Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 11:30
La réponse du Sanctuaire avait quelque peu surpris Azir par sa rapidité et ses conditions. Il comprenait évidemment que plus la population leur serait favorable en cas de conflits, plus il serait aisé de la protéger et la diriger vers des refuges appropriés, et si cela sauvait des vies, il n'avait rien contre le fait d'essayer. En soi le contrat était clair : il avait permission de rentrer chez lui, parcourir le désert ou le Nil à son bon gré, tant qu'il en profitait pour "sensibiliser la population locale à la cause athénienne". Restait à savoir s'il avait le droit de faire des démonstrations publiques de ses pouvoirs pour prouver sa bonne foi et si le choc culturel avec un peuple musulman n'allait pas rendre les choses compliquées.

Tout à sa réflexion il sondait par vagues cosmiques les alentours en attendant les deux chevaliers qui devraient être ses compagnons de route. Il avait choisi un petit coin un peu à l'écart du bateau et se tenait assis sur sa clothbox, elle-même recouverte de tissu comme un paquet fragile à ne pas secouer trop fort. Sans s'en rendre compte, il calquait le rythme de ses émanations cosmiques à celui des vagues dans son dos, en un roulis apaisant et régulier.

Compte tenu des différentes histoires d'avions crashés par des terroristes, des horaires et des prix des différentes compagnies, on préférait le bateau pour son compromis entre longueur du trajet et sécurité. Au pire, si les Marinas décidaient d'attaquer, plusieurs chevaliers se trouveraient sur place pour se défendre.

Cela lui remémora Hakon et son arrivée météoritique dans la Onzième Maison. D'après ses dires, Atlantis bien loin du meilleur de sa forme, le voyage promettait de se dérouler sans accrocs. Ils accosteraient au Caire, où ils aviseraient entre changer d'embarcation pour remonter le Nil ou commencer leur entreprise par voie terrestre. On leur laissait ainsi carte blanche (et carte bleue) concernant leurs déplacements, tant qu'ils n'oubliaient pas d'éviter de se laisser distraire par le tourisme et d'autres motivations plus triviales.
Cassandre
Cassandre

Date d'inscription : 05/10/2018
Nombre de messages : 33
Age : 34

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 13:26
Cassandre s’était réveillée fatiguée, lasse, presque exténuée. En ouvrant les yeux elle avait sans doute aucun reconnu le temple des Gémeaux, défendu par sa sœur et qui serait probablement les prochains mois son point de chute. La confrontation avec le spectre de son ancien maître avait laissé des traces, sinon physiques, au moins mentales. Son oreille droite était bouchée, le tympan sans doute touché par l’attaque cosmique de feu Gareth. Son bras gauche lui faisait mal suite à sa chute dans le sous-sol du temple. Elle soupira puis s’étira, toujours allongée, avant de s’assoir sur le rebord du lit. En se redressant, elle sursauta. Dans la chambre d’amis qu’elle occupait se trouvait l’armure des Gémeaux de sa jumelle. Cette dernière lui avait sans doute confié la mission de surveiller sa sœur. La mission accomplie, elle scintilla une dernière fois, comme pour saluer Cassandre, puis disparut comme si elle venait de traverser l’un des fameux portails cosmiques d’Eurydice. Alors qu’elle allait enfin se lever, un message lui vint, télépathiquement. « Rejoins le chevalier du Lion, il t’attend au port. »

« Formidable. »
pesta la jeune femme, enfin debout. Elle venait tout juste de se réveiller qu’on lui demandait déjà de seconder un chevalier d’or. Ce ne serait pas fait de façon immédiate en tout cas. La belle grecque se dirigea vers la cuisine, et se prépara un café dans lequel elle trempa un sucre. Après avoir enfilé un pantalon en toile légère, et après avoir avalé ce semblant de petit-déjeuner, elle consulta sur son téléphone un plan des environs. Le port n’était pas bien loin. La jeune femme plaça son serre tête et activa son masque, qui descendit sur son visage. Elle n’avait pas particulièrement envie qu’on découvre que la sœur du chevalier d’or des Gémeaux venait de rempiler pour quelques années de combat. De la main droite elle dessina un cercle, puis elle l’activa. Comme sa sœur, elle était capable de créer certains portails dimensionnels. Et qui diffusaient une légère odeur de bonbon, pour changer. Le traversant, elle se retrouva immédiatement sur les quais qu’elle devait rejoindre, ce qui n’était pas pour lui déplaire.

Sans trop de mal elle localisa le chevalier du Lion, un blondinet à la chevelure impressionnante. La boite à ses côtés ne mentait pas, il s’agissait très probablement d’une Clothbox. La jeune femme se demanda si la sienne gisait toujours à l’endroit où elle l’avait abandonné, au beau milieu du désert. C’était fort probable. N’ayant pas opté pour cacher sa présence, elle savait que le chevalier d’or l’avait détectée au moment même où elle avait posé le pied sur le sol, elle décida de se présenter donc.

« Bonjour, je suis Cassandre. On m’a demandé de vous accompagner, mais j’ai bien peur de ne pas en savoir plus. » Dit-elle d’une voix qui, à travers le masque, prenait un ton presque métallique. Etaient-ils au complet ? Et surtout, qu’attendait-on d’elle ?
Toval
Toval

Date d'inscription : 12/01/2019
Nombre de messages : 12
Age : 33

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 14:31
Concentré, Toval vérifia une dernière fois son sac de voyage : vêtements adaptés au climat, passeport, ordinateur portable et chargeur, crème solaire ... et tout le nécessaire pour un départ à l'étranger. On aurait pû croire qu'il se préparait à partir en vacances sauf que ce n'était pas le cas, bien loin de là : c'était sa première sortie officielle du Sanctuaire et qui plus est en compagnie d'un chevalier d'Or et d'Argent ! Les ordres qu'il avait reçu étaient quelques peu vagues mais cela ne gachait en rien son plaisir et son enthousiasme. Et puis il avait hâte de découvrir Le Caire et ses mystères. Bouclant son sac, le chevalier le prit sur son dos et se dirigea vers le port par l'un des moyens de locomotion le plus sûr qui soit : la marche à pied.

Traversant les rues animées par la foule du matin, Toval saluait d'un signe de tête amical les visages connus et arriva finalement au port. Prendre le bateau lui semblait étrange quand on pouvait compter sur des jets d'affaire privé ou des moyens de transport plus... instantané, mais il devait y avoir d'excellentes raisons à ce choix. Reconnaitre les deux autres chevaliers ne fut pas bien compliqué : une femme avec un masque et un homme à le chevelure blonde imposante assis sur une caisse d'où le jeune forgeron ressentait sans mal la présence chaleureuse d'une armure. Sa propre armure était restée bien sagement à l'abri au Sanctuaire, mais la faire venir à lui si nécessaire n'était pas un problème. Légèrement ennuyé de ne pas être arrivé en premier et intimidé par le rang des autres chevaliers, le jeune chevalier jeta un regard anxieux vers le bateau qui devait les amener à bon port : l'eau n'était pas son élément de prédilection, sans doute un rapport avec ses très anciens ancêtres du continent de Mu. Laissant de côté cette pensée, il s'approcha des deux guerriers du Sanctuaire.

"Bonjour. Je me prénomme Toval, Chevalier de Bronze du Sculpteur. J'espère ne pas vous avoir fait attendre.", dit-il en guise de présentation tandis que les deux chevaliers échangeaient déjà quelques mots.

Une présentation protocolaire s'il en est, mais le jeune homme préférait ne pas faire de vagues pour le moment.
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 15:54
Quelques minutes suffirent pour que deux énergies se fissent sentir tout près. La première brusquement, comme sortie de nulle part. Sitôt la jeune femme sortie de son portail, ses yeux améthystes se posèrent sur elle, et il paria intérieurement sur Eurydice -seule femme dont il connaissait la présence au Sanctuaire, et avec la fameuse technique de portails dont il avait entendu parler. Pourtant, allant droit au but, elle donna un autre nom et la raison de sa venue sans fioritures.

La seconde énergie s'approcha à une poignée de secondes d'intervalles, si bien qu'Azir attendit de voir le jeune homme et le laissa se présenter avant de répondre. Toutefois, il haussa un sourcil en voyant son sac à dos et non la forme de cube caractéristique d'une box.

"Bonjour à vous deux. Je ne sais pas si tu es au courant Toval, mais il est conseillé de voyager léger quand on est en mission... et ton paquetage m'a l'air plutôt rempli. Enfin bon, tant que tu surveilles tes affaires, je suppose qu'il n'y a pas de problèmes. Je m'appelle Azir et je suis le chevalier du Lion."

La sirène du bateau retentit à ce moment-là, invitant tous les voyageurs à embarquer pour la traversée de quelques heures dans un chaos de conversations, mouvements de foule et autres ventes à la sauvette.

"Piles à l'heure. J'ai vos billets, nous avons juste à monter. Je vous expliquerai ce que je sais à l'intérieur et nous pourrons nous présenter un peu plus avant si besoin."

Une certaine euphorie anima son visage d'un sourire et il montra le chemin.

