avatar
OlrikLa Voix d'Yggdrasil | Administrateur
La Voix d'Yggdrasil | Administrateur

Date d'inscription : 19/03/2011
Nombre de messages : 10419
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Nov - 22:06


La traversé en bateau s’était plutôt bien déroulé. Les vents ont été favorables à la petite troupe et le drakkar affréter par Olrik put se rendre à sa destination sans encombre. Olrik et Rakkan avait pu en apprendre un peu plus l’un sur l’autre et le Corbeau savait désormais les raisons du voyage.

L’accostage sur les plaines glacées de Sibérie surpris un peu le Représentant. S’il n’avait pas su qu’ils avaient voyagé durant plusieurs heures, il aurait pu croire qu’il était encore à Nordheims tant le climat en était proche. Partout où son regard se portait, il pouvait voir la glace recouvrant la terre et une neige assez fine virevoltait dans le ciel.

Il descendit du bateau et attendit que la troupe décharge les provisions et le matériel. La position exacte de Blue Graad était inconnue, il leur faudrait certainement un certain temps avant de trouver le royaume oublié. Ils avaient donc prévu des vivres pour plusieurs jours ainsi que du matériel de voyage adapté au climat, en l’occurrence une meute de chiens de traineaux.

[cente]***[/center]

Cela faisait presque deux jours que la troupe d’Asgard cherchait Blue Graad. Pour le moment, il restait bredouille mais le Représentant d’Odin ne comptait pas abandonné. Son Harm était suffisamment étendu pour lui permettre de ressentir des énergies toutes proches. Le problème était que même s’il les ressentait, il ne parvenait pas à les localiser avec précision.

La troupe fit une pause et Olrik se rapprocha de Rakkan.

- Je ne comprends pas. Je ressens un groupe de personnes proches, nombreuses en plus, mais je ne parviens à les trouver avec précision. Tu crois que tes corbeaux pourraient nous aider ?






avatar
RakkanEtoile divine de Sigma

Date d'inscription : 18/05/2006
Nombre de messages : 2750
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Nov - 17:26
La traversée se passa sans heurt; Rakkan n'osa pas trop interroger le représentant d'Odin: il se souvenait a la fois de Wulf et de sa conversation glaciale et il se souvenait aussi des derniers propos d'Olrik qui, bien que plus avenant a priori, ne semblait pas plus désireux de converser que cela. Tout cela faisait se dire au corbeau d'Asgard qu'il n'était pas aisé d'etre "adouber" dans les contrées du nord et ses guerriers que la réputation précédait de très loin; y compris dans les écoles et les parcs de son enfance ou on jouait aisément a incarner Siegfried ou Hagen.....

Mais un bruit sourd cessa toutes les pensées de Rakkan: le navire arrivait et il fallait débarquer sans attendre. Le jeune homme ne se précipita pas pour descendre a terre: il observa, considéra les alentours: un désert de glace pour l'instant masqué par la brume épaisse: voila qui annonçait une progression plaisante dans ce climat et cette géographie! Qu'importe: le devoir appelait et brusquement le corbeau, comme s'étant brusquement envolé de son perchoir, se retrouva a hauteur d'Olrik. Après quelques pas le représentant d'Odin , au visage visiblement inquiet, s'approcha de Rakkan et lui fit part de son soucis de trouver la cité oubliée dans ce décor hostile et le fait qu'il sentait la présence d'un groupe d'individus proches....Le corbeau d'Asgard regarda lentement autour de lui tout en avançant droit devant. Soudain il fait halte, son regard scintille, un léger sourire anime son visage tandis qu'il concentre son énergie légèrement. Bientôt, venus de nulle part des corbeaux apparaissent et forment un cercle au dessus de leur maitre.

Allons mes petits, il est temps d'entrer en jeu! murmura Rakkan avant d'étendre sèchement son bras droit vers l'horizon

Aussitôt, dans un chant strident, les corbeaux s'élancent dans un vol rapide et disparaissent a l'horizon. Rakkan se tourna vers le représentant d'Odin

A présent nous saurons dans quelques instants ce qui se trouve ici et ou

Les yeux fixés sur un ciel laineux, le guerrier de Hugin et Munin attendit, concentré sur tout événement a venir .

La mémoire des alliés...