avatar
En ligne
AkritèsChevalier d'Or des Poissons
Chevalier d'Or des Poissons

Date d'inscription : 21/03/2014
Nombre de messages : 77
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Juil - 17:55
Citation :
Rappel : Mon perso n'a pas d'armure et n'est affilié à aucun camp quand ce RP se passe.

Les nouvelles n'étaient pas bonnes. Certaines informations relataient que le puissant Typhon était sur le point de se réveiller. Il ne devrait pas trop s'en faire, la Déesse de la Guerre avait pris des dispositions pour cela mais son inquiétude ne passait pas pour autant. Akritès était venu dans la cité de Rome afin de faire quelques recherches scientifiques sur les anciens Dieux romains. Rien de bien étrange pour le dire. Il se garda bien de prendre une quelconque initiative pour l'instant, son ordre n'était pas ce cette nature pour faire quoi que ce soit.

Les rues de Rome étaient bondées comme d'habitude, les taxis hurlaient contre d'autres voitures. Les boutiques avaient pignon sur rue afin d'attirer le touriste quand des jeunes hommes attendaient sur certaines places pour avoir quelques travaux journaliers. La situation économique était difficile depuis les dernières catastrophes naturelles. Les Humains avaient connu pas mal de problèmes dans un passé récent. Cependant, l'espoir que demain serait meilleur était toujours là.

Akritès avait pris une chambre dans un vieux bouge. Les blattes étaient visibles sur le sol mais c'était pas un souci pour lui. Il n'avait pas franchement les moyens de vivre dans le luxe. Après avoir pris un bol de tapioca, il partit pour faire un petit tour dans les allées de l'ancienne Rome. Bien des photographes passaient partout, personne ne faisait attention à un pauvre moine qui prenait quelques plantes sur son chemin. Des traces d'énergie étaient palpables dans les rondes et il comptait pas en rester là. Avec un sourire, il sentit un cosmos émané d'une magnifique rose qui était ici depuis certainement quelques dizaines d'année. Curieux, il l'évaluait quand il sentit une énergie s'approcher de lui. Il était possible que des personnes s'intéressent aussi à se petite découverte. Prenant les quelques pousses du rosier en question, il s'inocula la sève du rosier pour en prendre les capacités.

Puis, il se retourna vers les inconnus qui venaient vers lui. Ils portaient des costumes noirs, lunettes noirs dignes des blues brothers. Levant les yeux au ciel, Akritès venait de se rendre compte que la Mafia locale venait de lui tomber dessus mais pour quelle raison ? Il n'en savait encore rien.



Dernière édition par Akritès le Ven 13 Juil - 16:12, édité 1 fois
avatar
http://www.myspace.com/switchinfo En ligne
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10066
Age : 42
Autres comptes : /

Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Juil - 11:53
Matt et Maud continuait de faire du shopping à Rome suite à la vite du célèbre Colisée où d’innombrables touristes venaient le voir et ce par millier comme des guêpes volant autour d'un essaim. Maud, accroché à son bras étaient aux anges cela faisait maintenant quelques temps qu'elle avait fait la rencontre du chevalier Phoenix lors d'un concert dont elle avait fait une prestation. Leurs regards avaient fait mouche et depuis ce jour, ils ne se quittaient plus sauf quand la belle devaient donner des représentations scénique un peu partout en Europe. Matt fut très mal accueilli pourtant. En effet, l'ex petit ami était le guitariste et le jour ou les deux tourtereaux s'étaient croisés, il voulut se battre contre le saint et ce fut à ses risques et périls. Le jeune américain avait bien entendu tout fait pour qu'il s'en sorte avec de légères blessures. C'est là que la belge comprit qu'il n'était pas comme les autres. N'ayant rien à cacher, le bronze lui expliqua sa nature et qu'il comprendrait qu'elle ait peur. Chose qui ne fut pas le cas apparemment.

"Quelle belle journée, j'ai vraiment adoré cette visite."

"Moi aussi, un peu trop de monde à mon goût mais c'est ça habiter dans une ville aussi touristique."

"Tu ne serais pas un peu agoraphobe?"

