avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
30.05.18 19:13
Arrivé à bon port quelques heures plus tard, le Seigneur noir se dirigea immédiatement vers la grande tour de verre qui abritait les locaux de l'Heaven Inc. Le temps avait été long depuis son départ. L'emmerdeuse qui avait jugé bon de lui faire la blague de voler son entreprise était partie depuis longtemps et Victoria avait reprit en main les opération. Comme d'habitude a son arrivé, elle lui fit une liste aussi grande que lui des choses a faire et à régler et comme d'habitude, il prit le rouleau en écoutant d'une oreilles distraite.

Elle était toujours aussi jolie dans sa mini jupe en cuire et son haut ouvert et décolleté. Elle savait s'habiller la jolie blonde et mener les rendez vous diplomatique avec panache. Après ses retrouvailles avec son bras droit a New York , le chevalier sombre retourna dans ses quartiers pour faire le point sur la situation. apparemment, tous allait bien, mais comme disait l'autre, après le calme vient la tempête... La grande ville américaine était le lieu où avait longtemps vécu le dieu de la mort et qui sait si il y vivait toujours...

C'est avec ses idées noir que le dark Knight prit sa douche, se changea et admira son armure que ses lieutenants avaient déposé dans ses quartiers peu après son arrivé en Amérique. Elle était en parfaite état et luisait d'impatience d'être remise. L'étrange et mystérieux petit oiseaux venu d'inde retrouva lui aussi avec plaisir l'immense jardin qui s'étendait sur le tôit de l'Heaven Inc. Le volatile pépia gaiement et virevolta de ci de là profitant des grand fruitier et des bosquet de fleur. Quand au Seigneur noir, il sortit et admira la ville...
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
06.06.18 12:46
Le lion se sentait seul. il avait l'impression de n'avoir plus aucuns allier à part ses propres homme. Le Seigneur noir regarda le ciel, il allait pleuvoir, les nuages gris s'amoncelaient... Il avait l'impression de n'être rien de plus qu'un gardien, un dark knight qui veillait sur des villes, comme Tokyo et NY justement...

Sa Multinational allait bien, elle s'était totalement remise des derniéres mésaventure de son pdg Et Mickël Olorïn allait plus que bien. Mais le chevalier noir se battait plus contre des requins de la finance que contre de vrai adversaire... Qu'aurait fait Bruce Wayne si tout ses adversaires avait disparut?...

Le jeune homme se promena dans l'immenses jardin qui s’étalait sur le toit du gratte ciel de L'heaven Inc. IL y avait établit une véritable resserve naturel et contemplais le résultat de ses effort avec une certaine fierté. Puis, Il rentra et s'installa à son bureau. Cela ne changeait pas Beaucoup du QG de Tokyo au final. Il se retrouvait simplement à jouer l’œil de Sauron sur un autre continent... Il commença à pianoter sur internet, le dark net et différents site d'information susceptible de lui apporter des réponses, lançant machinalement you tube afin de se mettre un peu de musiques.

Tout en effectuant ses recherches, il regardait d'un œil amusé par la grande véranda, le curieux petit oiseau hindou se balader dans le jardin, et commença à réfléchir à la suite des événements...

avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
15.06.18 19:45
Takeya s'ennuyait. Ferme. mais vraiment. Alors vraiment beaucoup. Du coup, il descendit au trentième étage de la tour de l'Heaven Inc. A cette étage, il y avait un pub, un pub qu'il avait voulu ancien au moment de rachat de la tour. un pub irlandais au look typique des vieux pub du siècle dernier. tout en bois, avec un bar qui longeait la totalité du mur du fond. Il y régnait une douce odeur de bois ciré et de Wisky . et de la musique tantôt rock des années cinquante ou soixante, tantôt traditionnel , tantôt mélangeant les deux résonnait dans de vielle enceinte plus grande que lui, bien que peu visible car caché dans les murs. Au fond de ce pub, prés du bars, il y avait une grande scène et près de celle-ci des alcôves que des rideau de velours cachaient en partie. il décida de se rendre dans l'une d'elle avec son portable afin de continuer a suivre les diverses informations qui circulait sur le monde et que pour le moment, le rendaient tristement calme.

Le Seigneur noir commençait à croire que les dieux avaient décidé de faire une gigantesque partouze et avait oublié la terre,ce qui au fond n'étaient pas plus mal... Ce n'était peut être pas totalement le cas, mais pour le moment Le Japon et la partie de l’Amérique ou s'étendait NY étaient calment et au final, s'était tout ce qu'il demandait. Il commanda une Guiness et recommença à chercher des mouvements, événements, actions et autres accidents suspects, tout en dégustant sa bière...
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
16.06.18 12:39
Fraîchement revenue de Beijing, la Liche se dirigeait à présent d'un bon pas vers le gratte-ciel accueillant le siège de la Heaven Inc. De passage à New-York, elle avait eu vent de l'arrivée de Takeya plus tôt dans la journée et y avait vu une occasion de régler un problème qui la suivait depuis trop longtemps. En effet, elle était ce que les Spectres avaient de plus proche d'une ambassadrice attitrée auprès des Chevaliers Noirs puisqu'elle était celle qui avait le plus traité avec eux et que les Étoiles Terrestres avaient décidé d'un – presque – commun accord de ne plus impliquer Rogos ou Wolgorn dans toute mission de nature diplomatique ou assimilée s'ils pouvaient l'éviter. Quant à Oblivion et Xing Huo, la première ne serait pas disponible avant un moment et le second avait ce genre de choses en horreur ; par élimination, il ne restait donc qu'Eurynomos qui n'était pas encore tout à fait adapté à leur époque et Andréa. Le choix était vite fait mais ce qu'il s'était passé lors de sa dernière rencontre avec le Lion Noir venait compliquer les choses ; difficile d'entretenir de bonnes relations avec les renégats de Death Queen Island si elle ne s'entendait pas avec le plus puissant d'entre eux, ce qu'ils avaient de plus proche d'un leader.

La question ne s'était pas posée pendant un moment, Takeya n'ayant pas recontacté Thanatos pendant des mois et le Faucheur n'ayant pas non plus cherché à le joindre mais elle ne pouvait pas continuer indéfiniment de remettre ça à plus tard, il fallait crever l'abcès au cas où de nouveaux échanges s'avéreraient nécessaires.

Elle pénétra donc dans l'immense édifice de béton et de verre puis avisa une réceptionniste. Elle savait qu'elle avait l'air un peu jeune pour débarquer à l'improviste et demander à s'entretenir avec le PDG sans avoir pris rendez-vous mais elle avait fait l'effort de revêtir une tenue professionnelle et de venir équipée de tout l'attirail d'une représentante de Malik Al-Aswad ; il n'y avait plus qu'à espérer que cela ferait l'affaire.

« Bonjour, que puis-je faire pour vous ? »

« Bonjour, je viens de la part de Nébula, pourriez-vous me mettre en contact avec le secrétariat de monsieur Olorin ? »

« Je suis désolée mais monsieur Olorin ne reçoit que sur rendez-vous. »

« Je le sais et je m'en excuse mais nous venons tout juste d'être mis au courant de son arrivée et devons discuter d'affaires urgentes. Une communication importante que nous ne pouvions pas faire passer par mail ou téléphone. »

La réceptionniste dissimula admirablement bien son scepticisme. Elle vérifia la carte que lui tendait la jeune fille, tapa quelques instants sur son clavier puis s'empara finalement du combiné pour passer un appel. Advienne que pourra.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
16.06.18 15:23
Takeya devait facilement en être à son trente cinquième irish coffee. Il profitait du don que lui offrait son cosmos semis divin pour se faire plaisir, sachant que l'alcool, à peine arrivé dans son corps, était brûlé immédiatement. l'envers du décors, c'est qu'il n'était quasiment jamais ivre. était ce un bien ou un mal au final? Le Seigneur noir se concentrait sur son ordinateur portable afin de finaliser l’installation de dragon age inquisition, the witcher 3 et masse effect Andromeda édition de luxe, quand son Discord clignota. Discord, c'était son logiciel de discussion vocal et audio instantané, il aimait bien le nom, le trouvant amusant et tout a fait à propos.

