Odin
OdinDieu D'Asgard
Dieu D'Asgard

Date d'inscription : 09/04/2018
Nombre de messages : 14
Age : 25

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge227.12.18 17:17
Une silhouette encapuchonnée marchait au milieu du blizzard, il s’agissait de celle d’un vieillard de grande taille qui bravait le rude climat des terres du nord. Ses pas l’avaient amené au cœur de l’un des endroits les plus sinistres d’Asgard, le cimetière des déchus, une zone que la plupart des mortels préféraient éviter s’ils n’avaient pas de bonnes raisons de s’y rendre, un lieu ou la nature semblait plus hostile, un endroit ou les morts n’aspiraient pas au repos. Mais le vieil homme n’était pas perdu, il était là où il voulait être. Après tout, il était le Père de toute choses, le Maitre des Terres du Nord et des neufs royaumes, le mal qui semblait habité cet endroit ne pouvait pas même l’inquiéter.

Si le Patriarche des Ases se tenait en ce moment éloigné des affaires internes du royaume, laissant son nouveau représentant se confronter à l’exercice du pouvoir et s’imposer dans son rôle de lui-même, il continuait néanmoins à veiller sur les terres de ses fidèles. Son regard continuait à scruter les terres de Nordheim à la recherche de trace du meurtrier de son fils ou de ses sbires, il scrutait chaque recoin des neufs royaumes inlassablement, et le regard du Seigneur des Batailles avait été attiré par le retour d’un fils du nord en ce royaume. Le nombre de ses guerriers divins était faible et ils vivaient une période sombre de l’histoire des royaumes du Nord. Cependant, l’identité de ce nouveau venu n’était pas inconnue au fils de Bor, pas plus que son lignage, et ce dernier avait à son tour été choisis pour revêtir l’une des Järnskinn des protecteurs.

Une fois arrivé, Odin traça du bout de sa lance plusieurs signes sur le sol, ceux-ci lui révélèrent ou se trouvait Rakkan. Odin connaissait tout de ce qu’il avait fait depuis son arrivé à Asgard, de même que sa rencontre avec l’Ulfark. Si le porteur de la Järnskinn d’Hugin et Munin était parvenu à convaincre le guerrier-fauve de lui laisser le bénéfice du doute, cela n’avait pas répondu aux questions que le dieu avait encore à propos de ce guerrier. Aussi, le Père de Tout commença à entonner un puissant chant, usant du pouvoir du Galdr pour plier le monde à sa volonté, et invoqua le pouvoir de Sedjr pour accomplir un puissant rituel. Celui-ci visait à plonger Rakkan au sein d’une puissante illusion, quelque serait destination, aucun chemin ne l’y mènerait et il continuerait d’errer au sein des forêts d’Asgard jusqu’à ce que ses pas le mènent jusqu’au Père de Tout. Odin, fit appel à son Hamr divin pour lancer son sortilège, celui-ci serait indétectable aux éveillés et n’affecterait que sa cible.

Une fois cela fait, le Père de Tout décida de préparer cette rencontre. Cela faisait des éons que le Maitre de toute magies marchait parmi les mortels sous divers déguisements, il s’agissait donc d’un art qu’il maitrisait. En ce moment, il n’avait absolument pas l’apparence du dieu qu’il était, il ne ressemblait qu’à un vieux guerrier qui avait beaucoup trop combattu, sa cape était déchirée, son œil borgne était recouvert d’un bandeau sale. Il était équipé d’une lance quelconque dont le bout de la pointe avait disparu, une chemise de mailles en bonne partie rouillé, un casque à nasal, un bouclier rond qui portait la marque de plusieurs coups et une hache pendait à sa ceinture. Des anneaux de fers parsemaient sa longue barbe, signes du nombre d’adversaires qui étaient sensé êtres tombé sous sa lame (les hommes du nord se faisaient régulièrement forger des anneaux en simple métal pour commémorer la victoire sur un adversaire de valeurs ou la participation à une bataille, moins encombrant à transporter que des trophées).