"Mais pas du tout, mais quand tu as eu l’habitude de vivre dans un centre de mercenaire formant des éveillés à leurs seules fins, tu comprendras qu'il faut un certain temps pour s'habituer à voir autant de personnes..."

"Pardon, je ne voulais pas ..."

"Ne te tracasse pas, avec toi, tout passe toujours mieux..."

"Charmeur..."

"Réaliste..."


Disait Matt en souriant et lui donnant un baiser. Ils continuèrent leur petit bonhomme de chemin en visitant des boutiques de luxe, Matt offrant les plus belles robes et autres apparats pour gâter sa belle. Elle était chaque fois gênée de ce qu'il faisait ce qui rassura Matt en pensant qu'elle n'était pas avec lui pour son fric. Ils s'arrêtèrent à une terasse d'un petit restaurant, un de ses préférés et commanda à manger. Le chevalier Phoenix ne connaissait pas un mot d'Italien mais heureusement pour lui, les mets étaient traduits en anglais. Buvant tranquillement son rosé avec son amoureuse, il stoppa net en déposant son verre. Maud vit alors l'inquiétude s'installer sur le visage de son compagnon.

"Quoi? Tu as ressenti quelque chose?"

"Oui..."

"Ennemi ou allié?"

"Impossible à dire c'est trop éloigné."

"Tu veux aller voir?"

"Non, ça devrait aller je pense, ce n'est pas la première fois que je sens des éveillés par ici et la plupart du temps, ils finissent par disparaître. Ne t'en fais pas, tout va bien."

Matt sirota son rosé, il ne voulait pas se mêler d''affaires d'éveillés, la présence de Maud était bien trop forte pour qu'il la laisse, il voulait rester auprès d'elle et en profiter, elle qui partait souvent en tournée sans qu'ils ne se voient pendant des jours. Néanmoins il restait sur ses gardes si les choses devaient empirer...
avatar
En ligne
AkritèsChevalier d'Or des Poissons
Chevalier d'Or des Poissons

Date d'inscription : 21/03/2014
Nombre de messages : 77
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 13:42
Les hommes regardaient autour d'eux en dévisageant l'homme qui se tenait encore à côté du rosier. Akritès se demandait bien ce que cela voulait dire. D'un geste pacifique, il informait qu'il allait se retirer quand il sentit une autre présence dans l'ombre. Deux autres hommes étaient en train d'entrer dans la petite rue. Bah voyons ! Ce coin ne devait pas être autorisé aux touristes et vrai qu'il n'en avait pas vu des gens de ce genre ici depuis un moment. Il fit quelques pas afin de signifier qu'il se retirait quand l'un d'entre eux sortit une kalchnikov d'un lourd manteau. D'une parole qu'Akritès connaissait que trop bien, il entendit une première salve de tirs avant même que les balles ne sortent du barillet.

Bondissant en arrière afin de poser les pieds sur le haut d'un pilier, les balles perforèrent le mur sur lequel il était une seconde auparavant. Un cosmos était présent, proche de lui. L'ancien chevalier d'or des Poissons sentait que ces six hommes étaient sous la férule d'un autre chevalier. Le cosmos était noir et profond. Un spectre ? Non, certainement pas. Il n'avait pas cette odeur cadavérique que l'on pouvait reconnaitre aux enfers. Puis, une seconde rafale se fit entendre. Décidément, Akritès se demandait bien pourquoi on tentait de le tuer pour quelques roses... Il disparaissait à la vue de trois d'entre eux avant de réapparaître derrière eux. De trois coups rapides dans les nuques, il les faisait tomber au sol avant de regarder vers ceux qui étaient restés à l'autre bout de la ruelle. C'était alors le moment où il ressentit un cosmos derrière lui. Un homme était là dans une vieille gabardine sombre et avait un cigare à la bouche.

- Je sais pas ce que tu fous là le jeunot mais ici t'es sur mon territoire. Mais on me l'a fait pas à moi, je ressens ton cosmos. Je vais pas m'emmerder à laisser un Eveillé sur mon territoire.

- A qui ai je l'honneur ?

