avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux | Consultant
Chevalier d'Or des Gémeaux | Consultant

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1049
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 21:44
Plusieurs heures de calèche ? Eurydice réprima une moue de dégoût, tant à la fois pour la durée du trajet et les équidés réduits en esclavages… Le monde moderne et les arts cosmiques offraient pourtant de meilleures alternatives. Elle se garda du moindre reproche et grimpa dans la diligence à la suite du soldat.

Afin de lutter contre la froideur nordique, l’hellène maintenait un niveau de dépense cosmique élevé et stable. Ainsi, quelques flammes discrètes striaient l’armure d’or par-ci par-là, résultat de ses entrainements d’adaptation à l’environnement.

-« C’est encore loin ? » demanda la jeune femme après une demi-heure de trajet. Il faut avoir à l’esprit que pour un individu habitué à l’instantanéité de ses déplacements, un voyage en diligence tenait d’avantage du supplice que du plaisir…

Sa maîtrise des arts dimensionnels avait grandement facilité le quotidien d’Eurydice. Les dimensions offraient des possibilités infinies, en termes de déplacements, de maîtrise de l’espace, de temporalité… Là, elle avait juste l’impression d’un violent retour au moyen-âge.

Elle renouvela sa première question à intervalle régulier de vingt minutes en utilisant quelques variables : Quand est-ce qu’on arrive ? Il y en a pour combien de temps ? On sera bientôt au palais ?… Après avoir épuisé la patience du soldat nordique, ils parvinrent devant les marches du palais.

Arnbjörn pressa la jeune femme qui n’eut pas le temps d’admirer la beauté architecturale des lieux. Elle avait la nette impression que le soldat cherchait à se débarrasser d’elle, quel goujat ! Il guidait Eurydice au cœur du palais avec une certaine aisance, parfois et malgré son pas pressant, il s’arrêtait devant une œuvre pour l’expliquer vaguement à son hôte… Jamais elle n’aurait pensé qu’il puisse avoir un goût pour l’art (l’habit ne fait pas le moine dira-t-on).

Finalement, Eurydice fut installée dans un vestibule sans fenêtre chichement décoré, mais pourvu de sièges très confortables… Il ne lui restait qu’à attendre que quelqu’un vienne la chercher et à imaginer le représentant des forces nordiques.
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Consultant
La Voix d'Yggdrasil | Consultant

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10238
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Juin - 19:11


Olrik se sentait serein. Il avait le sentiment d’avoir réussi sa première intervention en tant que Représentant d’Odin. Le guerrier avait encore du mal à se voir comme la Voix d’Yggdrasil et de Nordheims, plutôt que comme un simple combattant mais il commençait maintenant à prendre conscience de l’ampleur de la tâche.

Tous les gardes avaient quitté la salle du trône, le laissant seul avec Daudr. Egill était lui aussi parti afin de commencer à organiser la réunion que désirait Olrik. L’ancien porteur de la Rune de Surt avait bien conscience qu’il faudrait du temps afin que tous ceux qui accepteraient sa convocation se rendent au palais et surtout pour que le palais soit prêt à les recevoir. Cela lui laissera du temps pour une autre idée qu’il avait eu.

- A quoi tu penses ?

Daudr le tira de ses pensées par sa question. Olrik lui caressa machinalement la tête et s’apprêtait à répondre lorsqu’il ressentit un Harm très puissant qui arrivait au palais.

- Tu as sentis aussi ?

- Oui. Une énergie digne d’une Etoile Divine mais je ne ressens pas le froid caractéristique des Nordiens.

La porte de la salle du trône s’ouvrit alors afin de donner l’accès à Egill.

- Seigneur Olrik, un étranger arrive au palais. Il s’est présenté à Magnir comme étant un Chevalier d’Or du Sanctuaire. La garde du village a trouvé plus judicieux de le conduire à vous afin de statuer sur sa présence.

Le Sanctuaire… Athéna… Cela expliquait la puissance que Daudr et lui venait de ressentir. Si c’était bien un Chevalier d’Or, l’étranger représentait l’élite des guerriers de la Déesse aux yeux pers.

- Ils ont bien fait. Egill, je vous charge de l’accueillir et de mener ce visiteur à moi.

- Très bien votre altesse.

Le Sénéchal fit une petite révérence et sortit de la salle du trône. Olrik avait du mal avec ces signes de politesse et de respect mais avait conscience qu’ils étaient obligatoires.


***

Egill de Polaris ne tarda pas à obéir aux ordres d’Olrik. Il avait été formé pour cela depuis son plus jeune âge mais il avait toujours cru qu’il servirait un Polaris. Il devait désormais accepter que ceux de sa famille n’étaient plus les leaders d’Asgard et qu’un Surturson était sur le trône. La chose était encore curieuse pour lui mais Olrik semblait être digne de confiance. Pour l’heure, accueillir le visiteur du Sanctuaire était la priorité.