Donc, son discord clignota et la fenêtre privé de Victoria s'afficha.

"Monsieur Olorïn, une jeune femme demande à avoir une entrevu avec vous. Elle vient de la part de "Nebula", ça vous dis quelque choses?"

Le lion haussa un sourcil et cliqua sur le logiciel de surveillance pour accéder à la caméra de l’accueille... Effectivement la jeune feme lui disait quelques chose... Et pas qu'un peu, c'était la liche...la même qu'il avait vu lors de son concert et avec qui il avait eu quelques petit soucis d'ordre social dirons nous, lors de sa dernière visite au château de Pandore...


"Ah... oui, ça me parle en effet... Faite la monté au trentième et stipulez lui que je suis dans l’alcôve du fond."

Puis, il se ravisa, désirant rendre la rencontre la plus diplomatique possible, surtout au vu du passif qu'il avait avec la demoiselle. Il y aurait moins de casse sur le toit si jamais ça dérapait...

"Hum... Au final fait la monter dans mon bureau aux dernier étage.je la rencontrerait dans le parc céleste."

Le parc céleste était le nom qu'il avait donné au titanesque jardin, sorte de réserve naturel, qu'il avait fait créer sur le toit du gratte ciel. Jardin en partie protégé par une voûte en verre blindé. il était divisé en deux grand thème. un thème japonais et asie en général et un thème européen.

Il se leva, referma son portable qu'il mit sous son bras et parti en direction de l’ascenseur, puis, une fois de plus réfléchit. Cosmos brûlant ou pas, cela lui ferait du bien de marcher, ça lui remettrait les idées en place. Il prit donc l'escalier.

A l’accueil, la réceptionniste Se tourna de nouveau vers Andrea.

"Monsieur Olorïn vous recevra dans son bureau, au dernier étage de la tour. veuiller empreinter l'ascenseur anthracite, près des escalier , je vous prie."

avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
16.06.18 16:46
Ces moments-là faisaient partie de ce qu'elle appréciait le plus dans son travail. Tout l'intérêt de servir une divinité doublée d'un multimilliardaire était de pouvoir bénéficier de ce genre de passes-droit. La polonaise remercia poliment la réceptionniste puis se dirigea vers l'ascenseur indiqué en s'interrogeant au passage sur son nom. Pourquoi « anthracite », est-ce que les autres avaient aussi de pareils sobriquets ? Ce n'était pas dû à la couleur des parois en tout cas, deux d'entre elles étant recouvertes d'une élégante marqueterie avec de discrètes touches de feuille d'or tandis que la dernière était une vitre offrant une vue imprenable sur Manhattan à mesure que l'appareil s'élevait. La musique d'ambiance était également plus contemporaine et de meilleure qualité que ce à quoi on pouvait s'attendre ; à en juger par l'un des boutons présents sur le panneau de commande, le passager pouvait même la sélectionner lui-même. Ça plus le fait que celui-ci se situait à l'écart des autres, tous regroupés à l'autre bout du hall... l'ascenseur privé du patron ? Quel honneur, et il la recevait directement sans même la faire passer par la salle d'attente.

« Je dirais que c'est bon signe. Et peut-être que le nom est une référence à ses pouvoirs pyrotechniques ? »

« Je vais pas lui poser la question en tout cas, j'aurais l'air de quoi ? » fit la Liche en observant distraitement le panneau où se trouvaient tous les boutons. « Tiens, y'a plus d'étages que chez nous. »

« Comment, ce ruffian ose s'élever au-dessus du Seigneur Thanatos, fût-ce en matière architecturale ?! » s'offusqua immédiatement le parasite. Andréa sourit : qu'il était prévisible... « Ben c'est sa ville après tout, il a le droit. »

« C'est une question de principe, aucun mortel ne devrait faire preuve d'une magnificence supérieure à celle d'un Dieu ! »

« Tu penses qu'on devrait le remettre à sa place en rehaussant notre tour ? »

« Exactement. »

« Pour lui montrer que c'est Sa Seigneurie qui a la plus grosse ? »

« Tout à f... non ! Sale petite intrigante blasphématrice, c'était ton but depuis le début ! »

« Oh, on est arrivés, plus tard les engueulades. »
fit-elle alors que la porte s'ouvrait, la déposant non pas devant un bureau mais à l'orée d'un immense et magnifique jardin en plein ciel. Médusée, Andréa avança en détaillant successivement la verrière, les frondaisons où s'ébattaient des oiseaux exotiques, les massifs de fleurs, le ruisseau qui se jetait dans un étang où nageaient des carpes japonaises colorées... Ils étaient bien obligés de saluer la prouesse technique : Kochtcheï en oublia même son ire et se fendit d'une comparaison élogieuse avec Babylone du temps de sa splendeur. Le coût devait être faramineux.

Elle se mit en quête du maître des lieux et ne tarda pas à tomber sur ce qui devait être un espace de travail au milieu de ce sanctuaire de relaxation. Il y avait bien un bureau, celui-ci avait juste la particularité de se situer au cœur d'un jardin suspendu. Et elle ne savait pas comment débuter la conversation.

« Devrais-je vous appeler Takeya ou monsieur Olorin ? » demanda-t-elle finalement. La première chose qui lui était passée par la tête et sans doute pas la réplique la plus intelligente dans cette situation. « Cela faisait longtemps que nous n'avions plus entendu parler de vous. »
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
17.06.18 7:52

En fait, l'ascenseur "anthracite" devait bien l'être au départ. D'ailleurs, ses portes extérieures et leurs contours étaient toujours aussi noir que la nuit. Seulement, ça n'avait pas plus à Victoria qui trouvait ça trop sombre et trop triste, et qui avait décidé que cette ascenseur avait besoin de joie et de fraîcheur et que les fleurs étaient donc de rigueurs.

Et quand Takeya avait répondu.

"Victoria, je suis quand même le pdg et je fais ce je veux dans mon entreprise. "

Il c'était vu répondre.

" Monsieur Olorïn, il est temps de grandire un peu et d'arrêter de jouer à batman, vous êtes un adulte et vos parents n'aurait pas voulu que vous vous enfonciez dans la noirceur. "


Il n'avait pas sur quoi répondre et pour compenser avait fait créer des jardins suspendu et une réserve naturel, autour de son bureau, parce que, de un elle voulait des plantes, elle en allait en avoir et de deux, il adorait la faune et la flore, surtout qu'il pouvait parler aux animaux et de trois tout simplement parce que comme batman, il le pouvait.


Victoria, c'était quelques chose quand même. Ce petit bout de femme d'une cinquantaine d'années , sortait des force spéciales et était une des plus proche amie de l'oncle de Takeya et de ses parents. Quand les parents adoptifs de Takeya étaient mort, elle avait vingt trois ans environ . Takeya lui, avait été aux sanctuaire, pendant près de 5anset quand il s'en était enfui et avait atterri sur l'île de la reine morte, elle en avait plus de 27 et avait décidé de retrouver le môme pour le compte de son oncle. Elle mit la main dessus environ 5ans plus tard et le ramena au dernier membre de sa famille. C'est en partie grâce à lui et donc à elle, qu'il hérita de la multinationale de celui-ci, quand l'ancien mourut. Bien sûr il dut manipuler un peu, mais ceci est une autre histoire.
Victoria c'était donc occupé de lui pendant une partie de sa vie et il l'a considérait un peu comme une grande sœur ou une maman.
Elle était l'une des rare à connaître sa véritable identité et a l'avoir entraîné à manipuler le cosmos, même si l'élève avait rapidement dépasser le maître.

