avatar
GalahadOmbre de Léthé

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 292
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
03.10.18 12:19
Le voyage jusqu'en Grèce s'était déroulé sans problèmes. Aiguillé par le personnel d'Ubar, Galahad avait rangé son armure dans différentes valises faites sur mesure pour y ranger chaque pièces, et c'était laissé guider. Voiture avec chauffeur, avion privé, tant de nouveautés et de nouvelles sensations. Mais par pur orgueil chevaleresque, Galahad se garda de laisser entrevoir le moindre signe d’angoisse. Il fut toit de même soulagé quand la voiture le déposa devant l'hôtel d’Athènes où une chambre lui avait été réservée.

Ses bagages furent montés et il ne perdit pas de temps pour se changer et troquer son costume contre son armure. Une brève pause pour se remettre de son mal des transports et une voiture vint l'attendre devant l'entrée du bâtiment. Au bruit lourd de ses pas associé au cliquetis métallique de son armure, les clients et personnel du lieu se retournaient sur son passage. Dans leurs regard, plus de curiosité que de peur, la majorité semblant être habitué à un tel spectacle. Galahad ne leur prêta aucune sorte d'attention, ils auraient tous oublié ce qu'ils venaient de voir à l'instant où Léthé aurait quitté leur champs de vision. Le bon chevalier se plia pour entrée dans la berline qui prit la direction de Rodorio et du Sanctuaire.

Galahad traversa la ville et prit la direction de la maison des Saints, marchant droit devant lui sans se laisser distraire. Il lui tardait de rencontrer ces puissants chevaliers dont on lui avait vanté les mérites. Il arriva rapidement en vue du premier temple et les autres au dessus. Avançant régulièrement vers l'entrée, les premiers gardes qui le virent arrivé se mirent en travers du passage. Ayant jusqu'ici diminué son cosmos jusqu'à le rendre invisible, l'Ombre l’augmenta légèrement pour affirmer sa présence. S’imprégnant de la nature du lieu, il manipula son énergie pour lui donné une teinte toute proche de celle des chevaliers d'Athéna. Ainsi, sans aucune autres forme d'agression, les Saints ne devraient pas le prendre pour un ennemi.

Une fois à portée de voix des gardes, et alors que l'un d'eux partait en direction du temple du Bélier, le porteur de Léthé leurs adressa quelques mots.

« Bonjour soldat, auriez vous l'extrême amabilité d'aller quérir quelque responsable de ces lieux afin que je m’entretienne avec lui… il hésita un instant mais voyant l'aire dubitatif des gardes ajouta…s'il vous plait ? »

Ces mots lui coûtaient, en Chevalier, il était plus habitué à donné des ordres aux soldats qu'à leur demander la permission. Mais il lui fallait partir sur une base saine, et cela lui semblait être le meilleur moyen. Son épée au fourreau, pendant sur le côté gauche, la main gauche sur le pommeau et la tête découverte, Galahad attendrait que l'on vienne l'accueillir.
(Hrp : Utilisation de la branche assassin et don de Léthé)

Assassin:
 
Léthé :
 


Dernière édition par Galahad le 04.10.18 9:54, édité 1 fois
avatar
LesathChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 74
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
09.10.18 11:01
[provenance : temple du Verseau]

Lesath avait observé l’échange entre ses deux confrères d’or avec un intérêt non feint. Les piques s’étaient enchaînées et, s’il n’avait pas pensé à compter les points, il s’en mordait presque les doigts. Au final, la jeune femme s’était éclipsée littéralement en ouvrant une porte dimensionnelle, non sans ignorer la requête d’un garde légèrement dépassé par la situation, et bien entendu sans oublier d’insulter l’ancien Atlante. Dire que l’échange s’était bien déroulé était donc un mensonge éhonté. Se retirant dans ses appartements, l’ancien général laissa donc le chevalier du Scorpion avec le garde, qui ne semblait pas comprendre trop ce qui venait de se passer sous ses yeux.

« Je suppose que c’est moi qui vais recevoir le mec qui débarque du treizième siècle. C’est pas que j’ai mieux à faire, de toutes façons. » finit-il par répondre, après un haussement des épaules du plus bel acabit. Au moins, avec ce départ fracassant, Eurydice des Gémeaux avait marqué son territoire. Bon, elle passerait pour une furie auprès des nouveaux chevalier d’or, mais c’était sans doute un bien pour un mal : de la sorte elle s’évitait sans doute un prétendant.

Il suivit le garde qui dévala les marches. Le chevalier du Scorpion, désormais habillé comme il l’avait choisi, ne hâta pas spécialement le pas. Après tout, on l’avait fait quérir, mais il n’avait pas la moindre idée de ce que l’on pouvait bien lui vouloir. D’autant plus qu’il ne portait pas son armure. A la rigueur l’invité serait plutôt étonné du choix de son interlocuteur, mais, comme il n’y avait personne d’autre disponible…

Quelques minutes plus tard, l’espagnol arrivait au niveau de l’entrée du Sanctuaire. L’autre éveillé était là. Comme l’avait décrit le garde, ce dernier portait une armure massive, et une épée tout aussi imposante. Bon, après il semblait sorti d’un roman médiéval, et ça détonnait un peu avec le paysage grec. D’un autre côté, lui ne ressemblait pas à grand-chose, avec sa barbichette hirsute, ses anneaux dans les oreilles et sa chemise en lin orange.

