avatar
ScarletChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 16/05/2006
Nombre de messages : 797
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Mar - 10:20
L'ile de la reine morte, ce lieu où ma emmené Takeya après avoir trouvé agonisante dans mon propre sang. Ce lieu est à nouveau ma nouvelle partie, ma nouvelle famille. Enfin pas tout à fait, je suis toujours officiellement une Sainte, mais une fois que j'aurais fait mon serment d'allégeance je serais alors pleinement et à part entière des leurs.

C'est dans ces lieux qui me sont encore inconnus que je me suis réveillé, et à ma plus grande surprise, j'étais également soigné et guérir de mes blessures qui pourtant n'étaient pas superficiel, c'était même tout l'inverse.

Quoi qu'il en soit, j'ai besoin d'air frais et de calme pour m'aider à réfléchir suite aux importantes décisions que je ne vais pas tarder à prendre dans le courant de la journée. Ces décisions ne sont pas à prendre à la légère puisqu'il elles vont bouleverser le cours de mon existence.

Je descendis jusque sur la plage de l'ile, je m'assois sur le sable chaud et profitait du remous de l'océan qui léchait mes pieds à chaque vague s'écrasant sur la plage. La brise marine soufflait dans ma direction, l'air étais rafraichissant, je pouvais le ressentir caresser mon corps à une seule exception près, mon visage. Mon visage qui est depuis cet accident a la Palestre dissimulée derrière un masque.

Quelle ironie, alors que la loi du masque pour les femmes chevalier a été abolie, moi je me vois obligé de le porter pour protéger et préserver autrui de mon regard, de la malédiction s'y trouvant.

Je n'ai jamais voulu changer cette élève en statue de pierre, quand bien même j'étais son souffre-douleur, j'étais le souffre-douleur de service en fait. Avec le recule je me dis que quand bien même je devrais à présent vivre avec ce masque sur le visage. Ce qui est arrivé à cette garce est bien fait, elle n'eut que ce qu'elle mérite et à présent elle est pétrifiée et réduite à l'état de statue de pierre a jamais.

Tous ! Je les déteste ! La Palestre, le Sanctuaire, les Saints je les déteste tous ! J'ai tout fait, exactement tout ce qu'ils désiraient afin d'être accepté comme l'une des leurs et en fin compte qu'ai-je eu droit ? À des baptêmes humiliants et déshonorants ! Humilié ! Exactement ! En espérant être accepté parmi eux, j'ai été humilié ! Le Sanctuaire m’a tout pris ! Mon honneur, mon amour propre, ma dignité et mon intégrité !

À l'évocation de tous ces douloureux souvenirs, je ne vois même pas pourquoi je nourris encore des regrets et de l'appréhension à me joindre aux Black Saints. Le Sanctuaire n'a jamais eu que faire de moi, ils m'ont même envoyé à une mort certaine avec cette mission à la con qui je le pensais me permettrais d'être accepté.

Maintenant tout a changé, je ne regrette pas d'avoir effectué cette mission et d'avoir été blessé grièvement, il en ressort au moins une chose de positif dans cette expérience. Cela m'a permis de rencontrer Takeya, il est la première personne à se soucier de moi et à m'accepter tel que je suis sans aucun a priori. Là où le Sanctuaire n'a fait que me rejeter et tenter de me changer parce que je ne rentrais pas dans le moule et ensuite me rejeta purement et simplement comme un paria !

À présent mon choix est fait et ma résolution est ferme. Je renie ma condition de Sainte et la Déesse Athéna et son Sanctuaire de pourrie jusqu'à la moelle pour rejoindre les Black Saints. Quand j'aurais effectué mon serment et reçus ma nouvelle armure, cela sera pour moi une renaissance qui me permettra de renier une fois pour toutes mon passé et tous ce que j'ai dû endurer jusqu'à aujourd'hui.