---

Ne forçant personne à s'épancher plus que de raison pendant la traversée, il entreprit principalement d'expliquer leur but, à savoir rallier l’Égypte aux éveillés Saints. Ses mots-clefs furent bien évidemment le pacifisme, l'honnêteté et l'écoute, bien que les consignes ne semblaient pas interdire un moyen plus qu'un autre pour s'y prendre.

"Je pensais essayer de faire quelques petites démonstrations "miracles" aux yeux des civils, à savoir soulever d'importantes charges, soigner des gens avec le cosmos, aider les autorités à arrêter des criminels, ce genre de choses... Si vous avez d'autres idées je vous écoute. Ah, et aussi, une question qui me semble importante : est-ce que vous parlez arabe ? Je sais qu'en tant que porteurs d'armures il y a cette espèce d'abolition de la langue qui nous facilite les choses mais je compte m'adresser à mes pairs dans leur langue, personnellement. Cela encouragerait selon moi la sympathie."
Cassandre
Cassandre

Date d'inscription : 05/10/2018
Nombre de messages : 33
Age : 34

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 16:28
A peine avait-elle fini de se présenter qu’un autre participant au voyage arriva. Il s’agissait d’un jeune chevalier de bronze, dont les traits trahissaient des origines lointaines, peut-être asiatiques ? Il portait un sac à dos, chose qu’aurait pu prévoir la jeune femme. Elle serait obligée d’acheter des nouveaux vêtements sur place. Quel dommage, encore des dépenses non prévues !

Le chevalier du Lion donna son nom et son rang, ce qui ne manqua sans doute pas d’impressionner le jeune chevalier de bronze. La grecque, malheureusement, n’en eut pas le loisir. Son téléphone vibra et elle se permit d’y jeter un coup d’œil. Sa sœur venait de la contacter lui demandant de la tenir au courant de l’avancée de leur tâche. Mais de quelle tâche parlait-elle ? On ne lui avait demandé que d’accompagner le Lion d’or sans lui donner plus d’informations ! Alors qu’elle allait justement questionner son supérieur hiérarchique à ce sujet, le bateau les héla, à sa façon. Cassandre mis ses mains dans ses poches et se dirigea vers le ponton à partir duquel ils allaient embarquer.

Une fois à bord, la jeune femme eut enfin un ersatz d’explication. C’était assez vague, mais grosso modo, ils allaient faire la publicité du sanctuaire. Encore un talent qu’elle ne possédait pas vraiment à vrai dire. S’ils devaient servir de propagande humaines, il fallait donc qu’ils soient les plus diplomates possible, et honnêtement, elle n’était pas de celles qui arrondissaient les angles, un trait de caractère que les jumelles avaient hérité de leur mère.

« On sera des ambassadeurs, en gros. » Répéta-t-elle les bras croisés, plus pour elle-même que pour le reste de l’assamblée. Azir leur demanda s’ils parlaient arabe, et la jeune femme réplica. « Je parle quelques langues dont l’arabe classique, mais s’il s’agit d’un dialecte, j’ai bien peur d’être inutile. Désolée.»

Gareth avait requis de ses apprentis qu’elles parlent cinq langues chacune. Grec – il en va sans dire – et les langues les plus utiles selon lui : l’Espagnol, l’Anglais, l’Arabe et le Français. Leur père lui-même avait insisté sur ces enseignements. Si elles ne devenaient pas les chevaliers dont il était question, alors ce serait une corde de plus à leur arc dans la vie de tous les jours. Ou quelque chose comme ça, Cassandre n’avait jamais trop fait attention aux désidératas de leur géniteur.

« Tu as dit tes pairs. Tu es d’origine Egyptienne donc ? Et toi, tu viens d’où ? » Demanda-t-elle successivement à Azir et à Toval, pour meubler la traversée.

Le ciel était clair, l’eau limpide, et la jeune femme toujours aussi peu à l’aise en société.
Toval
Toval

Date d'inscription : 12/01/2019
Nombre de messages : 12
Age : 33

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 18:09
Toval accepta la remarque de son ainé et supérieur avec un hochement de tête. C'est vrai que son sac était bien rempli à la réflexion, mais cela n'était pas vraiment une gène. Et puis ainsi il donnait l'impression de n'être qu'un banal touriste. Appelez cela de la paranoïa si vous le souhaitez, mais cette légère supercherie pourrait bien leur être profitable, juste au cas où... Néanmoins le jeune chevalier prit note du conseil : la prochaine fois qu'il lui faudrait quitter la sécurité du Sanctuaire pour accomplir son devoir, il voyagerait avec juste l'essentiel.

L'heure du départ sonna, ne laissant guère l'occasion à la femme les accompagnant de se présenter. Tant pis, ce n'était que partie remise ! Avec un soupir constrastant grandement avec l'enthousiasme d'Azir du Lion, le jeune chevalier finit par embarquer à la suite des deux Saints, non sans avoir adresser une prière muette à Athéna pour l'implorer de ne pas finir au fond de la Méditerranée. Non vraiment, lui et les navires, ça faisait deux !

Par un heureux hasard, la traversée se déroula sans le moindre encombre et ils allaient très certainement toucher au but sans encombre. Ce fut ce moment que choisit Azir pour les réunir. Ils avaient chacun vaqué à leur occupation, la principale étant pour Toval de convaincre son estomac que tout allait bien et qu'ils allaient bientôt atteindre la terre ferme. Bien qu'impatient de mettre pied à terre, le jeune chevalier écouta avec attention les instructions données. Elles étaient plutôt d'ordre générales et lui donnaient l'impression qu'ils allaient tous avoir sur place devoir faire face à une certaine improvisation. La chevalier masquée résuma la situation à merveille : des ambassadeurs du Sanctuaire, voilà ce qu'ils étaient.

"Je ne parle pas arabe, mais je suis très doué pour les langues. Donnez moi quelques heures et je me débrouillerai avec le dialecte local. Et en quelques jours, on ne verra même plus de traces d'accent. Ne faudrait-il pas aussi proposer notre assistance aux dirigeants locaux ? Ils doivent bien avoir quelques crises sur les bras qu'on pourrait les aider à résoudre, en respectant les idéaux de la déesse bien entendu."

Il y avait certes un peu de vantardise dans ses propos - quelques jours ne suffiraient pas à masquer son accent - mais aussi une véritable interrogation : comment faire pour rallier des inconnus à leur cause ? La voix de la femme, déformée par son casque et comme métallique, se fit alors entendre.

"J'ai été élevé en France mais je viens de Jamir. Et je crois que nous n'avons pas été présenté. Comment vous appelez-vous ?", répondit Toval avec empressement. Sans doute trop.
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge218.01.19 21:54
"C'est à peu près cela oui. Des ambassadeurs du monde "éveillé" chez les civils..."

De nouveau Azir sourit, amusé cette fois par l'enthousiasme frisant l'arrogance de l'un et l'absence presque totale de celui-ci chez l'autre. Le séjour risquait d'être folklorique. Il réfléchit un instant à comment concilier ces personnalités si différentes puis apporta ses propres réponses.

"Plus qu'originaire, j'y suis né et j'y ai grandi. J'ai ensuite poursuivi mes études supérieures en France, pour finir en Grèce. Si vous n'entendez pas mon accent actuellement, attendez de me voir parler ma langue natale. Aussi doué que tu sois avec les langues jeune homme, je te garantis que tu n'apprendras pas celle-ci en quelques jours. Elle n'a rien à voir avec les grammaires européennes ou asiatiques que tu dois avoir l'habitude de rencontrer. Mais je peux toujours essayer de t'enseigner les bases, "merci", "bonjour", "au revoir", et ainsi de suite. Ah et aussi..."

Il hésita un instant en regardant Cassandre, imaginant ses traits à place des reliefs de son masque.

"Tu ne nous as pas encore dit d'où tu viens alors je te prie de ne pas te vexer, mais il est fort probable que l'on te demande de couvrir au moins tes cheveux. Cela concerne toutes les femmes croyantes, et les étrangères qui ne le font pas sont scrutées et désapprouvées par ceux qui sont trop étroits d'esprit. Surtout que l'arabe classique va te servir plus facilement dans les administrations et justement les dirigeants locaux que dans la rue... là où les touristes ne vont pas ordinairement. Bien sûr, le fait de parler la langue et te couvrir ne sont pas des obligations absolues, mais comme je le disais, cela pourrait nous aider un peu. Si vous vous retrouvez coincés ou si tenez à vos habitudes en matière de paraître, faites simplement comme vous le sentez. Comme je le disais c'est l'avantage de porter une armure, la barrière des langues n'existe plus vraiment. Ensuite, reste la question de savoir si nous nous séparons ou restons groupés. J'avoue que les deux solutions ont leurs avantages et je n'arrive pas à me décider. Qu'en pensez-vous ?"
Cassandre
Cassandre

Date d'inscription : 05/10/2018
Nombre de messages : 33
Age : 34

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge221.01.19 17:46
« Oui, je m’y attendais, pour être honnête. Ce n’est pas la première fois que je vais dans un pays musulman. A Rome, fais comme les Romains. Ou quelque chose comme cela. »

Elle avait appris, à ses dépens, que la liberté des femmes n’était pas la même en certains pays. Son statut d’éveillée ne lui permettait malheureusement pas de s’extraire de ce genre d’obligations. S’il ne s’était s’agit que d’elle, la jeune femme aurait ignoré la coutume et n’en aurait fait, comme d’habitude, qu’à sa tête. Mais pour le coup elle représentait le Sanctuaire, et de par ce fait, elle se devait de faire bonne impression. Ou du moins ne pas cocher la case « mal vue » immédiatement. Après tout, ce territoire était pour l’instant abscons aux influences des autres déités, et il était souhaitable qu’il en reste ainsi. Le soutien des gens qu’on défendait ne pouvait être qu’un plus. Certains chevaliers ne l’avaient peut-être pas compris, mais Cassandre, si.

