avatar
PNJ Athéna

Date d'inscription : 04/05/2006
Nombre de messages : 131
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
04.03.18 15:49
Grand Canyon, Etats-Unis

Aux Etats-Unis se trouve un monument naturel, apportant plus de cinq millions de visiteurs par an. D’après les scientifiques, c’est le fleuve Colorado qui aurait façonnait la roche avec les siècles. Mais si vous écoutiez les paroles de son gardien, vous ne verriez plus le Grand Canyon d’un même œil.
Le gardien en question, était un être tout puissant, accompagnant régulièrement son maître et donnant naissance à des légendes plus magnifique les une que les autres. Certains l’appellent l’Oiseau Tonnerre, l’Oiseau Tempête. D’autre lui donnent des pouvoirs incroyables, qu’il ne possède pas, car bien sûr, un prédateur comme lui n’a pas besoin de pouvoir pour être le roi des cieux.

C’est ici, dans les hauteurs du Grand Canyon, que les deux Saints devront le chercher. Même s’ils ne savent pas ce qu’ils cherchent, ils savent que le roi est bien ici, les rumeurs circulant rapidement parmi les touristes. L’un d’eux affirme même l’avoir vu quand il était à l’observatoire. Il était en train de regarder le bas de la vallée au travers du balcon entièrement vitré, quand l’oiseau passa sous lui. Quand il voulu le montrer aux autres, l’animal n’était déjà plus là et personne ne le croyait. Pourtant, son histoire était réelle, mais l’individu n’était pas l’un de ceux que le rapace cherchait.

Ce qui était sur, c’était que les chevaliers allaient bientôt rencontrer l’oiseau le plus grand du monde, qu’ils allaient entendre le vent siffler à leurs oreilles, quand le rapace allait venir jusqu’à eux. Serait-il un allié contre Typhon ou serait-il un ennemi à défaire pour sauver le monde ? Ils allaient bientôt pouvoir le découvrir.
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 246
Age : 22
Autres comptes : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
09.03.18 17:10
Le Grand Canyon. Evidemment, il va sans dire qu’Alec s’y était déjà rendu par le passé, en simple touriste. Mais aujourd’hui, il n’était pas là pour profiter du paysage, il endossait une mission de la plus haute importante, et il n’avait pas le temps de jouer les touristes à nouveau. Franz et lui se devaient de trouver un deuxième ingrédient pour bloquer le retour de Typhon.

« Tu vas voir Franz ! Le Grand Canyon est vraiment un paysage à couper le souffle ! Il y a un observatoire. Tu DOIS voir le paysage depuis l’observatoire. C’est une sorte de grand pont en U qui te permet d’avoir une vue imprenable ! Suis moi !

Il prit la direction dudit observatoire avant de piler net, intrigué par une conversation. Un inconnu affirmait haut et fort avoir vu le mythique oiseau-tonnerre à une foule dubitative. L’américain se rappela aussitôt qu’ils étaient en mission et fit signe à Franz de ne pas dire un mot avant de s’approcher du groupe. La personne expliquait qu’elle était justement à l’observatoire quand l’immense oiseau était passé en dessous de lui. Mais les autres personnes présentes n’avaient pas eu le temps de le voir car il disparut presque aussitôt. Un seul témoin pour le nombre de personnes qui circulaient à l’observatoire semblait une histoire incroyable- et c’était sans doute la raison pour laquelle les personnes qui écoutaient cette histoire le prenaient de haut et refuser d’y accorder crédit- mais Alec avait déjà put observer l’incroyable de ses propres yeux. Il savait que ce genre de rumeur pouvait cacher une créature mythologique. Après tout, des rumeurs de bœufs, de mulet, de chien et de femme à jambe de métal traînant dans Paris avaient caché la présence d’une dangereuse Empousa. Pourtant il ne prenait pas ces rumeurs au sérieux au premier abord.
Il pivota alors vers Franz :