La brise marine est toujours aussi douce et apparemment il n'y a personne, je peux donc ôter mon masque pour profiter un peu de cette brise sur mon visage. Prudence étant mère de sureté il vaut mieux que je garde les yeux fermés. Je ne les rouvrirai qu'une fois mon masque à nouveau sur mon visage


- Aujourd'hui et à partir de maintenant, Ô grande déesse Athéna bienveillante et miséricordieuse, je te renie pour tout ce que tu m'as infligé et fait endurer. Qui veut la paix prépare la guerre !
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Mar - 19:13




Le Seigneur noir Soupira. Dans les profondeurs  de la Soul Forteress, le jeune homme était confortablement installé dans le fauteuil du lion, l’un des douze sièges de marbre noir entourant la table ronde du conseil. Douze sièges, représentant les places des neuf Seigneur noir et de leur officier principaux. Les siège changeaient aussi vite que les chevalier noir tombaient ou se relevaient depuis des millénaire et dans la grande sale, d’innombrable trône aux symbole varié étaient placer en ligne sur des centaines de maitre carré dans l’immense cathédral souterraine, dernier refuge de la chevalerie des ombres…

Il portait son armure au moment ou il avait trouvé cette gosse mourante pour d’obscures raisons… Enfin obscure… Encore une rebelle pas contente qui n’avait pas voulu rentrer dans les rails du sanctuaire, une de plus… Pourquoi avait il fallut qu’il décide de la prendre sous son aile ? en plus vu les gargouillis incompréhensible de la même, c’était  à coup sur une fanatique revancharde, bouillonnante de haine… Qui fonçait droit dans le mur si elle ne changeait pas rapidement sa façon de voir… Parce que s’était bien beau de crier vengeance en bavant des insulte, mais encore fallait il être productif et assurer derrière… l’ordre noire n‘était pas l’armée du samu…

« Rahh Putain… »

Entre Myst, Crowley, Sans oublié, le petit… et maintenant elle… le lion s’humanisait au fil du temps, mais il ne serait pour autant pas plus clément avec la gamine. Il avait besoin de chevalier fiable, ayant une certaine éthique et surtout animé par des buts multiple, la vengeance étant limité et n’apportant en général rien de bon… Du moins tout seul… Des Assassins emplis de haine et de rancœur lui était complétement inutile hormis comme chaire à Canon et restaient à des postes mineur de guerrier afin de servir d’appart et de cible pendant que les plus grand projet se préparaient, sans eux…

« Bon… Allons voir cette chieuse… »

Le maitre de la Manus Nigrum se leva et disparut par un passage secret de l’île, après quelques minutes à marcher dans les tunnels, il apparut en silence derrière la  rescapée, toujours vêtue de son armure noire, portant casque et masque sombre sur les yeux.

« Salut petite ! Alors t’as l’air d’aller mieux, la Main noir possède de bons médecins…Ils t’ont laissé sortirent prendre l‘air, c’est qu’il estime que tu es physiquement rétablis.  Alors pour commencer tu vas me raconter ton histoire et comment tu en es arrivé là et sans fioriture s’il te plaît, je n’ai pas de temps à perdre.  De plus, les serments sont jolie, mais il va falloir te révéler utile ici, tu vas m‘exposer tes motivation et ce dont tu penses être capable. Après… J’aviserai… »
avatar
ScarletChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 16/05/2006
Nombre de messages : 797
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Mar - 12:54
Cela faisait longtemps que je n'avais plus pris de temps pour me détendre et m'occuper de moi-même sans me soucier de ce qu'en pensent les autres. Cela faisait également longtemps que je n'avais plus ressenti la douce caresse du vent sur mon visage. J'avais oublié à quel point cela était agréable.

Je me prélassais comme il faut pour bien e détendre quand soudain une voix me sortit de mes pensé, elle me surprit aussi. Prestement je sais mon masque et le remis sur mon visage. Comme quoi j'avais bien raison de garder les yeux fermés, manquerait plus que je fasse une connerie en regardant quelqu'un.