Elle reprit la parole, revenant sur le sujet en question : « Venant de Grèce j’ai plutôt l’habitude des coutumes méditerranéennes, mais j’ai bien conscience qu’une fois sur place je devrai prendre un peu de recul sur vous. Vexer les autochtones n’est pas prévu. »

Ou du moins, pas volontairement. Elle réalisa, suite à l’explication du chevalier d’Or, qu’elle ne risquait pas d’être tout à fait à sa place en Egypte. Son arabe littéraire ne lui servirait que moyennement, et la présence des deux autres chevaliers pouvait sembler plus que nécessaire à la bonne réussite de la mission. Derrière son masque, elle grimaça légèrement. Peut-être aurait-elle du reste alitée quelques heures de plus. Cela lui aurait valu moins de déconvenues. Elle chassa cette idée rapidement de la tête et se recentra sur le moment actuel.

« Sommes-nous supposés rencontrer du gratin, ou juste le peuple ? Et ne vont-ils pas … complètement flipper en nous voyant soulever des pierres ou en brisant des rochers ? » Demanda-t-elle. Après tout la question pouvait se poser. Ils n’avaient sans doute par l’habitude de voir certaines personnes avec de telles aptitudes. Même si d’anciens éveillés avaient pu naître en Egypte, le Panthéon Egyptien était éteint depuis longtemps, et par ce fait, ces terres n’étaient désormais plus trop habituées à la présence du cosmos.

« Sinon je n’ai pas d’avis sur la scission en groupes. » Conclut-elle. A vrai dire les deux possibilités étaient bonnes à prendre. La séparation en petits groupes était risquée … s’ils s’attendaient à de la visite. Etait-ce le cas ?
Matt
http://www.myspace.com/switchinfo
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10083
Age : 43
Autres comptes : /

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge208.02.19 12:43
Le jet poursuivit son vol jusqu'au Caire, là où Matt avait décidé de vouloir aller. Edouard s'approcha de lui, la mine un peu morose et fatigué par le voyage ou les envies du saint de bronze où bien était-ce autre chose ? sirotant son Whisky, il posa bien-sûr la question à son majordome:

"Qu'avez-vous Edouard ? Quelque chose ne va pas ? Mes actions dégringolent ou quoi ?"

"Non Monsieur, tout va bien de ce côté là ... Mais regardez plutôt, je voulais vous épargner la mauvaise nouvelle mais je préférerais que vous le voyiez par vous même, je suis navré Monsieur..."

Edouard lui tendit son téléphone, sur un des nombreux réseaux sociaux et la page du groupe, Matt pouvait voir sa petite amie mais aussi son guitariste, ensemble, s'embrasser ! Les nouvelles annonçant que la chanteuse avait repris sa relation avec lui après son curieux voyage en Italie. Matt recracha son verre sous la nouvelle, il n'en revenait pas et souffla un bon coup.

"Elle a bien profité de vous si je puis me permettre Monsieur..."

Se servant un autre verre qu'il but sec, il parla, sa voix tremblotante...

"Ouais, heureusement qu'on ne s'est pas marié... Je suis content d'avoir quitté Rome, que de perte de temps là bas et des éveillés à tout va qui préfèrent se cacher, j'espère ne pas tomber sur d'autres en Egypte !"

Quelques instants plus tard, le jet atterrit sur la piste. Matt sortit son passeport à la douane et il fut accueilli par des gens haut placés Égyptiens.

"J'ai tout prévu Monsieur..."

"Edouard je voulais venir ici de manière incognito, qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans ma demande ?"

"Désolé Monsieur mais la mauvaise nouvelle avec qui vous savez m'a fait penser que vous pourriez immédiatement aller à l’hôtel le plus cher de la ville..."

"Hé bien c'est faux, qu'on me conduise au marché le plus proche, je vais faire des emplettes !"

"Mais monsieur !!!"

"Et on ne discute pas Edouard!!!"

"Bien Monsieur..."

Dit-il en soufflant. ils arrivèrent à l'entrée de l'aéroport, une limousine les attendait mais Matt déclina l'invitation à monter à bord, préférant un vieux taxi. Il avait sommé à Edouard de rentrer à l’hôtel, Matt avait une autre idée en tête, se bourrer la gueule dans un bar Égyptien et voir des danseuses, rien que ça, une bien belle manière de guérir sa maladie qu'était l'amour porté à cette profiteuse de chanteuse ... C'est ainsi que Matt passa son après midi à boire et qu'il finissait sa soirée dans un bordel dans les bras d'une magnifique Égyptienne digne de Cléopâtre. En se réveillant, il sentait l'air marin lui remplir les narines, assez pour vomir un bon coup dans le Nil. Il se redressa, se frottant les yeux, il était dans une barque et un vieil homme ramait, le fixant.

"Qu'... Qu'est-ce que je fous là?"

"Vous regardez phone, moi vous conduire au bateau là au loin..."

"Hein?"

Matt sortit son téléphone et consulta sa messagerie, il avait laissé un mot à Edouard, lui demandant qu'on lui apporte sa boîte spéciale qui était en effet dans la barque, enveloppée d'une couverture. Il avait laissé des instructions à un Edouard dépité, qu'il allait suivre se grand bateau, car en revenant du bordel, il avait senti des éveillés et qu'il voulait les suivre malgré son état d’alcoolémie avancé. Il ne se rappelait pas avoir tapé ça et c'était bourré de fautes. Edouard lui avait apparemment dissuadé d'y aller mais personne n'était aussi têtu que le Phoenix... Il sonda le navire au loin et en effet, il pouvait sentir trois présence à bord. L'américain avait juré qu'il ne se mêlerait plus des affaires d'éveillés mais sa curiosité l'avait emporté et il brisa ainsi sa promesse.

"Dans quelle histoire louche je me suis embarquée encore?"
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge209.02.19 16:09
Le Lion d'or sourit. Elle comprenait vite et en subtilité, sans se baser sur des a priori d'éveillés comme avait pu le faire Razal avant elle. Un très bon point pour son profil.

"Il faut en convaincre le plus possible et pouvoir rentrer en disant "L’Égypte est de notre côté" au Sanctuaire. Quant à ce qui est de les effrayer... Qu'as-tu ressenti, toi, la première fois que tu as voulu quelqu'un utiliser son cosmos ? Il faut garder ce souvenir en mémoire. C'est pourquoi j'avais dans l'idée de commencer par un symbole fort de l'histoire égyptienne : ce soir, le Phare d'Alexandrie va briller pour la première fois depuis environ 5 000 ans. Nous allons nous assurer que quelques médias s'en rendent compte et transmettent à la population. Je peux te donner quelques noms si tu v...
-... Bradley Veagan et est accompagné d’un acolyte marginal non éveillé. Il a porté atteinte au centre de formation du Sanctuaire, blessant lâchement des enfants sans défense, ainsi qu’un chevalier venu s’interposer, lequel était malheureusement diminué par un combat récent pour préserver la sécurité du monde. Cet individu est incontrôlable et...
-C'est pas vrai..."

Son téléphone en main afin d'accompagner son explication sur les chaînes de télévision locales les plus importantes, Azir venait de tomber sur le fameux message du Sanctuaire à destination du chevalier noir qui l'avait défait. Tout en laissant le son défiler et en lisant la retranscription de la réponse donnée par l'autre idiot bodybuildé, son visage se décomposa peu à peu en crispation de colère, indignation et difficile exercice de self-control. Non seulement personne n'avait pris en compte l'humiliation que cette annonce représentait pour lui, mais en plus il n'était même pas au courant qu'une autre personne allait se battre pour venger l'offense. Au nom du Sanctuaire, et indirectement au sien, il s'agissait d'Eurydice, toujours inconnue depuis tout ce temps. Comble, il allait devoir rallier son peuple natal tout en sachant que la vendetta serait probablement sue et répétée déjà des dizaines de fois à travers tout le pays.

Sur le moment, il oublia les présences de Toval et Cassandre pour se concentrer uniquement sur le choc de la nouvelle. Impulsivement sa première envie lui dictait d'aller tordre le cou à celui ou celle responsable de cette diffusion, puis la seconde directement à Reagan. Or, il ne faisait pas le poids, l'avait prouvé, et subissait donc l'opprobre anonyme en silence.

"Le Phare brillera plus fort que jamais ce soir, oh que oui."

*

Étonnamment, le reste de la traversée apporta moins d'enthousiasme au Cinquième Gardien, désespérant de mettre pied à terre et de s'activer pour penser à autre chose. De son côté Toval semblait au bord de l'assèchement à force de vomir tripes et boyaux, et Azir se demanda s'il ne valait pas mieux qu'il restât au chaud dans un hôtel le temps de se remettre, ou qu'on le rappariât mais dans un avion cette fois... L'approche "incognito" pour ne pas attirer autres factions ou terroristes montrait ses faiblesses.