Utilisant ses pouvoirs pour subtilement renforcer le blizzard qui soufflait déjà sur Nordheims (et veillant à ne pas le rendre trop violent) pour donner l’impression d’un début de tempête. Odin paracheva sa mise en scène en s’aménageant un abri de fortune. En effet, même si Odin ne craignait pas le climat des terres du nord, qu’importait se rigueur il ne pouvait même l’affecté, il n’en était pas de même de ses fidèles. Ceux-ci étaient vigoureux, endurant l’hiver éternelle avec courage et capable de survivre à des températures bien plus basse que pour la plupart des mortels, ils en comprenaient parfaitement la dangerosité. Ils avaient donc développé des techniques de survies pour au cas où ils seraient surpris par une tempête loin de chez eux. Odin se contenta de s’enterrer dans la neige, les nordiques savaient que si la neige était froide, elle l’était toujours moins que les vents glacés et constituait donc un abri provisoire en attendant que la tempête passe. Ce fut donc emmitouflé dans sa cape sous une épaisse couche de neige immaculée que le Père de Tout attendit l’arrivée du nouveau protecteur.
Rakkan
RakkanEtoile divine de Sigma

Date d'inscription : 18/05/2006
Nombre de messages : 2764
Age : 41

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge209.01.19 15:29


Depuis combien de temps Rakkan errait dans parmi les bois et les étendus glacés il ne le savait pas; depuis des heures il arpentait ce qui était son royaume. Il voulait découvrir chaque instant davantage: les paysages, la faune, la flore.... peu de personnes cependant. Et c'est cela qu'il recherchait sans se l'avouer véritablement, inconsciemment, il cheminait a pas réguliers, s’arrêtant de temps a autre pour scruter, guetter, comme un animal sauvage. Il avait auparavant rencontré un frère d'arme mais il souhaitait en savoir plus, en voir plus, il ne se satisfaisait pas de cette rencontre initiale. Après quelques temps, quelques heures, il se décida cependant a s'en retourner vers le manoir familiale afin de prendre quelques repos. Il avait pris soin de repérer le chemin, en outre sa demeure dégageait une sorte d'aura qui le mènerait sans aucun soucis au bercail quand bien même se perdrait il. Soudain le vent se renforça, ce qui était jusque là une brise devint un blizzard..... la neige se mit a tomber de plus en plus fortement,obstruant bientôt la vue et la respiration de l'ase qui dut s’arrêter et trouver refuge un instant a plusieurs reprises. Les pas étaient de plus en plus difficiles, le vent était un fouet cruel qui lacérait le visage et le froid généré ainsi rendait le corps moins aisé a mouvoir; et pourtant Rakkan se disait qu'il faillait arriver, il fallait avancer sans pour autant devoir recourir a l'énergie conféré par sa Jarnskinn pour éventuellement aider sa démarche de plus en plus dangereuse.
Le jeune homme pestait: il s'en voulait de n'avoir pu anticiper ce blizzard et ainsi éviter ces désagréments.Néanmoins, sans qu'il sache vraiment pourquoi il avançait malgré tout, il ne ralentissait qu'a peine passant outre la tempête tant bien que mal. Bientôt il constata qu'il arrivait au cimetière des déchus, il savait que le chemin pour se rendre dans sa demeure passant a priori par là: il était sur le bon chemin Il n'avait nul crainte de traverser ce domaine ou la mort planait,une atmosphère pesante, parfois solennel pour les guerriers comme lui, mais toujours particulier quoiqu'il en soit et puis cette tempête, se vent, cette neige violente rendaient ces lieux encore plus sombre, plus symbole de danger sinon de mort. Rakkan tachait de passer outre l’atmosphère et outre ces considération crépusculaires; le regard droit, concentré ne serait ce que pour palier a ce blizzard qui gênait considérablement la vue: il n'y avait pas le temps de réfléchir ou de songer. Brusquement cependant, le corbeau d'Asgard s’arrêta non loin de ce qui apparaissait comme une masse conséquente de neige ou de glace et ceci interloquait Rakkan: il ne se souvenait pas d'avoir constaté ce genre de "bosquet de neige" et puis quelque chose attirait son regard vers cette ombre rendue informe a sa vue par la neige. Aussi s'approcha t il lentement.
Odin
OdinDieu D'Asgard
Dieu D'Asgard