- On s'en fout non, puisque tu vas crever ! J'ai pas de Dieu ni Maitre, je suis juste mon propre patron. Les mecs, reculez ! Cet homme m'appartient.


Un cosmos sombre enveloppait le chef mafieux dorénavant. Akritès sentait qu'il n'avait pas eu de chance de tomber sur un homme de la sorte. Pas d'armure en toute vraisemblance. Il était clair que l'inconnu avait développé seul ses facultés et il fallait pas mal de force de caractère pour l'élever à ce rang. Même des chevaliers aguerris n'avaient pas une telle force... L'ancien chevalier d'or se mit en garde en attendant la première salve, il n'avait pas combattu depuis plus de 150 ans et c'était un peu rouillé qu'il se demandait à qui il aurait à faire.

Soudain, les pierres autour de lui ont commencé à léviter et danser dans les airs. Surpris, Akritès évita les premières salves de pierres. Télékinésie. C'était donc la capacité de son adversaire, c'était digne des chevaliers de Jamir. Il était même surpris que son adversaire sache aussi bien contrôler son pouvoir en cet instant. Les pierres semblaient se sculpter dans les airs pour devenir des lances et des épées qu'il projetait vers lui. Le Mafieux savait parfaitement utiliser ses inventions. D'un geste, Akritès explosait les premières salves dans une pluie de roses noires. Les murs explosèrent sous l'impact et il devenait difficile de cacher son cosmos dans ces conditions. Il espérait juste qu'il parviendrait à terminer cela avant qu'une autre ennemi de la Déesse ne vienne se mêler de ses affaires.

avatar
http://www.myspace.com/switchinfo En ligne
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10066
Age : 42
Autres comptes : /

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Juil - 10:37
Matt dégustait son Amaretto tranquillement et ce en bonne compagnie, regardant les touristes passer sans arrêt, c'était dingue le nombre fou qu'il pouvait y avoir par jour dans cette ville. Néanmoins il aimait cette ville, ça le changeait du froid de l'Alaska et du reste de ses habitants ça c'est sûr. C'est alors que ses yeux s'écarquillèrent de surprise à nouveau. Maud s’inquiéta d'avantage et lui demanda:

"Que se passe-t'il ? C'est ce que tu as ressenti tout à l'heure?"


"Oui... Mais cette fois ils sont deux et l'autre son cosmos est vachement plus noir que l'autre et dangereux ! Je dois aller voir ça, je n'ai pas le choix !"

"Mais c'est dangereux ! Qui plus est, tu as pas mal bu, je pense pas que tu seras apte à te battre et si la police te tombe dessus ?"

"Je le sais mais mon instinct me pousse à y aller, un danger nous menace, je ne sais pas ce que c'est mais je n'aime pas ça, je dois y aller."


Le saint prit son portable et composa un numéro sur le clavier numérique.

"Monsieur ?"

"Edward, venez au plus vite avec la voiture et vous savez quoi !"

"Quelque chose ne va pas Monsieur ?"

"Ne discutez pas et démarrez ! Je vous expliquerai le tout une fois arrivé, vite !"

"Bien Monsieur, l'endroit habituel je présume ?"

"Oui."


Maud tint la main de son amoureux, l'inquiétude se lisait sur son visage et même cette expression n'enlevait rien à la beauté du bleu de ses yeux.

"Edward te raccompagnera à l'appartement, surtout tu n'y bouges pas sauf en cas d'extrême urgence. Tu ne risqueras sans doute rien mais mieux vaut jouer la prudence."

"D'accord mais surtout sois prudent!"


Elle eut à peine le temps de l'embrasser qu'Edward arriva en trombe devant la terrasse du petit restaurant attirant le regard de la foule omniprésente. Une limousine, ça ne passait jamais inaperçu... Un crissement de pneus et le majordome en sortit, ouvrant la porte passager et celle à l'arrière. Entrant en vitesse dans la berline, ils démarrèrent en vitesse, s'éloignant du quartier gastronomique de Rome. Matt se concentrait pour détecter les deux présences et guida Edward du mieux qu'il le pouvait. Arrivés dans une petite ruelle, il en sortit en vitesse. Il ouvrit la portière arrière et enlaça une dernière fois sa bien aimée.