Le rivage apparut bientôt en vu du navire, procurant un peu d'apaisement à l’Égyptien par le simple fait de revenir en terre amicale.

"Nous arrivons à Alexandrie. C'est le plus grand port rattaché au Caire, et il faut changer de navire à partir de là si on veut obligatoirement remonter le Nil, sous peine de s'enliser au fond du fleuve ou de bloquer le trafic venant de l'autre sens par la largeur de la coque. Nous, nous prendrons une correspondance terrestre privée. Nous cherchons les premières personnes que nous pourrons persuader dans la capitale, puis nous revenons ce soir à Alexandrie pour le Phare. Si vous avez des idées pour la suite, donnez-les au fur et à mesure, comme ça nous pourrons nous organiser pour les transports à l'avance. Bienvenue aux pays des pharaons !"
Cassandre
Cassandre

Date d'inscription : 05/10/2018
Nombre de messages : 33
Age : 34

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge215.02.19 11:40
Le Phare d’Alexandrie avait beau être une destination des plus intéressantes, cela ne semblait pas captiver l’Egyptien. Du moins pas assez pour terminer ses phrases. Son regard avait été happé par l’une des télévisions du bateau, et les informations que l’émission venait de leur donner risquait de compliquer leur mission. Cassandre n’était pas au courant, jusqu’alors, de l’attaque du chevalier noir. Elle avait bien entre-aperçu le visage surmaquillé du vilain dans les dossiers de sa sœur quelques jours plus tôt, mais à aucun moment elle n’avait poussé son enquête au-delà de ces quelques feuilles de papier. Le présentateur se chargerait de résumer la situation pour elle : Le chevalier noir avait agressé pas un ni deux, mais une foule d’apprentis, et ces derniers ne s’en étaient sortis que grace à l’intervention d’un chevalier d’or. Compte tenu de l’attitude d’Azir, la belle grecque n’eut pas vraiment à se demander de qui il s’agissait. Malheureusement pour ce chevalier – Azir donc – le combat avait tourné plutôt en faveur du travesti stéroïdé. Et vu la tête qu’avait affiché le chevalier d’or, il n’avait pas bien digéré la défaite. Pire encore, le sanctuaire avait répliqué, via un communiqué qui proposait au chevalier noir une revanche …

« Un match dans un ring ? Ils se sont cru au championnat du monde de catch ou quoi. » Marmonna-t-elle en regardant l’écran, en esquissant une moue. Elle jeta un coup d’œil en biais sur l’Egyptien, voir s’il n’allait pas faire un esclandre, puis elle s’arrêta une seconde, comme gênée par une tournure de phrase. Effectivement, un autre terme avait étrangement troublé la jeune femme. Le "la championne du Sanctuaire". De sa connaissance il n’existait pas de rang de ce type au sein de leur ordre, du moins pas officiellement. De plus les femmes chevalier n’étaient pas légion. De ce fait cela ne pouvait signifier qu’une chose, …

« Merde !! Putain mais c’est quoi ces conneries encore ? » s’écria-t-elle en attrapant son téléphone. Frénétiquement, elle envoya un SMS gratiné à sa jumelle. C’est quoi ce bordel de combat organisé et de championne du Sanctuaire ? T’aurais pu me prévenir que tu allais devenir une célébrité quand même ! Laissant le reste du groupe sur le pont, elle estima que son texto n’était pas suffisant. Elle composa le numéro de sa sœur, et quitta l’endroit pour être un peu au calme.

Lorsqu’elle revient, après une longue discussion avec sa jumelle, elle remarqua qu’ils voyaient la cote. C’était une bonne chose, après tout, elle commençait à en avoir assez de l’ambiance de la cabine. Entre Azir qui ruminait et Toval qui partait tous les quarts d’heures se vider, elle avait l’impression que la mission prenait une tournure peu attendue. Plusieurs fois, de surcroît, elle avait cru ressentir une autre présence, une aura. Assez lointaine pour qu’elle ne soit pas discernable facilement, mais toujours suffisamment proche pour ne pas en perdre la trace. Alors qu’ils débarquaient, elle décida d’en dire deux mots au chevalier d’or, qui devait sans doute avoir détecté la même chose.

« Azir, je crois que nous ne sommes pas seuls. » Lui répondit-elle, esquissant une moue derrière son masque, lorsqu’il eut fini d’expliquer les prochaines étapes du trajet. Il était peut-être temps que leur invité surprise se révèle ?
Matt
http://www.myspace.com/switchinfo
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10083
Age : 43
Autres comptes : /

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge221.02.19 8:47
Matt continuait sa poursuite du navire devant lui le long de l'un des plus grands fleuve du monde mais le vieux n'était pas très rapide et bientôt ils perdirent de la vitesse, un non éveillé se fatiguait plus rapidement que lui, c'est vrai...

"Passe-moi les manettes le vieux et reposes-toi."


Sans sourciller, il lui donna les rames et le Phoenix commença à poursuivre son chemin rattrapant peu à peu le bateau devant lui. Il sonda mieux les occupants présents.

"Hum... Ils sont trois apparemment ... Ça va être chaud s'ils sont hostiles envers moi mais c'est ça qui est rigolo... Tiens?"


Matt vit alors l’embarcation rejoindre bientôt la terre ferme, ils allaient bientôt amerrir. Sans discuter, l'américain en fit de même rejoignant la côte à toute vitesse sous les yeux d’égyptiens se demandant ce qu'il se passait et à voir un touriste dans cette région était tout sauf habituel. Matt paya le vieil homme qui le salua, il prit sa Pandora box, recouverte d'une couverture, histoire de passer inaperçu ... ou pas. IL ne quittait pas le véhicule naval des éveillés devant lui, continuant sa poursuite à pied. IL arriva ainsi dans un village et le chevalier de bronze en profita pour faire un bond, marchant sur les toits des maisons, ne quittant pas des yeux le navire qui allait accoster...Il se plaça sur la plus haute habitation pour avoir une vue globale de la situation et ainsi ne pas en perdre une miette ...
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge225.02.19 0:00
Plus la présence en question se rapprochait -et elle continuait-, plus Azir pouvait la lire précisément. Au départ il avait mis la sensation sur le compte de l'agacement et de l'impatience déclenchées par le communiqué du Sanctuaire, mais lorsque Cassandre lui glissa son impression, la certitude écarta la frustration précédente au profit d'une concentration aiguisée.

"Un éveillé vient vers nous, je sais. A peu près depuis que mon regard a distingué les premiers embarcadères je l'ai senti, soit un peu moins d'une heure. Maintenant j'en suis sûr : il est seul, assez lent. Probablement quelqu'un qui n'est pas d'ici. Pas un marina, le cours du fleuve ferait, de ce que j'en sais, un abri trop idéal pour un cosmos comme celui-là. Mais d'après les informations dont je dispose, l’Égypte n'est encore sous tutelle d'aucun Ordre, officiellement ou officieusement, nous sommes les premiers à y venir actuellement, d'où le côté discret du bateau à la place d'un vol où on aurait directement détecté nos armures aux rayons X..."

Le Lion d'or prit un instant pour réfléchir. Au sujet des marinas, Hakon était son interlocuteur le plus récent et il avait eu l'air de sous-entendre que la situation avait viré à plus que dramatique sous les eaux. En admettant que le dieu des mers se fût relevé plus vite que prévu, quelle raison pourrait-il avoir de les intercepter, et surtout à la fin de leur trajet alors qu'en pleine Méditerranée le navire aurait pu être accosté sans aucun problème ?
La solution d'un électron libre, du même acabit que Reagan, valait aussi la peine qu'on s'y intéresse. Mais Azir avait déjà reçu sa raclée de ce côté-là, s'ils s'y mettaient tous à la queue pour le défier, sans autre but que devenir encore plus forts et humilier les représentants d'Athéna, ils risquaient de finir déçus à un moment ou un autre. Pas que le Cinquième Gardien semblait le challenge le plus alléchant qui soit...
Quand aux autres factions, il n'avait pas la moindre fichue idée de ce qu'elle foutrait là, via l'entremise d'une personne seule, ne dissimulant même pas son aura.

"Toval n'est pas en état, reprit-il pour Cassandre, et si le but de cette personne était de nous neutraliser, elle aurait pu couler le bateau bien avant. Nous allons descendre normalement, laisser notre compagnon à la capitainerie et contacter le Sanctuaire pour les avertir. Il sera facile ensuite d'aller confronter ce suiveur ou cette suiveuse."

*

Une fois libres de ses mouvements, n'en déplaise au malheureux qui avait remué jusqu'au fond de ses entrailles, le duo d'Azir et Cassandre repéra sans difficulté le petit malin qui s'amusait à les suivre. Sur les toits, d'où il avait une vue d'ensemble et où on ne penserait pas à regarder.