Une fois mon masque remis sur mon visage je me tourne vers mon interlocuteur et remarque qu'il s'agit de celui qui m'a sauvé la vie. Il n'y va pas par quatre chemins pour savoir qui et comment en suis-je arrivé là


- En résumé pour faire dans les grandes lignes, je m'appelle Médusa, comme la créature mythologique. Je suis une orpheline de la banlieue d'Athènes qui survivait dans la rue en faisant les poches aux touristes. Un jour je me suis fait coincer par un Saint en civil qui pour me sortir de la rue m'a inscrite à la Palestre. J'ai été humilié et déshonoré durant toute ma formation par divers baptêmes débiles et ce juste par désir d'être accepté par les autres. Et puis un jour cela a été trop loin j'ai regardé avec une colère noire une apprentie sainte qui m'avait humilié et oh joie oh stupéfaction je l'ai vu se changer en statue de pierre devant moi. Depuis lors je porte ce masque, tel la créature mythologique dont je porte le nom, mon regard est maudit. Et pour conclure, lorsque tu m'as trouvé agonisante et pissant le sang, c'est parce que toujours pousser par ce désir d'être accepté par les autres, j'ai accepté une mission ou je savais pertinemment que j'avais nonante pour cent de chance de crever. Tu sais à présent tout jusqu'à notre rencontre

Je détourne la tête en direction de l'océan en fixant la ligne d'horizon au loin, ça calme et ça détend. Il faut maintenant que je lui expose mes motivations et ce que je me pense être capable de faire. Après tout ce que j'ai accepté comme baptême puéril, il y a plein de choses qu'il me dérange plus.

- Ma première motivation est déjà de ne plus jamais retourner au Sanctuaire ! Les guerriers protecteurs de la Terre et de la Déesse Athéna, et mon cul c'est du poulet dans ce cas ! CE que je me sens capable de faire ? Là il n'y a aucun problème, vu toutes les choses dégradantes que j'ai accepté de faire de plein gré, même une mission suicide. Du moment que c'est dans mes cordes et dans mes moyens ordonner et j'exécuterai. J'ai une façon d'agir et de réfléchir très analytique de sorte à calculer toutes les probabilités possibles et envisageables. Contrairement à certains, je ne prends pas exemple sur Seiya le Saint Légendaire, je fonce dans le tas et je réfléchis ensuite. Lors de ma formation à la Palestre, j'étais très bonne archère. Il y a-t-il quelque chose d'autre que vous désireriez savoir Takeya ?

En tous une chose est sure, je ne retournerai jamais au Sanctuaire, après tout ce qu'ils m'ont fait enduré. Pour ce désir d'être accepté parmi les autres, j'ai failli y laisser la vie si vous ne m'aviez pas trouvé et soigné comme il le fallait. Je vous en suis d'ailleurs profondément reconnaissante de m'avoir sauvée, je vous dois la vie et vous ne le regretterez pas
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Mar - 13:47
Le Seigneur noir la regarda en silence, l’écouta sans dire mot et quand elle eut finit, soupira bruyamment. Puis il fit quelques pas et s’installa confortablement sur un rocher en regardant dans la même direction que la jeune femme. Un grand  goéland passa, tournoya autour d’eux puis disparut dans le ciel. Durant ce laps de temps,  le jeune homme rassembla ses pensée et réfléchit à ce qu’il allait répondre la jeune fille…

« C’est marrant, moi aussi je viens du sanctuaire, j’était  l’un des apprenties de Shaina, le chevalier  d’argent du serpentaire… Par contre moi au contraire, j‘étais invivable et elle me le rendait bien.. »

Il sourit et posa son regard sur le masque de la jeune adolescente avant de reprendre.