- Tu as entendu ça Franz ? C’est le signe que ce qu’on cherche pourrait justement se trouver à l’observatoire ! C’est l’occasion parfaite pour que tu puisses admirer le paysage par la même occasion. J’ai un ami qui est passionné par tout ce qui touche de près ou de lion à l’oiseau tonnerre, je crois qu’il rêverait d’être ici en ce moment. Enfin, bref, direction l’observatoire. »

avatar
FranzChevalier de Bronze du Lièvre
Chevalier de Bronze du Lièvre

Date d'inscription : 16/04/2017
Nombre de messages : 33
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas
25.03.18 16:45
Les États-Unis, le Grand Canyon, un lieux et pays que Franz n'aurais jamais imaginer visité une seule fois dans sa vie il y a encore quelque mois de cela. Bien que sa mère en avais surement rêver, elle et ses rêves de grandeur aurais certainement adoré que son enfant ce retrouve de ce pays pour faire écouter a l'outre atlantique sa musique. Mais non, il n'en était rien, c'était sans sa mère, sans instrument, et sans récital de prévus que le jeune homme voyager en direction de pays. ce n'était pas un Franz musicien qui voyager mais le chevalier de bronze du lièvre qui calmement assis sur son siège vit a peine le voyage passer.
Alec avait évidement aider a la tache, après tous ce pays était le sien et cela permettais au lièvre de lui poser une multitude de question, aussi simple et naïve soit tel sur leurs destination.

Une fois arrivé sur place, les discutions s’arrêtèrent, l'importance de la mission reprenais le dessus dans l'esprit du chevalier qui s'autorisa tout de même d’admiré quelque instant les environs. Tous était ci différent, différent de l'Autriche où il avait grand mais aussi de lieux précèdent lieux de mission, qui face au grand Canyon était comme le jour et la nuit. il s'en émerveillas alors quelques instant avant de reprendre son sérieux écoutant attentivement les instruction de sont mentor avant qu'un vive hochement de tête de réponde a celui ci. Prenant aussi tôt la route suivant aveuglement Alec contre le quel il ne manquas pas de foncer quand celui ci pilas soudainement, une vive vois ce faisans entendre.

C'était un homme a l'apparence plutôt commune plus que certainement un touriste, qui sembler clamer quelque chose haut et fort a une petit foule. Franz plissas alors légèrement les yeux ce concentrant et cherchant a utiliser son cosmos pour essayer de comprendre ce que l'homme disais. Car malgré les cours d'Anglais qu'Alec lui avais fournis pendant ses entrainements, le fort accent de l'homme rendant ses mots incompréhensible au lièvre qui préféré utiliser cette méthode qui il l’espérais aller au moins lui permettre de comprendre quelques mots. Et ce fut le cas, quelques mots ici et la devinrent plus compréhensible pour lui mais sa maitrise du cosmos allez lui nécessite encore bon nombre d'entrainement avant qu'il ne puisse comprendre tous parfaitement. Mais le sujet principal de tout ce discourt fut tout de même comprit par le chevalier du lièvre qui tournas alors le regard vers Andromède avant de lui répondre calmement.


-Hum, je n'est pas comprit tous ce d’on il a parler mes je pense avoir saisis le principal, et puis il faut mieux s'attarder sur une fausse rumeur que de passer a coté d'une vrais.


Sur ce il laissas Alec prendre les devant, lui qui connaissais l'endroit ne mis que quelques minutes a les amener vers l'observatoire qui comme le chevalier l'avais promis soufflas totalement le chevalier du lièvre. Celui ci restant alors bouche bée le regard béants fixer sur le paysage magistrale face a lui. Les roches rougeâtre semblant luire sous le puissant soleil alors que le lièvre laisser un "wow" lui échapper avant qu'il ne ce déplace lentement, faisans calmement le tour de l’observatoire pour observé le paysage sous tous ses angles.

avatar
PNJ Athéna

Date d'inscription : 04/05/2006
Nombre de messages : 131
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
25.03.18 19:14
Le ciel était dégagé, aucun oiseau ne volait dans l’immensité qui entouré le duo, seul le bruit du vent soufflant à leurs oreilles était perceptible. L’observatoire fermait actuellement ses portes, ne laissant que les Saints et les gardes. Le temps passa longuement, les heures défilants sans que rien ne se passe. Peut-être le groupe allait penser qu’ils étaient venus ici pour rien, mais une puissante énergie se faisait sentir, leur intiment de rester.

