anciens frères d'armes, je suis le seul à pouvoir encore pratiquer cette technique. Enfin – et ne t'avise pas de prendre cela pour un compliment, péronnelle – cela requiert une grande puissance cosmique que mes plus récents réceptacles se sont révélés incapables de me fournir. »

« Parce que tu te faisais toujours dessouder avant de pouvoir les faire progresser... »

« SILENCE ! J'ai besoin de me concentrer, cesse donc de m'importuner ! »

Andréa s'exécuta à contrecœur, s'asseyant en tailleur sous les yeux de l'asiatique qui avait remarqué son petit manège et n'arrivait pas à l'expliquer. Pendant que le parasite se renfermait sur lui-même et fouillait dans ses souvenirs poussiéreux à la recherche de son mystérieux tour de passe-passe, elle répondit aux dernières questions d'Eurynomos en puisant à nouveau dans une autre partie de la mémoire de l'antique Étoile Terrestre.

« Peut-être qu'ils ont déjà un substitut oui, ça expliquerait pourquoi Athena a si facilement accepté de perdre le Rosaire ; si c'est bien le cas nous n'avons aucune idée de ce que ça peut être. Quant à la prison, il me semble qu'elle est toujours là, c'est une sorte d'énorme tour de pierre dans cette direction. » dit-elle en pointant un doigt griffu vers l'occident. L'édifice se trouvait cependant à bonne distance – combien exactement, elle n'aurait su le dire, les bribes d'informations glanées dans l'esprit de Kochtcheï ne contenaient que de vagues estimations dans des unités de mesure archaïques doublées d'images mentales de ces vieilles cartes ridiculement imprécises –, aussi se demandait-elle pourquoi la Déesse de la Stratégie Guerrière avait choisi de placer son gardien ici plutôt qu'à proximité immédiate de ce qu'il était censé surveiller. « Plus personne ne la protège à ma connaissance – pourquoi veiller sur une prison vide ? – mais de toute façon je ne suis pas sûre que le lieu lui-même soit si important. Est-ce que la tour a des propriétés particulières ou est-ce que tout provient des sceaux apposés par Athéna et renouvelés entre chaque Guerre Sainte ? Il faudrait interroger le Seigneur Thanatos. Toutes mes excuses, Votre Excellence. »

L'aura de la polonaise s'intensifia soudainement et indépendamment de sa volonté, manipulée par le parasite. Il la dirigeait... vers l'intérieur de son Surplis et son Étoile Maléfique, la renvoyant à sa source pour une raison qui lui échappait encore. Une sensation étrange la saisissait, comme si elle se retrouvait figée, suspendue en plein passage d'un plan d'existence à un autre, vacillant au bord du gouffre.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Conquête] Début du périple