Il leva la main pour saluer l’inconnu. « Je suppose que c’est vous le chevalier en armure d’époque dont on m’a parlé. Je suis Lesath, et je suppose que quelqu’un ici a pensé que je pourrais vous aider, même si j’n’en suis pas bien sûr… » lui dit-il, se demandant ce qu’un tel énergumène pouvait bien vouloir au Sanctuaire.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12660
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
09.10.18 16:48
Décidément cette journée n'avait pas été de tout repos pour la demoiselle, d'abord une renarde de bronze au caractère bien trempé et ensuite Pégase qui ce fait la malle sans même finir sa bière... Hum les saints d'Athéna n'ont finalement pas de principe … Enfin peut-être pouvait elle leur accorder une nouvelle chance et juste éviter de tomber sur un chevalier de bronze, raciste de bronze et ouais ! Comment s'y était elle prit la première fois ? A oui discrètement hein, visiblement ici ce n'était pas la meilleur chose à faire … Hum elle prit une dernière bière avant de finalement sortir et voir au loin un beau brun en armure ce diriger vers le sanctuaire... Le scénario ce répétait il ? La cosmo énergie de ce dernier semblait proche de celle des chevaliers, il devait en être un, oui,  c'était sûr !

Sortant de son bar la belle masqua simplement sa cosmo énergie pour finalement le suivre, peut-être allait-il rejoindre un chevalier d'or ? Où mieux le pope ? Bref c'est aussi discrètement que possible qu'elle le suivit Cloth-Box sur le dos invisible bien entendus. Le Caméléon noir ne daignât pas ce montrer, préférant être prudente au moins un moment, elle hésitait quand même à jouer avec cet homme à l'allure chevaleresque … Enfin, elle serait sûrement pas la bienvenue si elle usait de son cosmos... Elle attendit donc de voir si quelqu'un viendrait à sa rencontre, histoire de voir si il aurait aussi un chevalier novice pour accueil où un doré auquel cas elle ferait sûrement une crise de jalousie … Bref ! Les minutes passèrent, quand enfin un nouveau protagoniste fit irruption. La belle caché derrière son pilier en ayant caché sa cosmo énergie essaya vainement de déceler le rang de ce dernier.


Elle essaya vainement d'écouter le monologue du bel homme, pfff si seulement elle était plus proche elle aurait pus entendre son nom, mais rien. Quoi qu'il en soit d'après la situation l'homme en armure n'était pas un chevalier malgré ce cosmos qui ressemblait à ceux-ci contrairement à l'homme au « bouc » qui lui en était un... Venir seul accueillir un éveillé en armure... Il devait sûrement être au moins de rang argent c'était sûr sinon inconscient, quoi que quand on voit les deux énergumènes qu'elle eu rencontré plus tôt.. Soupirant elle sortie finalement de derrière son pilier les mains en l'air derrière la tête elle s'étira avant de s'approcher des deux protagonistes.

Salut les amis, je suis Myra, chevalier noir du Caméléon, vous permettez que je m'incruste les garçons ? Je cherches aussi un chevalier d'Athéna, j'aurais besoin de … Parler .. Oui c'est le terme !

Dit elle enjoué simplement, l'ancienne militaire était bien détendus, mais resterait quand même prudente, son rang par le passé lui avait joué de nombreux tours peut-être que ces deux personnes ne portaient pas les chevaliers noirs dans leurs cœurs. Allait savoir ! 
avatar
GalahadOmbre de Léthé

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 292
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
12.10.18 11:49
Il fallu de longues minutes au garde pour revenir vers Galahad. Pendant son absence, les autres n'avaient pas quitté des yeux le bon Chevalier, cherchant à savoir s'il était ami ou ennemi. Guettant le moindre signe d'agressivité, il restèrent cependant sans bouger en attendant leur collègue. L'Anglais commença à faire bouger en rythme les doigts de sa main gauche gantée sur le pommeau de son épée, produisant un cliquetis froid et métallique. Plus pour tromper l'ennui que par réel impatience, le bruit régulier qu'il produisait semblait cependant agacé les soldats restés là.

Quand enfin le premier garde reparut, il était suivi d'un homme d'apparence simple, marchant d'un pas calme et régulier. L'Ombre le détailla tandis qu'il s'approchait, se demandant qui pouvait bien être ce personnage qu'on avait été cherché pour le rencontrer. Le Sanctuaire avait il un concierge en plus des gardes à l'entrée ? La première impression n'était pourtant pas digne de ce qu'il s'imaginait de la maison des Saints… Quoi qu'il en soit, cet homme pourrait sûrement le conduire à quelqu'un de plus important dans ce lieu.

Lesath, comme il se présenta, salua Galahad. Le porteur de Léthé ne se formalisa pas du protocole avec cet homme qui ne devait pas être bien important ici puisqu'il ne portait aucun titre ni grade. Il leva simplement la main en retour.

Bonjour Monsieur Lesath, je suis le seigneur Galahad. Je tiens à vous rassurer tout de suite, je ne viens en aucun cas vous chercher querelle malgré, je vous l'accorde, ma tenue quelque peu guerrière, (il jeta un regard presque amusé aux soldats qui ne l'avaient pas quitté des yeux mais qui semblaient s'être détendu avec l'arrivée du concierge) mais je voulais me présenter sous mon meilleur aspect. J'aimerais m'entretenir avec le représentant de votre ordre, le Grand Pope je crois, j'ai une requête à lui adresser. Pensez vous que vous pourriez m’obtenir une audience mon brave ?

Gardant un sourire sincère sur son visage, Galahad augmenta sensiblement son cosmo, calqué sur ce qu'il savait des Saints, afin d'essayer de finir de convaincre Lesath. Alors qu'il attendait sa réponse, une jeune femme arriva dans son dos. Myra, un chevalier noir… Galahad n'avait que peu d'information sur cette faction si ce n'est qu'elle semblait avoir à peu près le même fonctionnement que les Ombres, la divinité en moins. L'Anglais décida donc de saluer la nouvelle arrivante avec une légère révérence de la tête. Il fallait avoir l'aire le plus amicale possible.

Bonjour Myra du Caméléon noir, je suis Galahad, porteur du Linceul de Léthé.