Minuit approchait, quand un bruit d’aile se fit entendre. Pourtant, les Saints ne pouvaient rien voir, jusqu’au moment où un point dans la nuit, au fond du canyon, se révéla grossir. En quelques minutes, un immense aigle géant fonçant vers les cieux, le souffle de son passage ayant la puissance d’un ouragan. L’animal plongea ensuite vers l’observatoire, ses serres pliants les barres de protections, la nouvelle bourrasque de ses ailes se refermant. L’aigle les observait un à un, comme s’il se demandait lequel des six individus il allait dévorer. Son énergie monstrueuse s’éleva alors, entrant en communion avec les éveillés.

- Je sais pourquoi vous êtes ici mortel. Arrêtez donc de trembler devant l’Aigle de Caucase et soyez fière de travailler pour la fille de mon maître.

La voix de l’animal était directement dans leur tête. Il entendait tout ce qu’ils pensaient, tout ce qu’ils ressentaient. Eux ne pouvaient pas s’entendre, mais pouvaient l’entendre sans problème.

- Vous avez beaucoup de temps à venir jusqu’ici, nous allons devoir faire vite, car mon repas m’attend toujours.

L’aigle écarta ses ailes, déplaçant une nouvelle fois une grande quantité de vent.

- Nous allons faire simple, si je vous trouve assez fort, je vous donnerai ce que vous avez besoin. Dans le cas contraire, vous devrez repartir d’où vous venez.

(hrp : Avant de faire votre rp, vous devrez faite un lancer de dé 100. Il suffit qu’un seul face mieux que l’aigle pour gagner. Je vous laisse faire vos lancers et si aucun de vous deux n’y arrive, je ferai alors des lancers pour les gardes.)
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
25.03.18 19:14
Le membre 'PNJ Athéna' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'100' : 67
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 246
Age : 22
Autres comptes : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
26.03.18 19:41
Here I go
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
26.03.18 19:41
Le membre 'Alec' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'100' : 74
avatar
FranzChevalier de Bronze du Lièvre
Chevalier de Bronze du Lièvre

Date d'inscription : 16/04/2017
Nombre de messages : 33
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas
28.03.18 15:07
Bon ça sert a rien mais autant le faire quand même.
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
28.03.18 15:07
Le membre 'Franz' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'100' : 68
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 246
Age : 22
Autres comptes : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
29.03.18 20:17
Le temps passa. Et passa. Le ciel s’assombrissait au fur et à mesure que le soir tombait. Si au début Alec était absorbé avec Franz dans la contemplation du paysage, il commença rapidement à s’ennuyer ferme. Il s’assit donc à même le sol et commença à jouer avec ses chaines en bavardant avec les gardes. Comme la nuit continuait à progresser et qu’il commençait vraiment à faire noir, l’américain alluma ses chaines pour faire un peu de lumière. C’est alors qu’il entendit des battements d’ailes. Pas juste les battements d’une colombe qui s’envole à tire d’ailes. Non. Celui d’immenses ailes qui brassaient des tonnes d’airs. D’ailleurs, le souffle ne tarda pas à se faire ressentir, menaçant de renverser ceux qui ne seraient pas campés assez fermement sur leurs pieds.
Alec se redressa et aperçut un aigle immense s’approcher. Son énergie était écrasante, bien plus, selon Andromède, que celle d’un chevalier d’or. Le rapace posa ses yeux vifs sur le groupe et s’adressa à eux. Il se présenta comme le dévoreur de foie, avant de leur dire qu’il les aiderait à condition qu’ils lui démontrent leur puissance. Le chevalier de bronze avala sa salive. Montrer leur force à cette monstruosité de puissance ? Était-ce seulement possible. En plus, il y avait un petit problème. Celui qui avait le cosmos le plus élevé du groupe était justement l’américain, or, il était pacifique et se refuser à avoir recours à la violence, même sur demande de l’aigle.

« Épreuve de force ? Vous êtes sûr ? Pas intelligence, ruse, beauté, gentillesse, modestie ? Force, vraiment ?

Mais le volatile semblait décidé. Ils devaient prouver leur force, sinon rien. Alec inspira profondément. Il ne lui restait donc plus qu’une chose à faire… Saisissant ses chaines, il commença à les faire tournoyer autour de lui, concentrant la lumière dessus avant de la réorienter. Cette fois ci, de simples illusions n’allaient pas suffire.

- Fermez les yeux.

