avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 394
Age : 23
Autres comptes : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
14.09.18 0:03
Pour lancer un dé tu devras cliquer sur l'icône blanche "répondre" en bas, et tu auras accès aux dés juste en bas de l'espace d'écriture.

Kit Reagan:
 

Mon kit posté, je vais ensuite lancer deux dés (le second servant en cas d'égalité sur le premier).

EDIT : Et n'oublions pas mes attaques. mr Red le retour


Dernière édition par Reagan le 14.09.18 14:49, édité 1 fois
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 394
Age : 23
Autres comptes : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
14.09.18 0:05
Et je lance mes dés !

EDIT : je rappelle aussi que je mangerai 9 dégâts de plus par tour, n'ayant pas mon Armure Noire.


Dernière édition par Reagan le 14.09.18 0:06, édité 1 fois
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
14.09.18 0:05
Le membre 'Reagan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
19.09.18 14:56
(Note : quand je dis "faut me dire", je sous-entends "MP-moi" °° Heureusement que j'ai croisé Rogos sur la CB sinon t'allais attendre longtemps, j'avais pas vu ce topic Mad)

Du coup si j'ai bien compris, je te file mon kit... Ce qui est bizarre puisque ton perso devrait pas connaître le mien et inversement mais soit...

Spoiler:
 

Et je lance 1 dé pour l'ini + 1 en cas d'égalité ._.

*Press F to pay respect*
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
19.09.18 14:56
Le membre 'Azir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 394
Age : 23
Autres comptes : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
19.09.18 18:51
BGM- https://www.youtube.com/watch?v=uXbFN-xeBBk -BGM

Le poisson, bien qu'il soit en fait un lion, mordait enfin à l'hameçon : non sans avoir déversé un tonneau d'injures et de sarcasmes aux oreilles de Reagan, le dénommé Azir était décidé à relever son défi. Le Saint invoqua son Armure d'Or depuis les Douze Maisons du Sanctuaire et le revêtit sous les yeux du duo de malfrats, prêt à en découdre. De son côté, l'Oiseau de Paradis n'avait pas sa cuirasse à sa disposition, ce qui l'empêchait aussi d'activer les pouvoirs défensifs de son écharpe à plumes. Il était inutile de se lamenter sur son sort cependant, car il était venu spécialement en ces lieux afin de mettre ses capacités à rude épreuve ! S'il pouvait en profiter pour tourner en ridicule l'élite des guerriers d'Athéna, ce ne serait toutefois pas de refus. Face à l'imminence de l'affrontement et l'aplomb de son adversaire, il se mit à glousser puis à éclater d'un rire sardonique.

"Montre-moi donc un peu ce que valent tes techniques, Gold Saint !" s'esclaffa Reagan. "J'espère qu'elles seront au moins à la hauteur de ton sens de la répartie !"

Il enflamma ainsi son cosmos fuchsia et banda ses muscles au maximum jusqu'à ce que la terre en dessous de lui se fissure sous la pression de son aura [Passion incandescente sur Muscle brûlant]. Une sorte de membrane d'énergie violacée recouvrit ensuite intégralement son corps d'athlète et une sphère translucide apparut subrepticement autour de lui [Muscle explosif]. Azir allait maintenant goûter à son style de combat, capable de détruire tous ceux qui essayaient de le toucher !

"KAAAAAAAAAAAAAAH !"

Le Chevalier Noir fondit alors sur sa proie en un éclair et l'assaillit sauvagement d'un Flashing Atomic Buster. Quand les deux belligérants s'écrasèrent violemment à la descente contre le sol des arènes, Blueman entra finalement en action. Son maître s'écarta du cratère qu'il avait causé à travers sa prise de catch, permettant au punk d'effectuer un bond prodigieux et de retomber brutalement sur le fidèle d'Athéna.

"TEYAAAAAAAAAAH !"