Tournant de nouveau son regard vers Le Saint, il attendait de voir sa réaction et d'entendre sa réponse au sujet de sa demande. L'Ombre était aussi curieux de voir la réaction du jeune homme au vu de l'arrivée d'un chevalier noir. Il allait pouvoir juger des relations entres ces deux camps…
avatar
LesathChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 74
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
12.10.18 16:40
« Bonjour à vous, seigneur Galahad. » répondit-il de nouveau. Il avait oublié de le saluer, et ce genre de personnages n’aimait pas qu’on leur manque de respect. Ou du moins c’est ce qu’il avait lu dans un livre. Ce nom, Galahad, devait surement faire référence au héros de la table ronde. Peut-être que les parents de l’homme face à lui étaient fans ?

Il ne pouvait bien entendu pas répondre par la positive à la première requête. Déjà parce qu’il n’y avait pas trop de Grand Pope. Mais bon, le chevalier du Scorpion était un bonhomme pétri de ressources. « Malheureusement le Grand Pope n’est pas disponible pour le moment, et ne le sera sans doute pas tout de suite. Une sombre histoire, voyez-vous. » Continua-t-il, se prenant au jeu. « Ceci dit, si vous le souhaitez, je peux recueillir votre requête et la lui faire parvenir. »

Il allait lui dire qu’il était à peu près que le Grand Pope ne le recevrait pas "tout de suite", ce qui était plus que probable, puisqu’il était six pieds sous terre, lorsqu’une jeune femme apparut. Elle avait pour le moins l’air … joviale. Ce n’était déjà pas mal. Elle se présenta sous le rang de chevalier noir. Ah. C’était un poil plus problématique suite à l’attaque de l’autre pousseur de fonte, cependant Lesath ne marqua pas le coup. Les deux camps n’étaient pas – à sa connaissance – en guerre et de surcroit, on ne pouvait pas vraiment considérer les chevaliers noirs comme un clan uni en tant que tel.

L’armoire à glace armurée se présenta alors à cette dernière sous le nom de Galahad, jusque-là, ça allait, mais avec un rang dont il n’avait jamais entendu parler. « Bonjour à vous Myra du Caméléon noir. Je suppose que je peux faire l’affaire, si cela vous convient. Si ma tête ne vous revient pas, ceci dit, je peux peut-être vous trouver un autre chevalier ? » Il doutait cependant qu’un autre doré tel qu’Eurydice des Gémeaux serait aussi coulant que lui vis-à-vis de l’attaque de la palestre par un chevalier noir. Elle rêvait sans doute plutôt d’avoir un quart d’heure de disponible avec elle pour lui soutirer quelques informations … à sa manière. L’idée n’était cependant pas venue à l’esprit du Scorpion. La jeune femme aux cheveux verts ( !?) n’était pas responsable des actes de son "collègue".

Il se tourna alors de nouveau vers le grand gaillard en armure. « J’ai peut-être mal saisi, mais vous vous êtes présenté comme porteur du … hum … Linceul de Léthé ? Excusez mon absence de culture, mais je doute que ce ne soit un ordre subsidiaire de notre déesse. Vous représentez quelqu’un en particulier ? » Ces derniers mots ne trahissaient aucune animosité, seulement de la curiosité. L’homme était un éveillé. Il n’était ni un spectre, ni un berserker et encore moins un chevalier d’Athéna. Le panthéon grec, cependant, était assez fourni en déités pour ne pas toutes les connaître…

Surtout quand on avait séché les cours pendant vingt ans.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12660
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
15.10.18 21:32
Le porteur du Linceul de Léthé ? A vrai dire elle ignorait totalement de quoi il s'agissait, une faction inconnus ? Fallait dire que mis à part les livres et divers récits elle ne savait pas grand chose sur elles, c'était d'ailleurs l'une des raisons qu'il l'avait amené ici, enfin elle en parlerait au moment voulut. Elle ce demandait qui pouvait être l'homme au bouc. Un autre chevalier hein, cela voulait simplement dire qu'il en était un... Et un puissant d'après la logique de la demoiselle... Elle le laissa finir son monologue attendant également une réponse du porteur de l'étrange armure, sa tenue avait attisé sa curiosité.

Sa ne me gène pas que tu sois mon interlocuteur, mais je peux savoir qui tu est ? Lui demanda t-elle calmement. Sinon je suis ici pour vous proposer mes services, c'est aussi simple que ça ...

Exactement, ce serait pour elle une opportunité dans savoir plus sur la caste d'Athéna et pourquoi pas explorer d'avantage le monde et acquérir de nouveau pouvoirs … Qui sait ? Enfin il lui faudrait d’abord savoir ce qu'elle pourrait faire pour les aider...

Je voudrais en savoir d'avantage sur les chevaliers d'Athéna, c'est pour ça que je vous propose mes services, à vous de voir si une collaboration vous tente, à savoir que cela n’engage que moi et aucun autre chevalier noirs.

Il ne restait plus qu'à voir s'il allait accepter et ce qu'il lui demanderait, c'était soudain, puis le faite que Galahad soit là ne la gêné aucunement sur ces intentions. Elle ce tue donc attendant de voir où mènerait cette conversation écoutant attentivement l'homme en armure sur ces origines inconnues...
avatar
GalahadOmbre de Léthé

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 292
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
18.10.18 19:09
Lesath répondit au jeune Anglais après l'avoir salué avec un peu plus de forme que précédemment. Malheureusement, la réponse donnée n'était pas celle à laquelle s'attendait le Bon chevalier. Le Grand Pope n'était pas disponible, et en l'absence d'un chevalier d'Or, Galahad ne savait pas à qui confier sa demande. Pendant qu'il se perdait quelques secondes dans ses pensées, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir faire, son interlocuteur revint vers lui après s'être adressé à Myra.

Effectivement, je suis le porteur du linceul de Léthé.