Oui, Victoria avait une place toute particulière dans son cœur, même si ils avaient chacun une vision radicalement différente des ascenseur.


Le seigneur sith, heu pardon, le seigneur noir était donc en train de faire semblant de travailler à quelques dossier important quand la demoiselle pénétra dans le parc celeste et donc dans son bureau.

Le chevalier noir l'a vit arriver de loin, mais continua de se plonger dans ses papiers, en vérité les longue liste de dossier à traité que lui avait confié Victoria et qui dataient parfois de plusieur mois, 5out en la regardant arrivé d'un œil discret et en réfléchissant à ce qu'il pourrait lui dire

En vérité le chevalier avait un léger passif avec la demoiselle, lors d'un des de moins en moins nombreux pétage de plomb occasionnée par sa longue collocation avec Déimos, il l'avait malencontreusement embrassé par pur hasard bien sûr... Ou pure crise psychotique. Il choisit de faire comme si de rien n'était, on verrait bien.

"ça dépends, c'est pour quoi?"

Concentré sur ses dossiers, il releva la tête et la salua d'un signe de main, , le coude sur la table, deux doigts levé, du front vers le ciel dans une parodie de salut militaire qui dans le même temps releva une de ses mèche brune foncé sur le coin de son front, libérant son visage, il sourit.

"Tiens? ça faisait longtemps."

Dit il d'un ton jovial.



Dernière édition par Takeya le 18.06.18 13:44, édité 1 fois
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
17.06.18 21:17
Tout compte fait, c'était peut-être au-dessus de ses forces... de l'eau avait coulé sous les ponts depuis leur dernière rencontre et même si cela ne rendait en rien les actions du Lion Noir – devant Poséidon et ses sbires en plus, à quoi pensait-il ?! – plus acceptables, elle pensait avoir eu le temps de suffisamment se calmer pour pouvoir avoir une discussion mature et non-violente à ce sujet. Elle s'était trompée : lorsqu'elle avait entendu le son de sa voix, une envie impérieuse de lui coller son poing dans la figure s'était élevée en elle. Il lui fallait absolument se calmer : elle savait qu'elle ne s'arrêterait pas là si par malheur elle cédait à la tentation et comme elle doutait que Takeya soit du genre à se laisser faire, les dommages collatéraux seraient inévitablement conséquents. Suffisamment pour attirer une attention indésirable sur cette ville, ce que Thanatos voulait éviter par-dessus tout. Heureusement, les souvenirs réveillant sa colère ramenèrent dans leur sillage celui du courroux du Faucheur, ce qui l'aida considérablement à garder la mainmise sur ses émotions. Sa réticence à l'idée de détruire ce cadre magnifique fit le reste.

« C'est pour vous parler de diverses choses ayant trait à notre entente. » répondit-elle une fois ses nerfs revenus sous son contrôle, sa voix restant toutefois légèrement troublée. « Tout d'abord, nous aimerions reparler de ce qu'il s'est passé au Château d'Heinstein, lorsque vous avez accompagné Poséidon à notre porte. »

Et qu'il avait été éconduit par Sa Seigneurie après l'avoir embrassée sans même demander la permission sous les yeux d'ennemis potentiels puis avait été propulsé à travers les murs par l'Empereur des Océans, qui avait ordonné au Léviathan de finir le travail. Si ces deux-là en étaient venus aux mains sur place, l'avant-poste terrestre des infernaux aurait été démoli pour la troisième fois en moins d'un an.

« Vous nous aviez quitté sans avoir le temps de vous expliquer. » poursuivit-elle fort diplomatiquement. « Nous voudrions donc savoir ce que vous faisiez avec les Marinas et de quel côté vous comptiez vous ranger si leur chef avait mis ses menaces à exécution et avait décidé de nous attaquer. Et sur un plan plus personnel, je veux des excuses. »

Cette dernière exigence était non-négociable, comme le montrait l'absence de formule de politesse pour faire passer la pilule.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
18.06.18 13:50
Les yeux rubis ne quittaient pas les pupilles de la jeune femme. Le Seigneur noir gardait le silence, ses mains s’étaient jointe devant son nez, cachant sa bouche et son corps restait immobile. Le jeune homme était habillé simplement, d’une chemise et d’un pantalon noir. Il était pied nue et sa position détendu laissait à penser qu’aucun stress n’était causé par la discussion présente. Il se leva et contourna le bureau pour s’appuyer dessus, restant droit, fasse à Andrea., ses main posé en appuis sur le bois.

« Et bien tout d’abord, sachez que je sortait… »

Il sembla chercher ses mots, regardant un instant dans le vague. Comment expliqué qu’il s’était réveillé dans les décombre de Tokyo complètement amnésique, avec un mal de crâne carabiné et une amnésie partiel des dernières semaines… vu que même lui-même avait du mal à le comprendre ?

« D’un passage compliqué… un enchaînement d’événement qui a donné lieu à un déséquilibre de ma personne, enfin pour résumé, je n’étais pas moi-même etje m’excuse pour mon comportement. En ce qui concerne Poséidon, c’est plus simple. Je n’ai jamais porté ce dieu et ses fidèles dans mon cœur. Il était prévu que je défis le Léviathan en duel et que j’établisse un plan pour nuire a Poséidon, mais… Vous connaissez la suite, rien ne s’est passé comme prévu et si se n’est que le léviathan à pour un temps rejoint les rangs des chevaliers noirs avant de tout bonnement disparaître pour des affaire plus… Urgente. Je n’en sais pas plus. »


Il se redressa et s’approcha de la demoiselle, ho, d’à peine un pas ou deux, mais cela suffit pour la dépasser de toute sa stature. Il lui sourit gentiment. Le petit oiseau hindou choisit ce moment pour se poser sur sa tête. Cela faisait un moment que Takeya ne prêtait plus attention eu facéties du volatile et celui lui parut donc tout à fait normal.

« Désolé pour le baiser, on va dire que je n’étais pas moi-même à l’époque pour diverse raison. »

Ah la diplomatie… ce qu’il ne fallait pas faire pour éviter de briser, ou désarrimer une alliance, ou même un pna… Savoir mettre un mouchoir sur sa fierté, avait été un chemin long et dure d’apprentissage pénible et d’effort sur sa personne… C’était vraiment de la merde la maturité…

« Et sinon pour le moment, je suis de mon coté, je raffermis mon contrôle sur New-york et je viens de prendre le contrôle du japon. Le pacte que j’avais lié avec Thanatos concerne un Pacte de non agression mademoiselle. Mademoiselle comment déjà ? Veuille me pardonner, j’ai oubliez votre nom. »

Courtois et poli. Calme et diplomate. Le Seigneur noir restait le plus neutre possible, on verrait bien comment ça tournerait… intérieurement, l'âme de Déimos rageait sévère...
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
18.06.18 16:37
« Je vois, c'est rassurant de savoir que vous ne comptiez pas mettre fin à notre arrangement sans même nous prévenir à l'avance. »

Ce qui était moins rassurant par contre c'était l'aveu des raisons de la conduite du Seigneur Noir. Il n'était pas lui-même à ce moment-là ? À supposer que ce soit vrai, comment étaient-ils censés se fier à lui dans ce cas, sachant qu'il était sujet à ce genre de changements soudains de personnalité ? Ils avaient déjà bien assez d'un élément imprévisible en la personne d’Éris, ils n'allaient pas en rajouter... Enfin, elle supposait qu'elle devait compter l'honnêteté de Takeya comme un point en sa faveur dans ces circonstances, il aurait tout aussi bien pu prétendre qu'il n'y avait aucun problème. Le Faucheur dans Son infinie sagesse déciderait des mesures à prendre lorsqu'elle Lui transmettrait cette information.

