avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 710
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Sep - 22:15
La décision de se rendre dans la capitale chinoise avait été prise de manière assez soudaine et le départ des deux Étoiles Maléfiques avait été tout aussi rapide, pour ne pas dire précipité. Ils prirent un raccourci en passant par les Enfers plutôt que de faire le trajet en avion – pourquoi rallonger la durée du voyage et gaspiller l'argent de Thanatos pour rien ? – ou à l'aide de la vitesse extrême conférée par leur cosmos – absolument pas discret, ils auraient alerté tous les éveillés présents entre Tel-Aviv et Beijing –, ce qui les fit arriver quelques minutes seulement après le messager envoyé par la Liche.

Malgré cela, ils furent accueillis par un Squelette haut gradé et hors d'haleine lorsqu'ils apparurent dans l'un des grands bureaux spécialement réservés à cet effet de leur QG local. Le pauvre péon en chef suait dans son costume et luttait pour reprendre sa respiration, comme s'il avait couru à toutes jambes pour être ici à temps.

« Co... commandant Yun... au rapport, Votre Excellence ! » parvint-il à dire d'une voix entrecoupée de hauts-le-cœur ; la polonaise se sentit coupable en voyant ses soupçons confirmés. Au moins personne ne pouvait accuser le commandant de ne pas faire tout ce qui était en son pouvoir pour être ponctuel.

« Vous n'aviez pas besoin de vous dépêcher autant, nous aurions attendu... » s'excusa la jeune fille, qui ne savait plus où se mettre. Parler au nom d'Eurynomos était peut-être présomptueux de sa part mais jusqu'ici il s'était toujours comporté comme quelqu'un d'éminemment raisonnable, elle ne croyait pas se tromper en pensant qu'elle aurait pu faire patienter le Juge en lui expliquant plus en détail ce que les Spectres faisaient ici.

« Vous avez dit... que c'était urgent... »

Elle grimaça. Il lui faudrait revoir le phrasé la prochaine fois, histoire d'éviter d'effrayer inutilement ses subordonnés. Il fallait espérer qu'aucun de ses homologues n'était au volant en ce moment-même, à essayer de les rejoindre le plus vite possible au mépris du code de la route. De quoi ça aurait l'air s'ils se faisaient arrêter ou s'ils provoquaient un accident ?

« Pas à ce point-là quand même, je sais que ça prend du temps de traverser la ville et... »

Elle fut interrompue par un second Squelette qui déboula à toute vitesse dans la pièce et, emporté par son élan, faillit se vautrer en voulant s'arrêter à côté de son collègue. Tout aussi rougeaud et essoufflé, le nouvel arrivant s'inclina en faisant un effort visible pour que ses jambes en coton ne se dérobent pas sous lui.

« Comman... dant... Chen... présent, Votre Excellence ! Les autres... arrivent bientôt... et nos soldats... s'occupent de réveiller les politicards... et les mafieux ! »

Andréa adressa un regard contrit et honteux à son supérieur, lui demandant silencieusement la permission avant de se retourner vers le duo de serviteurs.

« Votre célérité est vraiment remarquable mais j'ai besoin que vous appeliez vos collègues pour leur dire de se calmer, Son Excellence est simplement venu se familiariser avec votre travail ainsi qu'avec nos nouveaux associés. Il aura quelques questions à vous poser lorsque vous aurez repris votre souffle. »
avatar
EurynomosSpectre du Griffon
Spectre du Griffon

Date d'inscription : 22/06/2017
Nombre de messages : 80
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Sep - 14:58
« Parfait. Nous pouvons donc y aller. » Observant l'insecte disparaître pour rejoindre les destinataires du message, Eurynomos glisse alors ses mains dans ses poches, effectuant lui-même le passage entre l'Hadès et le monde des vivants, suivant simplement le fil d'Ariane qu'est le messager infernal. Les décisions d'un Juge ne se sont jamais limitées au Cercle qu'une âme doit rejoindre dans l'espoir de punir ses péchés – ou récompenser sa vertu –, loin de là. C'est pour cela que le Griffon a fait ce choix, assez rapide il en convient, de partir pour la capitale du nord. Rejoignant ainsi les ombres du Royaume des Morts, le duo utilise ces dernières comme un raccourci pour voyager en direction de son actuel objectif. Finalement, lui qui n'a pu accompagner la Liche lors de la conquête des terres chinoises, voilà qu'il rattrape cette petite impossibilité.
Ainsi, la Polonaise et le Chthonien arrivent dans le vaste bureau, les mains toujours au fond des poches. Observant un peu les lieux, le regard du Vautour se pose alors sur la silhouette épuisée du Squelette, haussant légèrement un sourcil. Lorsque le Commandant se présente, son supérieur hoche la tête, précisant alors ce que le représentant infernal savait déjà. « Eurynomos, Juge du Griffon. » Inutile d'en dire plus concernant son titre, après tout les Squelettes comme les autres Spectres connaissent déjà suffisamment la noble et valeureuse étoile – du moins, le titre plus que son actuel possesseur.