Il prononça ces mots en se redressant, bombant légèrement le torse par fierté pour son ordre et son rang. Un rapide coups d'œil vers la Black Knight lui appris qu'elle ne semblait pas beaucoup plus renseignée que son hôte sur ce que cela représentait. Il entreprit donc de les éclairer du mieux qu'il le pouvait.

Ne vous excusez pas cher Lesath, il est moi-même tant de chose que j'ignore depuis mon réveil…(il avait dit ça comme pour juger de la réaction des deux individus). Tout ce que je sais du Sanctuaire et de ses occupants viens d'ailleurs d'archives et divers articles que j'ai pu trouver chez moi.

Je suis donc une Ombre. J'ai obtenu mon linceul après avoir scellé un pact avec la Déesse Eris.
(Le chevalier oublié laissa quelques petites secondes de flottement pour voir si l'évocation de la Discorde provoquait une réaction). Bien que je représente officiellement Dame Eris et que ses demandes soient pour moi des ordres, sachez que je suis ici de mon propre chef. Voyez vous, le fonctionnement de notre ordre rejoint sensiblement celui des Chevaliers Noirs… chaque Ombre peut agir selon ses intérêts et ses convictions propres sans avoir à en rendre compte aux autres.

C'est pourquoi j'ai décidé de prendre la direction du Sanctuaire. Vos motivations semblent être les même que les miennes : la paix, la justice et l'équilibre.


Si le Grand Pope n'est pas disponible, je souhaite rencontrer son second… ou alors quelqu'un apte à prendre des décisions en ce lieu… Si vous avez quelques réticences à faire entrer un chevalier inconnu, peut-être accepterez vous un émissaire de la Discorde.

Le jeune Anglais reprit son souffle, laissant ses deux interlocuteurs intégrer son monologue. Puis toujours en s'adressant à Lesath :

Mon ambition est la même que damoiselle Myra, je souhaite me rendre utile. Maintenant, j'aimerais savoir si vous êtes un décisionnaire du Sanctuaire ou si vous pouvez me conduire à l'un d'eux ? Après tout, vous ne nous avez donné aucunes informations sur votre fonction ici, possédez vous un titre quelconque cher Lesath ?

avatar
LesathChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 74
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
19.10.18 10:19
Le sourcil du chevalier se leva en entendant l’allégeance de l’homme armuré. Il s’annonçait en tant que représentant de la déesse à la Pomme. Il avait longtemps écouté son ancien maître enseigner la nature et l’histoire des anciens dieux. Celle de la guerre de Troie était l’une des plus connues, et par conséquent peu étaient ceux qui n’avaient jamais entendu parler de la déité. Ce n’était pas forcément un bon signe. Le chevalier d’or n’avait jamais encore rencontré d’émissaire de cette dernière, il gardait donc en tête la possibilité que l’Ombre soit de bonne foi. Cependant, il ne pouvait pas le considérer comme bienvenu tant qu’il n’en savait pas plus sur son ordre. De ce fait, très courtoisement, il répondit à ce dernier, avant de le laisser reprendre. « Eris, fille de Nyx, déesse de la discorde, rien que ça. Je connais mes classiques, dirons-nous. »

En ce qui concernait sa possibilité de l’accueillir en tant que chevalier d’un autre ordre à l’intérieur du périmètre des murs du Sanctuaire, la réponse était négative, c’était clair. En tant qu’émissaire c’était une toute autre histoire, mais n’ayant de toutes façons personne à lui mettre en face d’autre que lui-même … Il répondit donc en conséquence : « Je pense être apte à prendre des décisions, mais le dernier mot ne me reviendra pas. Ce n’est pas comme ça que nous fonctionnons. »
Il continua, se passant la main sur le menton, puis la laissant à cet endroit. « Un titre ? Pas vraiment. » Commença-t-il sans être sûr de bien comprendre la demande de l’autre homme. Peut-être espérait-il avoir affaire à un Noble ? Il reprit en précisant pour la première fois son statut dans l’armée des Saints. « Par contre je suis le porteur de l’armure d’Or du Scorpion, cela s’approche un peu à la notion de titre, je suppose. »

L’ibère ne savait pas vraiment quoi répondre à l’Ombre, il valait mieux jouer directement cartes sur table. Non, il ne le laisserait pas voir qui que ce soit d’autre que lui, mais il était disposé à écouter sa proposition, à condition que cette dernière soit un minimum concise, et non pas une simple demande d’ouverture d’esprit.

« Les motivations de notre déesse sont bien celles que vous avancez, Ombre, cependant, je ne connais pas vraiment la nature des relations entre nos deux ordres. J’aurais du mal, en l’état, à vous laisser rencontrer l’un de nos dirigeants, vous le concevez bien. Encore moins armé et armuré de la sorte. Je réitère ma proposition de fait, je pense être suffisamment haut placé pour écouter votre proposition, si offre concrète il y a. »

L’Espagnol se tourna alors vers la jeune femme. Cette dernière s’était retrouvée, bien malgré elle, un peu en retrait de la conversation entre les deux autres interlocuteurs. Ce n’était pas juste pour celle-ci. Elle proposait de se rendre utile, ce qui pouvait vouloir dire tout et n’importe quoi dans le jargon des mercenaires. Car les chevaliers noirs, à moins de n’avoir rien compris, avaient cette latitude-là, de par leur même nature. Celle de pouvoir agir sans être enfermés dans le carcan de la chevalerie. C’était un atout non négligeable. Il fallait qu’il discute avec cette dernière. Qui plus est, peut-être avait-elle quelque information sur le fameux chevalier noir qui avait tabassé les jeunes apprentis ?

