avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10407
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
17.04.18 23:09


La route pour rejoindre Asgard fut bien plus longue que ce qu’Olrik s’était attendu, et bien plus longue qu’elle n’aurait dû l’être. Tout au long du chemin qui ramenait le nouveau Représentant d’Odin en son palais, des victimes de la guerre avaient dû être secourues. La nouvelle de son sacre s’était rapidement répandue grâce aux corbeaux du très haut et des soldats étaient vite venus à sa rencontre. Olrik avait alors été obligé de prendre ses premières décisions de meneur en ordonnant aux soldats de prendre soin des survivants et de les mener au plus vite dans des lieux de soins.

Daudr et sa meute avait été d’une grande aide aussi. Les loups avaient accepté qu’on leur passe des sortes de harnais pour transporter ceux qui ne pouvaient pas se déplacer par leurs propres moyens. Tous ces actions découlant de la guerre qu’il n’avait pas su éviter, avait lourdement entamé le temps de trajet d’Olrik mais il était satisfait de pouvoir sauver des vies. Il y avait eu tant de mort par la faute de sa faiblesse, tant de vie gâcher parce qu’il n’avait pas su comprendre quelle était sa voie. Maintenant, Odin lui avait donné une raison de vivre et d’avancer, et même s’il ne savait pas encore quoi faire, il savait au moins où se rendre.

C’est avec cette pensée à l’esprit, qu’il atteignit enfin le palais d’Asgard. Il était escorté par sa fidèle Daudr et sa meute, et par une cohorte de soldat en armure. Bien qu’épuisés, les militaires avaient tenus à accompagner leur nouveau souverain jusqu’à sa destination.

- C’est bizarre de revenir ici dans ces circonstances.

- C’est clair. A une époque à chaque fois qu’on venait ici c’était pour tenter de tuer quelqu’un et maintenant, c’est toi qui gouverne.

- Oui, il va me falloir du temps pour m’y habituer.

L’Ase pénétra dans sa nouvelle demeure et se dirigea vers la salle du trône.






avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10407
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
01.05.18 0:12


La troupe qui accompagnait le nouveau souverain s’arrêta dans les premières salles qu’ils traversèrent. Tous avaient besoin de repos et de soins et, désormais, ils pouvaient être certains qu’Olrik ne craignait plus rien. L’Ase continua donc d’avancer avec seulement Daudr pour compagne, la meute de loup étant restée à l’extérieur du palais.

A peine avait-il franchit les portes de la salle du trône, qu’une troupe armée se présenta. Un homme d’âge avancé semblait les mener et, d’un simple geste, il les fit stopper à une dizaine de pas d’Olrik. Daudr réagit immédiatement et se plaça devant son compagnon mais l’Ase lui fit comprendre qu’ils ne craignaient rien. Un silence pesant s’installa quelques instants et le vieil homme fut le premier à le rompre.

- Monseigneur, nous vous attendions.

Olrik se contenta de hocher la tête afin de signifier à l’homme qu’il pouvait continuer.

- La nouvelle de votre prise de fonction nous est parvenue via les corbeaux de notre Seigneur Odin et j’ai tout préparé pour votre arrivée. Permettez-moi de me présenter : Egill Polaris, sénéchal du palais. Je doute que vous en ayez le souvenir mais nous nous sommes déjà rencontrer alors que j’étais au service de la princesse Hilda.

L’homme fit une sorte de révérence et la totalité des gardes présents, un demi douzaines, se mit au garde à vous en tapant leur cœur de leur poing.
Olrik avait un vague souvenir d’Egill mais rien de bien précis. Beaucoup de temps avait passé depuis Hilda et les souvenirs que l’Ase avait de cette époque étaient souvent embrumés.

- Enchanté Egill. Effectivement, je ne me souviens que peu de vous lors de notre rencontre mais cela fait bien longtemps.

- Tout à fait, certains diraient une vie vu tout ce qui s’est déroulé dans notre royaume. Les hommes ici présents forment la troupe de garde du palais. Tous les autres soldats sont partis combattre suivant les ordres du Très Haut. Maintenant que la guerre est finie, les survivants reviendront bientôt reprendre leurs postes.

- Beaucoup d’entre eux m’ont accompagné depuis Muspellheim, des soins leur seront nécessaires.

- Très bien, nous allons nous en charger.

Aussitôt, l’un des soldats rompit le rang et sortit de la salle du trône. En passant près de Daudr, Olrik put ressentir l’appréhension qu’il avait à être si proche de la chienne. Un ricanement amusé fusa dans l’esprit du nouveau seigneur, preuve que Daudr avait bien ressentit le malaise et s’en amusait.

- Je suppose que vous avez-vous-même besoin de soin mon Seigneur ?