"Ne t'inquiète pas, je reviendrai, le Phoenix est immortel, ha ! ha !"

"T'es complètement bourré ! Comment veux-tu que je ne me tracasse pas? Tu vas me rendre chèvre ! Pourquoi fallait-il que je tombe amoureuse d'un saint ?"

"Car je suis ton preux chevalier ?"

"Très drôle ! Allez va et sois prudent surtout !"


Ni une ni deux, il ouvrit le coffre et porta sa Pandora box. Par chance la ruelle était déserte et il n'attirerait pas l'attention sans compter la limousine qui n'arrangeait rien. Matt pensa qu'il faudra y remédier en s'achetant une Fiat 500 par exemple, plus discrète mais si petite ... Sans s'arrêter il somma Edward de partir au plus vite. Pandora box sur le dos il avançait prudemment dans les ruelles jusqu'à ce qu'il tombe sur les deux cosmos en question. L'un était habillé de noir et l'autre en tenue de ville. Des hommes en costard gisaient au sol. Il regarda les deux individus, un combat entre les deux hommes faisaient rage à première vue. Matt prit un air sérieux et parla:

"Qu'est-ce qu'il se passe ici?"
avatar
En ligne
AkritèsChevalier d'Or des Poissons
Chevalier d'Or des Poissons

Date d'inscription : 21/03/2014
Nombre de messages : 77
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Juil - 10:24
Levant un sourcil, Akritès tournait la tête vers la personne qui venait de sortir d'une ruelle. Ce qui lui faisait moins plaisir était cette box qu'il voyait sur le dos de l'inconnu, un chevalier ? L'Evêque n'avait pas une grande volonté de devoir apparaître à la Chevalerie de cette génération. Il n'avait pas le temps de véritablement esquiver une discussion potentielle qu'il évitait une salve cosmique à sa droite. Voilà que le mafieux décidait d'en finir. Toutefois, il était clair que la présence du Saint l'avait aussi perturbé, son coup était moins tranchant que tout à l'heure. Il regardait aussi avec méfiance le nouveau venu et observait la situation qui était la sienne.

- Tiens, un toutou de la Déesse de la Défaite !

Raillait le mafieux en voyant Matt. La Déesse Athéna s'était révélée au monde et l'avait instruit de l'existence du Cosmos, il n'était donc pas difficile d'en comprendre la raison. Akritès se tournait vers le Phénix en prenant la parole.

- Cet homme n'aime pas trop que l'on vienne dans son secteur... Il me fait un caca nerveux là dessus...


Ce qui était on ne peut plus vrai ! Akritès ne savait même pas pourquoi ce mec l'agressait. Soufflant un peu pour se détendre, il prit quelques secondes afin de profiter de la présence du Saint pour avoir quelques informations.

- Donc, puis je savoir ce que je vous ai fait ?

- J'aime pas les mecs comme vous, les Saints ou que sais je, vous êtes la cause du malheur du monde avec vos conneries et veux pas un d'entre vous sur mon territoire.

- je suis prêt à partir sans créer de soucis... et je ne suis pas un Saint comme vous le voyez.

- Vous non.


Lentement, le mec sortit une gatling dont ne sait où. Ecarquillant les yeux, Akritès comprenait que l'homme avait un pouvoir sur les dimensions. Oh certes minime ! Mais suffisant pour appeler des armes de la sorte et cela pouvait être dangereux, surtout qu'il avait senti qu'il pouvait aussi infuser du cosmos dans les objets. Tout cela ne disait rien qu'y vaille et la haine du mafieux contre les Saints se retourna contre le nouveau venu, tel un coup du sort ! Akritès n'avait jamais épousé l'idée que les Saints soient révélés au monde mais c'était la décision d'Athéna mais la vérité était pas toujours bonne conseillère.

- ATTENTION !


Il criait mais c'était déjà trop tard.... des balles persiflaient dans la ruelle en direction du Saint du Phénix.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[FB] Avant une mission...