L’Égyptien n'hésita pas une seule seconde et mit à profit sa connaissance de l'architecture typique locale pour perdre le regard de l'intrus tout en camouflant sa propre énergie parmi celles des civiles. Il indiqua à Cassandre une issue détournée pour que de son côté elle pût choisir un chemin plus à sa convenance, et ils eurent ainsi l'occasion d'émerger tous deux à leur tour au-dessus des toits, chacun d'un côté de Matt, ni trop proches et ni trop loin les uns des autres. Alors, Azir détailla les traits d'un homme, plutôt jeune, au profil étranger, dont l'odeur d'alcool dénotait quelques travers soulagés la veille. Il entra directement dans le vif du sujet :

"Je dois avoir la poisse pour tomber sur deux excentriques esseulés en moins d'une semaine... Peut-on savoir qui vous êtes et pourquoi vous nous suivez ?"


Spoiler:
 
Matt
http://www.myspace.com/switchinfo
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10083
Age : 43
Autres comptes : /

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge204.03.19 8:49
Le Phoenix continuait à rôder et à regarder ce qu'il se passait ne quittant pas des yeux l'embarcation qu'il avait suivi depuis un bon moment. La foule se faisait plus intense mais Matt ne quittait pas le bateau des yeux. Il vit alors à ce qu'il semblait être une femme et un homme en sortir, il put remarquer qu'ils ne faisaient évidemment pas partie de la population locale tout comme lui d'ailleurs. Du haut de son toit, l'américain les observa sans les lâcher du regard un seul instant et pourtant... Ils disparurent tous deux dans la foule, Matt ne les voyait plus. Leurs présences étaient pourtant toujours proches mais les deux individus avaient disparu comme si de rien était, volatilisés ou alors rendus invisibles comme par magie.

"Et merde, ils ont du sentir que quelqu'un les suivait et ils se cachent dans la masse... Ces deux là sont plus expérimentés que les deux que j'avais suivi à Rome sans aucun doute... Bon bin va falloir que je descende et que je m'approche d'eux pas le... !!!"


Matt fut alors coupé dans son monologue, se retournant il vit les deux éveillés près de lui. Coincé contre la cheminée, il n'y avait aucun moyen de fuir sans créer une panique générale et il ne voulait pas ça... L'homme lui adressa la parole, Matt ne comprenait pas trop le début de la phrase mais la fin, la question était pour lui quand il lui demanda à qui il avait affaire. Que faire ? Lui répondre ? Pendant tout ce temps il n'avait de cesse de vouloir s'échapper des éveillés mais il faisait chaque l'inverse, il était attiré par eux et depuis cette mystérieuse femme* qu'il avait croisé à New York, il n'avait parlé à personne sachant manier le cosmos comme il le faisait... Il se rappelait alors que ce que la fille à New York lui avait dit, rejoindre le sanctuaire en Grèce, ce qu'il n'avait jamais fait et servir Athéna car il en était apparemment un chevalier. Matt se redressa et prit le risque d'enlever ce qui recouvrait sa Pandora box. Un oiseau y était gravé avec trois longues plumes. En cas de danger face à ses étrangers, le saint était près à tirer sur la chaîne et à se couvrir de son habit sacré, celle du Phoenix.

"Je suis Matt, chevalier du Phoenix et à qui ai-je l'honneur?"


Dit'il d'une voix calme, regardant ses deux poursuivants. Il espérait quand même échapper à la bagarre ne voulant pas impliquer la vaste foule qui était à leur pied une dizaine de mètres plus bas mais s'il devait se défendre, il n'hésiterait pas, après tout, c'est ce qu'il avait toujours fait lorsqu'il était enfermé dans cette base militaire en Alaska... sauf que ses ennemis à ce temps là, n'étaient pas des éveillés...
Cassandre
Cassandre

Date d'inscription : 05/10/2018
Nombre de messages : 33
Age : 34

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge215.03.19 17:38
Un éveillé donc qui ne cachait pas vraiment son aura, peut-être par négligence ou par oubli. En tout cas eux n’avaient à aucun moment caché leur présence en ces lieux et ce n’était ni par l’un, ni par l’autre. Ils savaient pertinemment où ils mettaient les pieds : un territoire indécis, ne penchant ni pour un camp ni pour l’autre. S’annonçant de la sorte ils mettaient en garde le reste de l’auditoire. Ils n’étaient pas là pour enfiler des perles, mais pour rallier cette terre à leur cause. Ils étaient trois – enfin, deux et demi, tant le jeune homme à côté d’eux était malade – et l’autre inconnu n’était qu’un seul. Peut-être s’agissait-il d’un piège ? Cassandre ignora cette idée : ils en auraient bientôt le cœur net de toutes façons.

La belle grecque suivit son supérieur, réduisant son aura à un filet d’énergie, se mêlant à la foule comme Azir le faisait. L’espace d’un instant, leur cible perdit toute trace du duo, et la jeune femme s’en amusa. Il devait faire une drôle de tête alors que les deux cosmos venaient de disparaître comme par enchantement. D’un geste de la main, le chevalier d’or lui intima de prendre le côté gauche, alors que lui-même se chargeait de l’opposé. De cette façon, les deux chevaliers allaient le prendre en tenaille, et il n’avait – tout subterfuge excepté – aucune façon de se soustraire à leur présence.

L’Egyptien s’annonça, et l’autre répliqua. S’ils avaient pu voir le visage de la belle, les deux autres chevaliers auraient pu apercevoir une drôle de moue d’étonnement. Ce mec était un chevalier de Bronze ? Et il les suivait comme ça, sans aucune raison ? Mais que faisait-il aussi loin du Sanctuaire et des siens ? C’était de la folie en ces temps troubles. « Le Chevalier de Bronze du Phoenix. C’est pour le moins … inopiné. » murmura-t-elle.

Ce dernier devait avoir l’ouïe fine, puisqu’il s’était tourné vers elle. « Oh, je suis Cassandre. Chevalier d’Athéna. » se présenta-t-elle sans donner ni son rang, ni son armure. Le premier parce qu’elle ne le trouvait pas spécialement important, après tout le fameux Matt n’avait pas donné son rang d’armure non plus. Le deuxième car elle ne portait pas l’armure du Serpentaire dans son cœur. Quitte à ne pas être jugée digne de vêtir l’Or, au moins aurait-elle pu être destinée à une armure d’Argent avec un peu plus de style. Asclépios n’était qu’une poussière dans l’histoire des constellations après tout.

Après avoir laissé Azir se présenter, elle ne put éviter de poser une question au nouveau venu. « On ne s’attendait pas à croiser un autre chevalier dans le coin. Tu es supposé faire partie de notre petite expédition ? La Palestre aurait pu nous prévenir que nous allions recevoir du renfort… »

Elle n’était qu’à moitié sérieuse, se doutant que quelque chose de spécial se tramait autour de ce jeune homme. Quoi ? Elle ne pouvait être sûre…
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge215.03.19 18:38
La petite tactique du fauve avait fonctionné à merveille, presque trop pour que ce fût vrai. Une part de l'explication vint quand l'homme se rendit sans résistance en présentant son armure. Si parfois les noms des 88 armures de bronze recensées lui échappaient, pas celle-ci, l'une des plus célèbres car portée par l'un des cinq jeunes hommes qui avaient sauvé le monde à peu près 30 ans plus tôt. Et au besoin le murmure de Cassandre le lui confirma, quand bien même il n'avait rien demandé.

La surprise laissa place à la réflexion sur son visage tandis que mécaniquement il commençait à scruter Matt.

"Je suis Azir, chevalier d'or du Lion."

Il secoua la tête en réponse à l'hypothèse de sa compagne et caressa du regard la box de l'armure de bronze.

"J'ai justement posé la question tout à l'heure. La Palestre n'enverra personne d'autre pour le moment. Et ce cas j'entrevois trois possibilités."

Avec un soupir, Azir croisa les bras et dévisagea de nouveau le jeune homme devant lui.

"Soit tu es un menteur, soit tu es un déserteur, soit tu es... un nouveau. Quelqu'un qui vient tout juste de découvrir comment utiliser son cosmos et qui n'a pas été orienté vers le Sanctuaire. Je ne sais pas pourquoi mon petit doigt me dit que ce serait plutôt la troisième hypothèse. Ce que je ne m'explique pas en revanche, c'est pourquoi tu te trouves en Égypte avec une armure historiquement disputée de l'autre côté de l'Atlantique, à nous suivre comme un espion bien mal formé, et pourquoi tu empestes l'alcool..."

En soi, c'était sa vie. Mais alors pourquoi emmener l'armure avec lui si c'était pour s'enivrer comme un bon vieux marin arrivé au port ? Le Lion avait décidé de ne pas user de tact sur ce point pour gagner du temps. S'il devait décider, en tant que membre le plus haut gradé de l'expédition, du sort de l'inconnu, autant ne pas tourner autour du pot. Son plan pour le phare attendait et demandait à ce qu'ils ne trainassent pas trop.
Matt
http://www.myspace.com/switchinfo
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10083
Age : 43
Autres comptes : /

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge225.03.19 9:03
Pieds et poings liés, c'était bien la mauvaise habitude que Matt ne devait plus avoir. Il croyait qu'il les avait suivi incognito mais ce sont eux qui l'avaient repérés et ce sans doute depuis un moment. Ces deux personnes devant lui étaient bien plus redoutables que ce qu'il avait bien pu croiser comme éveillés. Ces deux là lui faisaient penser à la garçon manquée qu'il avait rencontré à New York et elle n'avait pas lâché malgré la fuite du Phoenix, il n'était alors pas question de fuir à nouveau sous peine de se faire de nouveau prendre la main dans le sac ou pire encore... Alors le mec s'appelait Azir, un saint du Lion, un chevalier d'or? Bon sang, il n'y comprenait rien à ces histoires de rang mais apparemment l'or était ce qu'il y avait de plus haut gradé apparemment.