Ordonna t-il à ses camarades. Puis, il commença. Il renvoya la lumière de sorte à effacer sa présence visuellement, et créa un autre lui. Puis, il associa son illusion, qui faisait mine d’attaquer l’oiseau de Zeus, à une véritable armée d’images subliminales. Cela lui demandait une énorme concentration, et une maîtrise et une vitesse incroyable. Le but ; laisser croire à l’aigle qu’il se faisait en effet attaquer, essayer de générer une légère crainte en lui, afin qu’il l’associe aux assauts de l’illusion, aux assauts du chevalier de bronze.
Alec détestait faire ça. Manipuler le cerveau. Mais il préférait toujours ça à risquer de blesser le rapace. Jamais il ne briserait son vœu de pacifisme. Il continua ses assauts de lumière, des gouttes de sueurs perlant sur son front tant il était concentré, tant il avait élevé son cosmos.

avatar
FranzChevalier de Bronze du Lièvre
Chevalier de Bronze du Lièvre

Date d'inscription : 16/04/2017
Nombre de messages : 33
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas
02.04.18 21:49
La soirée avais était longue, les heures défilant lentement alors que émerveillement du lièvre s’amoindrissait lentement. Son regard s’habituant au majestueux décors, alors que le soleil disparaissais lentement comme les visiteur qui quitter petit a petit l'observatoire. Laissant finalement les chevalier et leurs gardes seuls, attendant patiemment le moindre signe de cet oiseau légendaire. Bien que l'ambiance était des plus détendus, Alec faisans la discutions et coupent le moindre silence devenant trop long. Mais en plein milieux de la nuit, le silence n’eus plus besoin d’être meublé. Les bruits de battement d'ailes résonnant dans l'air, le vent commencent lentement a ce lever, chaque battement étant accompagner d'une nouvelle bourrasque toujours plus violente alors que le bruit s’augmentait. Franz finissant pas se faire emporté contre l'une des rambardes de sécurité de l'observatoire, l’immense oiseau obscurcissant le ciel alors qu'il s'approcher du groupe, son regard perçant poser sur eux. Franz s’agrippa alors vivement a la rambarde, son regard fixer sur l’immense rapace d’on la présence et l'auras écrasé le chevalier du lièvre. Une boucle d'angoisse obstruer sa gorge pendant que ses yeux ne pouvais quitter l'oiseau dans la crainte que celui ci ne mette fin a leurs vie a tous moment. Puis une voix s’éleva, une voix forte, puissante leurs indiquant ce en quoi leurs quêtes allez consister. Et la nouvelle fit froid dans le dos. Une épreuve de force? La position de néo-fit dans le monde des chevalier revenant au visage du chevalier du lièvre alors qu'il lancer un regard angoisser vers son maitre. Le chevalier d’Andromède répondant comme toujours avec un léger trait d'humour a l’immense volatile qui ne réagis pas. Alec semblé avoir tout comme Franz comprit qu'ils n'avais pas le choix. Ce fut alors avec une simple instruction que le maitre lièvre prit les devant. Franz fermant les yeux sentis alors le cosmos d'Alec s’étendra, ignorant ce que celui ci faisais mais il n'en avais pas besoin, au vue de la puissance qu'il pouvais sentir Alec n'y aller pas a demis mesure. Inspirant alors un relent de confiance chez le chevalier du lièvre qui mis calmement ses écouteur, actionnant sans aucun problème la musiques dans ceux ci. Inspirant profondément le chevalier du lièvre laissas son cosmos l’envahir, il n'était pas excessivement puissant, il ne savais pas maitriser les illusion avec autant de talent que son maire. Mais il y avais une chose qu'il savais faire et c'était se souvenir et recrée, visualisant sans problème l’immense rappasse dans son esprit alors que la musique battée dans ses oreilles. Inspirant en lui toute l’immensité, la terreur et la puissance que cet être lui inspirais, son cosmos virevoltant autour de lui avant que celui ci ne ce regroupe, s’agglutinant derrière le chevalier en une seule masse reprenant trait pour trait l'apparence de leurs adversaire. Le regard perçant de l’illusion ce plantant sur l'original, gonflant son plumage ouvrant les ailes de maniéré défensive comme prêt a attaquer au moindre moment
avatar
PNJ Athéna

