avatar
AkritèsChevalier d'Or des Poissons
Chevalier d'Or des Poissons

Date d'inscription : 21/03/2014
Nombre de messages : 101
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas
13.07.18 13:53
Il avait quitté Rome pour faire quelques recherches et la Mafia lui était tombée dessus. Akritès avait eu ainsi quelques rencontres fort intéressantes. Il ne savait pas pourquoi mais, depuis quelques temps, il avait le sentiment que ses voyages se ponctuaient trop souvent de rencontres avec les autres Eveillés de cette époque. Cela faisait des siècles qu'il était une ombre dans le monde, un simple scribe qui notait le développement des guerres saints à travers la Terre. Il n'avait aucune envie de retourner dans les conflits de la sorte. Cependant, depuis Rome, il avait la sensation que quelque chose l'appelait mais il était bien incapable de savoir pourquoi.

Arrivé à l'aéroport du Caire, il avait passé la douane sans trop de problème. Il attendait sur le quai d'embarquement en espérant que tout se passe rapidement. Mais, on était dans un aéroport et y'avait jamais plus long que cette attente où on appelait les passagers à entrer dans l'avion. Parmi les passagers, il y en avait de toute sorte, des femmes voilées qui s'amusaient avec leurs enfants, des vieux bédouins inquiets de prendre autre chose que leurs dromadaires... Dans un autre bout de la grande salle, il y avait aussi des officiels de l'armée égyptienne certainement et de l'autre côté, des touristes en nombre. Le nombre de Russes était conséquent. Il était vrai que les lieux de villégiature pour les riches hommes d'affaires russes étaient nombreux dans le coin.

Des volutes de fumée sortaient des narines d'un homme devant Akritès. Cette odeur était dégueulasse et froncèrent les sourcils du vieil Evêque. Il s'apprêtait à mettre au pas ce dernier en rappelant qu'il était interdit de fumer dans un quai d'embarquement quand il sentit un cosmos pendant quelques secondes. C'était pas celui d'un spectre, il n'y avait pas l'odeur de mort caractérestique. Non, c'était différent. Akritès savait que depuis qu'Athéna avait révélé au monde le cosmos que des hommes et des femmes l'avaient développés depuis quelques années. C'était une erreur selon lui mais il n'y pouvait pas grand chose. Le résultat était que des gens avait maintenant conscience de leur pouvoir et, sans entrainement, ils l'utilisaient pour des fins personnels.

Maugréant, Akritès regardait autour de lui mais il n'avait pas de réponse. Il se demandait s'il avait rêvé ou non. Sur ses gardes, il entendit l'appel d'embarquement au bout d'une dizaine de minutes, le temps du départ était venu. Il ne savait pas quoi dire pour l'instant que rester sur ses gardes en attendant mieux.

[FB] Petit détournement d'avion