"La Paquoi? Je connais pas ce truc ..."

Il ne comprenait rien à ce qui le disait, mais les deux individus étaient apparemment venu de Grèce et pensait que Matt avait été envoyé par le "palmachintruc". Le lion continuait de soupçonner le saint du Phoenix, un espion? De qui? Il était seul et ce depuis qu'il avait reçu cette fichue armure. Il se contenta donc de s'appuyer contre la cheminée en souriant et fermant les yeux. Il les rouvrit pour regarder le ciel et regarda le dénommé Azir.

"Je ne suis rien de ce que tu dis. Je suis peut-être de ce qui se rapproche le plus d'un espion à l'exception que je ne suis envoyé par personne... J'ai rencontré l'une d'entre vous à New York, elle a un cosmos similaire aux vôtres, une nana habillée comme un mec.
Elle venait de Grèce et m'avait parlé de votre sanctuaire, que je devais me rendre là bas afin de rendre des comptes mais ... J'avais pas envie... J'ai erré en Europe un petit moment, me suis tapé une chanteuse de rock et je m'étais installé en Italie, pays que j'ai du fuir, beaucoup trop d'éveillés là bas à mon goût. Si je pue l'alcool, c'est que j'ai du un peu trop m'amuser hier soir et que j'ai du sentir votre présence et vous suivre sous un accès de mon alcoolémie assez développée..."

Matt ne rit plus désormais et pris un air sérieux, un air assez rare pour que celà se remarque néanmoins.

"Quant à l’acquisition de cette armure, je l'ai reçue par hasard en Alaska, elle m'a choisi, enfin je crois que ça se passe comme ça non? Car elle brillait de mille feux quand je l'ai endossée. D'ailleurs la petite explosion ça venait de moi... Un saint maniant le feu, le pétrole tout ça... J'ai vécu dans une base souterraine militaire ou des anti-éveillés formaient des gens comme nous pour leur propre besoin. J'ai réussi à fuir malgré leur équipement high-tech, mon père avait tout organisé et en perdit la vie. Pour pas dénoncer le président directeur général de la société de pipeline, je l'ai soudoyé et je suis bourré de fric. Bref, je fais ce que je veux et j'ai la belle vie en gros, j'ai même un chauffeur, vous devriez essayer..."

Le saint se contenta de regarder Azir dans le blanc des yeux, s'il se ferait tuer, il était prêt à en découdre avec lui, il n'était plus à ça près désormais et pas question de se laisser faire, lui aussi ramasserait.

"Alors, tu vas faire quoi?"
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge201.04.19 20:19
(HRP : avec l'accord de Cassandre, je passe son tour)

Tandis qu'il confirmait les faits, et uniquement les faits, à la Sainte qui l'accompagnait, Azir tenait à l’œil le langage corporel de Matt, cherchait des signes quelconques de peur, de stress, de mensonge ou d'autre chose qui devait le trahir. Mais visiblement, l'homme était sincère, à défaut d'être intègre, et sa désinvolture laissa penser au Lion qu'il le prenait un amateur. Il n'avait aucune intention de jouer les petites frappes, et se faire pratiquement défier à mots couverts l'amusa énormément.

Néanmoins, durant tout le long monologue, le Fauve d'or n'afficha rien sur son visage. Il remercia sa formation en commerce pour sa parfaite maîtrise du "client" et demeura aussi imperméable que les vieilles pyramides de son pays. Quel âge avait cet homme pour se comporter comme un enfant gâté de cette espèce ? Venait-il de cette Amérique réputée pour ses excès, ou l'Alaska demeurait un pur hasard dans ce parcours somme toute atypique ?

Puis vint la question-clef, le moment où on l'incitait à prendre une décision. Comme si, entre lui et le Phénix, se trouvait une cloison qu'il allait soit démolir, soit au contraire renforcer un peu plus.

"Ce que je vais faire ?"

Le blondinet se gratta la nuque un instant, puis déposa sa propre box sur le toit plat, dans un bruit assez léger pour qu'on sût qu'il retenait sa force, par égard pour l'armure et pour le bâtiment à la fois. Il en ôta doucement le voile dans un simple froissement, révélant l'or pur, puis posa un main sur l'une de ses arêtes.

"Certainement pas décider à ta place."

Il secoua la tête et ses traits répondirent au sérieux de Matt par la même expression. Il se demandait qui pouvait bien être cette "nana habillée en mec", mais sa réflexion n'alla pas bien loin puisqu'il ne connaissait que Cassandre, pas plus androgyne qu'une autre, et Eurydice mais seulement de nom. Ses lacunes trouveraient peut-être des réponses à leur retour au Sanctuaire, et cela ne pressait pas.

"C'est toi qui vas devoir faire un choix. Mais tu dois le faire en toute connaissance de cause. Si tu sais ce qu'est le cosmos, alors j'ose supposer que tu as compris que nous ne sommes plus véritablement des êtres humains ordinaires. Nos pouvoirs nous rendent plus forts, mais aussi plus dangereux pour nous-mêmes comme pour autrui. Pour cette raison, certains voient en nous des armes, comme ton centre d'entraînement, et d'autres des bienfaiteurs. Pour cette raison toujours, porter une armure, c'est risquer sa vie. Si tu ne maîtrises pas ta force, si tu restes seul, tu finiras tué."

Azir marqua une pause, attendit une réaction afin de juger de l'effet produit sur son interlocuteur. Il reprit tout de même assez rapidement afin de ne pas être interrompu là où son exposé devenait le plus important à entendre :

"L'armure du Phénix est rattachée à Athéna, elle fait de toi un Saint protecteur de la Terre... et une cible pour tous les autres. En tant que tel, si tu te rends effectivement au Sanctuaire comme on te l'a conseillé, nous autres Saints t'apprendrons ce qu'il te faut savoir pour remplir ton rôle, et tu pourras devenir un membre à part entière de notre Chevalerie. Je n'ai aucune raison de m'attaquer à toi ici et maintenant, je suis même ton allié. Mais si tu décides de faire cavalier seul, je serai dans l'obligation de le signaler au Sanctuaire, et dans ce cas je parie que dans moins d'une semaine une surveillance renforcée sera mise en place autour de toi, de laquelle tu ne te rendras même pas compte, tout comme tu n'as rien senti de notre approche tout à l'heure."

Un instant l’Égyptien s'autorisa un coup d’œil en contrebas, en direction de ses pairs qui déambulaient innocemment dans les rues du port. Le vent leur porta les senteurs marines et épicées d'un petit marché installé plus loin, mêlées à quelques rejets de voitures, bus et taxis.
Il revint à Cassandre, puis Matt.

"A ma connaissance, rien n'interdit d'avoir un chauffeur privé et de sortir tous les soirs, tant que tu n'es pas en mission pour Athéna. Cela peut être considéré comme un travail à plein temps, différent de l'usage courant, mais tout aussi valable. Et si tu ne le fais pas par idéologie pour Athéna ou pour sauver l'humanité, aussi niais que cela puisse sonner, tu peux le faire pour ton père. Pour les autres personnes comme toi qui ont été enlevées et entraînées contre leur gré. Pour leur mémoire. Il n'est jamais trop tard pour changer de vie. Surtout quand on incarne le Phénix, pas vrai ?"

Cette fois, Azir sourit, une expression pleine de chaleur au visage, et sa box s'ouvrit spontanément pour laisser entrevoir le roi d'or des animaux. L'armure le recouvrit sans attendre, et c'est orné de bienveillance comme d'un halo solaire qu'il tendit la main à l'insouciant Phénix.

"Ce que je vais faire alors, c'est te proposer soit de passer ton chemin, soit de venir avec nous pour que tu voies et entendes ce que ce pays verra et entendra sous peu : notre rôle dans ce monde, les services que nous pouvons rendre, les exploits que nous pouvons accomplir. Ceux qui sont fidèles à l'humanité et à la paix peuvent toujours s'adresser aux Saints."
Matt
http://www.myspace.com/switchinfo
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10083
Age : 43
Autres comptes : /

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge227.04.19 8:09
Le Phoenix regarda l'homme en face de lui déposer sa box qu'il avait lui aussi à l'exception qu'elle brillait comme de l'or! Le chevalier qui lui faisait face expliqua ce que cela représentait de porter une armure et ce qui en découlerait. Matt ne répondit pas mais ne put qu'être d’accord avec ses dires. Depuis qu'il avait son armure, il n'avait jamais pu vivre en paix et n'avait eu que des soucis alors que dire si ses soucis pouvaient empirer en croisant d'autres éveillés comme maintenant ? Faire cavalier seul ou rejoindre le sanctuaire ? C'est sûr, Matt n'aimait pas les attroupements de la foule et il voulait encore moins qu'on l'interroge sans oublier qu'on le surveille s'il décidait de ne pas les suivre après jusqu'en Grèce comme on venait de le conseiller...