Date d'inscription : 09/04/2018
Nombre de messages : 14
Age : 25

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge209.01.19 16:49
Malgré que l’enveloppe qu’il utilisait pour se déplacer paraissait endormis, l’esprit du Roi des Ases avait gardé un œil sur la progression de Rakkan. Déjà à ce moment, le Père de Tout le mettait à l’épreuve, lui donnant un aperçut des rigueurs du climat de la terre qu’il allait devoir défendre et à laquelle il devrait peut-être un jour donner sa vie. Autant que les dieux du Hof, les terres de Nordheims façonnaient le peuple qui les habitaient, elles étaient rudes, inhospitalières et sans merci pour les faibles mais c’est ainsi qu’elles forgeaient ce peuple de guerriers, vaillant, endurant et solidaires dans l’épreuve. Mais ces terres recelaient malgré tout leur part de merveille qu’on ne pouvait trouver nulle part ailleurs, ce petit plus qui faisait que leurs habitants étaient prêts à tout pour la défendre. Si Rakkan ne parvenait pas à s’y adapter, alors Odin devrait lui trouver une autre utilité que guerrier divin. Mais ses attentes ne furent pas déçues, si Rakkan peinait effectivement sous ce blizzard qui aurait à peine importuné des guerriers divins plus « natifs », il avait pour sa part grandit dans les terres du sud et il affrontait néanmoins les éléments avec courage.

Alors que Rakkan pénétrait dans le cimetière des déchus, se rapprochant donc de la position du Père de Tout, ce dernier relâchât son emprise sur le blizzard, le laissant peu à peu se calmer puis mourir. Il continua à attendre patiemment que Rakkan approche comme il l’avait prévu. Obéissant inconsciemment à une injonction mentale du dieu des corbeaux, l’un des compagnons au sombre plumage du guerrier divin s’approcha du tas de neige sous lequel était enseveli Odin. L’engeance des yeux du Seigneur du Nord attira l’attention de son maitre sur ce tas de neige sous lequel « dormait » le dieu puis y planta quelques violents coups de becs. D’un coup, le dieu se releva, détruisant son abri de neige au passage, en beuglant.

- Va-t’en là maudit volatile !!! fout moi le camp et va cherche run autre cadavre décrépit à becter !!

Faisant de grand geste pour chasser l’oiseau qui avait troublé son sommeil, un vieux guerrier s’extirpa du tas de neige en s’appuyant tant bien que mal sur le manche de sa lance. Il grommelait de tout son saoul contre le malheureux corbeau alors qu’il se débarrassait de la neige sur son manteau et qu’il tentait de récupérer son bouclier et son casque encore enfouis dans la congère. Il ne semblait pas avoir le moins du monde remarqué la présence de Rakkan.

- Jotunblùt !! C’est pas parce qu’Alfathir à une affection pour ceux de ton espèce que je peux pas t’ajouter au menus pour mon repas de ce soir !! Non, je suis peut-être vieux mais je reste assez vigoureux pour survivre au tendre baiser de Skadi !!! Tien le toi pour dit, le vieux Bjorn n’acceptera de mourir que pour avoir une discussion entre deux yeux avec Hjaldrgod !!!

Le vieux Bjorn, enveloppé de son sombre manteau à capuche, aurait probablement continuer ses joyeuses invectives maintenant qu’il avait finit de reprendre son équipement s’il ne s’était pas retourner et n’avait pas noter la présence de Rakkan. D’un seul coup, le vieux Bjorn fit silence observant de son œil unique le guerrier divin. Le nordique était très légèrement plus grand que le guerrier divin mais son grand âge le faisait se tenir vouté ce qui inversait le rapport de force. En adoptant son déguisement, Odin avait veillé à changer ses traits du visage pour qu’ils ne ressemblent pas trop aux représentations qui étaient faites de lui, ses traits étaient plus grossiers, moins nobles, ses cheveux gris étaient sales et une cicatrice fendait ses lèvres faisant qu’il semblait toujours avoir un rictus. Pendant quelques secondes, le vieux Bjorn ne dit rien, observant Rakkan. Puis son regard se porta sur le corbeau qui vint se poser sur l’épaule de son maitre.