«  Bref, j’étais un vrai électron libre rebelle et ingérable et moi aussi ils m’ont envoyé sur une mission ou j’aurai du mourir, mais ma maitresse m’a sauvé la vie et c’est là que j‘ai décidé de partir, curieusement avec sa bénédiction… C’était aussi une forte tête et ironiquement elle à du être heureuse que son disciple ose se lever contre le sanctuaire, enfin plutôt contre sa façon de faire… »


Sont regard se fit profond et prit un étrange sérieux…

« Car même si le sanctuaire se débrouille comme un manche et si ses membres sont de stupide utopistes, le fond reste valable jeune femme. J’espère que tu es consciente que les humains sont important pour nous. C’est une source de revenue, de plaisir et de joie. Tous ne sont pas comme ces abrutis du sanctuaire et paradoxalement beaucoup valent même bien mieux. »


Le grand lion se leva et fit quelques pas sur la plage. Son armure le quitta et il se retrouva torse nue et pantalon jean bleu nuit. Sur son épaule droite on pouvait voir un grand lion noir tatoué, arborant d’étranges ailes membraneuses… une chimère de lion bien différente du lion d’or…

« Contrairement à ce que beaucoup pensent, la confrérie est le premier et le dernier bouclier des humains contre la folie divine. Nous protégeons l’humanité, car sans elle, notre existence elle-même n’aurait pas lieu d’être et disparaitrait… »


Le Seigneur noir se tourna vers la jeune femme et conclut.

« C’est pour cela que la vengeance seul est un boulet que je réfute chez mes chevaliers. Il est vital d’avoir d’autres buts. La haine est inutile et futile, seul compte la passion et la volonté de conquérir et de protéger ce qui nous appartient et ce qui nous revient. Ça te dérange ? »

Le regard du fauve était paisible, mais une ardente volonté brillait dans ses yeux… les plongeant dans le regard vide du masque il y trouvaportant un chaos intérieur étonnant...


("Elle ne sait plus ce qu'elle veut vraiment, elle est emplit de rancoeur, de haine et de colère, de tristesse aussi... c'est une bombe de violence qu'il va falloir pacifier si nous voulons qu'elle serve à quelque chose...")


("Je vois ça...")


Terreur avait parlé dans l'âme de Takeya, mais le jeune homme avait déja pénétré l'âme de la jeune femme et  comprenait ce que le dieu de la terreur voulait dire... Ils allaient avoir du travaille...
avatar
ScarletChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 16/05/2006
Nombre de messages : 797
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Mar - 14:49
Le calme, le calme seul régnait sur le lieu, le silence était juste rompu de temps à autre par le sifflement de la brise marine. Tous étaient dits, j'avais tout dit à Takeya. Que cela soit mon passé ou mes motivations en passant par le fait de pourquoi je me retrouve à devoir porter un masque en permanence pour avoir une vie normale, enfin presque normale. Je dois tout de même ôter mon masque pour me nourrir ou me désaltérer.

À son tour, il me raconta sa vie et ce qu'il en était. Il était le disciple de Shaina, une femme chevalier de l'ancienne génération qui était bien connue parmi les Silver Saints. C'est vrai que comme ça on ne dirait pas qu'il fut un jour un Saint.

J'apprends que lui aussi fut envoyé sur une mission suicide, mais contrairement à moi, il avait un maitre attentionné, il avait un maitre tout court pour le protéger et le préserver. Moi je ne n'avais rien. Même pas l'attention de mon frère de sang c'est dire.

Il en enchaina ensuite sur un discours concernant le Sanctuaire, certes la forme était particulière, mais le fond était véridique. Je voudrai répondre, mais j'ai peur de lui couper la parole accidentellement et qu'il ne le prenne pas bien.

Il s'avance sur la plage à présent et… pourquoi il enlève son armure ? Il ne va pas quand même me draguer, j'espère ? Il a fait ça semble-t-il pour me montrer un tatouage, un étrange lion pourvu d'ailles, plus que la queue de Scorpion et cela ressemblera a un manticore, quoi que l'appellation de chimère convient également étant donné que c'est un amalgame de plusieurs créatures.

Son discours sur la confrérie et l'ordre des Black Saint est en total contradiction et désaccord avec ceux qu'on nous apprend à la Palestre. Là on nous dépeint cet ordre comme étant des marginaux, des meurtriers, des Saints sans foi ni loi. J'eus l'occasion de voir que cela était une vision des choses tronquée et arrangée par le Sanctuaire. Il aurait pu m'achever sans que je puisse rien y faire, malgré cela, il fit fi de mon armure et me soigna.

