avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 17:12
HRP a écrit:
Utilisation d’omniprésence pour rp au présent.



Le vent soufflait fort et était glacial mais pour un Nordhien, c’était presque l’été. Olrik descendit du bateau, ne prenant pas la peine d’enfiler le manteau qu’il avait pris soin d’amener. Les livres lui avaient appris que le Canada était froid en cette saison, que les hommes y souffraient du climat. Il comprit aussitôt que les ouvrages qu’il avait lus avaient été rédigés par des sudistes. Pour lui, ce climat était on ne peut plus chaud.

Bien sur, il avait connu Ubar et ses désert brulant donc, il savait ce qu’était réellement l’été et Montréal était bien loin de ce type de climat en hiver. Mais la ville était aussi bien loin d’Asgard. Quoi qu’il en soit, l’Ase n’était pas venue pour des vacances mais pour apporter l’appui des neufs royaumes à cette terre alliée. Des rapports avaient fait part de trouble assez particuliers qui ne pouvaient être causés que par des personnes maitrisant le Harm.

Naturellement, la logique aurait voulu qu’Olrik désigne l’un des Guerrier Divin pour cette tâche plutôt que de venir en personne mais, la guerre contre Surt avait fait payer un lourd tribut en terme de combattant et les guerriers se faisaient rares. Il ne voulait donc pas dépourvoir les royaumes d’un défenseur supplémentaire. Et puis, même si désormais il était le Représentant d’Odin, cela lui ferait du bien de se dégourdir un peu en combattait quelques rustres. Il avait en plus besoin de s’exercer à ses nouveaux pouvoirs qu’il ne maitrisait quasiment pas pour le moment.





avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Juin - 23:47


Une voiture arriva rapidement après l’arrivée du bateau venant de Nordheims. Les quelques gardes qui avaient accompagné la voix d’Odin se mirent en position de combat immédiatement mais Olrik les dissuada d’intervenir avec un simple geste. Il n’y avait pas de danger immédiat.

- Restez sur le bateau. Faites les plein de vivre et de carburant, je m’occuperais seul de cette affaire.

Les gardes obtempérèrent sans discuter les ordres. Olrik se saisit de ses affaires : un sac de voyage qu’il porta sur l’épaule et un étui de guitare dans lequel il cachait son épée Nothung. Il se dirigea ensuite vers les deux personnes qui étaient descendu de la voiture.

- Vous devez être l’émissaire d’Asgard ? Bonjour, nous sommes envoyés par le bureau du maire pour vous conduire.

- Effectivement, je suis celui que vous attendez.

Olrik préféra taire son véritable rang. Ce type d’information n’était pas à fournir à n’importe quel non éveillé.

- Très bien. Je vous en prie, montez. Nous vous conduisons à l’hôtel de ville.

L’Ase monta à l’arrière de la voiture et déposa ses affaires sur le siège libre à côté de lui. Les deux hommes reprirent place à l’avait du véhicule et démarrèrent.  





avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juin - 23:36


La route dura presque une heure pour atteindre leur destination. Olrik en profita pour observer la ville par la fenêtre de la voiture et fut assez surpris de voir tout l’étalage de modernisme. Il avait naturellement déjà voyagé mais essentiellement dans les régions abritant les capitales des camps d’éveillés. Chaque lieu avait ses spécificités mais aucun ne brillait pour son modernisme. Vois tout cela, lui donnait une nouvelle vision de vers pourrait tendre Nordheims.

- Nous sommes arrivés, Monsieur…

Olrik comprit l’interrogation de l’homme sur son identité mais préféra ne pas relever. Qui il était n’avait aucune importance pour le moment et moins les non éveillés en seraient et mieux cela serait. La voiture se gara le long d’un bâtiment et les deux hommes sortirent en premier. Le conducteur ouvrit la portière arrière afin que l’Ase descende à son tour. Lorsqu’il fit mine d’attraper les bagages, le Représentant les empêcha d’un geste.

- Laissez, je préfère les porter moi-même.