Ses talons s'enfoncèrent vicieusement dans la colonne vertébrale de sa cible, puis il se servit de ce nouvel appui pour sauter hors du périmètre. Les deux criminels étaient désormais situés à des positions diamétralement opposées du trou dans lequel reposait le Lion, toujours sur leurs gardes. Ils avaient certes l'initiative, mais ils savaient qu'ils ne pouvaient décemment pas s'attendre à ce qu'un homme de la trempe d'Azir soit vaincu aussi aisément. Cette confrontation s'annonçait rude, surtout avec le handicap que les circonstances et sa volonté avaient imposé à Reagan. Il s'agissait cependant d'un passage obligé pour lui, le seul qui puisse lui permettre de réclamer en son for intérieur le titre d'homme le plus beau, le plus génial et le plus fort du monde !

"Allez, relève-toi petit lionceau !" le provoqua l'Oiseau de Paradis, une expression démente sur son visage. "Je n'en ai pas encore terminé avec toi !"

Bilan:
 

Récapitulatif des facultés employées:
 

HRP- Et voilà le coup d'envoi du match, bonne chance ! ^^ -HRP


Dernière édition par Reagan le 21.09.18 12:32, édité 1 fois
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
19.09.18 19:45
Je vais commencer par lancer 2 dés.

Le premier sera pour Focus, le second pour Bouclier cosmique
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
19.09.18 19:45
Le membre 'Azir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
19.09.18 20:47
Face à la confiance absolue affichée par les deux racailles devant lui, Azir se mit aussitôt en garde et monopolisa toute sa conscience pour suivre leurs mouvements, raison pour laquelle il devait être absolument sûr de l'absence des apprentis dans son dos ou sur ses flancs. Il ferma son esprit à toute perturbation extérieure, ralentit son souffle en supprimant chaque geste inutile, laissa son cosmos s'élever autour de lui jusqu'à ressentir celui des deux hommes, la dureté de la terre sous leurs pieds, la fraîcheur de l'air sur leur peau, la moindre fluctuation d'énergie aux alentours.

Malgré sa grande gueule, le dénommé Reagan prenait une précaution en s'entourant d'une sorte de peau protectrice, et Azir sut qu'il devrait attaquer avec violence s'il voulait la briser. Pourquoi ne portait-il pas d'armure ? N'en possédait-il pas ? Ou alors cette membrane la remplaçait ?

C'est alors que les hostilités commencèrent. Poil de Carotte commença le premier avec une droite bien placée, qu'Azir évita d'un simple pas de côté, avant de se retrouver soulevé dans une sorte de prise de catch inattendue. Sans trop comprendre comment, l'instant d'après il alla saluer le sol de terre battue de l'arène comme Hyppolite lui avait joyeusement appris. Des chandelles s'allumèrent un peu partout en réponse à la douleur. Toutefois le cri tonitruant du Schtroumph aida le blondinet à se resituer dans l'espace, et il put effectuer une roulade juste à temps pour que les pieds du bonhomme jouent leur rôle d'amortisseurs ailleurs que sur son dos. Le tout avait soulevé un nuage de poussière et les cris stupéfiés de quelques gardes dans les gradins.



Un toussotement suivi d'un juron en arabe furent les seuls signes avant-coureurs de la riposte. La poussière fut balayée par un éclat de lumière, lequel fondit sur Reagan sans sommation. Les coups plurent par dizaines en quelques secondes tandis qu'Azir frappait sur les bras, sur les jambes, sur le torse, laissant des griffures sanguinolentes sur son passage. Quand il réapparut à une vitesse observable par les plus faibles, son poing était déjà armé et s'enfonça dans le plexus solaire du chevalier noir avec suffisamment d'élan pour l'envoyer droit dans l'un des murs de l'arène et le fissurer. Son regard le dévorait, le taillait en pièces méthodiquement, comme s'il s'était agi d'une frêle gazelle plutôt que d'un lutteur de presque deux fois sa taille.

"Ramène-toi ma belle, moi non plus j'ai pas fini."

Il lança un regard de biais à Blueman, pas oublié dans son coin. Étrangement, il se sentait à son aise dans cette sauvagerie. Ici, le destin du monde n'était pas en jeu, pas de Typhon à tuer, pas d'Athéna à regarder mourir. Le duel tombait à pic en réalité pour qu'il extériorise la frustration et la violence refoulée d'ordinaire. Après tout, même en cage, un fauve reste un fauve.