Il conclut en plongeant son regard dans le mien, heureusement que j'ai remis mon masque, cela aurait encore été un beau dérapage si je ne l'avais pas. Ses discours sont frappants et durs, mais pleins de vérité et sont réaliste.

J'avais l'impression à ce moment qui me regardait dans droit dans les yeux et même au-delà et ce comme si mon masque n'existe pas. Et je faisais de même, je le regardais droit dans les yeux comme si j'étais attiré par lui. Je ressens comme un étrange sentiment de bonté et de protection émané de lui, ce que je n'avais jamais ressenti chez personne au sein de la Palestre ou du Sanctuaire. Il a fini de s'exprimer je peux donc lui répondre sans crainte de le couper.


- La vengeance ? Ai-je envie de me venger du Sanctuaire ? Pour ce qu'il m'a fait ? La réponse est : non. Parce que cela ne m'apporterait rien d'autre que des ennuis et des assassins à la solde du sanctuaire à mes trousses. Ai-je de la rancœur contre Athéna et son Sanctuaire ? LA réponse est : Oui

Je marquais un temps d'arrêt pour reprendre mon souffle et poursuivi ensuite

- Ma mère a été assassinée par un gang d'Athènes, j'ai dû me débrouiller pour survivre à Athènes. Quand je fus inscrite à la Palestre et que j'ai commencé ma formation de Sainte. Je voulais sincèrement protéger les plus faibles que moi, je croyais sincèrement à cet idéal. Je me suis accroché envers et contre tout en me disant, mais que c'était un mal pour un bien. Je souffrais, mais ça évitait aux autres de ne pas souffrir en contrepartie.

Moi qui croyais fermement à ma cause et à mon devoir de Saint, aujourd'hui je me retrouve ici à me remettre en question, à remettre en question la déesse à qui je voulais vouer ma vie.

Pour conclure, oui effectivement je me sens blessé, je me sens trahie, je me rends compte que tout ce que je croyais n'était en fait qu'une illusion, et cette cruelle désillusion m'emplit de tristesse.


Je ferme les yeux un moment pour faire le vide et inspire profondément pour me calmer et me donner du courage pour ce que je vais demander à l'instant présent. Je me relève à présent pour diriger vers lui et me mets à genoux en baissant la tête et lui demande avec la plus ferme conviction qu'il soit

- Takeya, tu as raison, cette terre, abritent des gens qui mérite de vivre, des faibles qui mérite d'être protégé de l'oppression des puissants. Cela a toujours été mon idéal en tant que Saint. Takeya je veux rejoindre l'ordre de la confrérie et protéger l'humanité comme tu m'as protégé et soigné
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Mar - 0:22
Le lion prêtait l’oreille au discoure de la jeune femme. Il était sensible à son histoire, sa foi et son vécut. Mais quelque chose le gênait dans le comportement de la demoiselle… trop de zel et une fascination frisant quelque peu le fanatisme… Il comprenait son comportement, sa façon de réagir et ses motivations, mais il se méfiait encore de la jeune inconnue, ancienne sainte décidé à tout recommencer dans al confrérie….

« La palestre… Encore une connerie pour faire bien face au grand publique… connard de publicitaire… Il c’est bien modernisé le sanctuaire… »


Son regard brilla un instant et un petit sourire naquit sur son visage. Il plongea ses yeux fauve dans ce de médusa et resta silencieux quelques seconde…

« J’ai envie de te croire jeune fille, j’ai écouté avec attention tes parole et tu semble sincère. Tes croyance n’était pas des illusions, simplement, la façon dont le sanctuaire les exécute est inefficace et utopiste., mais chacun sa vision des choses… »

Il s’avança et lui posa ma main sur le haut de la tête, dans une tape amicale et chaleureuse.

« Ton premier test ne sera pas physique, mais mental. Je vais prononcer un serment, un code que mon maitre m’a apprit et tu vas me dire comment tu le comprends et m’expliquer le sens que chaque phrase prends à tes oreilles. Après nous parlerons… »

De nouveau, il s’éloigna, puis à un peu plus d’un mètre de Médusa, se retourna.