Il ne manqua pas de remarquer le regard intriguer qu’échangèrent les deux hommes mais aucun des deux ne dit quoi que ce soit. Le conducteur précéda donc l’Héritier du cœur d’Ymir et le second les suivis. Ainsi entouré, l’Ase pénétra dans la mairie en se disant qu’ils avaient désormais l’air bien méfiant. La chose pouvait être normale, après tout un étranger allait être en présence de leur commandant. Olrik savait que les choses n’étaient pas considérées ainsi ici : le maire n’était pas un commandant mais il demeurait néanmoins un leader important. Ils arrivèrent rapidement devant une nouvelle porte et le nordique fut invité à y pénétrer.







avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juin - 23:54


Uhomme était déjà présent dans la pièce. Olrik en déduit qu’il devait s’agir du maire. Ce dernier se leva à son approche et s’approcha de lui en tentant la main droite. De la gauche, il fit signe aux deux accompagnateurs de quitter la pièce.

- Bienvenue à Montréal.

Olrik serra la main tendu et rendit le sourire au maire.

- Merci monsieur le maire. Je suis Olrik Surturson, l’émissaire d’Asgard pour vous aider.

- Enchanté, prenez place que nous discutions de notre problème.

L’Ase prit place dans un fauteuil tandis que le maire se dirigea vers un bar.

- Vous souhaitez boire quelque chose ?

- Je veux bien un alcool frais et léger, si vous avez. Je suis surtout habitué à l’hydromel mais je serais ravi de gouter l’une de vos spécialités.

- Je vais vous faire gouter de la crème d’érable, vous devriez apprécier.

Le maire remplit deux verres et revint s’installer dans un fauteuil. Il posa un verre sur la table basse devant Olrik et prit une gorgé du sien.

- Déjà je veux vous remercier d’avoir répondu aussi vite à notre demande. J’ignorais si nous arrivions à contacter Asgard facilement et si vous respecteriez les accords que nous avions passés avec Monsieur Wolf.

Olrik se saisit de son verre.

- L’honneur est pour nous capitale. Si l’un des notre s’est engagé au nom des royaumes, nous répondrons toujours présent.

Il but une gorgée de son verre et apprécia la sensation dans sa bouche.

- Hum, très bon.







avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juin - 0:08


Un silence un peu pesant s’était installé. Olrik attendait que le maire lui explique la situation mais ce dernier semblait un peu gêné. L’Ase finit par se racler la gorge afin de rompre la tension.

- Je suis un peu confus d’avoir dû faire appel à vous pour nous aider. Je dois vous avouez que l’existence des Dieux et de leurs guerriers est encore quelque peu difficile à accepter même, tout du moins l’idée de les côtoyer.

Le maire reprit une gorgée de sa boisson afin de se donner une contenance et certainement de prendre courage.

- Depuis plusieurs semaines, un groupe criminel à fait irruption en ville. Au début, nous pensions qu’il ne s’agissait que d’une petite bande qui s’occuperait de banditisme mineure et que notre police pourrait contenir aisément mais, rapidement ils ont éliminé les autres cartels et se sont imposés sur tous les fronts. Nous avons envoyé nos troupes d’élites de la police et même fait appel à l’armée pour nous aider mais nous avons été dépassés. Jamais nous n’avons été confrontés à un tel danger… Jamais nous n’aurions cru ça possible. Pour que de tels évènements aient été possible, la seule solution est que nous ayons en face de nous un groupe d’éveillés.

Le maire se tut suite à sa déclaration. Olrik l’avait écouté consciencieusement et était arrivé à la même conclusion avant qu’elle ne soit énoncée. Il but son verre tout en réfléchissant un peu au problème. À quel ordre pouvaient-ils appartenir. Il doutait que les Saints se soient soudainement transformés en criminel. Les Marinas devaient encore avoir du mal à se relever des derniers évènements et ils étaient normalement bien plus dans le visuel que ça. Les Spectres… Non, Montréal ne représentait pas quelque chose d’assez conséquent pour eux. Olrik commençait à avoir son idée sur leurs identités mais il allait lui falloir en être sûr avant d’entreprendre des actions en conséquence.

- Je comprends les raisons qui vous ont poussé à nous demander de l’aide. Vous avez bien fait. Lorsque nous sommes entrés en contact avec vous, l’alliance que nous vous proposions allait naturellement dans le sens de vous protéger de ce type de danger. Si vous le permettez, je souhaiterais rencontrer ce groupe afin de m’assurer de leur identité. Je pense déjà savoir à quel ordre ils appartiennent mais je voudrais en être sûr avant de passer réellement à l’action. Où pourrais-je en trouver ?