Dangereux et imprévisible.

Spoiler:
 
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 394
Age : 23
Autres comptes : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
20.09.18 0:33
Les deux scélérats ne s'y étaient pas trompés en considérant qu'Azir était loin d'être hors-jeu. Effectivement, celui-ci surgit du cratère tel un fauve affamé et lacéra furieusement Reagan. A chaque attaque qui lui était assénée, son corps émettait des impulsions destructrices qui vibraient ensuite à l'intérieur de l'organisme du Chevalier d'Or. La constitution robuste du renégat lui permettait de limiter les dégâts, mais il devait avouer qu'il avait senti chacun de ces coups passer. Des contusions semblables à celles infligées par un fouet marquaient par le sang sa musculature herculéenne : plus de peur que de mal en somme. Toutefois, l'Oiseau de Paradis ne pouvait pas autoriser à un mécréant comme son adversaire de le malmener plus longtemps, aussi devait-il riposter vite et fort.

Il se dégagea ainsi des décombres des tribunes et cracha par terre l'hémoglobine qui s'était accumulée dans sa bouche. Ceci fait, il grommela une série d'injures entre ses dents et échauffa les articulations de sa nuque d'un air agacé. Son précieux minois avait heureusement été épargné, mais l'idée qu'un médiocre puisse lui infliger de la souffrance, aussi infime soit-elle, était inadmissible.

"Pas mal du tout, petit lionceau..." grinça Reagan, très visiblement vexé. "Maintenant, moi aussi je commence à être énervé."

Il explicita les émotions négatives derrière ces paroles en faisant irradier son énergie cosmique avec une rage non contenue. Ses muscles s'hypertrophièrent en un instant et la sphère luminescente se manifesta de nouveau pour répondre aux prochains assauts [Testostérone+Muscle explosif]. L'Oiseau de Paradis poussa alors un cri perçant et se rua sur son ennemi afin de lui coller son poing en plein dans l'abdomen. Les organes internes du Lion se retrouvèrent brusquement comprimés par la puissance de l'offensive, l'empêchant ainsi de s'oxygéner [Souffle coupé sur Ténacité].

"Eh bien mon ami, que se passe-t-il ?" le nargua le Chevalier Noir. "Tu n'arrives plus du tout à respirer ? Ne t'inquiète pas, c'est normal ! Mais permets donc que je t'aide à te débloquer un peu les bronches... COMME ÇA !!"

Il n'avait même pas encore terminé sa phrase qu'il réitéra son Flashing Atomic Buster sans aucune forme de pitié contre son opposant. Ce dernier fut poursuivit en vol par Blueman, qui lui balança un uppercut supplémentaire à la gueule histoire de l'envoyer valser bien plus haut. Reagan sauta ensuite au-dessus de son sbire et fut propulsé par celui-ci en direction de leur victime pour qu'il puisse conclure sa prise.

"TSUAAAAAAAAAAAAAAAAH !"

Cette fois-ci, les combattants atterrirent sur les gradins, les ravageant de part en part à la grande panique des sentinelles de la Palestre. La bataille faisait rage et les arènes risquaient de ne pas tenir debout jusqu'à ce qu'elle touche à sa fin. Du choc de deux Éveillés aussi redoutables que l'Oiseau de Paradis et Azir ne pouvait que résulter une terrible dévastation. Néanmoins, le renégat était déterminé à inaugurer la renaissance de sa splendeur sur les ruines de cet endroit tant honni !

Bilan:
 

Récapitulatif des facultés employées:
 

Perks, Antiperks et Dons:
 
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
20.09.18 17:11
Bon eh bien... Puisque je ne peux pas me défendre, je ne lancerai que le dé de Focus ._.
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
20.09.18 17:11
Le membre 'Azir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
20.09.18 19:07

La puissance de l'ancien aspirant de bronze n'avait d'égale que sa fourberie. Encore un peu sonné par le précédent choc avec le sol, Azir ne fut pas assez vif pour garder son souffle avec le coup de poing qu'il reçut de son adversaire. Pourtant il le voyait, le sentait, suivait les fluctuations de son cosmos aussi bien dans l'air que dans le sol. Il anticipait tout sans parvenir à s'en prémunir, situation frustrante s'il en était.