« Il en va de même pour vous, Myra du Caméléon noir. Je ne suis pas contre une collaboration avec qui que ce soit. Que vous portiez une armure noire ne me dérange pas outre mesure personnellement. Si je peux vous renseigner sur notre ordre je serai ravi de le faire, autant que je puisse le faire avec mes maigres connaissances. »
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12660
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
21.10.18 15:58
« Léthé ? Un linceul ? Et si cet homme fier servant d'Eris était porteur d'une armure représenté par Léthé la fille d'Eris... Elle représentait l’oublie non ? « 

Elle ce perdit un peu dans ces pensées écoutant chaque phrases prononcé en ne montrant aucune expression facial, elle fut assez surprise en écoutant son récit, il était assez similaire au sien à vrai dire, il parcourait le monde à la recherche de réponse sur ce vaste monde, ce qu'il connaissait n'était que dans des archives où livres... C'était étrange et bien à la fois, au moins ils avaient tout deux un point commun. Où deux à vrai dire, le camps de la discorde... Il était assez étrange, au final pourquoi choisir de servir un déesse si c'est pour être libre de faire ce que l'on veut ? Pourquoi ne pas rejoindre simplement l'ordre noir ? Y avait il un avantage à porter un linceul ? Ceci titilla la curiosité de la demoiselle au regard émeraude qui lui poserait sûrement la question.

Cependant elle laissa l'anglais et l'espagnol poursuivre leurs conversation restant légèrement en retrait tout en gardant l'oreille attentive ,Galahad était aussi ici pour ce rendre utile, restait plus qu'à voir ce que dirait l'homme au bouc quand à leurs dires. Il restait assez vague quand à sont rang dans la chevalerie, elle grimaça légèrement, s'en était presque énervant, enfin il avoua être le scorpion doré... Elle soupira et lâcha un simple « enfin » … Puis continua d'écouter le chevalier dans son monologue quand finalement il s'adressa à elle...

A vrai dire, native de Rodorio je cherche à rester assez proche du village, et forcément cela inclut de collaborer les forces du sanctuaire, j'aimerais dans la mesure du possible vous aidez dans l'une de vos missions où me rendre utile tout simplement, la seule contrepartie que je demande et un libre accès à Rodorio et éventuellement pouvoir venir ici converser lorsque j'aurais des questions et requêtes à présenter, j'aimerais aussi me rendre à la Pallestre si cela est possible ? Certains ouvrages doivent regorger d'informations utile sur ce monde, enfin si c'est possible …

Elle marqua une courte pause et ce tourna vers le porteur du linceul.

Dit moi, ce que tu as dit tout à l'heure … Je me demandais … Si vous êtes aussi libre en aidant Eris que nous autres les chevaliers noirs, pourquoi la rejoindre elle ? Alors que vous pouvez simplement vivre en mercenaire solitaire sans finalement à voir de compte à rendre... Qu'avez-vous gagné en servant sa cause...


Finalement elle ajouta assez gêné.

Désolé pour les questions, mais je suis assez curieuse comme tu peux le voir, ne te sens pas obliger de me réponde si cela te gène... Elle n'en ajouta pas plus, mais avait pas mal de question à lui poser, finalement cette rencontre était une aubaine, pouvoir avancer sur son lien avec les forces du sanctuaire et en apprendre plus sur les forces d'Eris...
avatar
GalahadOmbre de Léthé

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 292
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
23.10.18 7:13
Galahad esquissa un mince sourire quand son hôte annonça enfin sa position au sein du Sanctuaire. Le Chevalier d'Or du Scorpion. Bien sûr, le jeune Anglais se doutait bien que la personne que le soldat avait été cherché pour accueillir un chevalier en armure, n'allait pas être un simple capitaine où autre sous fifre sans importance. Il aurait juste aimé que Lesath se présente officiellement un peu plus tôt. Il avait enfin sa réponse, après l'avoir demandé plusieurs fois différemment. Il perdit cependant son air jovial, presque offusqué, quand il entendit Lesath l'appeler « Ombre ».
Certes, cette dénomination le qualifiait avec justesse, mais la façon qu'avait eut le Saint de le prononcer lui paru plutôt réducteur, bien que courtoise et polie. Bien sûr qu'il était une Ombre.

Évidement, son allégeance à Eris était pour le moment sans faille. Mais il était avant tout un chevalier dans le sens le plus pur du terme. Écoutant la suite des mots de l'espagnol avec attention, hochant de la tête pour montrer son accord à ses déclarations, le Bon chevalier attendit qu'il ait fini de s'adresser à Myra pour répondre à ses deux interlocuteurs.

D'abord à l'homme venu l'accueillir.

Effectivement, c'est ce que je considère comme un titre. Qui d'autre serait plus légitime qu'un Chevalier d'Or pour parler avec deux étrangers à l'entrée du Sanctuaire ? Mais je vous en prie Seigneur Lesath, appelé moi Galahad… je n'ai moi-même pas conscience des relations entres nos divinités respectives, c'est pourquoi ma première volonté était de me présenter comme simple Chevalier. Vous en êtes le parfait exemple, il suffit simplement de prononcer le nom de Dame Eris pour s'attirer la méfiance
.

Galahad jeta un regard à sa propre armure, écartant les bras avant des les ramener vers son corps.

Comme je vous l'ai dit précédemment, je comprend que ma tenue vous contrarie, mais c'était juste un moyen pour moi de me présenter comme je suis et qu'on me prenne au sérieux. Vous seriez vous présentez à une autre faction officiellement, en tant que Chevalier d'Or, vêtu simplement comme aujourd'hui ? Je suis bien entendu prêt à vous confier ma lame contre votre serment d'en prendre le plus grand soin, comme je suis prêt à accepter vos conditions pour que votre méfiance à mon égard s'efface.

Galahad, en gage de bonne volonté, commença à enlever la ceinture qui retenait son arme, prenant le fourreau dans sa main gauche, la poignée tourné vers le Scorpion.