- Nous savons que certains d’entre eux sévissent à Montréal nord mais leur base d’opération est située sur l’île Bizard.

- Très bien, je m’occupe tout de suite de ceux du nord. Je vous tiendrais informés de mes avancés.

- Les deux policiers qui vous ont escorté ici vont vous y mener.

Olrik se leva et se saisi de son étui de guitare.

- Je préfère me débrouiller seul. Pouvez-vous emmener mes autres affaires dans un hôtel ? Et peut-être pourriez-vous me fournir un téléphone afin que nous restions en contact ?







avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil - 0:15


Olrik s’était débrouillé pour prendre un taxi et se rendre à sa destination. Celle-ci n’était guère précise mais au moins, il avait une idée de quartier où il pourrait trouver des membres de ce groupe criminel. Après ce trajet en taxi, il déambulait maintenant dans les rues, se fiant à son sixième sens afin de repérer quelque chose. Et il était désormais certain qu’il s’agissait bien d’éveillés : les Harms qu’il sentait dans les environs étaient assez puissant pour être ceux de porteurs de Runes, un l’était assez pour être une Eclat Divin.

La question qui demeurait encore était leur but. Pourquoi un groupe d’éveillés voulaient imposer la loi sur une ville comme Montréal ? Pour trouver la réponse, Olrik allait d’abord devoir les identifier.

Continuant de suivre ses sens surnaturels, le Représentant d’Odin arriva rapidement devant un hangar qui semblait servir de quartier général au groupe qu’il recherchait. Les Harms y étaient présent et l’heure de l’action semblait être arrivée. Olrik sorti Nothung de la sacoche de guitare et ne prit pas la peine de passer le fourreau à la ceinture. Il se contenta de dégainer l’épée et d’abandonner provisoirement le fourreau et l’étui contre un mur. Il avança vers le hangar en tenant son arme posée sur une épaule.

L’Ase ne prit nullement la peine de cacher son arrivée, son puissant Harm avait de toute façon dû être repéré depuis bien longtemps. Devant la porte du hangar, Olrik s’amusa à utiliser ses nouveaux pouvoirs pour geler le métal. Ensuite, il lui fut facile de la faire exploser avec une simple pichenette d’énergie. Avant même que les éclats n’atterrissent sur le sol, il avait pénétré dans les lieux.

Le porteur des glaces perpétuelles marcha lentement. Il positionna son épée le long de son corps, laissa la pointe de la lame glissé sur le béton du sol. Un crissement strident se fit immédiatement entendre alors que des étincelles jaillirent du frottement. Les intentions de l’Ase étaient certainement claires pour les éveillés présents désormais. Il ne venait pas en paix…







avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil - 23:04


Il sentait les trois éveillés et leurs mouvements aussi distinctement que s’ils étaient devant lui. Pas un seul ne semblait vouloir l’affronter et tous se dirigeaient vers une sortie. Malheureusement pour eux, Olrik avait laissé son Harm agit et le bâtiment dans lequel ils se trouvaient était maintenant totalement recouvert de glace. Les portes et les fenêtres étaient obstruées par des murs blancs indestructibles. Ils n’avaient plus aucun choix et s’ils voulaient espérer vivre, les trois inconnus allaient devoir tenter leur chance au combat.

Olrik continuait d’avancer alors qu’il sentait maintenant très clairement que ses trois adversaires se réunissaient et se préparaient à l’attaquer. Peu lui importait, les Harms des trois n’arrivaient même à atteindre un pourcent du sien. Encore quelques pas et il savait qu’il les rencontrerait enfin. Il stoppa sa marche et conserva son épée le long de sa jambe alors qu’il était tout proche.

- Ne me faites pas attendre plus longtemps. Plus vite nous en aurons fini et plus vite je pourrais m’occuper de vos camarades. Aller, montrez-vous !