*C'était ce qu'Hyppolite disait, et Athena aussi... Si mon corps ne suit pas, mon acuité n'a pas de sens.*

Il lança un vague regard à Reagan tandis que celui-ci s'emparait à nouveau de ses membres sans rencontrer de résistance. La terre s'éloigna comme dans un songe, pendant lequel le Fauve d'or mit toute sa capacité de réflexion à trouver la faille, à comprendre l'erreur à exploiter. Comme au ralenti, il vit le sol rapetisser, reçut les coups aussi stoïquement qu'une poupée de chiffon désarticulée.

*Et alors, c'est tout ?
-Je tremble de douleur... Il est plus fort que moi, plus expérimenté. Arrêter ses poings m'est impossible en l'état.
-Fais ce qu'un lion fait de mieux alors. Attaque et dévore-le.
-Puis-je ?
-Si tu n'essaies pas, tu ne sauras pas. Mais ne laisse pas ton corps s'engourdir.
-C'est vrai.
*

Chute. Longue et rapide à la fois.

Le bruit de la pierre qui s'écroule et vacille fit pâlir chacun des apprentis, chacun des gardes. Même eux pouvaient voir que le chevalier d'or essuyait une rude correction. Ils n'osaient pas, de peur de perturber sa concentration, l'encourager ou lui donner des conseils, mais l'envie leur blanchissait les phalanges et crispait leurs mâchoires.

De nouveau la poussière couvrait les débris engendrés par le combat, mais elle se dissipa cette fois naturellement pour laisser voir un tas de gravas et de colonnes plus ou moins volumineux, effondrés sur ce qui devait rester d'Azir juste en-dessous.

Le silence retint son souffle, et pendant près d'une minute rien ne sembla se passer, rien pour les non-éveillés et les jeunes recrues. Reagan ne pouvait pourtant pas s'y tromper : le cosmos doré brillait encore, couvait sous les pierres comme la lave d'un volcan près à recracher ses entrailles. Mieux encore, il croissait, grondait, s'impatientait. Bientôt on vit un roc remuer, puis un autre, puis s'écarter pour libérer la silhouette du Cinquième gardien.

L’Égyptien abandonna sa cape tachée d'écarlate à plusieurs endroits, de même que le contour de sa bouche et les plaques de son armure proches de ses articulations. Il haletait, mais garda le regard rivé sur l'Oiseau du Paradis.

"Merde alors... Je dois avouer que tu sais cogner..."

Azir sourit, quelques-unes de ses dents rougies lui donnant un air presque maladif. Comme le chevalier noir et son espèce de membrane douteuse, son corps s'était enveloppé d'une pellicule de lumière. Plus qu'un simple halo, elle avait l'air de prendre forme, comme une fourrure le recouvrant tout entier, jusqu'à la queue de son totem. S'il s'y connaissait un tant soit peu en mythologie grecque, il devait bien savoir d'où cela venait. Et que cela annonçait des dégâts.

Il chargea de front, si vite qu'il doutait que Reagan ne pût seulement le voir bouger. Il comptait sur son élan pour l'aider à faire basculer cette montagne de muscles sur le sol, et enchaîna avec des coups de crocs ciblés autour de la jugulaire, ainsi qu'un véritable lion. Constatant que son précieux visage n'avait encore rien, il s'autorisa même le luxe d'y tracer quatre longs sillons sur la joue droite, avant d'asséner un coup qui l'assommerait un temps. Le temps de partager le même sort avec Blueman, beaucoup trop indemne à son goût.
Azir se rua sur le sbire et le taillada à son tour. Ainsi ressemblerait-il, même dans la souffrance, à ce maître qu'il suivait si fidèlement. Les impacts se multiplièrent sur le bout de mur restant derrière lui pour chaque attaque portée par le blondinet. Il n'était pas dupe : il avait subi au moins autant que ce qu'il avait infligé, mais au moins repartiraient-ils avec un bon souvenir de sa part.