Pour faire simple, « mon éveil » est assez récent, et mon histoire personnelle fait que, ce que je connais de cette époque, se résume à ce que j'ai pu trouver dans différentes archives. Je n'ai pas encore rencontré Dame Eris personnellement depuis que je porte ce Linceul, et notre ordre ne dispose pas d'un tutorat pour les Chevaliers comme moi. Étant libre de mes choix, je me suis tourné vers ce qui me semblait le plus proche de mes idées. De ce que j'ai pu en lire, le Sanctuaire à toujours été un refuge pour les éveillés…

Evidemment je ne m'attend pas à une visite guidé des douze maison sur le simple fait de ma demande. Croire à une telle démarche serait une insulte à votre intelligence et à la mienne, de même que si mon but était de vous nuire, je ne me serais pas présenté à vous et attendre sagement à la porte. Ma requête la voici. Je souhaite vous accompagner, vous où l'un des vôtres dans la tâche que vous jugerez la plus habile à me confier. J'en apprendrais plus sur le comportement à avoir pour les Chevaliers de cette époque, et vous apprendrez peut être à me faire confiance… du moins assez pour me laisser me soumettre au jugement de votre Déesse, du Grand Pope ou de toutes les armures d'Or.

La relation entre nos deux ordres ne s'en trouverait que grandie.


Puis, laissant Lesath réfléchir à sa réponse, il se tourna vers Myra. Gardant un air courtois, il entreprit de répondre à sa question.

Votre réponse est contenue dans votre question jeune Myra. Je ne suis tout simplement pas un mercenaire. Ce terme n'est revendiqué que par ceux qui le porte et ceux qui les engagent… pour moi, ce mot n'est qu'un euphémisme de brigand, de voyou sans foi ni loi qui cherche à s'enrichir par les moyens les moins avouables.

Je suis un chevalier, et pour moi, ce titre signifie beaucoup. Je me donne corps et âme pour la cause que je défends. Je ne vends pas mon épée au plus offrant, je l'utilise pour servir une cause plus grande. Je suis libre de mes actes et les seuls compte que j'aurais à rendre seraient si j'allais à l'encontre de la volonté ou des principe de mon ordre.


Voyant que ses paroles pourraient peut-être blesser ou vexer son interlocutrice, il inclina sa tête légèrement en prenant un ton moins solennelle.

Ne prenez pas offense de mes paroles chère Myra, je parle sans réfléchir. Les mentalités ont sûrement évolué depuis que mon éducation à ancrée profondément ces sentiments en moi, c'est une raison de plus pour moi de faire cette démarche auprès du Sanctuaire.

avatar
LesathChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 74
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
29.10.18 11:18
L’ombre… Pardon. Le "chevalier en armure" était plutôt bavard, et du coup, Lesath ne semblait pas avoir le choix que de répondre, avec des tirades au moins aussi longues. Cela donnait l’échange probablement le plus étendu qu’il avait pu avoir avec qui que ce soit depuis peut-être dix ans. C’était étrange, pour lui qui n’avait l’habitude de s’esquiver dès qu’il fallait partager plus de quatre mots. Mais malheureusement – pour lui, mais heureusement pour nous – sa nouvelle tâche semblait le forcer à prendre un peu – beaucoup – sur lui, et à dialoguer, avec des inconnus de surcroît.

Il avait donc face à lui un duo plutôt hétéroclite qui étrangement avait une proposition plutôt similaire : donner un coup de main. Les raisons qui les poussaient avaient beau diverger, la conclusion était la même. Le chevalier noir et l’ombre étaient disponibles pour de nouvelles aventures. Heu non. Ils étaient des sortes de mercenaires qui proposaient leurs services, plutôt. Et pour être franc, l’Ibère n’était pas sur de comment traiter cette information. « Je ne connais pas la position officielle sur le recrutement d’éléments externes, pour être très francs avec vous. Je me répète encore mais, de mon point de vue tout à fait personnel, je n’ai rien contre, cependant je ne suis pas le seul décideur, vous en conviendrez. »

Il se tourna vers Myra, et sourit comme pour s’excuser d’avoir laissé trainer les choses. Sa petite remarque n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Il était bien un chevalier, et du plus haut rang. Il assimila sa demande, et essaya d’y répondre du mieux qu’il le pouvait. Très clairement, il ne pouvait de toutes façons pas lui empêcher de voir sa ville d’origine. Tant qu’elle ne s’amusait pas à en charcuter les habitants – et, sans mettre sa main à couper, le Caméléon ne semblait pas être de ce type de chevaliers là – cela devrait aller. En ce qui concernait l’accès à la Palestre, Si on excluait les apprentis et les chevaliers, et qu’on ne comptait pas les gardes (les pauvres), il fallait, pour s’y rendre, de demander l’accord de l’intendant.

« En ce qui concerne votre demande d’avoir accès à Rodorio, je ne vois pas comment nous pourrions vous en empêcher, de toutes façons, très chère. Je ne doute pas de votre capacité à, dirons-nous, dissimuler votre aura pour vous mélanger aux gens. En ce qui concerne l’accès à la Palestre, pour le coup, je pense que vous devriez-voir avec l’intendant principal. Ceci dit, il sera bien plus enclin à vous laisser l’accès à quelque information une fois que vous aurez accompli une tâche ou deux, je suppose. Il est plutôt méfiant, et j’ai le regret de vous annoncer que l’armure noire n’est pas très bien vue auprès des étudiants depuis l’attaque de l’un de vos confrères. Un certain Reagan, ou quelque chose comme ça. Trop musclé, maquillé, une sorte de travesti sous stéroïdes. Cela vous parle ? »

Il changea alors d’interlocuteur, attendant la réponse de la jeune femme, pour se tourner vers l’Ombre d’Eris. Il ne semblait pas très d’accord avec l’idée que les gens se faisaient de sa déité tutélaire, et il ne pouvait pas lui en tenir rigueur. Après tout, même les Spectres et les Berzerkers étaient persuadés de servir le bien – haha, les idiots – dans leur folie. En ce qui concernait Eris … Lesath n’avait jamais rencontré d’émissaire de la Discorde, il n’avait pour l’instant pas d’avis. Mais il était évident qu’elle n’avait pas très bonne réputation.