La Liche respira un grand coup. L'infortunée pulsion qui lui enjoignait de livrer son interlocuteur en pâture à une horde de damnés se faisait de nouveau ressentir : il avait très bien réussi à se souvenir de son nom lorsqu'il n'était soi-disant pas maître de ses actes. Est-ce qu'il jouait la comédie ou est-ce qu'il avait vraiment oublié ? Impossible à dire. Elle se força derechef à conserver son calme : elle devait penser aux Enfers, aux instructions de Thanatos et ne rien faire qu'elle regretterait ensuite.

« Je m'appelle Andréa. » répliqua-t-elle en faisant de son mieux pour masquer son irritation. « Excuses acceptées, en espérant que ça ne reproduira plus. Notre entente a beau n'être qu'un simple pacte de non-agression, cela ne peut marcher que si les deux côtés font preuve d'un respect mutuel ; comment réagiriez-vous si l'un des nôtres prenait de telles libertés avec l'une de vos suivantes ? »

La polonaise n'allait cependant pas s'attarder sur le sujet plus longtemps que nécessaire. Plus vite elle passerait à la suite, plus vite elle pourrait mettre cet épisode derrière elle.

« Félicitations pour votre victoire japonaise et bon courage pour y restaurer votre emprise. Il se trouve que nous non plus ne sommes pas restés oisifs ces temps-ci... Or, des membres de votre Ordre ont interféré à deux reprises avec nos opérations au cours des derniers mois. Une fois au Sanctuaire et une fois à Los Angeles. Nous savons que le leadership des Chevaliers Noirs n'est pas centralisé et qu'à ce titre nous ne pouvons vous tenir rigueur des agissements de ceux qui ne sont pas directement sous vos ordres mais nous aimerions vous demander de faire passer un message à Death Queen Island pour que les autres sachent que nos territoires sont chasse gardée et que nous n'apprécions pas qu'on s'immisce dans nos affaires sans y être invité. »
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
19.06.18 18:21
Le lion regardait Andrea dans les yeux. Il voyait bien que sa réponses ne l’avait pas totalement satisfaite, même si elle laissait entendre le contraire..

« Je préfère préciser. Mes « saute d’humeur » sont rare et quand ils sont, ma personnalité devient peut être extrême, mais je fais encore la différence entre mes allier et mes ennemie. Dans ces cas là, je deviens, insupportable, égocentrique et mégalomane, mais j’ai encore un certain discernement. Enfin, ça m’arrive de plus en plus rarement en ce moment, surtout depuis mes nouvelles responsabilités. »

Le lion sembla réfléchir, son reveille a Tokyo lui avait laissé une amnésie qui n’était pas encore disparut. Andréa… ce nom lui disait vaguement quelques choses…

« Andréa ! Oui, c’est ça, on s’était vu lors du concert caritatif de mon groupe ! Roh, oui, je suis désolé… Quand je me suis réveille a Tokyo dans les décombres, j’avais une amnésie partiel, je me suis rappellé petit à petit de certaine choses, mais pas d’autres. Et lors de l’incident, comme j’était en mode « mégalo » j’ai du vous prendre pour un autre fan du même nom. Ceci dit, ça n’excuse rien hein, c’est juste que je comprends un peu mieux maintenant… »

Il se gratta machinalement l’arrière de la tête. Il était vraiment embêté sur le coup. Ses crise de supériorités épargnait en général ses allier. Bon les spectres était neutre avec lui, ce qui expliquait peut être l’accident, mais quand même… Quand à la suite de la discussion, elle aussi l’ennuya, car avec l’ordre noir…

« Merci, je ferai de mon mieux pour gérer et protéger le pays. Par contre, pour mon ordre… Je ferais de mon mieux, mais, je me suis désolidarisé de l’ordre noir… pour plus de la moitié, c’est une bande de branquignole qui joue au mauvais mais qui n’assume pas et pour l’autre partie, c’est une bonde de connard… Je ne dit pas que tous les chevaliers noir sont des cas désespéré, mais y en à quand même une bonne partie qui e tiens une couche sévère… »

Le lion fit quelques pas de coté et se rapprocha dans grand bassin ou paressaient des carpes Koï aux multiple couleurs. Elles étaient énormes, dépassant allégrement la dizaine de kilo. Les fleures et une partie des décors environnant se reflétant dans la partie opposé du bassin… Le Seigneur noir eu soudain une expression triste et désabusé. Il regrettait vraiment d’avoir échoué…

« J’ai tenté à plusieurs reprise de les unir… Ensemble, nous aurions pu être une vraie puissance mondiale… Une fois j’ai presque faillit réussir, mais cette bande d’abruti a tout foutu en l’air… Aussi puissant puis je être, seul, je n’arriverais a rien. J’ai donc décidé de m’éloigner d’eux et de suivre ma propre route…. Enfin bref, je m’égare… Je peux déjà vous dire que vous n’aurez aucun problèmes avec mes fidèles et ma multinational. »
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
19.06.18 22:33
Un Seigneur Noir amnésique, de mieux en mieux... qu'est-ce qui leur garantissait qu'il n'oublierait pas ses engagements envers eux lors de la prochaine crise – puisse-t-elle ne jamais se produire – ou qu'il ne ferait ou ne dirait rien qui puisse leur nuire – même indirectement – dans un de ces accès de mégalomanie et d'égocentrisme ? Après tout, méprise ou pas méprise, il avait dû faire preuve d'une logique sacrément tordue pour penser que bécoter quelqu'un sans son autorisation était acceptable, à plus forte raison quand il s'agissait d'une Spectre dans l'exercice de ses fonctions et qu'il faisait partie d'un groupe venu conduire une négociation – même musclée. Même s'il était censé pouvoir reconnaître ses alliés lorsqu'il perdait les pédales, ce ne serait pas nécessairement le cas s'il perdait la mémoire en même temps. Que le dérangement soit temporaire ou non, cela rajoutait une toute nouvelle dimension au problème.

« Souviens-toi, Thanatos et Eurynomos sont seuls Juges. » lui rappela le parasite, ce qui ne fit rien pour mettre fin à son sentiment de profonde consternation. Elle avait déjà décidé de lui laisser le bénéfice du doute de toute façon, même si ses supérieurs ne partageraient pas forcément cette opinion.

Elle espérait en avoir définitivement terminé avec ces histoires maintenant que la discussion s'orientait sur le sujet de l'Ordre. Un schisme chez les Chevaliers Noirs, apparemment si incompétents, indisciplinés et insupportables que Takeya avait décidé de couper les ponts avec eux. Voilà qui était fâcheux, cela avait fatalement dû réduire de manière significative son influence sur Death Queen Island et sa capacité à se renseigner sur les renégats qu'elle abritait. Ce n'était sans doute pas si grave puisque comme il le disait lui-même ils étaient trop faibles, idiots, désunis ou lâches pour représenter une vraie menace ; néanmoins, cela diminuait la valeur de l'arrangement entre les Enfers et le Lion Noir.

« Tant qu'il représente davantage un atout qu'un fardeau, le pacte vaut toujours la peine d'être maintenu. »

Certes. Et puis il y avait peut-être un coup à jouer : privé du soutien de son ancienne faction, il ne lui restait plus grand-monde vers qui se tourner. La Liche ne lui proposerait pas de renforcer leurs liens tout de suite puisqu'il parlait de « suivre sa propre route », cela ferait sans doute plus de mal que de bien, mais elle évoquerait l'idée devant le Faucheur et Il déciderait d'exploiter ou non ces regrets, cette confession où il admettait savoir que la solitude ne lui apporterait pas la victoire. Le jeu pourrait en valoir la chandelle, ne serait-ce que pour le garder hors des griffes d’Éris, qui pourrait très bien lui faire une offre similaire. En attendant...