Spoiler:
 
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 394
Age : 23
Autres comptes : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
20.09.18 23:23
Reagan et Blueman essuyèrent chacun la fulgurante contre-attaque d'Azir de plein fouet, leurs gardes respectives n'ayant quasiment aucun effet contre lui. Le Gold Saint émettait une aura teintée d'une telle animosité qu'il pouvait les empêcher d'utiliser toutes leurs techniques défensives à loisir. Ses coups étaient aussi extrêmement ravageurs et semblaient redoubler de vigueur au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Heureusement, l'Oiseau de Paradis possédait d'autres protections capables d'endurer les assauts frénétiques de son antagoniste. Cette pensée à l'esprit, les deux soudards se redressèrent péniblement, le sable se déversant de leurs cheveux et des plis de leurs vêtements.

Le Chevalier Noir sentit alors une vive douleur le piquer à la joue droite et, quand il la toucha, vit que du sang maculait ses doigts. Il était aussi passé à la limite de l'égorgement, sauf qu'il n'en avait rien à cirer : son beau visage avait été atrocement mutilé ! Le punk, qui savait pertinemment ce qu'un tel affront représentait, fut parcouru par un frisson d'angoisse devant la perspective d'un pétage de câble massif de son chef.

"Ooooooh boy..." se plaignit le laquais tatoué, passablement effrayé. "Tu n'aurais pas dû faire ça, maintenant il va devenir incontrôlable !"

BGM- https://www.youtube.com/watch?v=8SvcYDQvktk -BGM

Très malheureusement, son intuition ne manqua pas de se concrétiser, l'expression faciale de Reagan se tordant en une grimace irascible et hideuse. Son maquillage se craquela, des veines sinueuses se dessinèrent sur sa figure et ses globes oculaires se révulsèrent. Il se mordit le coin de sa lèvre inférieure de colère jusqu'à ce qu'elle saigne, puis hurla toute sa frustration à s'en arracher les poumons :

"GYAAAAAAAAAAAAAAAAAH !! Espèce de sale petite enflure, tu as osé me défigurer ! Tu vas me payer cet outrage de ta vie, tu m'entends ?! Je vais te faire souffrir mille morts jusqu'à ce tu finisses en chair à pâté !"

Précédemment mielleuse et douce comme le velours, sa voix grave avait laissé place à un timbre guttural et monstrueux. Le renégat s'était métamorphosé en un barbare mugissant, uniquement mû par son désir de destruction. Il lui importait peu que son ennemi soit un lion ayant bouffé un autre lion et qu'il soit habillé d'une Armure d'Or : il allait l'écrabouiller et le réduire à l'état de pulpe sanglante ! L'Américain déploya ainsi son cosmos sous la forme d'une déflagration incandescente -évidemment colorée d'un fuchsia du meilleur goût- et augmenta sa force phénoménale [Testostérone+Muscle explosif].

"KAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"

Motivé à l'idée de commettre un carnage, il sprinta en direction d'Azir et lui infligea un crochet vengeur du gauche en pleine poire [Attaque physique]. Quant à Blueman, il fit honneur à cette hargne en embrayant avec un Spinning Heel Kick d'une rare brutalité. Reagan termina ensuite l'enchaînement à l'aide de son arcane ultime [FAB], démolissant encore plus l'édifice d'entraînement sur son sillage.

Ses muscles pulsaient à chaque mouvement qu'il exécutait, exsudant d'hémoglobine et de sueur sous l'effort. Aveuglé et débordé par sa propre puissance, l'Oiseau de Paradis ne se rendait plus compte à quel point il se mortifiait dans son entreprise meurtrière. Néanmoins, l'endurance de son corps lui permettait de résister à ces sévices et de tenir la comparaison face à la férocité de son adversaire. La partie entre le Chevalier du Lion et le duo de criminels s'annonçait donc plus que serrée dans ces circonstances. Si les belligérants n'arrivaient pas à briser l'équilibre entre leurs forces, ils risquaient sévèrement de s'entretuer au rythme où cela dégénérait en boucherie...