« Désolé de mon ton, Galahad, ce n’était pas pour vous insulter. Quand à votre lame, je n’ai aucune envie de vous en déposséder. Déjà parce que vous n’en avez probablement pas besoin pour raser un pâté de maisons si le cœur vous en disait, mais de plus parce que je ne saurais pas quoi en faire de toutes façons. »


Il résuma. « Une tache commune entre vous et un autre chevalier ? Encore une fois je n’ai rien contre, cependant … Vous avez deviné. Je ne m’occupe pas vraiment de ce rayon-là. Je ne saurais même pas vous dire si nous avons une tâche en particulier à mener à bien ces derniers temps. » Ajouta-t-il en se grattant le menton. Bien entendu qu’il y avait une mission qui était claire et nette : la chasse à l’Oiseau de Paradis noir, mais ce qui était sûr c’était qu’il n’avait aucune envie de mêler l’Ombre à cette tâche, et encore moins devant le Caméléon du même ordre. Il ne doutait pas de sa sincérité, mais annoncer de but en blanc qu’ils voulaient coller quelques gnons au musclé facétieux risquait de faire un peu tache dans le cadre de cette double approche amicale.
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12660
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
09.11.18 9:30
Un brigand sans foi ni loi … La belle grimaça légèrement en écoutant Galahad, fallait dire qu'elle était dans l'armée avant d'avoir revêtit cette armure, le terme mercenaire finalement n'était pas le plus approprié pour parler de l'ordre noir, elle ce contenta de lui faire un faut sourire en continuant de l'écouter.

Elle marqua elle même une courte pause après son monologue et ces excuses qu'elle accepta finalement.

Finalement le terme mercenaire ne correspond peut-être pas à tout la caste de l'ordre noir... Considère moi plutôt comme un chevalier noir ce sera bien mieux !
Lui dit-elle finalement, après tout elle aussi ce dévouait corps et âme dans ce qu'elle entreprenait. Elle n'eut rien à ajouter et écouta attentivement le troisième protagoniste. Venir à Rodorio ne serait donc pas un problème, ouf, sinon quand à la dissimulation … Avait il sentit qu'elle cachait sa box sur son dos ? Non … Impossible ?! Peut-être que non finalement, il s'agissait bien d'un chevalier d'or, celui-ci d'ailleurs allait révéler une information de la plus haute importance à le demoiselle, Reagan, de l'ordre noir c'était attaquer à la Palestre ? Qu'elle sorte de lâche pouvait-il être pour attaquer des chevaliers toujours en formation ?

Elle serra le point en pensant à celui-ci, elle ne le connaissait pas vraiment, mais avait vus son nom d'écrit dans un des livres de l'Heaven Inc, la société de Takeya sûr l'île où ce réunissaient les porteurs d'armures noirs...  Peut-être trouverait elle des informations sur lui en ce rendant sur place ?

Bien.... Si je vous ramène Reagan, mort où vif, pourrez-vous m'accorder un passe droit pour la Palestre même sous escorte ?
Oui sa soif de connaissance l'amènerait sûrement à trahir un des siens, elle avait envie de lire les archives sur ce monde et de ce lier aux forces d'Athéna, la bêtise de son confrère lui tendit une belle opportunité ...



[HRP, réponse courte, désolé, je me rattrape au prochain poste ^^ Embarassed]
avatar
GalahadOmbre de Léthé

Date d'inscription : 29/01/2016
Nombre de messages : 292
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas
13.11.18 19:13
La situation stagnait. Alors que Galahad tentait de prouver sa bonne foi, Lesath lui répétait qu'il ne pouvait pas prendre seul cette décision. Le status quo qui en résultait les faisaient tourner en rond. L'Ombre entreprit de remettre son épée à sa ceinture suite au refus poli de son hôte, tout en réfléchissant au moyen de faire avancer les choses.
L'échange avec la Black Knight fut bref mais elle excusa néanmoins l'Ombre pour ses remarques un peu brutes. Elle répondit ensuite au Saint, proposant de ramener l'ennemi pour obtenir un laissé passé, propos auxquels Galahad se garda de réagir, préférant ne pas se mêler de leurs affaires. Quand elle eut finie, Léthé prit de nouveau la parole sans attendre que le Scorpion ne réponde.

Seigneur Lesath, je vois votre embarras et je le comprend. Cette situation ne trouvera pas d'issue sans que vous ayez pu en discuter avec vos paires, ce que je conçois très bien encore une fois. Peut être alors pourriez-vous m'indiquer un endroit où je puisse attendre la réponse du Sanctuaire sans vous déranger ?

Galahad regarda l'espagnol avec l'air le plus jovial qui soit. Il savait que ce qu'il demandait était incongru et sûrement inédit dans l'histoire commune des Saints et des Ombres, mais il espérait tout de même réussir à convaincre son hôte qu'il pouvait lui faire confiance.

Je me tiens à votre disposition.
(Désolé réponse courte pour pas trop faire traîner et éviter de répéter la même chose en boucle)

avatar
LesathChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 74
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas
19.11.18 17:00
« Hmm. »

La proposition de la jeune femme était tentante. Plus que ça, elle était impeccable. D’une pierre deux coups : elle montrait qu’elle était de bonne volonté et elle assurait à l’ordre divin que le problème Reagan soit réglé. Bien entendu, certains chevaliers pourraient être en désaccord avec sa décision, mais il n’en avait que faire. L’attaque de la Palestre serait vengée, et que ce soit par le bras de la justice d’Athéna ou par un intermédiaire, ce n’était pas important. Qui plus est, Myra du Caméléon noir semblait être de bonne foi. Peut-être l’ibère se trompait-il, après tout il n’était pas omniscient, cependant, si c’était le cas, il saurait réagir.