- Je suppose que si cette sale bête est à vous, je peux faire une croix sur l’idée de l’avoir à manger, seigneur… ? C’est quoi ton nom en fait ?

Embarquant son bouclier sur son dos, puis prenant son casque sous le bras, Bjorn commença à s’approcher de son interlocuteur pour l’observé de plus prêt. Son équipement semblait avoir connu des jours meilleurs… et surtout d’en avoir connu des affrontements. Le fait qu’il s’appuyait sur le manche de sa lance pour s’aider à marché indiquait soit que la vieillesse commençait à rattraper le vieux guerrier, soit que de vieilles blessures se rappelait à son bon souvenir. Mais pour un œil connaisseur, il était frappant que la poigne du vieil homme était toujours capable de tenir une arme et de la manier avec assurance. Après quelques secondes à avoir observé Rakkan plus en détail, Bjorn reprit la parole.

- T’es bien un guerrier divin pas vrais ? Me semble pourtant pas me souvenir de t’avoir déjà croisé sur un champ de bataille.
Rakkan
RakkanEtoile divine de Sigma

Date d'inscription : 18/05/2006
Nombre de messages : 2764
Age : 41

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge202.02.19 14:10
Dans ce blizzard insupportable qui, bien que tendant a s'estomper continue de fouetter les corps et rendre la respiration difficile, voici qu'un nouveau spectacle singulier se joue sous les yeux bientôt médusés de Rakkan: un bloc de neige semble se transformer en un solide guerrier, armé de la tête aux pieds; un colosse qui s'extirpe de la neige et pousse des grognements tel un vieux troll des cavernes taciturne. Le guerrier divin cependant reste prudent, méfiant: il ne sait pas qui est ce nouveau personnage mais semble percevoir quelque chose de particulier chez cet individu d'allure spartiate. Seul ennui pour ce dernier: les corbeaux qui volent alentour et étant donné le temps agité ont tendance a voler bas et trop près, semble t il, de ce soldat impétueux. Bientôt cependant Rakkan se voit enfin adressé une question sur son identité; le voici observé de près par ce personnage étrange d'apparence pourtant débonnaire. Le corbeau d'Asgard ne répond pas tout de suite. Soudain ses yeux luisent d'une lueur argenté scintillante l'espace de quelques secondes et en un instant les corbeaux se taisent et semblent disparaitre brusquement du paysage alentour. Le soldat interroge Rakkan sur le fait qu'il doit être un guerrier divin mais qu'il ne le connait guère. Rakkan cette fois s'empresse de répondre

Je suis Rakkan, guerrier divin d'Hugin et Munin; je suis navré que mes amis vous dérangent; quant a votre souper vous trouverez bien un autre met autrement plus savoureux que des corbeaux. A mon tout puis je me permettre de demander a qui ai je a faire?

Rakkan reste impassible, vigilant , conscient après sa rencontre avec Wulf qu'Asgard ne l'accueillera pas véritablement a bras ouverts, aussi, même face a ce singulier personnage, reste t il méfiant et surtout gardant un ton neutre sans trop d'assurance ni d'empathie. Il fixe son interlocuteur, impatient de sa réponse
Odin
OdinDieu D'Asgard
Dieu D'Asgard

Date d'inscription : 09/04/2018
Nombre de messages : 14
Age : 25

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge203.02.19 12:26
Le vieux Björn se gratta un instant la barbe, semblant légèrement perplexe quant à l’obéissance dont faisait preuves les corbeaux envers leur mairtre, semblant même légèrement ma à l’aise suite à toutes les grossièretés qu’il avait proféré à leur égard sans savoir que leur maitre était là. Il nota aussi qu’à aucun moment Rakkan ne répondait à la question de si oui ou non il était un nouveau guerrier divin. Odin ayant assisté à la rencontre entre son interlocuteur et l’Ulfark se doutait des raisons pour laquelle celui-ci restait si réservé, et il allait devoir faire avec s’il désirait connaitre ce nouveau protecteur et savoir s’il l’estimait digne de son rang. Il reprit d’une voix suffisamment forte pour couvrir le blizzard mourant, se redressant de toute sa hauteur.