Le vieil homme pénétra dans le vestibule ou on avait fait attendre le chevalier. En chemin, il avait rencontré Arnbjörn de Magnir qui l’avait conforté sur l’identité de l’étranger. Il comprit vite que celle-ci, car il s’agissait d’une femme, était bien un Chevalier d’Or. D’ailleurs, lorsqu’il la vit le peu de doute qu’il portait encore en lui disparurent aussitôt : l’armure dorée qui la recouvrait était bien celle de l’élite du Sanctuaire. Il l’interpella donc en utilisant le titre sous lequel elle s’était présentée à la garde.

- Eurydice des Gémeaux, je suis Egill de Polaris Sénéchal du palais. Je vais vous conduire au Seigneur Olrik, Représentant de la parole divine d’Odin ! Veuillez me suivre dans la salle du trône.

Il ne s’attarda pas plus en parole ou en présence et sans s’assurer que la jeune femme s’était levée pour le suivre, Egill reprit le chemin inverse vers la salle du trône. En quelques minutes, ils furent de retour devant la grande porte et ses gardes. Ceux-ci relevèrent leurs armes à l’approche d’Eurydice mais un simple geste d’Egill suffit à ce qu’ils retrouvent une position calme et à ce qu’ils ouvrent la porte.

- A l’intérieur de cette salle, vous serez en présence de la plus haute autorité de Nordheims avant Odin. Tâchez de démontrer le respect qu’il est dû si vous ne souhaitez pas rencontrer des représailles.

Le Sénéchal s’effaça afin que la Chevalière pénètre seule dans la salle du Trône.

***

Olrik attendit patiemment l’arrivée de l’étranger. Il était resté assis sur son trône, Nothung était posé à ses côtés contre la pierre d’un des accoudoirs et Daudr se tenait coucher à ses pieds. La masse de la chienne semblait presque démesuré dans cette salle. Lorsque la porte s’ouvrit en fin, le Représentant fut un peu surpris de voir une femme en armure d’or pénétrer dans les lieux. Il la détailla un instant, attendant qu’elle prenne la parole pour se présenter comme le voulait la coutume.  





avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux | Consultant
Chevalier d'Or des Gémeaux | Consultant

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1049
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Juin - 13:56
« Olrik ? Comme le méchant dans Blake et Mortimer ? » Se retint de demander Eurydice au Sénéchal un tantinet pressé. Curieuse, elle suivit le vieil homme jusqu’à la salle du trône. Bien que nerveux, les gardes laissèrent entrer la jeune femme après que le Sénéchal les ait rassurés.

Une fois seule à l’intérieur, Eurydice prit quelques minutes pour détailler le représentant d’Asgard et l’immense molosse qui l’accompagnait. Une chose est certaine, il ne ressemblait en rien au colonel Olrik, personnage antipathique s’il en est. Elle le trouva même très séduisant et particulièrement à son goût, il avait quelque chose en lui qui lui rappelait son maître.

Elle prit soin d’observer rapidement les lieux, la salle du trône affichait un intéressant rapport élégance/sobriété. Comme elle avait pu le constater depuis le début de son séjour, l’architecture nordique possédait de sérieux atouts.

« Eurydice des Gémeaux, Chevalier d’Or au service du Sanctuaire » précisa-t-elle en s’inclinant respectueusement devant son hôte avant de relever son buste. « Je vous remercie de me recevoir, je suis ici pour tenter de renforcer les liens existants entre l’Ordre auquel j’appartiens et les royaumes dont vous avez la protection. »

De ce qu’elle avait appris sur Asgard, les Guerriers Divins avaient pour charge la protection de royaumes dont l’humanité ignorait l’existence. D’après Gareth, ils vivaient en autarcie sans grands contacts avec le monde extérieur. Malgré tout, le Sanctuaire entretenait des relations diplomatiques cordiales avec les asgardiens, relations qu’il convenait aujourd’hui de renforcer.

-« Nous avons conscience que nos liens se sont distendus ces dernières années… Et qu’il nous faudra vous présenter un meilleur visage pour renouer ces liens. » fit la jeune femme en guise de contrition.

Jusque-là, elle ne s’en sortait pas trop mal. Elle fixait alternativement Olrik et sa chienne, attendant une réaction de la Voix d’Odin sur terre.
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Consultant
La Voix d'Yggdrasil | Consultant

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10238
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juin - 23:11


- Je la dévore tout de suite ?

Daudr grogna en prononçant ces paroles. Pour une fois, la chienne avait choisi d’être entendue par tous et Olrik ne put s’empêcher de sourire alors qu’il savait pertinemment qu’elle l’avait fait exprès pour effrayer la visiteuse.

- Excuse Daudr, Eurydice des Gémeaux. Son engouement pour les visiteurs passe le plus souvent par ses papilles.

Le souverain avait volontairement utilisé le tutoiement envers la jeune femme afin de bien appuyer sur leur différence de classe. Et il n’avait pas hésité non plus à accentuer l’humour de Daudr avec ses propres paroles.

- Il y a effectivement bien longtemps que le Sanctuaire ne nous a pas envoyé d’émissaire. Il est donc curieux de t’entendre parler des liens entre nos deux peuples comme s’ils existaient toujours.