 

« La paix n'est que mensonge.
Il n'y a que la passion.
Par ma passion, j'obtiens la puissance.
Par ma puissance, j'obtiens le pouvoir.Par mon pouvoir, j'obtiens la victoire.
« Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
Il n'y a pas de paix, il y a la colère.
Il n'y a pas de peur, il y a la puissance.
Il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité.
Je suis le cœur de l'Obscurité.
Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis.
Je suis le destructeur des mondes.
Tout l'univers se prosterne devant moi.
Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière. »


Son regard était étrangement doux, tout comme son sourire, ses cheveux mis long bougeait dans le vent qui soudainement s’était lev » sur la plage qui bordait le port. Les bateau dansaient lentement sous la petit houle qui en résultait et le tintement des girouette et des chaine maintenant les ponton sonnait comme une musique douce et apaisante…
avatar
ScarletChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 16/05/2006
Nombre de messages : 797
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Mar - 10:23
[HRP : j'ai essayé de comprendre le serment au mieux, alors si j'exprime ça de travers pas taper in rp xD]

Silencieusement, Takeya avait écouté tout mon récit jusqu'au bout sans jamais m'interrompre. Il voulait savoir qui j'étais et ce que j'ai fait jusqu'à aujourd'hui. À présent il sait tous absolument tout. Après me croira t'il ou ne me croira-t-il pas cela est une autre question.

Il ne mâche pas ses mots et sa vision de la Palestre est assez exacte puis-je dire avec du recul. Il plongea son regard dans le miens, au moins lui ne craint pas de me regarder droit dans les yeux et heureusement que je porte mon masque d'ailleurs. Parce que la perspective de vivre les yeux fermés n'est pas très fascinante.

Je continuais d'écouter celui qui m'avait sauvé la vie avec attention, celui en vient ensuite au fait en me faisant passer ma première épreuve qui est certes particulière.


- "La paix n'est que mensonge." La paix est une chimère, une illusion  que l'on pense obtenir après le conflit mais qu'un n'est qu'une période de calme entre deux conflit

- "Il n'y a que la passion." Il n'y a que la volonté de vivre, de vivre libre

- "Par ma passion, j'obtiens la puissance." Par la force de ma volonté, j'acquiert de la determination

- "Par ma puissance, j'obtiens le pouvoir." Par ma détermination j'obtiens de la force

- "Par mon pouvoir, j'obtiens la victoire." Par la force de ma détermination j'obtiens mon objectif

- "Par mes victoires, mes chaînes se brisent." En réalisant mes objectif, je me libère

- "Il n'y a pas de paix, il y a la colère." La paix n'existe pas, il y a que le calme

- "Il n'y a pas de peur, il y a la puissance." Je crains pas d'être vaincus, parce que ma détermination est inébralable

- "Il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité."  Je pense donc je suis

- "Je suis le cœur de l'Obscurité." Je suis le bras armée de ma cause

- "Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis." Mes ennemis doivent craindre mes faits d'armes

- "Je suis le destructeur des mondes." Je suis le libérateur, celui qui brise les dictatures

- "Tout l'univers se prosterne devant moi." Je suis connu  et reconnu de tous pour me faits

- "Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie" La fin justifie les moyens pour protéger les autres

- "Dans la mort de la lumière." Les vertueux ne peuvent faire ce que j'ai fait


Après ce grand discours poétique et philosophique plein de sous-entendu, je respire un grand coup et exprire par la bouche

- Alors Takeya, ai-je bien comprit le sens caché de ton serment ?
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Mar - 13:31


Le regard du Lion se fit un instant dure avant de sourire, puis d’éclater de rire Un rire puissant et franc qui aurait pu faire peur, mais étrangement donnait confiance.