« Toutes mes condoléances, j'espère que vous aurez plus de chance maintenant que vous êtes libéré de ces entraves. Je ne connais pas beaucoup de Chevaliers Noirs donc je ne peux que m'en remettre à votre jugement mais je pense qu'il y en a au moins un qui ne mérite pas un tel fiel. Avez-vous rencontré le sieur Ntikuma ? Je n'ai pas eu affaire à lui bien longtemps mais il ne m'a pas fait l'effet d'un imbécile, d'un déchet ou d'un méchant d'opérette. Reagan par contre... »
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
21.06.18 16:25
La jeune femme paraissait préoccupée malgré son apparent calme. Il était évident que les paroles du Seigneur noir l’inquiétaient. S’était facilement déductible et surtout compréhensible car même lui-même était inquiet par son état précédent et surtout la façon de l’expliquer. Si il commençait à se mettre les enfers sur le dos, Takeya aurait l’impression de la jouer seul contre tous et au final, il n’en était pas loin… Que faire que dire pour relancer la discussion. Elle était ben aimable de jouer les diplomates avec lui. Elle était une allié potentiel, il ne pouvait pas jouer les macho autoritaire que lui permettait habituellement son statut de Seigneur noir… Tour allait très vite dans sa tête et voila qu’elle lui présentait ses condoléances… La puissance ne permettait pas tout. Comme disait l’autre, avec seulement la puissance, un personnage est facilement battable et abattable…

Le Seigneur noir soupira et fit quelques pas en admirant le jardin. Que répondre à ça. Il lui avait semblé qu’une éternité s’était écoulé avant la réponses de la demoiselle, alors qu’il n’était passé que quelques secondes. S’était évident, elle avait réfléchit, mais à qui ? à quoi ? Probablement au retour qu’elle allait faire à ses supérieurs et elle était tout à fat en droit de le faire… qu’elle galère…

« Merci, c’est gentil. Oh bien sur, je ne doute pas qu’une minorité en vaille la peine. J’en suis l’exemple parfait. Mais une minorité est compliqué a trouvé. Bien sur les noms que vous me donnez me disent quelques choses. J’ai des fichiers avec les noms d’une majorité de chevalier noir et j’ai du rapidement en croiser quelque un depuis ma conquête du japon. Mais cela ne vas pas au delà de quelques ligne et d’une photo. Je reprends à peine pied de certain déboires et de mes nouvelles conquêtes. »

Un instant, il sembla réfléchir. Effectivement, ces noms lui disait quelques choses, mais il avait eu tellement de choses a faire ces derniers temps, tellement de paprasse à régler et d’affaires a boucler…

« Et puis au vu de mon comportement de ces derniers mois, qui suis-je pour jugé, vu que je me suis comporter comme un véritable connard avant de reprendre pieds et de me racheter une conduite. C’est bien d’être puissant, sans me vanter, je dépasse aisément le cosmos de plusieurs chevalier d’or. Mais qu’est ce que ça m’a apporté à part de la jalousie, de la haine et du mépris ? Seule la puissance n’est rien… Je serais ravi de parler à ces personnes, mais je ne les connais qu’informatiquement. Et encore leur dossier semble bien vide. Je sais qu’ils font partie de l’ordre et après ? »

Citation :
[HRP] Je te laisse le soin de me dire en mp ce que je sais de Reagan. Si nik me lit, elle peut aussi faire de même si elle le désire. Quant à moi, je serai un poil occupé, jusqu'a lundi. je tenterai de répondre si j'ai du temps, mais je préférai te le dire.^^"""[Hrp]
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
23.06.18 22:03
Mince, il était vraiment abattu... Où était passée la rock-star qui s'enflammait – de façon presque littérale – sur scène, le quasi-chef d'un ordre de renégats défiant les Dieux qui avait volé à leur secours face aux forces combinées de l'Atlantide et du Sanctuaire, celui qui avait ensuite eu suffisamment de culot pour se faire embaucher par le meneur de cette même alliance – dans des circonstances qui lui étaient inconnues certes – pour une mission qui aurait pu le mener jusqu'aux portes du Tartare lui-même ?

« Je suis sure que ça ira mieux, après tout ça n'a déjà pas dû être facile de reprendre le Japon avec ce que les Nyorai ont laissé derrière eux. Et puis vous avez non seulement réussi à survivre face au plus puissant Général de Poséidon, vous avez su le convaincre de changer de bord, ça non plus ce n'est pas rien ! »

Elle était moins sure de ce qu'elle faisait en tentant de remonter le moral du Lion Noir. Sa colère n'avait pourtant pas disparu, même si elle avait diminué. Curieux. Ce n'était pas Kochtcheï en train de lui jouer des tours quand même ? Non, il avait été tout aussi outré qu'elle...

« Je n'ai rien à voir avec les divagations de ton esprit inconstant, péronnelle. » confirma son prédécesseur avec cette amabilité légendaire dont il avait le secret. Bon, puisqu'il ne servait à rien de s'attarder sur ce genre de choses, autant essayer de répondre aux questions de Takeya. Elle n'aurait sans doute pas beaucoup d'informations nouvelles à lui offrir et ce ne seraient de toute façon que des renseignements qu'il pourrait acquérir par lui-même tôt ou tard mais même si ce ne serait sans doute pas assez pour qu'il leur en soit redevable, un petit gage de bonne volonté de temps à temps ça ne pouvait pas faire de mal. Informations sans conséquence, encore une fois.

« Je n'ai eu que brièvement affaire à eux moi-même. Reagan est quelqu'un d'extravagant et de formidablement imbu de lui-même, cela dit je pense qu'il doit faire un combattant redoutable s'il choisit de se déchaîner. »

C'était en tout cas la conclusion à laquelle elle était parvenue après avoir ressenti la puissance du cosmos de la montagne de muscles au Yomotsu Hirasaka, pour ne rien dire de son esprit meurtrier. Elle ne savait pas précisément ce qui avait provoqué cette soudaine éruption par contre, aussi se retiendrait-elle d'émettre des jugements à l'emporte-pièce sur l'éventuelle volatilité de son tempérament. Pour Ntikuma, ce serait un peu plus compliqué... et elle résolut de ne rien dire qui puisse lui nuire, ce qui n'était pas difficile.

« Ntikuma a dû rejoindre vos rangs récemment, sans doute peu après le décès d'Iblis – si vous n'étiez pas au courant de ça. Je ne sais rien de plus à son sujet, si ce n'est que son pouvoir risque de faire des envieux et qu'il m'a paru être quelqu'un de bien. Je vous conseille de prendre soin de lui. »

Après tout, lorsque les Spectres lui avaient offert une faveur en échange de sa coopération, il avait voulu s'en servir pour aider quelqu'un d'autre, un parfait inconnu. On faisait rarement mieux comme première impression.

« Ah, et au fait... » acheva-t-elle, « Éris est de retour avec un tout nouvel ordre de larbins, ils se font appeler les Ombres. Ne soyez pas surpris. »
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
25.06.18 19:56
Un peu qu’il était abattu. Seigneur noir était un beau titre, mais il n’y avait aucune hiérarchie chez les chevaliers noirs. Et comme la majorité était des ordures, contrairement à lui, il ne lui restait pas beaucoup d’option. C’est pour ça qu’il avait décidé d’envahir le japon. Pour avoir son propre royaume à protéger. Mais en son fort intérieur, une voix gronda soudain, on voix venue du fond des âges… Une voix intérieur que lui seul pouvait entendre.