"Mouais... Tu parles d'une liberté..."

Pensa le saint mais les choix qu'ils devraient faire maintenant seraient sans doute les définitifs, c'était une question de vie ou de mort... Le lion n'avait cependant pas tort, servir Athéna pourrait l'aider à faire la paix avec son âme déjà tiraillée entre la perte de ses parents et les résultats de son rapt en Alaska... Enfin, le saint d'or en face de lui sourit et lui proposa deux solutions, soit de passer son chemin, soit de les suivre et de comprendre le but et le devoir des chevaliers. Matt n'aimait pas trop qu'on le pousse dans ses derniers retranchements, il n'avait jamais aimé l'autorité mais exceptionnellement:

"J'accepte de vous suivre ..."


Il rangea son armure de bronze dans sa box qu'il recouvra d'une couverture et la porta au dos. Il passa à côté du Lion et sourit à la jeune femme et se contenta de dire:

"Allons-y, Saints d'Athéna..."

Il ne savait pas ce qu'il allait advenir de lui et comment son futur allait s'inscrire, il se contenta de sortir son téléphone et informa son majordome qu'il ne reviendrait pas avant un bon moment et qu'il lui donnait congé pour l'instant. Il garda néanmoins son employé pensant qu'il pourrait toujours avoir besoin de lui à l'avenir. Ce qui motivait le saint de feu aussi serait une éventuelle rencontre avec d'autres saints mais aussi leurs ennemis...


Spoiler:
 
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge211.05.19 0:23
Le regard du Lion pétilla de plaisir. Après toutes les déconvenues qu'il avait connues, voici au moins une chose qu'il parvenait à entreprendre, et cela sauverait peut-être la vie du Phénix à l'avenir. Une fois, voire plusieurs.

Fort de cette nouvelle recrue, il tourna un instant le regard vers Cassandre, ou plutôt vers son masque impassible et immuable. Le laissait-elle parler par respect ? Par lassitude ? Parce qu'elle ne savait pas trouver les bons mots ? Azir aurait bien aimé qu'elle le considère comme un frère d'armes -ce qu'ils étaient censés être-, et qu'à ce titre elle lui parle plus. Le moment ne s'y prêtait pas, aussi ne fit-il aucun commentaire.

"Bien, j'espérais que tu dirais cela. Je vais donc t'en dire un peu plus sur notre mission actuelle : rallier l’Égypte à la cause d'Athéna. En échange de sa confiance et son soutien, nous pouvons conclure des accords sur une possible entraide en cas de crise, des services ponctuels de chevaliers, des informations, ce genre de choses. Nous devons donc les convaincre de notre bonne foi. Même les défenseurs de la Terre peuvent être mal vus pour diverses raisons, comme les dégâts collatéraux des combats... J'avais donc pensé à un premier acte symbolique pour lancer les choses. Ce soir, si tout se passe bien, je vais illuminer les ruines de l'antique Phare d'Alexandrie avec mon cosmos. Toute la nuit. Il faut donc que nous en parlions aux médias, aux civils locaux, aux autorités du pays. Comme je suis le plus versé de l'équipe dans les coutumes et la langue locales, je pense m'occuper des civils. Il était établi que Cassandre se rende chez les représentants un peu plus formels et administratifs. Tu peux choisir de suivre l'un ou l'autre. Est-ce que tu as une connaissance de l'arabe, de l’Égypte ?"

La répartition des rôles déjà en partie établie précédemment avec Toval, le Fauve brûlait de se mettre enfin à l'action. Ils resteraient bien sûr assez proches les uns des autres, en cas de problème, mais leur diversité permettait de s'attaquer simultanément à des publics différents.

Lorsqu'ils furent d'accord, le blondinet prit de nouveau un air malicieux et se tourna vers la rue une quinzaine de mètres plus bas, avec une idée particulière sur sa mise en scène. Il portait toujours son armure, irradiait toujours d'un léger halo d'or virant parfois vers le rouge ou l'oranger -une flamme humaine aurait-on dit.

"Rendez-vous dans 3 h, à l'entrée sud de la ville. Si commencer par Alexandrie est un symbole, Le Caire reste la capitale et un passage obligé. C'est là que notre transport nous attendra."

Sans plus attendre, il se laissa tout simplement tomber dans la rue. Des cris de surprise, d'effroi même, saluèrent son atterrissage impeccable, puis la curiosité et l'émerveillement s'attroupèrent autour de lui. Pour une fois que son physique voyant servait une cause dénuée de sens financier, autant ajouter le plus de spectaculaire possible et jouer avec.
Il se présenta -en pur arabe local- comme un frère du peuple auquel il rendait visite. Il prit garde de ne jamais évoquer Athéna comme une concurrente potentielle pour Allah, ou même d'inclure de touche de religion dans ses propos, simplement de proposer son aide, celle du Sanctuaire, sous forme d'une collaboration étroite et pérenne. Et tout en déambulant dans les rues du marché, il racontait ce qu'il avait vu faire par d'autres chevaliers, ce que lui-même pouvait accomplir, démontrait parfois si on lui lançait un challenge à brûle-pourpoint. De petites choses telles qu'une course, un bras de fer au détour d'un étal ou quelque chose à porter par exemple.

Phase 1 : faire son intéressant pour mieux susciter l'intérêt.
Matt
http://www.myspace.com/switchinfo
MattChevalier de Bronze du Phénix
Chevalier de Bronze du Phénix

Date d'inscription : 24/03/2007
Nombre de messages : 10083
Age : 43
Autres comptes : /

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge217.05.19 12:29
Matt écoutait attentivement ce qu'avait à dire le lion et lui proposa deux altérnatives de nouveau. Soit il devait le suivre pour retrouver les civils et parler de la bonne foi et bienséance d'Athéna ou alors de suivre Cassandre qui s'était contentée d'écouter ce qu'il se passait entre les deux saints. Aller vers les civils ou même les gens plus haut placés, rien ne le bottait mais il avait pris une décision malgré tout.

"Je vais suivre cette charmante jeune femme, je te laisse le peuple, ils sont ... trop nombreux pour moi ..."


Rejoignant Cassandre il la regarda de haut en bas et lui souriait. Il croisa les bras et regarda la Pandora box qu'il portait à son dos et la montra avec son pouce.

"J'espère que ça t'ennuie pas si je t'accompagne? Mais tu as l'air de connaître l'ancien possesseur de cette armure. Qu'avait-il de si spécial?"


Il vérifia son porte feuille, tout était bien là, que ça soit sa visa ou ses cartes de crédit, il avait pris soin de prendre du liquide on ne sait jamais que dans ce genre de village, la technologie soit inexistante.

"Ne crains rien, s'il faut payer quoique ce soit, je le ferai, rejoindre les dignitaires de ce pays ne doit pas être chose aisée je présume? Très bien allons-y !"


Matt sauta de son ancienne cachette et attendait que la jeune pour la suivre, il ne connaissait évidemment pas les environs...
Cassandre
Cassandre

Date d'inscription : 05/10/2018
Nombre de messages : 33
Age : 34

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge221.05.19 13:14
Le récit était incroyable. Un éveillé qui avait reçu de la déesse son armure – de bronze certes – sans même être formé, c’était un cas presque unique. Mais pas tout à fait. Gareth des Gémeaux lui avait enseigné que ce genre de situations se présentait parfois, mais que généralement les porteurs de ce genre d’armures passaient l’arme à gauche avant même de comprendre ce qui leur arrivait, retrouvés par les hommes d’autres dieux mal intentionnés. Ce n’était apparemment pas le cas de Matt. Il avait effectivement croisé un autre éveillé, ce qui était tout à fait normal, ne sachant probablement pas faire taire son cosmos, mais heureusement pour lui, ce dernier avait été bien intentionné. Bon, il avait été assez idiot pour ne pas rejoindre le Sanctuaire, ce qui aurait pu lui coûter la vie, mais heureusement pour lui, personne n’avait profité de cette maladresse.

Enfin, pas tout à fait. Il avait sans aucun doute eu affaire aux nouveaux corps formés par les certains gouvernements pour se protéger de leurs semblables. Selon l’Américain, son propre père avait perdu la vie lors de cette confrontation. Finalement, après un dernier échange entre le chevalier de bronze et son supérieur – chose qu’il devait sans doute ignorer, mais ce ne serait pas la grecque qui s’amuserait à lui expliquer – il décidait de les suivre sans conditions. Ce qui les ramenait du coup de nouveau à leur mission initiale, à savoir, essayer de rallier les Egyptiens à la cause Athénienne.

Derrière son masque, Cassandre réfléchissait. Si elle n’avait pas pris la parole c’était pour plusieurs raisons. Principalement parce qu’en présence d’un chevalier d’or – autre que sa jumelle – elle optait généralement pour le mutisme. Sa position était peu enviable, et n’avait pas envie de marcher sur les plates-bandes de ses supérieurs. De plus, elle n’avait pas forcément plus d’argument que cela pour convaincre le Phoenix à les rejoindre. Elle croyait dur comme fer que le choix devait venir de chacun, et que pousser qui que ce soit à rejoindre un camp était une erreur.