«  Oui et non cher enfant.  La signification de ce serment est bien plus simple que cela. Mais ta version n’est pas fausse pour autant, car c’est la tienne.   Qu’est ce que la paix ?, la paix avec soit même ? Avec les autres ? La paix eternel est une utopie, car l’humanité la brisera à un moment ou un autre pour son plaisir personnel. L’important, c’est de profiter du moment présent et de la faire durer un maximum quand elle est possible. Mais ce n’est qu’une interprétation. »

Il s’installa sur un rocher proche, près d’une épave de vieux voiler. Celui-ci datait sans aucun doute de plusieurs siècles, mais était étrangement encore assez bonne état. Puis après avoir un instant posé ses yeux dessus, il se tourna de nouveau vers Médusa et poursuivit.

« Qu’est ce que la passion ? La volonté ? La rage ?, l’envie ? Les sentiments ou peut être l’amour ou le désir ? Là encore, tout n’est qu’une question de point de vue. La puissance, la peur,  le pouvoir, la victoire, sur sois ? Sur les autres ? La mort est pourtant présente, alors la victoire et la puissance nous rendraient elle immortels ? J’aime assez ta définition de destructeur de monde, mais là encore, c’est ta vision et ce n’est pas un mal. »

Tout en parlant, il détacha un cour moment son regard de la nouvelle recrue pour le diriger vers le bois, le touchant de sa main.

« Pour la peur, ce n’est que mon point de vue, mais il faut ‘lavoir connu pour pouvoir la faire connaitre.. »

De nouveau, il posa ses yeux incandescents sur l’adolescente.

« La vrai signification de ce serment est toute simple. Chacun à sa propre vérité. Le vrai honneur est de rester fidèle à sois même, peu importe les circonstances, il faut faire ce que l’ont penses juste tout en restant ouvert au monde et sans juger. Avant de croire dans les autres, il faut croire en sois même, se respecter et se rappeler que charité bien ordonné commence par sois même.. Ce serment à une signification différente pour chacun et c’est très bien comme cela… »

Le Seigneur noir se leva et s’approcha de la jeune femme, gardant ce même sourire confiant aux lèvres, il lui posa une main sur la tête et la caressa distraitement avant de reprendre.

« Nous sommes notre plus grand allié et en même temps notre plus grand ennemis, car c’est à nous  de savoir garder l’équilibre, tant sur sois même que pour les autres. Savoir faire bruler notre rage, sans pour autant la transformer en haine.  N’oublie pas que  nous représentons à la fois ce qu’il y a de meilleurs et de pire dans l’humanité, cette humanité dont nous sommes le dernier bouclier car nous avons autant besoin d’elle qu’elle à besoin de nous. »

Il s’éloigna, puis se retourna dos à la mer, faisant face à l’ancienne sainte.

« Tu vas maintenant me montrer ta puissance et l‘étendu de ton cosmos, mais attention, je veux que cette plage reste intacte et que ce vieux voilier ne soit aucunement touché par la violence de ton déchainement, aussi puissante soit ta cosmos énergies, je veux que tu l’a contrôle. »
avatar
ScarletChevalier d'Or du Scorpion
Chevalier d'Or du Scorpion

Date d'inscription : 16/05/2006
Nombre de messages : 797
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Mar - 17:25
Super il me fait un cours de philo, je détestais ça a la Palestre, ce n'est pas la philo en soit qui me dérange, juste d'avoir eu à étudier par cœur qui plus est, les dire de philosophe complètement cinglé... excusez du peu.

Concernant sa vision sur la peur, je ne peux que lui donner raison. Je ne l'ai que trop côtoyé dans les rues. J'avais peur pour ma vie, peur de ne pas trouver a mangé, la peur chaque soir d’où vais-je passé la nuit particulièrement en hiver.

Takeya m'apprend ensuite la véritable signification de ce serment, qui se trouve être a : chacun a sa conception de la chose, il n'y en a pas deux les même. Chacun exprime les dires de ce serment suivant sa vision des choses. Il est vrai que durant mes études a la Palestre je l'aurais exprimé et interprété tout autrement et surement de façon totalement utopiste.