(« Mais tu vas relever la tête oui connard ?! Pourquoi t’ai-je choisi comme réceptacle ? Pourquoi ai-je décidé de reprendre des force en attendant le retour de mon père, dans les tréfonds de ton âme ? Parce que tu as eu la volonté de me résister ! De résister aux dieux et maintenant, tu fais celui qui a des remord et des scrupules ?! Sérieusement ?! Tu viens de t’arranger pour prendre le contrôle d’un pays ! Sois en fier bordel, retrouve ta fierté ! Ou est la bête que j’ai choisis come héraut ? La diplomatie est importante, certes, mais j’espère que face à tes adversaires, tu auras un autres comportement et que tu rouleras sur tous ceux qui te barre la route, chevalier noir compris ! Je suis Terreur, donc, tu ES Terreur, ne l’oubli pas cloporte, sinon, il t’en cuira ! »)

Les yeux du Seigneur noir luisirent d’une étrange lumiére et il sourit. Il garda le silence un instant. Déimos avait raison, ce n’était pas en tombant dans la dépression qu’il allait s’en sortir. Il avait eu assez de temps pour se remettre, il avait conquit un pays !, il était temps de se trouver un nouveaux but ! Un étrange sourire apparut sur son visage, un sourire heureux.

« Merci, ça me fais plaisir. Je n’oublierai pas ces paroles jeune fille. Vous avez un bon fond et une grande intelligence. Vous auriez été tout à fait en droit de m’attaquer directement après ce qui c’est passé au château, mais vous avez préférer parler. Votre Seigneur a de la chance de vous avoir, j’aurais été honoré d’avoir un second tel que vous et j’espère qu’il sait votre valeur. »

Le Lion se redressa. Il n’avait plus du tout l’air triste ou abattu, au contraire, il paraissait booster à bloque, fier et de nouveau sur de lui. En fait il ressemblait de nouveau Au Seigneur noir bien décidé a défier les dieux.


« Tu sais, je ne suis pas quelqu’un de compliqué, au contraire. Je méprise une grande partie de la chevalerie divine et peu de gens mérite ma confiance et mon respect. J’ai même tendance à défier ouvertement et à provoquer pour tester les personnes. Je ne dis pas que c’est ce que j’ai fais au château, là pour le coup, j’allais vraiment mal. Mais en général, je test et je respect après. Je ne sais pas ou nous mènera l’avenir, mais tu as tout mon respect, du moins pour ce qu’il vaut. Si le tutoiement te gène, je repasse au vouvoiement, n’hésite pas à me le dire, je préfère les gens franc et honnête, rien ne m’exaspère et ne me donne plus envie de tuer que la fourberie. »


Les paroles d’Andrea sur Niktuma et Reagan, laissèrent Takeya songeur. Il faudrait qu’il parle à ses deux personnes dans l’avenir… Il revint a son bureau et rajouta les informations apprise dans le dossier de chacun, Puis, il se releva de nouveau et fit quelques pas dans l’immenses parc, tout en restant bien sur, proche d’Andrea. Ecoutant la demoiselle, il serra le poing à l’entente du nom de la discorde. Une aura incandescente entoura soudain le Seigneur noir, il serra machinalement le poing.

« De retour hein ? Bon à savoir… »

Son cosmos l’auréolait, il irradiait d’un rouge sang aveuglant, mais le lion noir respira et calma sa cosmo énergie. Il était chez lui, dans son parc digne des jardins suspendu de Babylone, il n’allait pas faire de grabuge et puis Victoria serait fâchée et peinée, elle adorait ce jardin. Il reprit donc son calme, mais la décharge de cosmos avait brulé le sol ou il se trouvait et avait sans doute été perçu a des kilomètres à la ronde…
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
26.06.18 0:33
Quelque chose avait changé chez Takeya au cours de leur conversation. Il reprit visiblement de l'assurance – ce qui rendit Kochtcheï inexplicablement nerveux –, son visage s'éclaira, sa démarche se fit conquérante... et bien, quelle métamorphose ! Elle ne pensait pas qu'un rappel aussi élémentaire de ses accomplissements aurait un tel effet. Lorsque le Seigneur Noir – ex-Seigneur Noir ? – lui rendit la pareille, elle déclina courtoisement les compliments. Il surestimait grandement sa bonté d'âme, ou du moins accordait une valeur excessive à ce qui ne devrait être que le niveau de décence le plus basique. Quoique, à force de côtoyer la vermine, il ne devait plus avoir l'habitude. C'était triste, quelque part.

« Vous me donnez trop de crédit. Je ne vous aurais pas attaqué de toute façon, même si ce n'était pas l'envie qui manquait. Giflé peut-être, mais engager le combat en plein milieu de Manhattan et mettre en danger des milliers d'innocents pour ça ? Je sais relativiser, c'est tout. Ravie de vous revoir d'attaque en tout cas. »

Andréa écouta le Lion Noir achever sa déclamation avec un sourire amusé. Décidément, il récupérait vite, elle ne s'attendait pas à le voir se défaire du protocole comme ça au débotté. Elle ne voyait cependant pas de problème à le laisser se montrer plus familier, tant qu'il ne poussait pas le bouchon trop loin et qu'il avait recours à un langage plus approprié à leurs responsabilités respectives lorsqu'ils se trouvaient en public dans un cadre plus formel.

« Vous m'honorez – et non ça ne me gêne pas, même si je ne me sens pas encore prête à en faire de même. Je crois que j'aurais besoin d'un temps d'adaptation avant de me mettre à vous tutoyer. »

La jovialité du Chevalier Noir était toutefois mêlée d'incessants renvois à ce qu'il détestait le plus chez ses congénères – ou le reste de la chevalerie, voire de l'humanité en général. Et puisque la fourberie y occupait une place prépondérante, la Liche ne fut pas surprise de le voir réagir ainsi à l'évocation de la sœur de son Seigneur. Non qu'elle se soit elle-même montrée entièrement honnête mais elle n'avait pas non plus d'intentions néfastes le concernant... au-delà de son désir pour une juste rétribution du moins.

Elle recula de quelques pas alors que son interlocuteur s'enflammait littéralement, son aura ardente noircissant le sol sous ses pieds et donnant l'impression à la polonaise de se trouver juste à côté d'un haut-fourneau et de ses entrailles pleines de métal en fusion. Tant pis pour la discrétion donc... mais bon, Takeya était chez lui dans ce building, dans cette ville, il pouvait bien faire ce qui lui chantait. Ce serait une autre histoire s'il s'agissait d'un Spectre à l'origine de ce déchaînement d'énergie vite étouffée mais les Saints ne s'étaient pas montrés particulièrement pressés de « libérer » les territoires sous le joug de Death Queen Island ces dernières années.

« Maintenant que nous avons repris contact et fait cette petite mise au point, je crois qu'il est temps pour moi de prendre congé. » annonça la jeune fille sans faire de remarque sur ce brûlant épisode. « À moins que vous ne voyiez un autre point à aborder ou que vous n'ayez un message à transmettre à Sa Seigneurie ? Je suis arrivée sans prendre rendez-vous, je m'en voudrais de perturber votre emploi du temps ; je sais que ça horripile nos secrétaires à nous, quand l'un de nous se pointe sans prévenir pour Lui parler. » termina-t-elle sur une note d'humour.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
27.06.18 20:52
Le lion noir était aussi inconstant que le feu qu’il manipulait. Son mental qu’il avait pourtant solide avait été quelque peu malmené les premières années de sa vie, principalement de son adolescence par le dieu de la terreur et fils d’Arès, Déimos. Et même si le jeune homme avait sur garder le dessus et tirer avantage de la puissance divine qui coulait dans ses veines et forgeait son cosmos. L’asgardien avait gardé quelques séquelles psychologiques, notamment un sadisme prononcé, une mégalomanie assumé et un léger déséquilibre mental qui le transformait de temps à autres en berseker, ce qui était quelques peu ironique pour celui qui hébergeait le fils d’Arès.