- Moi, je ne suis qu’un vieil imbécile qui se refuse à plier le genou face à Ellil (la vieillesse). On m’appel Björn, celui qui survit envers et contre tous, j’ai participé à plus de guerres que la plupart des miens ne peuvent même les compter et jamais les Valkyries n’ont jugé bon de m’inviter au Valhalla. Je suis le guerrier qui sait par quel bout tenir sa lance mais qui a connu tant de Seigneur qu’il n’est plus vraiment sûr duquel il est sensé défendre l’honneur. Je suis celui qui se bat avec un bouclier brisé et dont pourtant aucun adversaire n’a pu en venir à bout. Je suis… en train de beaucoup trop me vanté devant l’un des protecteurs de nos terres n’est-ce pas ?

Alors que le vent finissait de mourir, éclaircissant les environs et révélant au regard de tous le sinistre decorum du cimetière des déchus sur lequel un silence funèbre s’abattit d’un seul coup. Bjorn se retourna, observant les environs d’un œil vigilant… le seul qu’il possédait encore. Il leva ensuite l’un de ses doigts vers le ciel, sentant la force et la direction du vent, ruminant quelque peu avant de ramener son attention sur Rakkan.


- Donc petit, pour résumer tu peux m’appeler Bjorn. Et je te promets de ne pas toucher à un de tes corbacs. Je suis sûr qu’il doit rester un lièvre pas trop maigre dans le coin qui n’attend que la pointe de ma lance… enfin ce qu’il en reste… pour venir remplir ma vieille panse. Si Ull, le chasseur des dieux, accepte de guider mon bras.

Finissant de reprendre son équipement, celui-ci ayant connu de meilleurs jours à n’en point douter.

- Donc t’es le guerrier d’Hugin et Muninn ? Je confirme que je t’ai jamais vu, pas même dans la guerre qui nous a opposé à Surtr ces derniers temps. J’en déduis que t’es un nouveau, n’est-ce pas ? D’ailleurs, si ce n’est pas indiscret, je sais ce que je fais dans ce lieu de mauvais augure, mais qu’en est-il de toi ? A moins que tu ne sois en mission pour le compte du Père de tout et de se représentante… ou son représentant ? Ma vieille mémoire me joue des tours. Après de toute façon, un guerrier divin n’a pas à se justifier auprès d’un vieux fou dans mon genre. Ça te dérange si on continue cette discussion en marchant ? Skadi à beau avoir décider de nous épargner pour l’instant, son souffle glacé peut revenir n’importe quand et j’aimerai autant qu’on aie progressé, que ce soit vers mon but ou ver la taverne la plus proche, dans les deux cas ça m’arrange.
Rakkan
RakkanEtoile divine de Sigma

Date d'inscription : 18/05/2006
Nombre de messages : 2764
Age : 41

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge220.03.19 17:09
Rakkan observa ce personnage et l'écouta attentivement : décidément singulier ce vieil homme , pensait il. Ainsi découvrit il l’identité de ce dernier: Bjorn; puis une question sur le fait que Rakkan lui était inconnu. A la vérité le corbeaux d'Asgard était décontenancé par ce personnage, par cet épisode étrange de ce bonhomme d'apparence singulière surgissant de nulle part..... ainsi se dit il, cela doit se dérouler plus souvent que je ne l'aurais pensé dans ces terres de glace et de neige. Il venait d'arriver dans ce royaume après tout, même si d'heure en heure sinon de minute en minute il en apprenait davantage.
Bjorn invite le guerrier divin a l'accompagner afin de poursuivre la conversation. Rakkan fit un signe pour que le vieil homme le précède et lui montre le chemin qu'il souhaitait emprunter. Il ne savait pas trop ce qu'il allait pouvoir raconter a ce vieux soldat (ou tout du moins c'est ainsi qu'il envisageait Bjorn) . Il n'osait pas on plus trop poser de questions, interroger, se positionnant en un gamin, un apprenti que Bjorn pourrait guider comme on fait l'école a un enfant. Aussi se contenta t il de propos synthétiques sans trop de détails