Les mots de l’Ase semblèrent être le déclencheur de l’affrontement. Une vague de Harm surgit du fond de la pièce afin de frapper Olrik de plein fouet. Le Représentant se contenta de la couper à l’aide de Nothung sans même sourciller. Deux des criminels surgirent immédiatement, souhaitant vraisemblablement tenter le corps à corps. Mal leur en prit car ils furent cloué au sol sans même comprendre ce qu’il leur était arrivé. Bougeant encore plus vite que la lumière, Olrik les avait maitrisé et mis ko. Un des deux était mort, le nordique n’ayant pas dosé sa force correctement. Il ne restait plus que le plus puissant des trois mais même lui n’avait aucune chance. De toute façon, maintenant Olrik savait à qui il avait à faire : des Chevaliers Noirs.






avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Juil - 22:53


- Alors, tu comptes te cacher encore longtemps ? Tu me fais perdre mon temps…

Les dernières paroles avaient été prononcées avec hargne. Ici, Olrik n’avait plus besoin de jouer le rôle de Souverain de Nordheims. Ici, il pouvait laisser libre court à sa violence. Son Harm augmenta de manière virulente et il tendit son épée droit devant lui. La lame fut parcourue par son énergie et se recouvrit de givre. Il s’élança alors vers la position de son adversaire et ce dernier ne put nullement tenter d’esquiver. Lorsqu’il réalisa ce qu’il se passait, il avait déjà Nothung de planter dans la poitrine.

Le combat n’avait duré qu’une poignée de seconde et l’Ase n’était même pas essoufflé vu qu’il n’avait fourni aucun effort. Il dégagea son épée de la poitrine du dernier chevalier noir et laissa le corps choir sur le sol dans un bruit sec. Celui-ci ne pourrait plus rien lui apprendre. Il reporta donc son attention sur le dernier ennemi en vie. Il rampait sur le sol, les os brisés mais cherchant désespérément à fuir pour sauver sa peau. Olrik marcha vers lui, laissant son Harm glisser sur le sol pour l’enserrer dans un carcan de glace. Utiliser la glace était finalement aussi simple que le feu. Il suffisait juste de penser à refroidir l’atmosphère plutôt que le réchauffer. Les deux principes étaient identiques.

- Tu ne quitteras cet entrepôt sans avoir répondu à mes questions. Qu’est-ce que des Chevaliers Noirs fut ici ? Quel est votre but ? Qui vous dirige ?

Le regard du guerrier terrassé était terrifié. Il avait vu une partie de l’étendue du pouvoir de son adversaire et il savait qu’il n’avait que deux choix : trahir les siens en répondant aux questions ou mourir. En réalité pour un être tel que le renégat, le choix était simple, il voulait vivre.

- Je ne sais pas en détail ce qu’on fait ici, tout ce que je sais c’est qu’on prépare un gros coup. On veut prendre le contrôle de la ville, notre Seigneur y tient beaucoup…

Alors qu’il semblait prêt à beaucoup parler, son regard changea d’un coup. Il se mit à suffoquer alors qu’il n’y avait aucune raison, les blessures qu’il avait reçues n’étaient pas mortelles. Olrik s’agenouilla à côté de lui et tenta de comprendre ce qu’il se passait… 





avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Juil - 23:01


Rapidement, Olrik vit le filet d’énergie qui reliait le corps désormais sans vie du chevalier noir à son bourreau. Il se leva d’un bond et suivi du regard le Harm jusqu’à en trouver sa source : il eut juste le temps de voir une forme sombre rompre le lien d’énergie avant de se sauver.

L’Ase s’élança de nouveau. En un battement de cil il fut sur la corniche où se trouvait l’agresseur mais il avait déjà disparu. Pour aller aussi vite et surtout pour être parvenu à agir sans qu’Olrik ne le repère, ce nouvel adversaire devait être d’un tout autre niveau. Son interrogation ne dura pas plus longtemps, le souverain de Nordheims sentit un Harm puissant s’élever et le hangar se mit à trembler de partout. L’énergie s’infiltrait dans chaque partie de la construction et il commença vite à s’effondrer. La volonté de ses ennemis était maintenant de tenter de l’ensevelir vivant.