Au delà de cela, le jeune homme était quelqu’un de sincère et droit Avec un sens de l’honneur peut être propre à lui-même, mais bien présent. Les mots, même simple de la lyche, lui avait fait plaisir, tout comme son comportement dans le jardin. Il avait simplement dit ce qu’il pensait comme toujours. Cela lui rapportait d’ailleurs régulièrement des ennuis, mais aussi plaisait ceux qui comme lui aimaient la franchise. Pour un Seigneur noir, s’était assez mal vu, étant donné que sois disant, la majorité représentait le « coté obscur » Mais au final, tout comme dans stars wars, le coté obscur représentait la passion, ce qui allait bien au lion noir.

« J’aime la franchise et je suis moi-même quelqu’un qui ne mâche pas ses mots. Je tenais simplement à te le dire. Rien que le fait d’avoir réfléchit à éviter de sacrifier des innocent est en sos méritant. Beaucoup de chevaliers, même ceux sois disant du « coté lumineux » n’aurait pas forcément eu la même réflexion. »

La présence d’Eris lui trottait toujours dans la tête. Sans vraiment la connaitre, il l’a détestait. Elle représentait la discorde, le chaos, la fourberie… Beaucoup de chose qu’il détestait en somme. »

« Et pour ...Eris, c’est elle allier avec une autre faction ? Elle vient de revenir, je doute qu’elle ai déjà réunies tous ses fidèles… »

Le Seigneur noir était emplis de doutes, il savait qu’ il devait se lancer dans une croisade perdu d’avance si il était seul, contre une déesse… Alors Peut être chercher des allier ? Des renseignements ? Son cousin était il au courant du retour de la divinité ? Qu’était il devenu ? leur dernière rencontre était flou dans la tête de l’incarnation de Terreur… …

« C’est gentils de te préoccuper de mon emploie du temps, ne t’inquiéte pas je peux déplacer quelques rendez vous… j’aimerai juste éclaircir le problèmes Eris…. Quand Au Seigneur Thanatos … »

Le Seigneur noir resta quelques instant silencieux… Il n’aimait pas avoir quelqu’un au dessus de lui ou présentez une marque de respect supérieur à une divinité… Mais il ne voulait pas non plus, briser le fragile pacte de non agression qu’il avait instauré avec les enfers… D’u autre coté, on savait tous ce qu’avait donne le pna avec l’Allemagne durant la seconde guerre mondiale…

« Saluez-le respectueusement de ma part… Et présentez lui, mes… Excuses pour les désagréments posés à la porte… »

Le Lion venait juste de redevenir lui-même, le Seigneur noir conquérant et fier, haïssant les divinités, alors présenter ses respects à l’une d’elle, fusse t’elle en pacte de non agression avec lui, se révéla plus compliqué que prévu. Mais il n’allait pas se mettre à dos tous les panthéons, il n’était pas sen position de le faire pour le moment...
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
28.06.18 0:01
Encore une fois, les standards auxquels le renégat faisait référence s'écartaient de la norme. Bien sûr qu'elle évitait de massacrer les innocents, seuls leurs Divins Maîtres détenaient le droit de vie et de mort sur les humains, un pouvoir qui n'était octroyé aux Spectres que par délégation. Même les Juges ne pouvaient s'en servir que dans le cadre des règles établies par les déités infernales et comme Thanatos, Leur seul représentant actuel, ne semblait nourrir aucun projet génocidaire pour le moment – ou tout du moins aucune velléité immédiate, préférant visiblement jouer sur le long terme plutôt que de déclencher l'Apocalypse dès l'instant de Sa réincarnation –, il n'était pas question de tuer qui que ce soit sans autorisation préalable.

En tout cas Takeya ne la mettait pas à la porte : il avait le sens des priorités et se montrait particulièrement intéressé par le cas Éris, ce qui était tout à fait logique. Qui ne le serait pas ? L'émergence d'une nouvelle faction pouvait bouleverser l'équilibre des pouvoirs, surtout quand celle-ci avait à sa tête une manipulatrice et agitatrice notoire. L'inaction actuelle des Saints et des Marinas ainsi que l'isolement persistant des Ases la faisaient peser d'autant plus lourd dans la balance, mais la façon dont elle se positionnerait sur l'échiquier divin restait un mystère. La polonaise n'avait pas beaucoup d'informations à offrir en la matière et elle n'était pas sûre que celles dont elle disposait soient faites pour être partagées. Et dire que le Lion Noir venait tout juste de souligner à quel point il appréciait son honnêteté... elle doutait que ce soit intentionnel mais ce n'était pas juste, elle se sentait mal maintenant.

« Qu'est-ce que tu en dis, ça fait partie de l'échange de bons procédés ou pas ? »

« Tu n'aurais pas dû en parler du tout, regarde le résultat : tu te retrouves soit à mentir par omission, soit à invoquer le secret-défense, soit à devoir poursuivre sur ta lancée en prenant le risque de perdre la confiance qu'il a en nous en lui apprenant que nous avons hébergé la Discorde. Trois manières différentes de le braquer et côté bénéfices, je doute que ce que nous aurions à lui dire soit assez conséquent pour mériter de faire l'objet d'un retour d'ascenseur. »

Effectivement, elle aurait peut-être mieux fait de la fermer. Tant pis, c'était son erreur, autant aller jusqu'au bout. Et puis le parasite avait tort, il y avait encore une façon de tirer profit de cette situation à laquelle il n'avait pas pensé.

« Très aimable à vous de me faire de la place. Et c'est difficile à dire pour les Ombres, nous venons tout juste d'être mis au courant de leur retour. Je doute qu’Éris cherche à conclure une alliance avec nous après la façon dont elle nous a remercié pour notre hospitalité : mon collègue était très heureux de la voir quitter enfin le Château. Nous savons par contre qu'elle a pris contact avec les Saints mais nous ignorons tout du contenu de cette discussion. »

« Pour ton information, je crois toujours que tu as fait une énorme bêtise. Ne viens pas te plaindre si Sa Seigneurie désapprouve. »

Andréa s'abstint de laisser transparaître un rictus et eut moins de succès pour retenir une sueur froide : quand le Faucheur désapprouvait quelque chose, le responsable n'était généralement plus en état de se plaindre après avoir reçu l'expression de Son mécontentement. La dernière action de l’Étoile Terrestre serait de Lui répéter les paroles du Seigneur Noir.

« Je n'y manquerai pas. »
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
28.06.18 17:50
Le Seigneur noir resta songeur à l’annonce des informations sur la discorde… Ainsi les spectres avaient pour un temps hébergé cette fauteuse, Fouteuse ? De trouble La méfiance s’éveilla en lui, mais il n’en fit rien savoir. Un peu de colère aussi, mais au final, La Liche n’était en rien responsable, à quoi bon l’accabler de reproches ou de coups ? Et puis les liens entre Thanatos et Eris avaient l’air de s’être quelque peu distendu d’après Andrea…

Le lion prit en note, gardant toujours les lèvres closes. Le « contact avec les saints » ne plus pas d’avantage à l’incarnation de terreur. Qu’avait bien plus proposer la vilenie incarné aux représentant d’Athéna ? Cette information était des plus importantes… Une fois de plus, il pensa à son cousin qu’il n’avait pas vu depuis leurs brève encontre dans un pub irlandais… Que penserait-il de tout ça… Le lion pesta intérieurement d’être aussi faible en territoire glacé… En effet, il avait été en grande partie écarté des terre d’Asgard pour cette raison… Son corps qui supportait pourtant les chaleurs les plus extrême, avait une intolérance prononcé au froid et a la glace… Impossible donc, ou du moins fort dangereux de se rendre en asgard et si Olrik avait besoin de lui, même si il répondrait sans aucun doutes à son appel, il serrait grandement affaibli… Rage et désillusions de ne pouvoir jouer les super duper uper héros sans risque partout dans le monde…

« Bien. Une fois de plus merci pour cette franchise. J’espère que ton supérieur ne t’en tiendra pas rigueur. Ça vaut ce que ça vaut, mais si jamais tu rencontrais… un petit souci d’incompréhension avec le dieu de la mort, tu peux toujours venir me voir. »


Un étrange sourire, un vif éclat orangé dans le regard, une furtive aura, mélange d’or et de feuilles d’automne, cela ne dura qu’une seconde, mais le lion semblais renfermer bien plus de secret qu’il n’en paraissait. Un cosmos presque divin avait remplit la pièce un court instant, un cosmos presque Berseker, presque « Arèsien ». Ou peut être juste une illusion de chaleur ? qui pouvait savoir ?