Bilan:
 

Récapitulatif des facultés employées:
 

Pouvoirs, Perks et Antiperks (j'avais oublié que j'utilisais cette formule °3°):
 
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
21.09.18 10:45
Je lance les dés de Focus et Bouclier cosmique (puisque tu as bloqué ténacité mais je peux me défendre physiquement) => annulé pour mauvaise compréhension de l'item



Dernière édition par Azir le 21.09.18 12:22, édité 1 fois
avatar
Game MasterGame Master /Guerrier Mythique

Date d'inscription : 08/01/2006
Nombre de messages : 839
Age : 372

Revenir en haut Aller en bas
21.09.18 10:45
Le membre 'Azir' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
21.09.18 12:09

Le combat faisait rage, détruisant méthodiquement chaque partie du Colisée qui servait pour l'entraînement des jeunes recrues. A ce stade, les apprentis et les gardes avaient fini par se replier à l'extérieur, scrutant de loin les traînées de lumière, de poussière, guettant les cris et le bruit des chocs. Certains tournaient parfois la tête vers le Sanctuaire, se demandant pourquoi aucun parmi les onze autres représentants de la Sagesse ne venait prêter main forte à son camarade. Azir faisait preuve d'altruisme en défendant les couleurs d'Athéna face à deux adversaires, mais il avait par la même occasion le désavantage du nombre, de l'expérience et de l'endurance.

Le nouvel effondrement qui survint rappela à tous que le combat n'était pas encore fini : le Lion d'or venait de percuter à nouveau la pierre et gisait sur le premier étage d'une allée de gradins, sérieusement amoché. L'éclat de sa crinière avait viré à mi-chemin entre le rouge sanglant et un ocre terreux. L'armure du Lion tenait bon, bien que montrant des signes de faiblesse aux endroits les plus successivement visés par les deux clowns. Le corps du chevalier en revanche subissait des assauts de douleur à peu près partout qui rendaient la réflexion difficile.

*Tu peux abandonner si tu le souhaites.
-Et puis quoi encore... Tu te moquerais de moi jusque devant Charon...
*

Sans le voir, le blondinet le spectre d'un sourire émaner de l'armure. Il avait beau le traiter comme un gamin faiblard, il trouvait des preuves supplémentaires que son porteur cachait un bon potentiel. Bien sûr la perspective d'une défaire cuisante ne l'enchantait guère, mais si Azir survivait et s'améliorait, le chevalier noir aurait bien du fil à retordre à la prochaine rencontre.

Au prix d'un gros effort, le jeune homme se redressa à genoux, puis leva une jambe, poussa dessus, avança la seconde. Il titubait mais tenait debout, poussé par son mental. Et tout à coup, l'atmosphère changea.

On sentit le cosmos doré prendre de l'ampleur, s'approprier le moindre recoin de leur terrain de jeu, gronder. L'auréole de lumière sur son corps, loin de diminuer, sembla se consolider et le confondre avec le grand fauve de sa constellation.

[Mode 7e sens]

Azir se mut comme jamais auparavant : si jusque-là Reagan avait pu suivre et voir venir, ce ne fut plus le cas. Chacun de ses déplacements sonnait comme un coup de tonnerre avant de percuter ou le maître, ou Blueman. Plus fort, plus rapide, plus souple, l’Égyptien puisait dans ses plus profondes ressources pour faire passer l'envie à ses interlocuteurs de le sous-estimer. Il était certes mal en point, désavantagé, mais pas vaincu.
Tel un phare dans l'obscurité, son énergie irradiait du Colisée avec force et fracas. Depuis Rodorio on crut même entendre un rugissement flotter dans l'air, tandis que le ciel sans nuage vrombissait des crépitements du combat.

De son côté, le Fauve doré s'était muni d'une petite protection supplémentaire : sa fourrure de lumière, loin d'être uniquement esthétique, prit suffisamment de consistance pour en faire une véritable peau secondaire. De cette façon seule la douleur des impacts l'atteindrait, sans limiter ses mouvements d'aucune sorte.