Il n'est guère étonnant que tu ne me connaisses pas Bjorn, je suis ici depuis peu. Je dois avouer que j'en apprends un peu plus chaque minute que j'évolue a travers ces sentier de neige semble t il.

Puis il reprit après une courte pause

Peut être m'en apprendras tu davantage? J'imagine que ces contrées n'ont aucun secret pour toi?

Rakkan fit une nouvelle pause, son regard scintilla

Quelque chose me dit que tu ne te trouvais pas là par hasard et que tu me caches quelque chose je me trompe?

Cette question il la tenta en toute fin de phrase, en dernier car un sentiment sourd le tourmentait concernant ce personnage intervenu ainsi sur son chemin, au milieu de cette tempête qui n'était d’ailleurs qu'un souvenir depuis plusieurs minutes.


[Encore désolé pour mon inactivité: mon post est court: Odin a plus de choses a dire que Rakkan :bêtise: ]
Odin
OdinDieu D'Asgard
Dieu D'Asgard

Date d'inscription : 09/04/2018
Nombre de messages : 14
Age : 25

[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge221.03.19 15:12
Björn haussa simplement les épaules à la réponse de Rakkan, et initia la marche. Il s’appuyait sur le manche de sa lance pour avancer, sa jambe gauche boitant légèrement. Sous ce déguisement, Odin avait tout du vieux vétéran accablé par la vieillesse mais le regard néanmoins toujours vif, à l’affut du moindre détail dans les environs. Il réagit à la première question de Rakkan tout en continuant à marcher, l’épaisse couche de neige émettant de légers craquements sous ses pas.

- Si jamais t’es nouveau en ces contrées, alors je ne doute certainement pas qu’un vieux sénile dans mon genre puisse effectivement t’apprendre deux-trois chose. Si t’es à moitié aussi interlligent que t’en à l’air, t’as sûrement déjà remarqué que nos terres n’ont pas grand-chose à voir avec celles du sud, non ? D’ailleurs, tu viens d’où comme ça ? T’a pas l’accent d’Albion, de Francie ou de Germanie, je me hasarderai donc à l’est de l’Europe, mais avec le cosmopolisme actuel je n’en mettrais pas ma barbe à raser. Première leçon, à Nordheims il fait froid, si tu veux tenir longtemps, il faut soit que t’arrête d’errer à l’aveuglette, soit que tu connaisses les techniques de survie.

Bjorn s’interrompit soudainement pour laisser libre cour à une quinte de toux bruyante, ce qui lui valut de recevoir une nouvelle couche de neige sur la tête venant d’un arbre sous lequel il se trouvait. S’apprêtant à lancer une nouvelle série d’imprécation à l’égard dudit arbre, il s’interrompit brusquement à la deuxième question de Rakkan, se retournant pour le regarder d’un air sceptique. Crachant un molard sur le sol il répondit à ce jeune impudent sur un ton assez sarcastique.

- Tout à fait, en fait, suis le Père de Tout déguisé et je t’ai attiré ici pour te mettre à l’épreuve et voir si t’est bien l’enfant de la prophétie dont je n’ai aucune idée du nom.

Bjorn ponctua sa phrase d’un puissance éclat de rire, faisant un pas rapide de côté pour éviter une nouvelle chute de neige. Si Björn se moquait ouvertement de l’affirmation de Rakkan, Odin par contre s’interrogeait, ce guerrier l’avait-il percé à jours ou alors était-ce simplement une forme de paranoïa de sa part ? En continuant son rire, Björn tomba lourdement en arrière, son rire se transformant en quinte de toux. Il s’interrompit alors, en tentant tant bien que mal de se relever.