Le Nordique augmenta sa propre énergie et une cangue de glace entoura son corps alors que les débris du toit commençaient à le recouvrir. Le bâtiment fut à terre en quelques instants mais Olrik se tenait toujours debout à la même place, sans l’once d’une blessure… Hormis dans son amour propre. Ses adversaires avaient réussi à le prendre par surprise et à éliminer toutes les sources de renseignements qu’il pouvait avoir. Il fit exploser sa protection gelée et sonda les alentours. Il ne ressentit aucun Harm pouvait l’orienter et il revenait donc à la case départ. À moins que…

Il sortit le téléphone portable que le maire lui avait donné et fouilla dans une de ses poches à la recherche d’un étui en cuir. Il l’ouvrit vivement et en sortit un petit papier sur lequel une série de chiffre était griffonné, il espérait que le numéro serait toujours le bon. Il le composa sur le téléphone et attendit. Malheureusement, son interlocuteur ne décrocha pas et il se retrouva sur le répondeur. Tout cela était nouveau pour lui mais il fit au mieux pour avoir l’air naturel.

- Aslak, je suis tombé sur certains des tiens à Montréal. Ils espèrent mettre le grabuge dans cette ville qui est sous notre protection donc j’espère que tu n’y es pas mêlé car je vais me charger personnellement de leur cas.
Si ça t’intéresse je t’y attends et on pourra en discuter.


Il raccrocha sans prendre la peine de se présenter : il était le seul à utiliser le véritable nom du Lion Noir… 





avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion
Seigneur noir du Lion

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4108
Age : 38
Autres comptes : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Juil - 17:18
[en attente d'Olrik. je met en pause pour me consacrer à Tokyo. comme il faut minimum deux poste pour la conservations, ça ne devrai pas posé de soucis de rapidité., si soucis, me mp)
avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10326
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Aoû - 22:52
HRP a écrit:
Désolé pour l'attente.



La réponse d’Aslak ne tarda pas à arriver et Olrik fut satisfait de savoir que son cousin n’avait rien à voir avec les Chevaliers Noirs opérant à Montréal. Contraint d’attendre l’arrivée du Lion Noir, l’Ase décida de prendre un peu de repos et de réfléchir à la suite.

Il prit donc de nouveau un taxi et se rendit à l’hôtel que le maire lui avait réservé. Il n’avait pas voulu un grand établissement comme on lui proposait, un simple hôtel de tourisme lui suffisait amplement surtout en comparaison de ce qu’il était habitué à Nordheims. Bien sûr, avec son nouveau statut, il était désormais logé au palais d’Asgard mais il se considérait encore comme un intrus là-bas. Pour lui, avoir un toit au-dessus de la tête pour passer la nuit pouvait se rapprocher d’un palace.

Récupérer les clefs de la chambre à l’accueil fut une simple formalité puisque tout était réservé et payé et il put rapidement rejoindre le calme qu’il aimait. Il profita du confort de sa chambre pour prendre une douche bien chaude. Lorsqu’il en sortit, il prit un instant pour s’observer dans le reflet du miroir. Depuis qu’Odin l’avait ressuscité, il avait constaté qu’il paraissait quelque peu plus âgé. S’il avait bien tout compris, le Père de toute chose l’avait purgé de l’influence de Surt et avait permis à son corps de retrouver le fil du temps normal. Lui qui avait passé beaucoup d’année dans les enfers de Hèl, était bien plus âgé qu’il ne le paraissait. Hier, il semblait avoir une vingtaine d’année alors qu’aujourd’hui son apparence était proche de son âge véritable. Il apprécia l’image qu’il reflétait, trouvant que la vieillesse relative, lui apportait d’avantage de charisme.

Son regard s’attarda aussi un instant sur la marque qui agrémentait l’emplacement de son cœur. Le Valknut… La marque d’Odin. Là pour rappeler qu’il n’était en vie que grâce à la volonté du divin souverain de Nordheim. Et pour sceller en lui le cœur d’Ymir. Il avait encore du mal à accuser le coup de ces derniers évènements mais Olrik n’était pas du genre à s’appesantir sur le passé. Seul le moment présent était important.

N’ayant pas encore de nouvelle de son cousin, l’Ase alla s’allonger sur son lit et prit son téléphone. Il n’était pas trop habitué à ce type d’appareil mais il tenta quand même d’écrire un sms à Aslak afin de lui donner un rendez-vous dans le bar de l’hôtel. 





Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

La traque...