Taekya m'expliqua à nouveau les choses sous forme de métaphore ou je dois lire entre la ligne pour comprendre ce qu'il veut dire, mais je comprends ce qu'il essaye de me faire comprendre. Si je suis accepté, il faudra d'ailleurs que j'oublie tout ce que j'ai appris chez les Saints et que je change ma façon de me comporter. Par désir d'être accepté par les autres au Sanctuaire je fus ma plus grande ennemie, enchainant erreur sur erreur, la dernière ayant failli me couter la vie d'ailleurs si Takeya ne m'avait pas sauvé.

Je dois à présent changer cette faiblesse en force et me forger un caractère a toutes épreuves. Ah… il désire voir mon cosmos, à chaque fois que j'y ai recours ça dérape a un moment ou à un autre, les autres ne l'ont d'ailleurs jamais apprécie.


- Euh…, d'accord, comme tu veux, je vais essayer

Je me relève et ferme les yeux en afin de me concentrer pleinement et uniquement sur mon potentiel cosmique qui s'intensifie lentement et commence à tourbillonner autour de moi, doucement, mais surement. Je dois rester concentré au maximum pour ne pas perdre le contrôle des choses et que cela dérape.

Mon énergie cosmique commence à tourbillonner de plus en plus vite autour de moi, mais je dois le garder confiné autour de moi, si je le relâche ça va encore être une catastrophe. Je continue de pousser son intensité toujours et encore plus loin sans savoir jusque quand je pourrais le maitriser.

Je sens que lentement celui-ci commence à m'échapper, je vais donc m'arrêter là et disperser lentement celui qui tourbillonne autour de moi sur le long terme. J'ouvre à nouveau les yeux et apparemment je n'ai rien détruit à première vue, mais je ne peux pas relâcher pour autant l'intensité cosmique encore présente en moi d'un seul coup.
avatar
TakeyaSeigneur noir du Lion | Modérateur
Seigneur noir du Lion | Modérateur

Date d'inscription : 07/05/2010
Nombre de messages : 4027
Age : 36
Double Compte : Aucun!

Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Avr - 11:12
Le Lion se concentrait sur le flux d’énergie qu’exaltait la jeune femme… Un cosmos aussi chaotique que le sien. Brut et violent, dévorent tout sur son passage… Cela le fit sourire, paradoxalement, elle lui rappelait une partie de ce qu’il avait été durant sa jeunesse, lui aussi rejeter par le Sanctuaire… écartant ses bras, il les leva doucement et un doux cercle de flamme vint contenir le trop plein de destruction aux couleurs de serpent. Une nouvelle fois, il sourit, elle lui rappelait une vielle ami qu’il avait connu à son entré dans l’ordre, une viele ami qui elle aussi avait se genre de malédiction en elle…
 
« Pas mal. Tu as un peu racornis le sable, mais dans l’ensemble, cela c’est bien passé. Par contre j‘espère que tu te rends compte que le peu de contrôle que tu as sur ton cosmos t’affaiblis face à un adversaire. La puissance n’est rien si on ne sait pas s’en servir ou la contenir pour la ciblée. »
 
Tout en parlant, il avait rapproché sa main droite de son visage et fermé son point, laissant uniquement l’index dressé. Au bout de celui-ci, une petite boule de feu apparut.  Pas plus grosse qu’une bille, elle rougeoyait d’un éclat rappelant celui de ses yeux rubis. Sans un mot, il dressa son bras vers el ciel et comme un coup de pistolet, la balle partie et à plusieurs centaine de mètres dans el ciel explosa en un gigantesque feu d’artifice grenat.
 
« Tu vois,  Elle était minuscule et pourtant, sa puissance pouvait détruire un homme et pourtant, elle à servit à faire simplement quelque chose de beau. Rien n’est définitif et tout peut changer. »
 
Il avança vers la mer et de nouveau se tourna vers elle. Son regard luisait étrangement d’une lumiére  rubis et un sourire mystérieux éclaire son visage…
 

« Maintenant, il va falloir apprendre à contrôler cette puissance que tu as en toi et à la transformer en cosmos positif et surtout constructif.  La suite de ton entrainement va se diviser en deux partie principale pour le moment. Théorie et contrôle de soi. Fondamentalement, que sais tu sur le cosmos? »

[FlashBack]Une Renaissance