- Bon, trêve de plaisanterie. Bien évidement p’tit gars que j’étais pas là par hasard… avec tout le respect que j’dois à ton rang. J’mamuse pas à me promener dans le Cimetière des déchus pour le côté bucolique de l’endroit tu sais. Par contre, ça va ptêtre te faire un choc mais c’est pas pour toi qu’j’étais sous un tas de neige à attendre que la tempête passe. Ces jeunes qui croient être le pivot central des 9 royaumes…

Björn reprit alors la route, semblant vexé par les affirmations de Rakkan à son encontre. Il ne sembla pas remarqué que dans sa chute, sa hache avait glissé de sa ceinture et était restée dans la neige. D’une certaine manière, il s’agissait d’une première leçon pour Rakkan, les hommes du nord était des gens fiers et parfois prompt à se sentir offensé par des paroles maladroites touchant leur honneur. Par le personnage de Bjorn, Odin en profitait pour quelque peu faire l’éducation de Rakkan. Alors qu’il avait reprit sa marche, d’un pas aussi rapide que sa jambe et son âge lui permettait, le ciel s’assombrissait à nouveau, signe de l’arrivée d’un nouveau blizzard dans les heures qui arrivaient, et un gros.

Après une vingtaine de minutes de marche dans le cimetière des déchus, Björn s’arrêta net et planta sa lance dans le sol avant de s’asseoir sur son séant. Sortant de son manteau un paquet d’herbe à fumée et de son sac une longue pipe, il les alluma à l’aide d’un briquet à silex primitif, puis commença à fumer longuement, lâchant de temps à autres quelques ronds de fumée. Si Rakkan avait déjà lut les histoires de Tolkien, cette image ne manquerait pas de lui évoquer l’image de Gandalf le Gris, magicien errant grand amateur d’herbe à pipe. De son côté Björn observait tour à tour l’état du ciel et celui de la route, semblant légèrement inquiet, comme s’il était perdu.

- T’sais Rakkan, pour tout te dire des raisons pour laquelle suis ici, j’effectue mon dernier pèlerinage, mon dernier raid. Tu sais ce que cela signifie ? Suppose que non, un gars élevé au sud ne doit point être familier de ce concept. Pour faire simple, je suis vieux comme tu vois. Mais j’espère néanmoins trouver grâce aux yeux du Père de Tout et de ses filles, les vierges guerrières, et accéder au Valhalla là ou mes anciens frères d’armes festoient. Mais arrivera bientôt le moment ou je ne serai plus capable de porter les armes, ni d’aider ma communauté à survivre, et je ne compte nullement passer le reste de mon existence à attendre la mort. J’ai donc mis mes affaires en ordre et à présent je parcours les terres de Nordheims à la recherche d’une mort glorieuse. Une dernière expédition ou je pourrai faire don de ma vie au Borgne. Le cimetière des déchut fait partie des destinations peu fréquentable que je visite. Et toi, que recherche tu ici ? Suppose qu’un guerrier d’Odin doit quand même avoir mieux à faire que juste battre la campagne non ?

Écoutant l’éventuel réponse de Rakkan à ses questions, attendant de voir s’il s’emparerait éventuellement de la perche qui lui était tendue pour en connaitre plus sur son ordre et les devoir de celui-ci. Finalement, au bout d’un certains temps alors que les nuages s’agglutinaient et que le vent s’apprêtait à souffler à nouveau, Bjorn se releva.

- On dirait qu’on va avoir droit à une nouvelle tempête. Si je m’souviens bien des cartes de ce patelin, il y a pas loin un endroit ou on pourrait s’abriter. Suis moi guerrier aux corbeaux.

La marche se poursuivit quelque peu jusqu’à arriver à destination.

- Rakkan, j’te présente le manoir Krow. Une famille de noble du coin. Suis même pas sûr qu’ils habitent encore ici, mais on risque rien à aller demander l’hospitalité, tu crois pas ?
Contenu sponsorisé


[FB] Envol de corbacs Empty
Revenir en haut Aller en bas
[FB] Envol de corbacs 201195horloge2

[FB] Envol de corbacs