Date d'inscription : 04/05/2006
Nombre de messages : 131
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas
02.04.18 22:26
L’aigle laissa faire les deux Saints, chacun montrant sa puissance à sa façon. L’oiseau était loin d’être bête, on ne pouvait pas l’avoir avec une simple illusion, tout aussi flamboyante qu’elle soit, elle n’avait pas d’emprise sur lui. En revanche, il acceptait dans voir la puissance, qu’il jugeait bien suffisante pour obtenir ce qu’ils étaient venus chercher. Mais avant qu’il ne puisse parler de nouveau, le plus jeune des Saints lança également une illusion. Elle n’était pas aussi puissante que celle d’Andromède, mais l’animal admira la ressemblance entre l’illusion et lui. Une copie parfaite de l’aigle du Caucase, le regard perçant, le plumage gonflé.

D’un nouveau coup d’aile, l’oiseau balaya les illusions, sa puissance étant bien plus grande que celle de deux chevaliers. Mais ils avaient réussi son test, ils avaient prouvés qu’ils étaient dignes de recevoir son présent. Le rapace passa son bec sous l’une de ses ailes et revint en y tenant une de ses plumes. La plume était immense, digne de l’animal qui la tenait.

- Vous êtes puissant… tous les deux… je suis sûr que vous pourriez le devenir bien plus encore.

Il posa ensuite la plume aux pieds du groupe.

- Cette plume vous sera utile, j’espère qu’elle sera suffisante pour sceller Typhon.

Le rapace donna ensuite un grand coup d’ailes pour reprendre son envol. Il virevolta un moment, avant de repasser devant les chevaliers, en poussant un puissant glatissement, avant de disparaître dans le ciel nocturne.
avatar
AlecChevalier de Bronze d'Andromède
Chevalier de Bronze d'Andromède

Date d'inscription : 05/08/2015
Nombre de messages : 246
Age : 22
Autres comptes : Athena, Nathalia, Olivia

Revenir en haut Aller en bas
04.04.18 16:23
Alec sursauta quand un deuxième aigle surgit brusquement. Aussi imposant et menaçant que le premier. Mais l’américain s’y connaissait trop en illusion pour se faire prendre, et passé l’instant de surprise, il laissa un large sourire étirer ses lèvres, fier de son élève.
Mais sa propre fierté allait vite en prendre un coup. Malgré les louages du rapace à propos de la puissance dont il disposait, et du potentiel qu’ils avaient encore devant eux, il était évident pour l’américain qu’il n’avait pas atteint son but. Sa série d’images rapides censées influencer le cerveau du volatile pour lui faire croire qu’il était réellement attaqué n’avaient manifestement eu aucun effet. Il reconnaissait juste la puissance de leurs illusions. Il s’arracha une plume géante qu’il leur tendit. Andromède s’apprêtait à la prendre avant de s’interrompre et de tourner la tête vers Franz :

« Prends-là. Elle te revient.

Il observa un instant son apprenti, songeur. Il avait fait des progrès indéniables. Il deviendrait rapidement un puissant chevalier, Alec en était sûr.
Mais lui-même ?
Il n’avait pas sut tromper la vigilance de l’aigle. Si l’oiseau n’avait pas été aussi bienveillant, les choses auraient put tourner différemment. S’il les avait attaqué, qu’auraient ils faits ? Franz n’avait certainement pas le niveau de braver une telle créature, et la confiance que l’américain faisait reposer en sa capacité d’altérer la perception des choses des gens venait d’en prendre un coup.
Peut-être n’y avait il pas de place pour un pacifique chez les Saints tout compte fait ?
Le chevalier de bronze se ressaisit. Il n’avait pas le temps de se laisser aller à ses sentiments. Ils devaient retourner au plus vite au volcan, et stopper le réveil de Typhon, ou l’humanité entière serait en péril. Il s’inclina face à l’oiseau.

- Merci beaucoup pour votre aide. Franz, il est temps de prendre la route. Dépêchons, il est tard, et le autres doivent nous attendre. »

Sur ce, l'américain ouvrit la marche. Il quitta l'observatoire et se dirigea d'un pas résolu vers l'avion, laissant ses doutes nouveaux de côtés. Il ne devait pas les laisser se mettre en travers de son chemin dans un moment si important. La moindre hésitation pourrait être fatale pour tous; humain comme dieux.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[EOD] Le roi des cieux