Spoiler:
 
avatar
ReaganChevalier Noir de l'Oiseau de Paradis
Chevalier Noir de l'Oiseau de Paradis

Date d'inscription : 06/07/2014
Nombre de messages : 394
Age : 23
Autres comptes : Wolgorn

Revenir en haut Aller en bas
21.09.18 14:23
A la grande irritation de Reagan, le Gold Saint refusait de rester au tapis et déployait un cosmos de plus en plus gigantesque. Loin d'être intimidé, le premier faisait fièrement face au second et se préparait à toutes les attaques qu'il pourrait lui envoyer. Des rochers lévitaient autour d'eux à cause de leurs émissions énergétiques respectives et une chaleur étouffante s'installait au milieu de ce champ de bataille. Blueman, de son côté, demeurait prudemment à distance dans l'attente d'une opportunité pour lancer son offensive. La collision finale était proche et allait décider de l'issue de cet affrontement. Toutefois, l'Oiseau de Paradis était déterminé à ne pas laisser la victoire lui échapper et allait surpasser ses limites afin de s'en assurer.

Le Lion fusa donc vers les deux malfrats à la vitesse de la lumière, les agonisant répétitivement d'attaques d'une grande violence. Leurs corps se convulsèrent sous chaque coup qu'ils encaissaient, comme s'ils se faisaient écharper par une multitude de félins enragés. Néanmoins, les mercenaires tinrent bon et parvinrent à rester debout malgré la bestialité de l'assaut. Leurs physiques musclés étaient constellés d'estafilades et d'hématomes, mais ils étaient arrivés à éviter des dommages internes conséquents. Déjà rendu dingue par les balafres sur son visage, Reagan ne perdit rien de son agressivité et paraissait même peu impressionné à cette échelle.

Le punk, bien que rudement épuisé par ce baptême du feu, remarqua que l'état psychologique de son patron s'était relativement stabilisé. Certes, il était toujours une brute sanguinaire et hystérique, mais il pouvait au moins écouter une suggestion de son acolyte impliquant le tabassage en règle de son adversaire.

"Patron, c'est l'heure de passer en mode Wrestlemania !" déclara le sbire tatoué. "On va lui démonter sa jolie gueule de minet !"

"Pas besoin de me le dire, pauvre crétin !" gronda l'Américain, encore plus énervé qu'auparavant suite à cette injonction. "Je vais montrer à ce connard ce qu'est la véritable force !"

Ce dernier illustra ces propos en sublimant son aura spirituelle jusqu'à son paroxysme et au-delà [Passion incandescente sur Testostérone et Wrestlemania]. Sa chevelure abondante se mit alors à danser sous les ondulations de son cosmos et sa musculature continua légèrement de gonfler. L'instant suivant, il fonça à toute allure sur Azir et lui dévoila une autre de ses techniques spéciales : le Gorgeous Clash.

"REVIENS DANS UN SIÈCLE, MISÉRAAAAAABLE !!" beugla Reagan, en pleine transe guerrière.

Projeté par cette offensive, le Chevalier d'Or fut ensuite réceptionné par une retentissante frappe du coude de Blueman par derrière. Cette action propulsa de nouveau le malheureux à portée des attaques de l'Américain, qui fit subir à son ennemi un Flashing Atomic Buster des plus cruels. Sur cette manche, il avait relâché toute sa puissance sans aucune retenue et n'avait plus que l'envie de gagner en tête. Il s'agissait plus que d'un simple entraînement, mais de son retour triomphal sur le devant de la scène.

Bilan:
 

Récapitulatif des facultés employées:
 

Pouvoirs, Perks et Antiperks:
 
avatar
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 293
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas
23.09.18 0:34


Pourquoi tout cela ?

La terre, la pierre et les cieux se déchiraient à la Palestre, objets d'effroi et de tension de la part des apprentis et des gardes tétanisés. Et pourquoi ? Simplement parce qu'un homme avait voulu un combat, un vrai, et ne se contentait pas d'attendre pour l'obtenir mais venait déclencher les hostilités à la source. Reagan, ancien aspirant à l'armure de bronze de l'Oiseau du Paradis, accompagné par Blueman, son valet.