Olrik eut un instant de latence en s’entendant appeler ainsi mais il tâcha de se reprendre rapidement.

- Non, Odin s’est chargé des soins pour moi et Daudr. Par contre, j’aurais besoin d’un endroit pour me laver et de vêtements pour me changer.

- Naturellement. Je vais vous mener à vos quartiers. J’ai déjà pris sur moi de vous y faire déposer des vêtements qui je pense vous conviendront.

L’héritier du Brasier hocha la tête en guise de réponse et suivit le sénéchal dans les méandres du palais.






avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10407
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
11.05.18 0:21


P our la première fois, Olrik était assis sur le trône d’Asgard. À ses côtés, Daudr était assise et sa tête dépassait celle de l’Ase. Devant lui, un genou à terre, les gardes qui l’avaient accompagné depuis Muspellheim ainsi que ceux du palais attendaient. Egill Polaris, lui, était debout devant les troupes. Tous attendaient son intervention.

La pause d’Olrik dans ses nouveaux quartiers avait été courte. Juste le temps pour le guerrier de se laver et de passer des vêtements propres et intacts. Il avait dû avouer que le Sénéchal avait parfaitement choisi les éléments de sa garde-robe. Le souverain de Nordheims avait donc revêtu un simple pantalon en toile rentré dans des bottes en cuir recouverte de guêtres en acier, une tunique en lin fine et souple colorée d’une sorte de bleu gris par-dessus la quelle il avait enfilé une veste cintrée en coton épais fermée par une large ceinture en cuir. Le tout était rehaussé de spalières et de canon de bras en cuir et acier, recouvertes de différentes runes et symboles. Olrik avait ramené ses longs cheveux bruns en catogan et avait coiffé sa barbe elle aussi longue en deux fines nattes se part et d’autre de sa mâchoire (Olrik).

L’attention de l’Ase n’était pas dirigé vers le Sénéchal et il ne réalisa donc pas vraiment que l’homme prenait la parole. Non, Olrik avait le regard perdu dans le vide, fixant le sol à quelques pas du trône. Là, il pouvait voir l’entaille que Surtal avait laissé dans la pierre lorsqu’il avait enfin juré aide et fidélité à Hilda après avoir appris la vérité sur son passé. Ce temps lui paraissait extrêmement lointain désormais, tellement de choses étaient arrivées. Il ne réalisait pas encore qu’aujourd’hui c’était lui qui était assis sur le trône et que c’était pour lui que les soldats étaient agenouillés. Tout cela le dépassait pour le moment. Son attention finit par revenir sur la scène qui se jouait devant lui.

Egill avait les bras chargés. Il s’avança vers Olrik en levant haut ce qu’il tenait entre les mains. L’ancien incendiaire vit qu’il s’agissait d’une couronne d’argent finement ciselée et décorée. Elle était peu épaisse de manière qu’elle resterait discrète une fois qu’elle aura ceint son front et toute la solennité de l’objet demeurait dans les ornements qu’il possédait. En regardant de plus près, Olrik put voir qu’il s’agissait de scènes liées à Odin : loups et corbeaux y avaient la vedette.

- Cette couronne sera l’emblème de votre gouvernance au nom du Très Haut Odin !

Le Sénéchal se retourna et prit un objet des mains de l’un des guerrier proche. Il retira dans un grand geste le tissu qui le recouvrait.

- Voici Nothung, l’épée que notre Seigneur a forgé pour les hommes dignes. J’ai pensé qu’elle serait parfaite pour vous. Elle serait le symbole de votre commandement aux armées d’Asgard et de Nordheims !

Egill fit signe à Olrik de se lever et lui passa le baudrier de l’épée autour des hanches. L’Ase en ressentit immédiatement le poids qu’il trouva apaisant. Il avait perdu son épée enflammée et le simple fait d’en posséder une nouvelle l’enchanta, surtout que désormais il ne pouvait plus compter sur ses pouvoirs de feu pour combattre ou se défendre. Il savait qu’il aurait un long chemin à faire avant de comprendre les nouveaux pouvoirs que le cœur d’Ymir pouvait lui offrir.

- Merci Egill, je ferais en sorte de me montrer dignes de ces présents.

Le Sénéchal se recula et Olrik regarda un instant autour de lui. Il prit la mesure de la confiance que tous semblaient lui confier à cet instant.

- Nordheims rentre aujourd’hui dans une nouvelle ère. Nous avons vécu plus que le nombre de guerre que nous pouvions supporter mais tous ensembles, nous pourrons nous relever et reconstruire nos Royaumes. Odin m’a confié le pouvoir pour cela et je ferais en sorte de m’en montrer digne.
Sénéchal, je vous prie de convoquer le plus rapidement possible le conseil des Jarls et des Rois !






Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Le sacre est annoncé !