Si l’attitude du chevalier de bronze était légèrement déplacée, la jeune femme l’ignora, préférant se concentrer sur les paroles que sur son attitude. « Cela ne m’ennuie pas, au contraire c’est plutôt une bonne chose que tu viennes. Je suis une femme et nous sommes en Egypte. Il n’est pas souhaitable que je rencontre seule un membre du gouvernement. Question de mœurs. »

Elle se concentra sur la suite de sa question, sans aborder le cas de l’ancien porteur. Elle n’était pas très sûre de comment aborder ce sujet. Après tout, les chevaliers qui avaient été liées à leurs constellations étaient soient morts et enterrés … soit encore pire. « Quand à cette armure … non. Je ne connais pas son ancien porteur. J’ai entendu des rumeurs comme quoi ... Non. Laisse tomber. Disons qu’elle n’a pas l’habitude d’être portée, dirons-nous. »

Elle se laissa donc embarquer par le Phoenix, qui semblait avoir assez d’argent pour rincer le trio le reste de la mission, et évita de dire qu’elle-même roulait plutôt sur l’or. S’il se proposait, c’est que cela lui faisait plaisir non ? Elle réplica donc. « Oh, un dandy, donc. C’est bien ma veine. Tu paieras le taxi tiens. Nous devrions nous diriger vers le siège du gouvernement. Il serait de bon ton de rencontrer un représentant de ce dernier, qu’il s’agisse du Président ou du Premier Ministre. Si tu ne parles pas arabe, je me chargerai de la discussion. »

Contacter un représentant officiel était sans doute légèrement compliqué, mais rien d’impossible. Les deux jeunes gens rentrèrent dans la première voiture à chauffeur qui passait par là, et le conducteur fit une drôle de tête en voyant le duo qu’il venait d’embarquer. Ce visage ne dura pas lorsqu’en un arabe bien trop littéraire, la jeune femme masquée demanda de les mener au palais présidentiel. Face aux grilles, la jeune femme douta de comment aborder les gardes, et se contenta de demander à voir le président. Les gardent, comme elle l’avait entendu refusèrent dans un premier temps, jusqu’à ce qu’elle se présente, à sa façon. D’un claquement de doigts, elle créa un portail dimensionnel face à elle, qu’elle emprunta pour se téléporter de l’autre côté de la grille, sous l’air éberlué des hommes armés. D’un autre claquement de doigts, elle changea leurs pistolets mitrailleurs en fleurs, avant de reprendre son discours. « S’il vous plaît, nous sommes des éveillés, et voudrions voir le président, ou le premier ministre. Nous sommes convaincus qu’il trouvera un trou dans son emploi du temps pour nous recevoir. Après tout nous parlons de la protection de l’Egypte des forces du mal, n’est-ce pas ? »

Et comme elle l’avait prévu, ils eurent droit à un rendez-vous, qui aurait lieu quelques heures plus tard.
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge227.05.19 15:15
Des questions parfois épineuses arrivaient sur le tapis : que faire pour améliorer le régime ? Quelles conséquences et suite pouvait-on donner au Printemps arabe ? Comment la Grèce, pays déjà globalement en difficulté financières malgré le soutien de l'Union Européenne, pourrait épauler un État comme l’Égypte ?
Azir s'efforça de bien amener la distinction entre le Sanctuaire et le pays, de clarifier le rôle purement indépendant de l'Ordre et son but idéologique. Préserver la pays sur Terre était déjà une tâche plutôt conséquente si on y regardait bien, et même en ne prenant en compte que les éveillés. Sentant venir les questions sur les pays proches en guerre et "l'inaction" d'Athéna vis-à-vis d'eux, le Lion abrégea en déclarant que le Sanctuaire ne pouvait s’immiscer dans les politiques entre les Hommes, mais luttait toujours dans l'ombre, sans répit, contre les dieux néfastes envers ceux-ci.

En fin de compte, baignant dans la foule et le soleil sans discontinuer, le Cinquième gardien vit à peine passer les 3 h fixées pour le rendez-vous avec ses camarades. Il promit que, si les choses se déroulaient dans le sens d'une association -il évita le mot alliance à dessein-, lui ou d'autres chevaliers reviendraient afin de répondre plus longuement, d'essayer d'apporter les réponses tant convoitées. Sans jamais agir à la place du peuple et de ses dirigeants toutefois, car on ne parlait pas d'une tutelle et personne ne porterait atteinte à la souveraineté nationale.

Une fois extirpé de la marée humaine, il utilisa routes et toits pour se rendre vers le sud de la ville, espérant que Cassandre et Matt trouveraient facilement. Dans son esprit, l'entrée était matérialisée par les panneaux caractéristique, voire le quartier autour, mais il était vrai qu'il n'avait guère précisé d'endroit exact et que peut-être les deux autres auraient des idées différentes sur la question. Il entreprit donc d'utiliser les 20 minutes qu'il avait en avance pour repérer leur chauffeur, puis patienta dans la voiture aux vitres teintées en attendant l'heure pile afin d'élever un peu son cosmos si besoin. Autant garder un maximum de forces pour le phare à la nuit tombée, car il devrait soutenir son effort toute la nuit.

Phase 2 : Informer les plus grosses têtes d’Égypte afin que l'événement se voie. Au moins au niveau local.
Azir
AzirChevalier d'Or du Lion
Chevalier d'Or du Lion

Date d'inscription : 11/06/2017
Nombre de messages : 381
Age : 25

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge229.06.19 16:40
Quand enfin les deux autres membres de l'expédition furent arrivés, et pendant qu'on les conduisait tranquillement vers la capitale, Azir s'en tint à des questions factuelles concernant leurs résultats. De ce qu'il pouvait déduire de l'expression corporelle de Cassandre, Matt avait été, au moins au début, plus intéressé par le fait d'avoir une camarade féminine plutôt que par les informations que celle-ci glanait et donnait aux locaux. Et si elle était moitié moins indépendante que ce que l’Égyptien soupçonnait, elle aurait tôt fait de le remettre à sa place, ou de lui faire gentiment comprendre qu'elle ne cherchait pas ce genre de... contacts.
Quoi qu'il en fût, cela ne le regardait pas, et il décida de mettre à profit la route pour s'octroyer une petite sieste, puisque deux éveillés dans la voiture sentiraient le danger. A moins qu'ils s'endormissent eux-mêmes ?

Ils se débrouillèrent pour avoir des entrevues rapidement avec certains médias d'importance et leur expliquèrent la démarche du Sanctuaire et les bienfaits qu'elle pourrait apporter.
Si les dirigeants étaient méfiants, ils parvinrent tout de même à délivrer leur message sans trop de problèmes -statut et armure d'or aidant. Les précautions concernant la langue prises par Azir avaient été remarquées, même si personne n'y faisait allusion, et il soupçonnait que son lien avec le pays rassurait quelque peu, même s'il avait surpris parfois des expressions sceptiques. Il tâchait également de laisser des occasions à Cassandre de s'exprimer -si elle le souhaitait-, pour prouver que les femmes indépendantes existaient bel et bien et que cela n'engageait pas nécessairement le chaos dans la société. Mais c'était là une question qu'il ne comptait pas approfondir, soucieux de ne pas froisser les mœurs et la religion alors que cela n'avait aucun rapport avec leur mission réelle. Quant à Matt, il espérait que l'expérience le motiverait à s'impliquer plus dans la Chevalerie et moins dans l'apparente débauche qu'il avait exposée plus tôt.

Le soir venu, une fois le trajet en sens inverse effectué, le Cinquième Gardien avait attendu les derniers rayons du soleil pour grimper au sommet des ruines du Phare d'Alexandrie et embraser son cosmos. Le port en avait été tout illuminé et les gens se pressaient pour regarder jusqu'à s'en lasser. Quelques médias avaient répondu à l'appel, si bien que la nouvelle ferait rapidement le tour de la ville, voire du pays. Il s'agissait là d'un symbole, celui que l’Égypte pouvait briller à nouveau si elle s'associait aux Saints. Celui qui parlait de l'âge d'or d'hier, les pharaons, avec celui de demain, la lutte pour la Terre, pour ses habitants, pour sa prospérité. Et en prime, Azir avait ajouté un bonus à son intervention : un grand paquebot de voyage qui faisait le tour de la Méditerranée jeta l'ancre pendant la nuit. La lumière apportée par le chevalier facilita les manœuvres, les accéléra et les rendit d'autant plus sûres. Une légère préméditation qu'Azir nierait en bloc.

Pendant les jours qui suivirent, l'équipe dut répartir son temps entre répondre à ces mêmes journalistes pour qu'ils diffusent au mieux leurs scoops, parcourir les villes afin de parler aux populations et aux autorités, ou continuer d'accomplir leurs petits miracles. Le Lion choisit par exemple d'aller visiter un hôpital pour enfants, et en profita avec ses maigres dons de guérison pour améliorer l'état de quelques patients.

En fin de compte, la mission dura environ 10 jours et pourrait être renouvelée bien entendu suivant les décisions des dirigeants. Tant que les chevaliers n'auraient pas de missions plus urgentes, les portes restaient toujours ouvertes.


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval] 201195horloge2

Conquérir sa propre patrie [Cassandre, Toval]