« Je ne doute pas que si vous étiez en mesure de nous ramener ce fameux Reagan, vous verriez votre demande accordée. Peut-être même sans escorte. Une preuve de bonne foi de la sorte serait … Aussi inattendue que bienvenue pour être honnête. » Répondit-il franchement.

Cependant, un cadavre pouvait être problématique. De ce fait, il préféra préciser ses paroles. « Si possible, il serait souhaitable qu’il soit livré vivant. Il doit répondre de ses actes, mais la mort n’est sans doute pas un jugement que nous pouvons dicter par-dessus la jambe, n’est-ce pas ? » Il avait annoncé ces dernières paroles avec un sourire franc. Il n’avait pas particulièrement envie de voir arriver la jeune chevalière avec un cadavre sur l’épaule. Deux, en réalité, il ne fallait pas oublier le sbire du chevalier noir.

Il continua en précisant qu’il se porterait garant de l’accès de la belle. « Je ne connais pas la position des autres membres de mon ordre, mais je me chargerai personnellement de vous escorter si besoin est au sein de la Palestre. Si cela s’avère nécessaire, bien entendu. »

La demande de Galahad, semblait plus difficile à appréhender, du sans un peu plus d’historique et de connaissances sur la situation du sanctuaire. Il aurait pu associer la jeune femme à l’armuré pour chasser l’oiseau du paradis, mais il ne préférait pas mettre tous les œufs dans le même panier pour l’instant. Il devait bien y avoir des tâches à mener à bien, il en va sans dire. Peut-être qu’un autre chevalier serait capable de lui en citer une ? L’ancien marina, ou la nana des Gémeaux, probablement.

« Vous voyez juste, Galahad. Je suppose que, quitte à attendre, vous pouvez vous diriger vers la ville de Rodorio. Comme je l’ai présenté à Myra du Caméléon noir, nous ne sommes pas propriétaires de la ville, tout juste les gardiens. Si vous prenez logement là-bas, je saurais sans aucun doute vous retrouver. Après tout, un homme habille tel que vous ne doit pas passer inaperçu, n’est-ce pas ? »

Il sentait l’Ombre sincère, mais, comme dans le cas du chevalier noir, ne pouvait en être sûr. Les relations humaines n’avaient jamais été sa principale qualité. Il était, en général, plutôt du genre à garder le silence. Ou du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’il endosse cette satanée armure d’or. Parfois il se demandait si l’armure était consciente du changement qu’elle avait pu avoir dans sa vie. Si oui, elle devait bien en rire.

Spoiler:
 
avatar
MyraChevalier Noir du Caméléon

Date d'inscription : 17/08/2006
Nombre de messages : 12660
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
20.11.18 15:59


La belle comme Galahad ne ce refusa de ce mêler d'affaire qui ne la regarder pas, bien que curieuse sur son ordre et qu'elle avait des questions à lui poser elle s'abstient laissant les deux protagonistes achever leur conversation. Quand à l'offre qu'elle eut fait au scorpion d'or, il semblerait qu'elle ai tapé dans le mille, il venait d'accepter en précisent si possible que le ramener vivant serait mieux vus... Le soucis était qu'il ne ce laisserait sûrement pas faire, Myra le savait bien ce rendrait il sans discuter pour payer ces crimes ? Elle savait que non …Seul un combat entre les chevaliers noirs permettrait à l'un de fuir où l'autre de ramener sa cible. Le caméléon noir avait bien une idée pour appâter l'homme, mais un problème ce poser à elle .. Où était-il ?

Elle marqua une courte pose ce demandant ce qu'elle aurait fait à sa place … Elle serait sûrement retourné sur l’île pour  y faire réparer son armure.. Elle commencerait donc là-bas ces recherches, qui sait peut-être trouverait-elle un indice sur l'endroit où il ce trouve ?

Bien, je vais faire mon possible pour le ramener vivant, mais je doutes qu'il accepte de me suivre de son plein grès... Je ferais ce qui doit être fait, si je me retrouve avec un corps sur les bras je trouverais un moyen de vous l'amener aussi discrètement que possible sans passer par le village où le camp d’entraînement bien entendus.

Il accepta également l'idée de servir d'escorte à la belle si elle devait aller à la Pallestre, idée qui fit sourire la belle malgré le sérieux de la situation, elle fit alors apparaître la cloth-box qui était sur son dos, montrant l'une de ces capacités aux deux individus, c'était en usant de ce pouvoir qu'elle pourrait ramener le corps de Reagan si toute-fois elle parvenait à le trouver bien entendus.

Galahad, j'ai de la famille au village, si ce n'est que temporaire je peux te trouver un toit, c'est toi qui voit …
Pourquoi lui avait-elle proposé ça ? Elle ne le connaissait pas après tout.. La demoiselle aux yeux émeraude avait bien changé elle qui jadis ne pensait qu'à elle semblait aujourd'hui bien différente et suivre une autre voie... Quoi qu'il en soit elle fit disparaître la box de son dos et ajouta :

Bien, je vais donc allez chercher Reagan, on part ensemble mon beau chevalier ? Dit elle en ce retournant vers Galahad
, après tout peut-être pouvait-elle l'escorter en ville pour réellement lui trouver un toit … Sinon je pars directement sur l'île.. Dit elle en souriant en scorpion, elle faisait de cette histoire une affaire personnelle, elle était sûr de pouvoir le trouver, ne restait qu'à voir qui était vraiment cet homme non-aimé par les mercenaires tout comme les chevalier d'Athéna... Elle attendit donc la réponse du sbire d'Eris ...
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Le Saint de la Discorde