Ne pouvant empêcher ses lèvres de s'étirer en un léger sourire – plus amusé que moqueur – Eurynomos observe la jeune femme tenter de calmer un peu les choses. En effet, ce commandant a tout fait pour être à l'heure, pour obéir à ce qu'il pensait être une situation d'extrême urgence. « Allons, allons. Nous avons tout notre temps et je préfère que vous ayez tout votre souffle pour... » Le Juge ne peut terminer sa phrase, dérangé par la porte de ce vaste bureau, ouverte en trombe par une autre silhouette – potentiellement encore plus épuisée que la première. Toussant alors pour empêcher un quelconque rire venir déranger cette réunion – qui se voulait à la base sérieuse – le Griffon hoche la tête à la présentation du second commandant – lui offrant au passage les mêmes mots que les premiers qu'il a prononcé après celle de Yun – , donnant ensuite la parole à Andréa d'un simple signe de main – profitant de son explication pour remettre correctement le col de sa veste, dérangé par le dernier voyage.

« En effet. » Confirmation rapidement les propos de la jeune femme, il glisse ses mains dans son dos, regardant les deux commandants Squelettes avant de poser ses yeux sur la Liche. « Andréa a très bien exposée la situation. Pour le moment, je souhaiterais m'entretenir avec vous. Et comme je tentais de le dire tout à l'heure, avant votre arrivée... » Il pose à cet instant un regard en direction de Chen, pour ensuite reprendre de la même voix calme, les invitant à rejoindre les fauteuils du bureau. « Je préfère que vous ayez tout votre souffle pour me présenter vos différentes fonctions, ainsi que la situation globale. Donc installez-vous, et nous parlerons. »
Le sourire amusé toujours légèrement présent contre ses lèvres, le Juge rejoint lui aussi ce qui allait devenir une table de réunion, s'installant avant de croiser les jambes. Il observe quelques secondes les deux Squelettes, leur laissant le temps de reprendre une certaine consistance. Quel serait l'intérêt de les mettre dans des situations inconfortables ? L'Étoile Noble et Valeureuse a toujours privilégié un dialogue constructif qu'à une symphonie de jérémiade sans importance... De plus, même si le comportement du gouvernement soulevait des questions dans l'esprit des deux Spectres, cela ne devait pas les pousser à faire de vulgaires erreurs... Patientant aussi que l'un des deux commandants s'occupe de transmettre le message d'Andréa, le Juge prend enfin la parole lorsque tout ceci est fait.

« Bien... Avant toute chose, j'aimerais mettre au clair une situation. Je ne suis pas un contemporain et je serais parfois obligé de m'arrêter sur certains détails qui pourraient me paraître flou. Je dois connaître et comprendre ce que nous faisons ici, nos intérêts, ainsi que les bénéfices qu'en tirent nos associés. Je pense que vous comprenez tous pourquoi. Il est donc agréable, pour le moment, que nous ne soyons pas dérangés par nos associés. » Si l'information précisant que l'un des gradés n'a finalement aucune connaissance du monde moderne et de ses enjeux arrivait dans les oreilles des différents associés – voir d'une autre faction – cela ne serait qu'une nuisance de plus à rajouter dans la liste des problèmes. Ce point étant éclairci, il reprend alors la parole, observant les deux commandants. « Alors, déjà, j'aimerais connaître les différentes tâches attribuées à chacun d'entre vous. » Le sourire amusé n'est plus, fixant alors les Squelettes ainsi que sa partenaire Spectrale. Une chose ne change pas, malgré les époques : il y a un moment pour tout et celui des discussions sur la philosophie humaine ou les religions n'est plus.
avatar
AndréaSpectre de la Liche | Modérateur
Spectre de la Liche | Modérateur

Date d'inscription : 14/08/2014
Nombre de messages : 710
Age : 25
Autres comptes : Rogos, Xing Huo

Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Sep - 21:10
« Nous vous remercions de votre sollicitude, Votre Excellence. » fit Yun en prenant place à la table de réunion pendant que Chen appelait le standard téléphonique des Spectres pékinois afin de transmettre le contre-ordre – qui n'aurait pas eu lieu d'être si Andréa s'était montrée plus claire. Se sentant toujours un peu coupable, elle fit un détour par un petit buffet, fouilla quelques instants dans ses profondeurs et en revint avec un plateau chargé de verres et de boissons pour les subordonnés présents et à venir – les deux Étoiles Maléfiques avaient déjà bu avant de partir mais les Squelettes méritaient bien un remontant après s'être ainsi dépêchés pour rien. Une fois tout le monde calmé et installé, la requête et l'avertissement du Juge écoutés, les séides réfléchirent quelques instants à leur réponse puis se mirent à parler.

« Nous ferons de notre mieux, Votre Excellence. En ce qui me concerne, je supervise les actions de la police – l'organisation qui s'occupe de maintenir l'ordre public et de protéger la population des criminels – pour garantir que toute trace de corruption en soit éliminée. J'ai également pour responsabilité de faire en sorte qu'aucune information au sujet de notre occupation ne filtre – internet est très surveillé ici, c'est l'avantage des dictatures – et l'excision des branches de la pègre dont Sa Seigneurie juge l'existence contre-productive. »

« Et moi je suis aux Affaires Étrangères, Votre Excellence. Je suis là pour m'assurer du suivi de la ligne diplomatique imposée par Sa Seigneurie tout en évitant d'attirer l'attention des autres nations sur ce qu'il se passe réellement à Beijing. »

Les regards se tournèrent vers la dernière membre de leur assemblée réduite et la Liche se sentit soudain nerveuse. Yun et Chen étaient peut-être des Squelettes mais ils avaient de grandes responsabilités qui leur avaient été confiées du fait de leurs compétences exceptionnelles. Elle était jeune, ne pouvait se prévaloir d'aucune expertise particulière et n'avait que la violence comme seul talent ; elle passait soit pour un ornement, soit pour la brute de service et c'était... déplaisant.

« Je ne suis pas affectée ici en permanence, je viens soit quand quelque chose d'important requiert que je prête mon autorité aux commandants sur place, soit quand il faut intimider quelqu'un de récalcitrant... ou éliminer des gêneurs. »

Les deux autres serviteurs des Enfers avaient l'air aussi gênés qu'elle – eux non plus n'appréciaient guère l'idée d'une supérieure réduite à servir de décoration ou de gros bras – aussi entreprit-elle de faire diversion.

« Les autres commandants vous expliqueront tout cela plus en détail quand ils arriveront mais ils sont nos yeux, nos oreilles et notre bras dans l'armée, les institutions économiques, politiques et judiciaires, les triades, les services de la ville elle-même et d'autres branches administratives. Le travail de Chen et de ses homologues à l'économie est particulièrement important – sans vouloir offenser Yun... »

« Pas de problème. »

« Tant mieux. Enfin, la Chine a accru son influence dans le monde ces dernières années, plus particulièrement en Asie du Sud-Est, en Amérique Latine et en Afrique. Si nous jouons finement, nous pouvons indirectement accroître notre propre influence dans ces mêmes zones. »

« Un travail de longue haleine, nous n'en verrons sans doute pas les fruits avant des années. » modéra l'intéressé. « En attendant nous avons des préoccupations plus locales et plus immédiates pour ce qui est du redressement de ce pays. L'environnement déjà, ça devient urgent... ou plutôt ça l'est déjà depuis trop longtemps. »

Ah, ça... il faisait nuit, Eurynomos ne pouvait donc pas bien s'en rendre compte mais ce satané smog dehors était une horreur. Chaque année, plus d'un million et demi de chinois se retrouvaient prématurément – et pour le coup directement – assujettis à Thanatos après avoir trépassé des suites d'une maladie respiratoire provoquée par l'extrême degré de pollution. Leur gouvernement avait pris des mesures de sa propre initiative pour combattre ce phénomène avant même l'arrivée des infernaux mais le mal était déjà fait et les crises récentes mettaient ces progrès en péril. Bien entendu, les Spectres ne pouvaient pas faire disparaître le problème d'un claquement de doigts mais ils pouvaient déjà accélérer les choses ; ce bénéfice tangible et incontestable de leur présence ferait un parfait exemple de ce qui attendait l'humanité si seulement elle acceptait de s'en remettre sans réserves à la sagesse divine.
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Le casse-tête chinois