« Bien jeune fille, merci de ta compréhension et de ta patience. Tu peux reparti par là ou tu es arrivé, je ne te retiens pas plus longtemps, je ne voudrait point te nuire. A bientôt demoiselle Liche. »
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 718
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
29.06.18 20:45
Leur entretien arrivait bel et bien à sa conclusion ce coup-ci. Si le Lion Noir avait pris garde à ne rien dévoiler de ce qu'il pensait de ces dernières indiscrétions, son silence était en quelque sorte tout aussi éloquent – voire plus encore – que ses paroles. Elle pouvait se tromper mais à en juger par les propos qu'il avait tenus plus tôt au sujet de la Discorde, elle n'imaginait pas qu'il puisse apprécier la simple idée d'un partenariat entre elle et les Spectres. Non qu'une telle entente ait de grandes chances d'être forgée dans un futur proche après la série de dégradations, chantages et coups de poignard dans le dos qu’Éris avait infligée à son divin frère. Cela cependant, elle n'avait aucune intention de le révéler ; il fallait bien mettre fin à la bourde à un moment ou à un autre et ces informations-ci risqueraient de faire passer les infernaux pour des faibles, des incompétents, des couards ou des laxistes.

Elle se retira après un simple « Merci et à bientôt. », reprenant l'ascenseur qui l'avait menée ici pour redescendre au rez-de-chaussée. Elle aurait beaucoup de choses à raconter à Thanatos... beaucoup de choses à se faire pardonner aussi. L'offre de protection de Takeya était généreuse mais naïve : la seconde vie des guerriers morts-vivants était un don que leur Dieu pouvait reprendre d'une pensée, les laissant soumis à son bon plaisir, qu'importent leur force ou leur astuce. Andréa ne faisait certes pas partie des ressuscités mais la présence de son prédécesseur constituait une laisse tout aussi efficace ; même maintenant, elle savait pertinemment qu'elle n'avait pas la capacité de lui échapper. Il ne lui restait plus qu'à confesser ses errements. L'Au-delà n'appliquait pas le principe de la « faute avouée, faute à moitié pardonnée », cependant toute tentative de fuir ses responsabilités était traitée comme circonstance aggravante. Elle n'allait pas saborder davantage son cas.

« C'était quoi ce cosmos à la fin ? Ça ne ressemblait pas à celui d'un simple humain. » demanda-t-elle au parasite. Le dernier mystère à éclaircir... lorsqu'ils avaient rencontré le Seigneur Noir pour la première fois, celui-ci avait fait... quelque chose et après-coup, Kochtcheï avait dit qu'il était « comme eux » mais avait refusé d'élaborer au-delà de ça. « Est-ce que ça a quelque chose à voir avec cette chose dont tu ne veux pas me parler ? Tu as réagi comme ça deux fois au cours de la conversation. »

« Ce n'est pas une histoire de ne pas vouloir répondre, je ne peux pas répondre parce que je n'en suis pas sûr moi-même. »

« Et si Sa Seigneurie te le demandait ? »

« Alors je Lui livrerais mes théories, aussi farfelues soient-elles et Il en ferait ce que bon Lui semble. »

Évidemment. Cap sur le siège social de Nébula alors.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4131
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
01.08.18 14:09


New-York, peu après le départ d’Andrea.


Le demoiselle liche partie, le Seigneur noir s’installa de nouveau au milieu de ses jardins suspendus… Il regardait le paysage, admirant les magnifique décors qui s’offrait à lui., tout en pensant à la suite des événements. Le lion noir était devenu le gardien de New-york ainsi que de Tokyo et du japon en général. C’était une grande responsabilité, mais en même temps une grande fierté et cela le satisfaisait pleinement. Le petit oiseau hindou voletait de ci, de là, se posant de temps à autres sur la tête du Seigneur noir, puis reprenant son vol, s’ébattant d’arbre en arbre, alors que le grand fauve restait pensif, les yeux dans le vague. Thanatos restait silencieux, se qui n’augurait forcément rien de bon, Eris était de retour et avait trafiqué avec son frère, le nord restait silencieux, tout comme les saints… Sans parler de Poséidon … Resté silencieux et inactif après tout ce fatras, toute cette pagaille pitoyable et inutile, voila qui était frustrant, voir énervant pour le Seigneur noir. L’héritier de Prométhée se leva, traversant l’immense jardin, il arrivant à l’un des bords de la titanesque structure qui le soutenait . Il admira la ville et ses allentour. Décidément, sa position le faisait de plus en plus penser au dark Knight, l’homme chauve-souris protégeant Gotham, ville qui elle-même était inspiré de, New-York.


Revenant à son bureau, sou la gigantesque verrière, il s’y installa confortablement, pour regarder ses mails et consulter les dernières informations sur le monde. C’est alors que son regard tomba sur son Smartphone, déposé négligemment sur l’un des coté du bureau. Il l’avait mit en silencieux, le temps de l’entretiens avec le spectre de la liche, mais maintenant que celui-ci était terminé, Takeya n’avait aucune raison de le laisser tel quel. Le jeune homme le prit alors pour le remettre en mode normal,, puis, il consultât ses message et appelles en absence. Un numéro l’interpella, un numéro qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Il consultât alors sa messagerie vocale. Son regard s’illumina et il parti d’un grand éclat de rire qui résonna a des centaines de mètre à la ronde. Son cousin, son cousin l’avait appelé pour lui demander des informations sur les guignols de l’ordre noirs. Ainsi une de ces bande de branque voulait établir ses quartier sur l'un des territoires d’un des membres de sa famille. Et bien le Seigneur noir allait remédier tout cela et informer son cousin qu’il n’avait rien à voir avec cette bande de cloporte.

Il se leva, toujours un sourire amusé aux lèvres. Il n’y avait bien Qu’Olrik qui l’appelait encore par son ancien prénom Asgardien. Aslak, qui pouvait se traduire, selon les époque et ethnie par : celui qui s’attache, , le sport divin, ou celui qu’il préférait, le jouet des dieux.

Le Seigneur noir appela Victoria pour lui signaler son départ provisoire comme à son habitude et comme a son habitude, la joli blonde soupira et lui dit de prendre soins de lui. Il raccrocha et laissa lui aussi un message a son frère avant de se levers pour préparer sa valiser et partir avec le Blackbird.


« Je n’ai rien à voir avec ses branques. La hiérarchie de l’ordre noir actuel le divise en plusieurs branche, je n’ai de prise que sur l’une d’entre elle et mes hommes n’ont rien a voir avec les nazes qui attaque ta ville.. Je t’expliquerai sur place cousin. J’arrive, je t’appelle quand je suis sur place, je prends le Blackbird, je devrais y être dans la journée. »

Mais un imprévu lui fit faire un court détour... avec le Blackbird, se ne serait qu'une formalité, il aurait juste un peu de retard...
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

NY comment vas tu?