A la satisfaction d'avoir pu rendre l'Américain fou de rage et effacé son petit air suffisant de son visage, succéda la douleur. Intense, brutale, vive. Azir atteignait ses limites, il le sentait. Il avait tout donné, mais déjà au début du combat la différence de niveau lui avait sauté aux yeux. Il était seul, eux en binôme. Il ne portait l'armure que depuis un peu plus d'un mois, Reagan depuis bien plus longtemps à l'en croire, et quand bien même il l'écrasait sans en avoir besoin. Et maintenant, pire que tout, il devait se soucier des autres autour. Ces inconscients n'avaient pas fui si loin, n'avaient pas alerté les autres chevaliers. Ils regardaient. D'un certain côté cela l'aiderait : une fois à terre, quelqu'un serait là pour le relever. Si Reagan ne l'achevait pas tout net. S'ils survivaient à leur tour.

Coupant net ses pensées, le lutteur chargea, de front, comme le camion lancé à toute allure sur la Prom'. Ne devait-il pas s'entraîner pour éviter que cela recommence ? Azir, pauvre Azir qu'on avait volé à sa vie de tous les jours. Il se protégea de son mieux, la tête, le cœur, les points vitaux, avant de n'être plus qu'un pantin que l'on balançait dans tous les sens sans aucun égard.

Les derniers décombres de l'arène cédèrent sous le poids du lancer, tandis que l'armure d'or grinçait de mécontentement ainsi que le corps de son porteur. Quand le dernier gravillon eut roulé à terre, le halo de lumière autour du corps de l’Égyptien consentit à disparaître, doucement. Vague initiant son reflux, il emporta avec lui de nouvelles gouttes de sang un peu partout entre les interstices de l'armure. Au moins, elle, n'aurait pas besoin qu'on la nourrisse plus tard pour se réparer.

Néanmoins, si son corps abdiquait, le Fauve d'or n'en démordait pas, pas encore. Il devait faire une dernière chose avant de se reposer et de pouvoir se regarder dans la glace. Dans un dernier effort, s'extirpant des décombres, le jeune homme darda un regard exténué sur Reagan et Blueman. Il se força, avec toute sa volonté, à avancer.

Un pas.

Du sang dévalait son visage, le forçant même à fermer un œil pour ne pas être inondé par sa propre substance.

Deux pas.

Il enjamba un débris de grille, probablement l'une des herses qui fermait l'accès aux gladiateurs dans l'ancien temps, restaurée uniquement par souci esthétique et historique au regard du patrimoine gréco-romain.

Trois pas.

L'armure pesait de plus en plus lourd, ou peut-être ses jambes faiblissaient-elles un peu trop pour le soutenir.

Quatre pas.

"Tu as eu ton combat... Alors..."

Difficile d'accepter la défaite, mais sage de la reconnaître. La vie ne valait-elle pas que l'on mît son orgueil de côté, juste un peu ? Ironique à penser pour quelqu'un qui avait même marchandé sa mort, mais s'il se trouvait à Athènes c'était quand même par souci de vie, de sa vie comme celles des autres.

Cinq pas.

Il ne restait qu'un écart restreint entre lui et Reagan. Le colosse pourrait bien sûr le saisir à bout de bras et en finir, il n'avait qu'un geste à faire. Cependant, cela le priverait d'un adversaire. Le choix lui appartenait. Azir, vacilla, fut contraint de poser un genou à terre, sans pour autant le lâcher des yeux. Il avait armé son bras pour un coup de poing, mais celui-ci retomba.

Sixième pas.

Le bruit mat de sa chute sur le sol lui parvint comme étouffé. Ses sens se brouillaient, et déjà il peinait à distinguer la jambe, pourtant épaisse, de son adversaire. Malgré tout il tendit la main, s'étira au maximum pour venir lui attraper la cheville, une traînée de sang derrière et en-dessous de lui.

"Laisse... les autres... tranquilles..."

Il tenta un regard vers le haut qui ne rencontra qu'un ciel soudain terriblement gris, puis noir. Sa poigne sans force retomba, de même que le silence. Six pas manquaient pour une dernière attaque, un dernier assaut dévastateur, mais malgré tout son mental, son corps ne suivait pas. Même Regulus ne se permit pas de faire de remarque dans ces conditions, et cela n'eût servi à rien de toute façon.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

[Combat] Reagan vs Azir