Malgré la dureté de ses paroles, Olrik affichait un grand sourire. Il conservait à l’esprit qu’il devait désormais faire preuve de beaucoup de diplomatie et non plus se contenter de provoquer et de combattre. Il aurait préféré que la première entrevue diplomatique qu’il ait à vivre ne soit pas si tôt après son couronnement mais il devait faire avec. De ce qu’il savait, Nordheims et le Sanctuaire n’avait plus de réelles relations depuis plusieurs années et, l’Ase était bien placé pour en parler puisqu’il avait connu cette époque, le souvenir de la guerre entre les deux royaumes était encore vivace dans les esprits. Même si elle avait eu lieu à cause de Poséidon, beaucoup de Nordiens considéraient les Saints comme des ennemis potentiels. Pour Olrik, la situation était bien différente. Il connaissait bien les amusements divins et avait pleinement conscience qu’on ne pouvait pas arrêter un jugement après leurs interventions.

- Excuse-moi, l’humour de Daudr m’a fait oublier toute politesse : je suis Olrik Surturson, Représentant d’Odin et voix de Nordheims. Et voici ma fidèle compagne Daudr Garmardottir. Je te souhaite la bienvenue à Asgard, terre des glaces éternelles.
Comme je le disais, je suis surpris que le Sanctuaire pense que nos deux royaumes soient toujours liés. Nous n’avons plus aucun contact depuis de nombreuses années et jamais vous ne nous êtes venu en aide alors que nous étions en proie au pire danger. Je t’accorderais que l’inverse est aussi vrai, nous ne sommes jamais venus vous aider.
Quoi qu’il en soit, je suis curieux de connaitre la raison de ce soudain rappel de notre existence. À ma connaissance, le monde ne court plus de danger depuis que Poséidon a été vaincu par les Nyorais. D’ailleurs, il ne me semble pas me souvenir que les Saints aient été particulièrement actifs pour l’empêcher de nuire ou pour aider les victimes, contrairement à nos Guerriers Divins qui étaient en première ligne à Tokyo.
Ne pense pas que mes paroles soient la preuve d’une quelconque animosité à l’encontre du Sanctuaire ou d’Athéna, elles traduisent plutôt une réelle interrogation sur les raisons de ce désir de réconciliation.






avatar
EurydiceChevalier d'Or des Gémeaux | Consultant
Chevalier d'Or des Gémeaux | Consultant

Date d'inscription : 29/03/2013
Nombre de messages : 1049
Age : 29
Autres comptes : Eris

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 22:16
Tiens, une chienne qui parle ? La sensation de surprise passée, la guerrière du Sanctuaire reprit ses esprits et répliqua sèchement à l’humour quelque peu étrange du représentant d’Asgard et de son animal de compagnie.
-« Il n’y a rien à excuser, elle n’aurait pas eu le temps de m’approcher. » En effet, un simple portail dimensionnel sur le parcours du canidé et Olrik pouvait dire adieu à son alliée.

Malgré son statut plénipotentiaire, Eurydice n’entendait pas jouer les ingénues. Héritière des Gémeaux elle avait sa petite fierté et, aussi puissants soient-ils, les asgardiens ne la piétinerait pas. Enfin bref, la jeune femme poussa un léger soupir et afficha un sourire des plus radieux, Olrik était bel homme et peut-être serait-il sensibles aux charmes de l’hellène.

-« En ce qui concerne Poséidon, plusieurs chevaliers ont pris les armes contre ses généraux. Même si je dois admettre que des tensions internes ont gâché nos actions… » Tout simplement, elle ne souhaitait pas revenir sur l’absence de réactions sérieuses du Sanctuaire à l’égard des délires mégalomanes de l’Empereur Marin. « Quant à l’absence de dangers actuels, je nuancerais vos propos. Nous savons qu’Eris, déesse de la Discorde, est alliée aux spectres et que son frère dirige ces derniers et nous n’avons aucune information sur leurs objectifs… En outre, le Sanctuaire ne dispose plus du moyen de contrôler les réincarnations infernales. »

Toujours charmeuse, la jeune femme se rapprocha légèrement du trône, alternant les regards entre Olrik et Daudr. Elle analysa le moindre changement d’humeur de la chienne, espérant secrètement qu’elle demeure à sa place. Plonger Daudr au cœur d’une illusion lui avait traversé l’esprit, mais elle n’avait aucune idée de la manière dont elle réagirait.

-« Ces éléments de faits concernent principalement le Sanctuaire, mais je pense qu’une alliance pourrait être bénéfiques à chacune de nos factions. Nous commençons à peine à nous remettre des différentes batailles contre les spectres mais disposons encore de solides guerriers et nous pouvons être une force sur laquelle vos Royaumes pourront s’appuyer. » Eurydice marqua une courte pause avant de reprendre… « Afin de démontrer notre bonne foi et notre intérêt pour cette alliance, j’ai l’autorisation de me placer temporairement au Service d’Odin.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Entrevue diplomatique